Gilet jaune, j’ai vécu l’horreur samedi : on est tombés dans un guet-apens préparé par Castaner


Gilet jaune, j’ai vécu l’horreur samedi : on est tombés dans un  guet-apens préparé par Castaner

.

16 novembre 2019, place d’Italie, j’y étais.

Confiant dans le déroulement de cette manifestation autorisée puisque celle-ci avait été organisée entre autres par Priscilla Ludowsky et Philippe De veule, je m’y étais rendu avec une pancarte.
Sur celle-ci on y voyait la pauvre Fiorina éborgnée et un message dénonçant les exactions policières.

.
J’ai croisé des petites vieilles qui venaient d’Orléans, de Lille et qui marchaient péniblement.
L’une d’elles m’a dit travailler la nuit et ne pas avoir dormi pour venir. Quel courage !

.
Mais le préfet Didier Lallement avait organisé un gigantesque guet-apens destiné à punir, psychologiquement et physiquement tous ceux qui estiment devoir encore manifester. Nul maintien de l’ordre, évidemment, dans cette gigantesque nasse géante mais du terrorisme d’Etat.

Le but était de traumatiser, tétaniser, blesser et de dissuader toute forme de contestation.

.

La manifestation a été annulée entre 13h30 et 14h et plutôt que de laisser partir les gens Lallement a donné l’ordre de bloquer toutes les sorties et de balancer des lacrymogènes sur la foule.

.
En résumé la tactique est simple :
– Autoriser un rassemblement
– L’interdire alors que les manifestant sont déjà sur place
– Bloquer les issues quand ils décident d’évacuer.
– Nasser et charger durant des heures.
– Puis dénoncer des violences inacceptables via les éditorialistes qui n’ont pas mis un pied dehors.

.

Evidemment les « antifas » cachés par le brouillard des lacrymo en profitaient pour balancer des pavés pendant que les femmes et les petites vieilles vomissaient leurs tripes aux pieds des CRS qui leur refusaient la sortie.

.

2 jours plus tard on encore le visage qui brûle et on mouche du sang. D’aucuns affirment qu’il y aurait  du cyanure dans ces lacrymogènes. Du cyanure !
Comme il est considéré comme arme chimique, son emploi est interdit dans le cadre de conflits armés. Mais pas pour le maintien de l’ordre ?

.

Alexander Samuel, qui enquête depuis plusieurs mois sur l’effet du gaz lacrymogène, et qui n’a jamais participé à une manifestation a pourtant été placé en garde à vue récemment et son matériel confisqué : le pouvoir n’a pas les fesses propres et il le sait.

.
Pour être tout à fait exact, ils n’ont pas fait que tirer des gaz lacrymogènes mais ont également envoyé des grenades.
Plusieurs personnes ont été grièvement blessées.

Regardez bien la vidéo suivante qui résume à elle seule la stratégie expliquée plus haut :

.

Aux dernière nouvelles ce « dangereux manifestant » va perdre son œil (lien) ce qui passe le compteur à 25….

.

J’ai croisé beaucoup de médias étrangers qui étaient comme abasourdis par ces scènes de guerre.

.
Ici un reporter Américain qu’on arrête, sûrement pour sa grande dangerosité :

.

J’ai pu admirer le courage héroïque de Thibault Devienne arborant un immense drapeau jaune entre les jet de pavés et les lacrymos.
Interview intéressante à 6mn dans la vidéo suivante

.

En résumé ce n’est plus du maintien de l’ordre mais de la répression.
On trouve plusieurs vidéos sur Facebook de policiers donnant des coups de pieds à des hommes à terre.

.
J’ai constaté que plus aucun ne porte de RIO rendant ainsi leur identification impossible.

En conclusion

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




30 thoughts on “Gilet jaune, j’ai vécu l’horreur samedi : on est tombés dans un guet-apens préparé par Castaner

  1. AvatarLANKOU RU

    Comment se fait-il que ces « assassins » du pouvoir soient toujours en vie .Les temps changent Je regrette certaines périodes de l’Histoire de FRANCE où ce genre de dictature meurtrière durait le temps d’un feu de paille ! .
    Vite réglé !

  2. AvatarJJB

    Stratégie évidente de nuire par la force et la ruse à l’occasion de toutes les manifestations des gilets jaunes, en laissant faire les casseurs. En effet comment se fait-il que beaucoup de journalistes arrivent à filmer et photographier les casseurs qui opèrent tranquillement sans intervention des forces de Castaner ? Il est évident que des ordres leurs sont donnés de laisser-faire ces black-block . De plus dans ce cas précis, un guet-apens a été monté contre les manifestants en les piégeants.

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Les casseurs sont très probablement stipendiés, outre le fait que ce sont de sombres brutes n’ayant rien d’autre à faire dans la vie que casser et détruire.Voire tuer pour peu qu’on les y encourage en haut lieu..

  3. Avatarpythagore

    Malheureusement eux ça les amuse ces ripoux de flics et les mafieux pourris de l’état alors que macron a envoyé des avions bombarder la syrie prétextant que Bachar gazait son peuple ce qui était faux lui le fait réellement se croyant tout permis mais l’effet boomerang existe bien le temps fera son euvre la lumiére revient en masse et c’est le peuple en éveil qui va l’apporter.Si je ne participe pas à ses manif ce n’est certainement pas par crainte mais parceque ça fait parti de leur plan vous pousser à bout pour entamer une guerre civile c’est tout ce qu’ils attendent pendant ce temps vous ne vous éveillez pas ils vous poussent dans la colére la pauvreté et connaissent vos réactions seulement la solution qui me semble la meilleure est la gréve généralisée mais pas seulement faire perdre un max de fric à tous ces gros riches et potes du dictateur le placerait en mauvaise posture n’oubliez pas ils ont payé pour le hisser à l’élysée il est redevable;en fait les gj sont trop prévisibles du coup ils se font avoir pour changer le systéme il faut en sortir plus de merdias,plus de supermarchés plus de banques etc

  4. AvatarLANKOU RU

    Comment se fait-il que tous ces assassins de l’ordre soient encore vivants .
    Je regrette certaines périodes de l’histoire de FRANCE où ces assassins auraient vécu le temps d’un feu de paille .

    Mais j’ai bon espoir . L’Histoire est un éternel recommencement !

  5. pikachupikachu

    Images qu’on ne verra jamais, bien sûr, avec les jeunes de banlieue. Bien sûr.
    Ni avec les Antifas d’ailleurs…

    J’espère que ce monsieur gardera son oeil.
    Très franchement, je suis écoeuré par ce gouvernement et ses méthodes dignes d’un autre temps.

  6. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc

    Je suis réaliste, depuis l’acte X des GJ, je me suis tiré !
    L’EXTRÊME GAUCHE ayant tout phagocyté !

    Désormais continuer à Pais ou dans les grandes villes, c’est légitimer l’EG !

    Je me marrais ce matin sur LCI à voir le Con-bendit à ne plus pouvoir accuser l’ED ! Bien sûr tordu comme il l’est, il y a fait appels…

    Complément :
    L’arrivée des syndicats, CGT, SUD a eu lieu très tôt, acte III ou IV ! Les quolibets n’ont pas suffi à les dissuader !

  7. AvatarJean Charles du maroni

    , je comprend le désespoir des GJ mais pas les dérives qu’on assiste , Les pacifistes GJ doivent arrêter ces nuisibles manifs ,qui n’ont plus rien de pacifiques. Vous le savez très biens qu’ elles sont infiltrées par les pires racailles gauchistes les BB. Se sont des émeutes organisées, de se fait faut assumer sa présence ,les dérives et les éventuelles séquelles ( blessures) , quant on accepte la présence des casseurs on devient les complices , pour ma part je compati les Forces De ordre outragées et agressée a qui j’adresse mon patriote soutiens .

    1. AvatarCorsica

      Mais quelle honte de voir ca ,je les hais ,et je hais Macron et toute sa clique ,c’est curieux on ne les voit pas agir comme ça contre les racailles des cités,.BANDE DE POURRIS .

    2. AvatarPATRICE DUCLOUX

      Ne plaignez pas les Forces de l’ordre . Depuis 12 mois elles avaient tout le temps de dénoncer l;instrumentalisation par le gouvernement. Elles ne l’ont pas fait. Donc elles assument.
      Mars je pense foncièrement que le pouvoir sélectionne les policiers qui encadrent les manifs en fonction de leur envie de taper et mutiler. Surtout que maintenant elles sont souvent en surnombre par rapport aux manifestants.
      Et puis il y a cette absence de RIO qui signifie que Macron et sa clique leur dit; « enlevez votre RIO et open bar pour la frappe!, L’IGPN dira qu’il ne peut pas vous reconnaître!!  » Et c’est exactement ce qui se passe.
      Et les médias toujours aussi complices.

      Qui va nous sortir de cette dictature?

  8. Avatarplaque à vélo

    va-t-on, à nouveau se remettre à crier : « salauds de flics »? et salaud de Castaner ? salaud de Macron ?

  9. UlysseUlysse

    Et dire que la police soutient Macron !!! Alors qu’elle ne cesse de pâtir de son action ou plutôt de son inaction vis-à-vis des hordes d’antifas et de « jeunes » des banlieues.
    Ah ! si seulement la police, la gendarmerie, les pompiers pouvaient changer de camp !
    Ça viendra peut-être un jour.

  10. AvatarMachinchose

    c’est bacholi tout ça…………..C’est moche ! c’est même trés boche……….

    Remarque, pas étonnant avec un prefet casquétté qui porte un tel blaze

  11. MichèleMichèle

    Moins réaliste (?) que Jean-Paul Saint-Marc, j’ai persisté pendant XXX manifs, avec, chaque fois, rédaction d’un petit tract à la clé!
    C’est vrai que entre les taupes du pouvoir, les amis de Rupin (Ruffin?) et autres cocos et nervis de la CGT, l’air devenait irrespirable.
    Sic transit …
    Le combat populaire ne ferait-il que commencer?
    Ne devons-nous pas imaginer d’autres formes, peut-être moins spectaculaires, mais autrement coercitives.
    Le Peuple a le pouvoir d’asphyxier le pouvoir corrompu des bankesters et autres profiteurs de guerre ou de paix.

    Gérard

    PS: N’y aurait-il pas une erreur d’image. Est-ce bien un chef de notre police, Monsieur Lallement est magnifique dans son uniforme qui fait penser à Heinrich Himmler dans ses meilleurs moments.

  12. AvatarAdalbert le Grand

    « Confiant dans le déroulement de cette manifestation autorisée puisque celle-ci avait été organisée entre autres par Priscilla Ludowsky »

    Personnellement, j’y vois un manque de clairvoyance de votre part. Ludowxky est tout sauf nette, je la trouve plus qu’équivoque, une personnalité inquiétante, selon moi psychopathique.

    N’oubliez pas qu’elle est acoquinée avec les comités racaillesques Théo et Adama Traoré.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Adalbert je partage avec vous un regard très négatif sur la Ludowsky en effet. Mais je suppose que Dominique voulait dire que la déclaration avait été faite officiellement

  13. AvatarREGINA

    GJ arrêtez votre suicide faite autrement faite bancroute aux banque et arrêtez de consommer
    et la les fifille castaner et macron vont avoir chaud chaud au cul

  14. SarisseSarisse

    J’ai écouté le président Didier Maïsto ce matin sur Sud Radio, apparement, ces observation se recoupent, c’est un guet-apens qui, selon -lui vient d’en -haut.
    Si une radio en clair l’admet, je suis encore plus enclin à le croire.

  15. AvatarHellen

    Tant que le Peuple se laissera faire, et ne fera pas ce que le peuple faisait avant… c’est à dire???
    Attaquer…, ne plus rien dépenser… faire la grêve, mais la vraie grêve…
    Si on attend que ça s’arrange tout seul… inutile de continuer
    Grève totale avec piquets de grève…!!!!
    On se sert la ceinture… on achète plus rien…
    On ne consomme plus…
    Pour ceux qui ne savent pas faire : apprenez à cuisiner…!!!! avec des choses simples….
    Il faut prendre la main, et non se laisser prendre comme actuellement…!!!!
    Des idées, il peut y en avoir plein, le tout, c’est que tout le monde s’y mette…!
    La Police, tôt ou tard finira par le payer extrêmement cher…!!!!
    Ne faire confiance en personne… tous des vendus du système…!

    1. AvatarREGINA

      Bonjour hellen je suis d’accord avec vous et moi sa fais des lustre que je le dis d’arrêter de consommer et surtout retirer son pognon des banques et là on verra qui rira le dernier

    2. Avatarbm77

      Le problème, Hellen, c’est que la majorité des gens sont bardés de « chromes » et bien incapable de s’arrêter de bosser pour faire une grève J’avais constaté déjà ce problème dans mon entreprise, où les travailleurs qui étaient pourtant organisés syndicalement, auraient été bien incapables de faire une grêve de plus de 3 jours . Il fallait que les syndicats composent avec cet état de fait pour trouver d’autres modes d’actions, lorsqu’il y avait des revendications à faire aboutir ou des choses à défendre. Cela passait souvent par des arrêts inopinés qui pénalisaient la production . Une sorte de guerilla. Encore fallait-il s’entendre entre syndicats pour pouvoir mettre cette stratégie en place.
      Cette situation est apparue dès la fin des années 80 qui a vu le recours à la grève de plus en plus rare à part pour des fonctionnaires dont les syndicats étaient suffisamment puissants pour imposer le paiement de ces jours de grève. Tout le monde voulait devenir propriétaire y compris chez les ouvriers même si beaucoup n’avaient les moyens de ce auquel ils prétendaient. Des facteurs ont facilité cela qui ont été des crédits plus accessibles par des taux d’intérêts plus bas, le désir légitime d’accéder à la propriété qui était souvent présenté comme une élévation dans l’échelle sociale, ce qui était vrai dans un sens, si tout fonctionnait bien surtout pour les couples qui s’engageaient par là à se serrer les coudes et interdisait tout divorce sinon de transformer cette situation en cauchemard ! Ce que j’ai pu constater maintes fois autour de moi. Mais le fait de devenir absolument propriétaire n’était pas le seul critère qui entrait en jeu , l’autre, inavoué, était surtout que l’idée même de vivre dans les quartiers dit populaires en compagnies de nouveaux venus qui par leur délinquance et leurs incivilités permanentes rendait la vie impossible n’était absolument pas envisageable . Ceux qui restaient étaient des gens qui ne pouvaient partir. Des victimes!. J’ai connu des gens qui étaient originaires depuis des générations de certaines banlieues proches de Paris comme Aubervilliers par exemple ou Montreuil qui se sont sauvés des cités dans lesquelles ils vivaient jusque là dans une ambiance populaire et conviviale avec des gens de toutes origines, qui n’avaient pas besoin qu’on leur signifie comment on devait vivre ensemble ou s’entraider, ou si ils étaient citoyens ou pas, Cela allait de soit sans en faire des tonnes!
      Ils sont partis dans les secteurs que Christophe Guilly nomme la France périphérique , c’est à dire à une cinquantaine de kilomètres des mégapoles, ou une vingtaines de KMs des villes de moyenne importances et ont préféré perdre en vie familiale en allongeant énormément leur trajets domicile à boulot plutôt que vivre l’enfer qu’étaient devenu les banlieues invivables! Tout ces gens étaient par cela réalistes sachant très bien que la situation ne s’améliorerait pas avec un tel flux d’immigration en continu; Ils n’ont pas eu besoin de sociologues, ni d’experts pour leur dire ce qu’était la réalité et encore moins des donneurs de leçon de la gauche qui par ailleurs avaient pris leur précaution et ne tentaient eux mêmes l’expérience du  » vivre ensemble » auquel ils invitaient des gens qui ne se faisaient pas d’illusions sur la volonté de certains de surtout vivre en communauté ethniques et religieuses. La suite leur a donné plus que raison!.

  16. AvatarAnne Lauwaert

    Comparaison n’est pas raison mais des événements en évoquent d’autres: le 13 avril 1919, des Indiens (partisans de Gandhi) protestent contre le Raj anglais à Amritsar. Le général Dyer fait fermer les issues du Jalianwalla bagh, bloque +- 25 000 personnes et fait tirer dans le tas . (ceci est très approximatif mais vous trouvez les détails sur Internet )
    L’intéressant c’est la justification du général Dyer :
    « Il ne s’agissait plus seulement de disperser la foule, mais de produire un effet moral suffisant, d’un point de vue militaire, non seulement sur les présents, mais plus spécifiquement à travers tout le Pendjab11. » (wiki)

  17. AvatarDorylée

    Du cyanure de potassium dans les lacry ? Pourquoi pas du ZYKLON B, du Tabun ou du Soman ? Les matraques enduites de curare et l’eau des lances empoisonnée à l’arsenic ? Il faut arrêter de dire des conneries, cela nous discrédite. Les conséquences des opérations de maintien de l’ordre sont physiquement dramatiques. Inventer des horreurs qui ne sont pas leur permettra de tout mélanger et de prétendre ensuite que nous avons très largement exagéré les blessures en inventant des moyens répressifs qui n’existent pas.

  18. AvatarCaughnawaga

    Macron devrait être traîner devant une cour internationale. Pour tentative de génocide. Je regarde ce qui se passe à Hong Kong. La France s’est pas mal pareil.

Comments are closed.