Ecologie : vers une interdiction des foyers ouverts et du chauffage au bois ?


Ecologie : vers une interdiction des foyers ouverts et du chauffage au bois ?

.

Les habitants de la vallée de l’Arve (74) vont-ils, comme Michel Sardou, pester contre notre époque et haïr ce siècle ?

 

« Je hais cette époque. Je la hais. Je hais ce siècle. J’aime pas du tout. On n’a plus aucune liberté. Rappelez-vous les années 70-80 : on fumait, on faisait l’amour, on roulait vite, on pouvait boire... »

.

Entre boire et conduire, il a quand même fallu choisir et c’est une bonne chose, n’en déplaise à notre chanteur bougon préféré. Ceci dit, Michel Sardou a peut-être raison sur les restrictions de nos libertés : elles s’amenuisent constamment sous la pression des idéologies et d’une administration tatillonne.

.

« Mais arrêtez donc d’emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! »

Plus que jamais, cette sentence pompidolienne reste d’actualité tant se cumulent lois restrictives, arrêtés ou interdictions multiples et diverses corsetant progressivement la société française jusqu’à l’asphyxie. Sans compter une justice et une police à deux vitesses (faibles avec les forts, forts avec les faibles), les tabous liés à l’immigration et à l’islam, l’antiracisme à sens unique, la peur des coupeurs de langues et de têtes ou les milices facho-gauchistes et néoféministes.

.

Bref, on se croirait revenu aux temps de l’URSS…

.

Un petit nouveau vient de rentrer dans la danse : le totalitarisme écologique et ses collapsologues milléranistes.

.

En Haute-Savoie, celui-ci fera une nouvelle victime : les foyers ouverts, c’est-à-dire les cheminées ancestrales où l’on tentait de se réchauffer à la mauvaise saison, malgré un rendement calorifique ridicule.

Mais à moyen terme, tous les système de chauffage au bois sont visés, accusés de contribuer à la pollution de la vallée de l’Arve (entre le massif du Mont-Blanc et Annemasse, soit près de 100km) et au réchauffement climatique.

Une interdiction des foyers ouverts qui pourrait, pourquoi pas, s’appliquer, un jour, à tout le territoire national.

.

Chauffage au bois : vers une interdiction des foyers ouverts dans la vallée de l’Arve ?

Il reste une semaine aux habitants de la vallée de l’Arve pour donner leur avis sur le projet d’interdiction des foyers ouverts à l’horizon 2022.

Sur les réseaux sociaux, la proposition résonne comme une injustice.

Dans deux ans, il y a de grandes chances pour que vous ne puissiez plus utiliser votre cheminée à foyer ouvert si vous habitez dans la vallée de l’Arve.

Les services de l’État comptent passer à la vitesse supérieure pour la qualité de l’air de cette vallée tristement célèbre pour ses pis hivernaux de particules fines (entre autres polluants).

Et l’une des mesures du Plan de protection de l’atmosphère n°2 (PPA2), validé au printemps dernier, c’est l’interdiction des foyers ouverts comme chauffage principal ou d’appoint à partir du 1er janvier 2022…

Une consultation publique est donc en cours depuis le 28 octobre […] Des avis plutôt favorables au projet pour l’instant, même si l’on ne peut encore rien conclure […]

« Ce serait un pas décisif vers une restriction progressive et pédagogique du mode de chauffage le plus polluant…  » réagit le président Antoine Martin (Association pour le respect du site du Mont-Blanc) qui milite pour l’arrêt total du chauffage au bois dans la vallée.

De vives réactions sur les réseaux sociaux

[…] On peut dire que la colère est palpable […] tous rejettent la responsabilité du chauffage au bois. Ou, en tous cas, préfèrent pointer pêle-mêle les camions qui passent sous le tunnel, l’incinérateur SGL Carbon et les fumées de décolletage de la vallée…

En fonction des résultats de ces deux procédures [consultation publique et avis du Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques, NDA], le préfet Pierre Lambert pourra signer l’arrêté, probablement aux alentours de début décembre.

Ensuite, il faut que les services de l’État répondent à la question encore insoluble : comment être sûr que les résidents de la vallée ne se chauffent plus avec leurs foyers ouverts ?

 

https://www.ledauphine.com/environnement/2019/11/09/chauffage-au-bois-vers-une-interdiction-des-foyers-ouverts-dans-la-vallee-de-l-arve-xcbq

.

Outre le traitement partial – car essentiellement à charge – par le Dauphiné Libéré de l’information, on peut aisément deviner que la consultation publique (il faut envoyer un courriel à ppa-arve-dreal-ara@developpement-durable.gouv.fr !) et la grogne des réseaux sociaux n’empêcheront pas le préfet et le Conseil départemental de l’Environnement d’opter pour l’interdiction des foyers ouverts dans la vallée de l’Arve.

Se rappellent-ils qu’il n’a fallu qu’un étincelle, il y a un an, pour faire exploser le mouvement des Gilets Jaunes ? Sans doute pas…

Les écolos-bobos (peut-être, même, certains de nos lecteurs peu au fait de la vie en province et dans nos montagnes), penseront sans doute que cette mesure ne touchera pas grand-monde mis à part quelques chalets ou mazeaux des alpages reculés du Faucigny et que c’est « bon pour la planète ».

.

Mais alors, pourquoi prendre des arrêtés pénalisant une si modeste population tandis que les poids lourds continuent d’encombrer l’A40 et que 2 milliards de Chinois et d’Indiens persistent à se chauffer au bois et au charbon ?

.

Par ailleurs, les services de l’État souhaitent-ils aussi interdire les poêles à bois ou les inserts (à rendement plus efficace) ?

Et que faire des chaudières à bois (ou à granulés/pellets) dont on nous a vanté les mérites écologiques ?

Enfin, que va devenir la filière bois et ses emplois en France s’il l’on préfère importer des éoliennes danoises, des panneaux photovoltaïques chinois, du pétrole saoudien ou du gaz algérien ?

.

Au-delà de ces considérations pratiques et économiques, cette interdiction des cheminées « à foyer ouvert » est révélatrice d’une manie bien française : supprimer tous les petits plaisirs de la vie et restreindre progressivement nos libertés individuelles.

Alcool, tabac, automobile, chasse, plaisirs de la chair et de la bonne chère et, maintenant, feu de bois ou pourquoi pas un barbecue entre amis, tout est ou sera interdit avec amendes à la clé, « pour notre bien ».

« Je hais cette époque… Je hais ce siècle… On n’a plus aucune liberté »  bougonnait Michel Sardou…

Là-haut dans les montagnes, au coin des cheminées des chalets de la vallée de l’Arve, on partage sûrement cet humeur maussade et mélancolique.

.

Source : La Croix

Poids lourds en attente au tunnel du Mont-Blanc (Source : Le Monde)

.

Note de Christine Tasin

Pourquoi prennent-ils de telles décisions ? C’est simple, il faut que les Français n’aient plus goût à la vie.

Leur supprimer leurs plaisirs les rendra plus ouverts à l’autre et au changement et ça les obligera à bosser comme des tarés sans rien dire (quoi faire de son temps si on ne peut plus « profiter » de la vie et se faire plaisir avec une bonne bouteille de vin, un bon feu de cheminée, une cigarette pour ceux qui aiment fumer…? ) jusqu’à 80 ans pour se payer la voiture électrique obligatoire et la chaudière qui remplacera leur vieille chaudière à fuel… Remplaçons le vin par le coca, Mozart par Booba, la cheminée par la clim… Je n’aurais pas aimé vivre à une autre époque car Internet et l’accès à la culture d’un clic, les radiateurs, la machine à laver, l’éclairage électrique.. ça change la vie, mais je déteste CE QU’ils ont sont en train de faire de notre époque prodigieuse par ailleurs. 

P.S. J’apprends qu’ils mijotent un mois de janvier sans alcool… Exactement ce que je disais plus haut. Ma foi, pour le coup, qu’ils aillent se faire foutre je boirai 2 fois plus que d’habitude en janvier et des fois que les restaurants soient tentés de nous mettre à la diète j’amènerai ma bouteille, non mais ! Qu’ils aillent se faire tâter chez les Papous!

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




80 thoughts on “Ecologie : vers une interdiction des foyers ouverts et du chauffage au bois ?

  1. AvatarNagau06

    En fait, le bois est difficilement taxable, car nous avons toujours la possibilité d’en trouver gratuitement….je pense qu’il y a un souci surtout lié aux taxes récupérables par l’état…si l’état voulait notre bien..ça se saurait.

    1. AvatarMarie Caillaud

      J’adore un bon feu de cheminée. C’est un grand plaisir de l’hiver. C’est n’importe quoi cette idée que quelques feux de cheminée seraient plus polluants que des centaines de véhicules ou des usines. On tape toujours la ou c’est facile, sur la population, les petits. Les grosses entreprises sont tranquilles, la force du capitalisme et des gros billets les protègent. Pourtant la mise en place de filtres, ou autres ne serait elle pas possible ?
      Qu’on nous foute la paix dans nos foyers ! Merci !

      1. AvatarJosuah

        Très bel article,bien rédigé .attention à force de restrictions,de lois à tout va,quand la soupape de sécurité va lâcher et elle va sûrement lâcher un jour,il ne faudrat pas pleurer.

    2. AvatarBron jean-claude

      Tout a fait d’accord avec vous, ils n’ose pas taxer le chauffage au bois , donc ont supprime ! Pendant se temp, des millions de camions pollues l’air et personne ne les oblige a prendre le train, donc le ferroutage . Et dire que la plus par de ses décideurs sorte de l’Ena,et vive dans des cages dorées, entre parenthèse dorées a nos frais, et qui se foute éperdument du bonheur des gens qui se fond un feu de cheminée, depuis la nuit des temps! Lâcher nous la grappe , avant que sa explose !

      1. AvatarHellen

        @Bron jean-claude…
        Et si je vous disais :
        « vivement que ça explose »….!!!!!
        Personnellement, j’en ai marre d’entendre, ce qu’il faut faire pour faire plaisir aux idiots politiques…
        Ce qu’il ne faut pas faire pour faire plaisir aux idiots politiques…
        Ce qu’il faut faire pour faire plaisir aux Muzz…..
        Ce qu’il ne faut pas faire pour faire plaisir aux crétins Muzz…

        Et nous, qui se préoccupent de ce qui nous fait plaisir et de ce qui nous «  » » »emmerle » » » » constamment??????????!!!!

        Personne…!!!!
        Alors faisons comme nous le voulons et le sentons, sans nous préoccuper de tous les «  » » »emmerleurs » » » publics et privés…

        Et quand nous aurons trouvé le moyen de nous débarrasser de tous ces emmerleurs… Il ne faudra jamais les faire revenir…!!!!
        Absolument jamais….
        Ces gens-là, sont au final, les pires assassins dans leurs genres, qui ne veulent qu’une chose : nous empêcher de vivre… !!!

  2. Avatarzoé

    Ce n’est pas demain que je vais me priver de cette merveille qu’est le chauffage au bois. J’ai un insert fermé . Qu’est ce que l’on va encore trouver pour emmerder le monde, cela devient de plus en plus grotesque.. Sardou a raison, moi aussi je hais cette époque où le superficiel domine, j’ai connu les belles années et je déplore que nos différents politiciens nous ont amenés dans ce que nous vivons actuellement, une horreur !

    1. AvatarRespire

      Cancer du poumon, cancer du sang, bpco, asthme, 50 000 morts par an rien qu’en France avec la pollution atmosphérique. Particules fines, monoxyde de carbone, mortel…. Le bois est écologique, la combustion cancérigène.
      Si vous n’arrivez pas à comprendre, pensez au moins à vos enfants.

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Les maladies que vous citez ont des causes complexes liées à plusieurs facteurs qui interagissent au niveau personnel et notamment émoitionnel.

        Respirer aussi pollue puisque tous les êtres vivants émettent du CO2, même les plantes et les roches émettent aussi des substances toxiques (ex le radon du granit).

        Au lieu de tendre vers une pollution zéro « fantasmée » puisque impossible et peut-être non souhaitable la nature ayant ses propres équilibres, il vaudrait mieux à mon sens étudier les éventuels véritables excès de la modernité (pratiques trop polluantes mais aussi psychologiques) au lieu de s’attaquer au simple « plaisir » d’un bon feu de cheminée.

        Par exemple, l’obsessionalisation autour de la nourriture et de ses éventuels dangers parait plus dangereuse actuellement qu’une nourriture équilibrée prise dans le « plaisir » des papilles… Le corps a de grandes capacités d’adaptation à condition qu’on accepte de lui faire confiance.

        L’austérité vers laquelle on tend actuellement est proprement « mortifère », les limites de la paranoïa pour certains ne sont pas loin d’être atteintes et ce n’est certainement pas un vecteur de santé.

        L’autre jour, j’écoutais Boris Cyrulnik qui expliquait qu’aux Etats-Unis on s’était aperçu qu’à force d’aseptiser les relations et l’environnement (chambre seule pour les enfants, etc…), l’angoisse et l’anxiété des enfants devenaient préoccupantes.. plus que dans les pays dits « pauvres ».

        Quand vous parliez des maladies de plus en plus courantes actuelles, ce fait donne à réfléchir… non ?

        1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

          Bonjour @Amélie

          A propos des « morts dus à la pollution aux particules fines », je lis souvent qu’elle est la cause de « morts prématurés ».

          N’étant pas médecin, j’aimerais bien savoir comment fait-on pour déterminer qu’un mort est mort prématurément et que le papy avait encore 3 mois 4 jours à vivre s’il n’avait pas eu cette dépendance mortelle au petit feu de bois allumé un soir d’hiver…

          1. Amélie PoulainAmélie Poulain

            Bonjour François,

            Toujours aussi pertinente votre réflexion, effectivement, il y en a qui auraient la science infuse et surtout donnent des réponses rapides pour obstruer tout questionnement !

            Il y a pourtant des personnes très âgées voire centenaires qui ont connu une grande partie de leur vie les feux de cheminées vu que les panneaux solaires, les centrales nucléaires, etc… n’existaient pas dans leur enfance ? Quoi, ils sont encore là malgré leur environnement « dangereux » ?

            Et que dire (cela m’épate vraiment) de ceux qui ont vécu l’horreur des camps de concentration Nazis où l’on ne peut pas dire que l’hygiène de vie était une préoccupation et qui aujourd’hui sont encore là ?

            Cela montre bien que ce n’est pas aussi simple que certains veulent nous le faire croire. Si un déterminisme implacable existait cela se saurait.

            Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas réfléchir car l’humain a vite fait de passer la limite et de se laisser aller à l’excès.

            Cependant, il faut raison garder et éviter toute généralisation intempestive à partir du moment où elle n’est pas relativisée dans un tout où se jouent bien souvent des équilibres dont on n’a pas forcément conscience.

        2. AvatarLe

          Un moment il faut agir les fumees sont cancérigènes et trouver des arguments pour prouver le contraire reste contre productif.
          Si bien il suffit de passer dans un village pour voir que certains ne respectent pas les hauteur de refoulement 40 cm au dessus du faitage brûle de la palette et n effectuent pas les ramonages adéquats je me trompe si à la bûche chimique. Multipliez par le nombre de pollueur qui œuvrent de cette manière.
          Vous en conviendrez et je ne vous souhaite pas d être le voisin de ces personnes vous changerez vite d avis.
          Pour sûr si vous vous prenez les fumees bouchez les aérations et ne pouvez sortir ou rentrez chez vous en prenant une grosse bouffée de particulesfines là vous prendrai la mesure des choses parce que oui emotionnelllement et physiquement vous risquez un cancer.
          La qualité de l air est un enjeu primordial allez contre c est cautionner ce qui nous detruit

      2. AvatarBarthelemy

        Ouais vous préférez le nucléaire qui pourrira l’atmosphère et poluera la planète pour des millions d’années après avoir éradiqué la race humaine!

    2. AvatarDandet

      Bon. Et si on commençait par éliminer de cette planète, ces cons. On n’aurais déjà plus leur pets, on n’aurais déjà plus leur bagnoles, on n’aurai plus leur chauffage, leur respiration, leur consommations. Et surtout, on n’aurais plus leur conneries. Un vrai soulagement pour notre planète….

    3. AvatarHellen

      @Zoé
      Entièrement d’accord avec vous…
      Ils ne savent plus quoi trouver pour nous emmerder un max….
      Il y a un moment où il faut arrêter…!!!

  3. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Oui ce pays devient de plus en plus invivable. Quid du beau feu de cheminée qui réchauffe les coeurs dans la rigueur de l’hiver ?

    Ce qu’il faut, c’est simple c’est qu’une majorité de Français refusent de se soumettre et continuent leur beau feu de cheminée…. Ils ne pourront pas sanctionner si les gens sont nombreux.

    On se demande comment ont pu vivre nos anciens et quand on voit que l’on n’a de plus en plus pas les moyens de se chauffer avec électricité, fioul et compagnie….. et que le bois est un recours salutaire face au froid et à l’humidité… Je regrette, mais je ne me laisserai pas mourir de froid.

    Ils me dégoûtent, c’est odieux ce genre de décision.

    Attention : respirer pollue aussi ! A quand une limitation de l’air ?

    1. Avatarbara

      il falloir que les gens se mobilisent contre tous ces politiques et les espèces d.ecolo qui pensent avoir la.science infuse d .inderdire les feux de bois …arrêtons d etres soumis à toutes ces lois de merde.ça commence franchement à bien faire il veulent la révolution il vont l avoir dégâgeons tous ces politique et elus.depuis la nuit des temps on c est toujours chauffė au bois .qui ils arrêt d être cons.et pendant ce temps là nos politiques Macron augmente les taxes .et après ils étonnent des manifestations. .IL Y EN A MARRE PLUS AUCUNE LIBERTÉ

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Oui, il y a des excès et l’on instrumentalise là la notion de « santé » qui est bien sûr précieuse et dont l’argument marche à tous les coups et l’on généralise à tour de bras.

        D’un fait isolé on va généraliser à une population toute entière et je note depuis quelques années une propension à vouloir tendre vers le risque zéro, fantasme donc mais qui induit une multitude de limites qui, à vouloir protéger la vie, la pourrisse au contraire.

        Qu’il y ait des excès délétères on ne peut le nier mais il faut les identifier avec intelligence donc recul.

        S’il n’y a plus la possibilité de se chauffer au bois ce sera l’électricité et les centrales nucléaires ne sont pas dangereuses ? Et pour ceux qui ne pourront pas se chauffer faute de moyens ceci devenant une manne financière aussi, ce sera la maladie voire pire… non ?

        On aura le droit à des cercueils en bois ? Ah oui, c’est écologique ! Jusqu’à ce que l’on se rende compte que le bois pollue la terre (oui, oui, les arbres émettent aussi des substances toxiques pour se protéger, même les légumes c’est prouvé, ce n’est pas une parole en l’air…).

        Là il y en a qui ont même pensé à utiliser les corps décomposés… Je n’ai qu’une chose à dire : avant de penser à l’écologie, il faut se soigner !

        Il est vrai que si l’homme n’avait pas découvert le feu il n’y aurait pas de feu de bois….

        Le « lâcher-prise » est extrêmement positif voire salvateur et ceci même dans certains cas de cancer (lisez là-dessus).

    1. AvatarWill84

      Ils nous emmerdent tous ces écolos à deux balles qui nous donnent des leçons à longueur de journée. Le vrai problème c’est l’efficacité énergétique et surtout la surpopulation. Arrêtons de sponsoriser l’usine à gosses de notre beau pays. 2 enfants maxi par couple! Perso je trie mes déchets, j’essaye de manger moins de viande mais de meilleure qualité et je respecte l’environnement car j’aime la nature. Mais vous ne me verrez jamais voter fachoecolo. Et oui je roule en diesel car je travaille à 60km de chez moi et mon véhicule récent émet moins de CO2 qu’une essence. Des transports en commun! Il n’y en a pas en province les ecolosbobo. Donc comme tout le monde je fais de mon mieux. Il faut laisser les gens vivre. Dans la région les forêts sont interdites l’été. Pour quelques abrutis qui mettent le feu on punit tout le monde. En baladant le chien je suis tombé sur une patrouille de gendarme: par ici la sortie. Quelle manque de liberté et le pire c’est qu’il n’y a pas moins d’incendie. Le cocktail explosif: surconsommation et surpopulation

  4. Avatarseveric2009

    Nous devons faire la « RÉVOLUTION »,nous avons le devoir de faire la »RÉVOLUTION »,ne serait-ce que par notre héritage,que nous ont laisser nos ancêtres,le respect que nous leurs devons et celui,que nous devons a nos descendants..!!

  5. AvatarMachinchose

    ça m’a rappelé cette chanson de mon enfance

    une des nombreuses de notre folklore comme nous les apprenaient nos Maîtres et Maitresses

    pour ceux qui connaissent, entonnons la ensemble, parce quils vont pas tarder a se les geler dans la vallée de l’ Arve , grace a ces maudites larves qui ruinent nos libertés comme les scolytes, le bois..

    Le Vieux Chalet
    Hugues Aufray
    Là-haut sur la montagne, l’était un vieux chalet
    Murs blancs, toit de bardeaux
    Devant la porte un vieux bouleau
    Là-haut sur la montagne, l’était un vieux chalet
    Là-haut sur la montagne, croula le vieux chalet
    La neige et les rochers
    S’étaient unis pour l’arracher
    Là-haut sur la montagne, croula le vieux chalet
    Là-haut sur la montagne, quand Jean vint au chalet
    Pleura de tout son coeur
    Sur les débris de son bonheur
    Là-haut sur…

    1. AvatarLe Saos

      Je fais du feu depuis l’age de 5 ans, fourneau, cheminée ouverte, et poêle à bois moderne depuis des décennies. Le feu est le symbole de la femme et du foyer. J’ai 63 ans, et je ne vais pas arrêter de faire du feu , que ce soit en hiver où au 15 août si le temps est triste, comme notre époque. Pour moi, le feu est symbole de joie, de lumière, de sécurité, d’amitié, de partage. Et tous mes enfants et petits enfants sont vaccinés à la fumée de bois !!! . ça pollue un peu certes, mais toutes les voitures qui se déplacent avec un seul passager tous les jours sur des centaines de kms, polluent aussi. S’il faut choisir, je choisis le feu de bois, et je me déplace le plus possible à pied , à velo..j je marche déjà 250kms par mois, alors ça ne me fait pas peur.

  6. AvatarFomalo

    J’irai même plus loin que F des groux et que Nagau06 @ dans son commentaire. Nous risquons de voir d’ici deux ans, non seulement les cheminées à insert, les cheminées ouvertes et les pöeles à bois interdits, mais se profiler un déjà ‘pré -construit’ lobby européen transporteur de bois formaté, avec équipements « aux normes » et une logistique du genre de celle »isolation des combles » ou d’ Enedis pour la viabilité du transport d’une énergie propre et brevetée (appropriée ou rappropriée cela va sans dire).
    Alors qui, de l’Indonésie, du Gabon de la Guyane ou de la Malaisie, remportera ce juteux marché? Ou alors le Canada?

  7. Avatarclaude

    que 2 milliards de Chinois et d’Indiens persistent à se chauffer au bois et au charbon ?
    mais aussi l’Allemagne qui se sert du charbon pour faire tourner les centrales qui produisent de l’électricité!

  8. AvatarAva

    Au moins dans les autres pays européens, ils ont le courage de dire que ce galimatias écologique n’est ni plus ni moins qu’un énième ordre de Bruxelles.

  9. Avatarstraycat

    Je suis écolo (et même de gauche old school comme se définit Onfray)… et cette écologie là me révulse depuis des années… En allant au boulot avec mon petit diesel je roulais 1h dans la forêt sans bouchons, la forêt absorbe co2 et particules fines (comme par hasard très peu d’études là-dessus!) à comparer au citadin qui patine en première/seconde des heures sur un périph sans arbres (et qu’on ne me parle pas de voiture propre !).
    J’ai changé en 2017 ma vieille chaudière fuel (ben oui à l’époque, 1990, IMPOSSIBLE de trouver un installateur solaire) contre une mixte fuel/bois et j’ai réduit au quart ma conso fuel. Le bois, il est à proximité donc pas de transport et revenu conséquent pour les locaux, le bois n’étant pas une ressource fossile est renouvelable (on peut discuter ça mais globalement c’est vrai)… René Dumont, reviens !!!… leur botter le cul… Pour Dumont le gros problème c’était la démographie, déjà !! A ce jour c’est une immigration absurde, anti-écolo pour nous et les pays d’origines.
    Si on n’admet pas que vivre en métropoles ou vivre « ailleurs » n’implique pas les mêmes règles, ça va pèter. Il reste 2 ans pour qu’émergent de nouveaux visages en politique ni mondialistes-libéraux ni mondialistes-gauchistes, réalistement souverainistes, profondément laiques (j’ai du mal à prendre au sérieux et … écolos cohérents. C’est vraiment étonnant que le RN soit si timide par rapport à l’écologie (il y a de sacrées résistances, je vois ça dans les réactions de certains sur RL et RR), avec un programme sérieux (et en changeant de dirigeant…) et surtout appuyer fort sur le fait que l’immigration est catastrophique pour les pays d’origine (De Villiers le disait il n’a pas été entendu !) il raflerait la mise avec les gens comme moi. Humeur…

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      J’ai vécu mon enfance à la campagne et on avait une basse-cour, des moutons, un jardin, une rivière, des arbres fruitiers et nous arrivions presque à l’auto-suffisance.

      Ce n’était pas de « l’écologie » mais nous étions au contact de la nature. Je ne sais même pas si les gamins des villes savent ce qu’est une musaraigne, une chouette, un loir, une fouine… Moi, j’étais toujours à lire « la Hulotte de Boult-aux-Bois » et à crapahuter dans les bois dès 10 ans…

      Et comme dit plus bas, quel bonheur de couper son bois et d’allumer un feu. A Noël ou quand il y avait de la neige, c’était magique (l’odeur de fumée). Et cette ambiance dans le village !

      Je n’imagine même pas une maison à la campagne sans son feu de cheminée !

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Oui j’imagine ce que vous décrivez et en ressens l’ambiance avec une certaine nostalgie de la France dans ce qu’elle est…

        Ils veulent détruire tout, comme si tout devait être déshumanisé. En ont-ils conscience ? C’est quand on regarde en arrière bien souvent que l’on prend véritablement conscience du chemin parcouru et pas toujours en bien.

        Je m’interroge là relativement à notre société de consommation, les tendances générales au virtuel avec ses réseaux sociaux qui modèlent d’une certaine manière les esprits donnant l’illusion d’une vie qui n’en est pas une puisqu’en dehors de la réalité et des sens.

  10. Avatarcorléone

    Pour moi c’est la vue des envahisseurs qui me gêne ;
    Quand va t’on interdire cette pollution ( qui n’est pas que visuelle ) ????????

    1. AvatarHellen

      @corléone…
      Entièrement d’accord avec vous, ce qui me gène véritablement le plus, ce sont les envahisseurs…
      Cette pollution -là, est de très loin, celle qui me gène, car ils n’ont pas l’air de vouloir la faire disparaître, c’est bien cela le plus grave, car c’est de très loin, la plus dangereuse, et cela à tous les niveaux…!

  11. AvatarBrasseur

    je voudrai savoir qui coupe son bois au gouvernement ? Quel plaisir de se chauffer avec son bois! Ils veulent tout simplement vous interdire les cheminées à foyer ouvert . Ensuite On va former une petite commission d étude et resultat des courses on taxera encore une fois de plus les foyers ouverts.
    Regardez votre facture d’électricité ,gaz,eau,vous avez deux tiers de taxes,et un tiers de consommation.

  12. AvatarD devoldet

    J’attends cette interdiction depuis des années; je me fais empoisonner pr les chauffages au bois de mon voisinage, je n’en.peux plus de cette puanteur et impossible d’ouvrir une fenêtre de l’hiver! J’espère bien que cela va être généralisé! Et j’espère ne pas avoir attrapé un cancer des poumons avant…les particules fines sont extrêmement dangereuse !

    1. AvatarLacx

      Allez habiter dans une grande ville et laissez les campagnards respirer les odeurs de la campagne et vivre leur vie paisiblement vous ne serez pas gêné par la fumée et les odeurs puantes. En ville vous aurez loisir de choisir la pollution qui vous convient foutez la paix aux gens des campagnes

    2. Avatardaniel labourde

      C’est quoi ce commentaire, depuis quand une cheminée pue?je trouve votre attitude complètement déplacée, vous êtes ce genre de personne qui se plaint du chant du coq, retournez donc dans votre ville polluée
      Depuis la préhistoire nous utilisons le feu,ce qui nous a sorti de l’état animal pour devenir des hommes,nos dirigeants ne comprennent pas le sens de la vie, il est plus facile pour eux de tout nous interdire ,nous les faibles que d’interdire aux grandes sociétés qui elles polluent.
      C’est le monde à l’envers

  13. AvatarBobbyFR94

    Le bois brûle depuis des centaines de millénaires !!!
    Si cela avait du tuer la nature, je crois que nous serions au courant…

    Rappelez-vous pourtant ceci :

    TOUT est fait pour nous assassiner, avant que cela ne soit physique, « ils » feront tout pour nous asphyxier sur tous les plans !!!

    Parce qu’ils savent très bien que les ABRUTIS qu’ils nous imposent, n’ont aucune idée de ce qu’est l’écologie, la vraie, donc tout cela n’est, une fois de plus, que mensonges, poison de l’esprit !!!

    On peut vraiment parler de « Tout poison  » …

    Que nous cache-t’on sur le plan technologique, biologique, chimique, etc… ?

    Je continue à creuser, j’ai quelques pistes, que je dois pouvoir d’abord étayer avant de pouvoir ré-informer qui que ce soit !!

  14. Avatar18

    Peut-être se demander pourquoi les victimes d’incendie meurent par les fumées ?
    Le bois est recyclable, les poumons non.

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      Sérieusement « 18 », connaissez-vous beaucoup de gens morts auprès de leur feu de bois en lisant l’Équipe un soir d’hiver (pensée à Pierre Cassen) ?

      Le but d’une bonne flambée n’est pas d’inhaler de la fumée comme on fumerait du shit ou snifferait un rail de coke…

      Et si des gens meurent par les fumées dans les incendies, ces dernières ne sont pas forcément causées par des cheminées mal entretenues (le ramonage est obligatoire).

      Combien d’immeubles urbains ont brûlé à cause de matériels inflammables ? (je pense à la tour Grenfell de Londres)

    2. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Lors d’un incendie, la teneur en oxygène de l’air diminue (dans des locaux plus ou moins fermés) puisque la combustion consomme de l’oxygène.

      Normalement, l’air contient presque 21% d’oxygène. Si cette teneur descend à 17%, l’oxygénation est insuffisante pour nos organismes et les personnes s’évanouissent. Et si encore moins, c’est l’asphyxie et la mort.

      Et cela suppose qu’on est en basse altitude. En haute altitude, c’est la pression partielle de l’oxygène qui compte, c’est pourquoi les alpinistes portent un masque apportant de l’oxygène.

  15. Avataralexandre zmuda

    Pourquoi pourquoi percuter sans cesse les Français,et poser le doigt sur de vrais problèmes, camions polluent…. ferroutage… vitesse tue… inutile de faire des voitures de plus en plus puissantes sur un réseau routier bridé à 130kmh…bref c’est mieux de nous emmerder avec les cheminées à feux ouvert qui permettent à la plupart d’entre nous de chauffer nos maisons avec maigre revenu RSA , bref et de couper une filiale … celle du bois…et tuer les bûcherons artisans qui vivent de ce marché, oui eux on les oublit dans cette histoire… tordu

  16. Avatardurandurand

    Depuis le temps que les pseudos bobos- écolos de mes deux nous font chier et ces putains de piafs de malheur que sont les experts béni oui oui à la solde du gouvernement continuent d’emmerder le pauvre citoyen lambda avec leur fumeux réchauffement climatique (d’ailleurs contesté par de nombreux scientifiques indépendants dans le monde entier ) , d’ailleurs ils sont tellement sûr du réchauffement ,que le froid est plus précoce , ils sont vraiment cons tous ces pseudos bobos-écolos scientifiques de mes deux !Envoyons les tous se faire empapaouter chez les grecs .

  17. AvatarFranck

    Je dispose dun poêle à bois dernière génération et pourtant ce dernier produit beaucoup d’odeur et donc de particules.
    Il est pour moi normale de légiférer afin de limiter autant que possible la pollution sans atteindre nos libertés de se chauffer au bois

  18. AvatarOlivier

    D devoldet : « J’attends cette interdiction depuis des années : »

    les camions qui nous amènent des denrées alimentaire bas de gamme importées polluent beaucoup plus que les feux de bois et ils ruinent nos paysans.
    La fumée de bois n’est mauvaise pour la santé que dans une pièce enfumée, mal aérée. Ce sont certains gaz qui sont toxiques plus que les particules du feu de bois.

  19. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Ça fait déjà un moment qu’ils tournent autour du pot nos salopards de politicards qui ne savent plus comment justifier le racket d’état. Depuis les temps les plus anciens les hommes se sont chauffés au feu de bois. Le bois est une énergie renouvelable avec un bilan carbone zéro. Ce mode de chauffage est de plus en plus utilisé car c’est un des moins onéreux, et ça, ça fait chier nos politicards qui rêvent de taxer le chauffage au bois, seul souci c’est qu’il est plus difficile ici de taxer une poêle à granulés qui a plus de 85% de rendement et qui utilise des déchets industriels de bois. Alors on reprend la bonne vieille tactique : on met quelques hystériques de l’écologie sur le coup, du style écolo radical qui rêve de nous faire vivre dans une grotte sans aucune flamme en nous obligeant à ne respirer et chier qu’un coup sur deux pour limiter le rejet de carbone etc etc . On lance les pékins sur le sujet du chauffage au bois et quelques temps après on les entends pousser des cris d’orfraie afin de maudire et vilipender ces « salauds » de français qui se chauffent au bois et émettent des particules (ils viennent de les découvrir ces cons). Ensuite nos politicards nous jouent les gens très préoccupés de l’avenir de la planète et très rapidement ils nous pondent des lois de merde qui n’ont d’autre but que de nous faire payer toujours plus. En effet moi j’achète des pieds de vigne au vigneron du coin à un prix défiant toute concurrence et je me chauffe très bien avec ça, c’est sûr que là, l’état ne voit rien passer et ne peut asséner son cortège de taxes sur ce genre de transaction. Alors on trouve un motif pour interdire ce mode de chauffage et on veut nous obliger a nous chauffer au gaz, fioul, ou toute énergie taxable. Le climat et la planète ils s’en tapent complètement, le seul but de ces ordures est de nous pomper du fric.
    S’ils arrivent à nous interdire le chauffage au bois dans les cheminées ouvertes, faites leur confiance ils ne s’arrêteront pas là, fort des cris d’orfraie de nos hystériques de l’écologie ils nous pondront une bonne taxe sur tous les appareils de chauffage au bois afin de « sauver la planète » et peu leur importera si les gens passent du bois au fioul, au charbon, à l’électricité nucléaire ou thermique ou au gaz tant qu’ils nous contraindront a utiliser une énergie facilement taxable. Encore une fois ces maudits politicards tentent de nous trouver un prétexte des plus fallacieux pour nous tondre un peu plus. Oui il y en a marre et il serait bon d’arrêter de nous emmerder et de s’intéresser à des sources de pollution bien plus impactantes que le chauffage au bois des français.

  20. Avatardanielle

    mon mari et moi avons habité dans la vallée de l’arve de 1970 à 2016 ….combien d’habitants en 1970 ? et en 2016 ? il y a du travail (tourisme et Suisse ) c’est vrai mais il y a trop d’habitants vu la configuration géographique et c’est çà qui participe aussi à la pollution ! vive le poele à bois .

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      Bonjour,

      En Haute-Savoie, il existe nombre de vallées encaissées et personne ne parle de pollution par les fumées de cheminées.

      D’abord, parce ce que les foyers ouverts ne sont utilisés que de façon épisodique (à la mauvaise saison). Ensuite parce que ce n’est pas le moyen de chauffage principal.

      Enfin, parce que la vallée de l’Arve est la principale voie d’accès à l’Italie (avec la Maurienne) pour les camions et les marchandises et qu’il est difficile de remettre en cause ce moyen de transport.

      Le ferroutage serait, peut-être, une solution. Il faut voir, lors des vacances d’hiver, tous ces embouteillages sur l’A40.

      Si vous connaissez bien la vallée de l’Arve, le Dauphiné Libéré ne dit pas si cette interdiction concerne tout le tracé ou bien la portion vraiment encaissée Passy-Chamonix…

  21. AvatarAnne Lauwaert

    L’interdiction de brûler du bois est une question grave qui va au-delà du romantisme nostalgique et qui risque de devenir une « Directive Européenne ». Il y a quelques années, Joke Schauvliege, une ministre belge de l’écologie voulait elle aussi cette interdiction.
    Pollution de l’air : la Suisse est légendaire pour son « air pur » or dans toutes les vallées la plupart des gens se chauffent au bois qui pollue bien moins que le chauffage au mazout. L’autorité, elle-même, conseille d’allumer le feu non par en dessous comme nous l’avons toujours fait, mais par au dessus justement pour diminuer la fumée. Bien sûr il est interdit de brûler quoi que ce soit d’autre que du bois. (plastiques, papiers/cartons qui ne sont plus naturels et souvent portent des encres ou peintures, etc.)
    Interdire le bois serait en conflit avec toute l’industrie non seulement de la construction des poêles à bois, mais aussi la recherche concernant les nouvelles technologies et les nouveaux débouchés des « pellets » et des chauffages à copeaux qui sont d’avant-garde. (il y a une vingtaine d’années un nouveau home pour personnes âgées a été construit, entièrement chauffé avec une chaudière à copaux de bois, ce qui à l’époque était l’avant-garde que les architectes venaient visiter.) Cependant les poêles à pellets ou copeaux ont un problème : ils sont dépendants de l’électricité et donc comme on le voit à chaque grosse chute de neige avec coupure de l’électricité ce type de chauffage ne fonctionne pas. Or les poêles à bois simples ou les feux ouverts permettent non seulement de chauffer mais aussi de cuisiner.
    Les constructions en montagne qui ne sont pas reliées au réseau électrique (comme sur les alpages) ne disposent que du bois pour chauffer et cuisiner.
    Ce serait aussi la faillite pour de nombreuses entreprises forestières et de production de bois de chauffage et toutes les professions connexes : sylviculteurs, gardes forestiers, bûcherons et même les ramoneurs.
    En montagne il est vital de gérer la foret : les arbres murs doivent être coupés et enlevés pour permettre aux arbres jeunes de croître et de renouveler la foret ce qui est primordial car ce sont les racines des arbres qui tiennent la terre et empêchent les ébrouements et ce sont les troncs des arbres qui stabilisent la neige et empêchent les avalanches. La santé de la foret est vitale, c’est d’ailleurs une des justifications de la chasse. Le Département du Territoire organise les chasses « supplémentaires » pour éviter que trop d’animaux comme les cerfs n’endommagent la croissance et la qualité de la foret. La sécurité de l’habitat dans les vallées dépend d’une gestion correcte de la forêt le long des versants des montagnes, d’autant plus importante que les variations climatiques perturbent le permafrost.
    Interdire l’utilisation du bois provoquerait la révolte de tous les habitants des vallées. Ici, en Suisse le retour au chauffage au bois fait même partie de la philosophie du retour à la nature, bio, etc.
    Il y a un autre problème avec le chauffage : les chaudières de quartier qui distribuent le chauffage dans tout un quartier : impossible de cuisiner en cas d’interruption de l’électricité, mais cela met tout le quartier à la merci d’une panne ou d’un sabotage, mais aussi de décisions venues d’en haut de ne permettre qu’une certaine température dans les habitations.
    Autre problème : les nouvelles constructions qui n’ont même plus de cheminées auxquelles éventuellement raccorder un poêle.
    Le chauffage individuel au bois ou, le cas échéant, au charbon est le seul qui permet de s’en tirer en cas de crise.
    Et, en effet : on crie haro sur le feu de bois mais pas sur les queues de camions TIR qui envahissent les autoroutes.

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      Bonjour Anne et merci pour votre témoignage suisse 🙂

      Sur l’A40, il y a parfois plus de poids lourds (mais très peu de TIR avec la libre circulation des marchandises intra-européennes) que d’automobiles. Sauf pendant les départs en we et vacances d’hiver.

      Effectivement, pour se chauffer au bois, il faut planter des arbres. A la campagne, on entretient également les haies qui fournissent le petit bois. Et tout ça, est difficilement taxable par l’État… Ce qui explique, peut-être, sa hargne à tout contrôler, tout interdire…

  22. AvatarGillic

    Quid des camions qui tournent des heures au ralenti dans les bouchons, des bateaux qui polluent sans aucun contrôle et des avions pollueurs ( pas renifleurs) que prennent les friqués pour aller baguenauder au bout du monde ?????

  23. AvatarAlexcendre62

    Que nos écolos qui ont constamment le cul dans les transports aériens en profitent pour faire la leçon aux gens qu’ils croisent de part le monde , car en dehors de l’Europe occidentale j’ n’aie pas l’impression qu’ailleurs on se prend la tête comme chez nous et que les Chinois ou Hindous soient harcelés quotidiennement comme les français . Avant la guerre un constructeur américain a fait l’expérience de mettre un responsable dans un de ses atelier, mission améliore tout ce que tu vois ? Un an plus tard ils étaient trente , tous débordés , H Ford se retourna vers les ingénieurs réunis pour l’analyse et leurs dit vous voyez l’homme est très doué pour se trouver du travail même lorsque les choses marchent très bien , l’équipe fut dissoute sur le champ .
    Je crois que la grosse erreur de nos politiques est de nommer des gens ici et là pour nous donner l’impression qu’ils font les choses mais au bout d’un moment ils se font dépassés par ce qu’ils ont crée , hélas ils n’ont pas pas dans le pantalon ce qu’avait H Ford . L’écologie est l’exemple type de cette bête qui grandit et qu’ensuite plus personne ne maitrise et qui finira par bouffer tous monde , et considérons qu’après les cheminées ce sera les barbecues et des tas d’autres choses , ces gens là n’ont que ça a faire avec de très bons salaires payés par ceux qu’ils emmerdent .

  24. AvatarJoël

    Solution : garder les cheminées et remplacer le bois par des politiques inutiles (après séchage, ça va de soi).
    Avec le stock qu’on a, y en a pour quelques hivers.

  25. AvatarChris

    Bonjour à tous je laisse se message pour crier ma colère car tous et bon pour réduire nos libertés nous taxé de plus en plus sous prétexte d’une soi-disant écologie qui n’est ni respecté par les industriels et les hauts placer de France!!!!
    Ils vont finir par nous obligés à tous se chauffer à l’électricité mais où est l’Écologie quand l’électricité vient des centrales nucléaires????
    L’état doit arrêter de prendre le peuple français pour les idiots!!
    Après le diesel qui pollue plus que l’essence,les catalyseur et j’en passe. Que des énormes connerie!!!!

    Je parle au peuple français OU EST VOTRE HONNEUR ET VOTRE DIGNITÉ ???
    allez vous continuer à vous laissez écraser sans rien dire sans rien faire???

    ESQUE C’EST UNE VIE DE RESTRICTION QUE VOUS VOULEZ LAISSER À NOS ENFANTS????

    Pour moi non.je vous le dit arrêtons tous sa.
    Arrêtons d’être des moutons

    STOP À LEURS CONNERIES

    1. AvatarHellen

      @Chris,
      Excellent, car c’est tout à fait et exactement cela…
      Il y en a plus que marre de ces gens qui n’y connaissent rien d’une part, mais d’autre part, ne veulent en fait que nous restreindre et nous voler encore et toujours plus…
      Je crois comme je le disais sur un autre post qu’il va falloir se décider à faire une révolution et mettre tout ce monde dehors, qu’ils aillent voir ailleurs…
      Il y en a marre de leur dictats et stop à leurs conneries qui deviennent démentielles…!!!!!
      Nous ne sommes pas des moutons… alors qu’ils arrêtent de nous tondre et de faire avec nous êtres humains, ce qu’ils veulent, car ça finira très mal…!!!

  26. MaximeMaxime

    Oui, ils nous rendent la vie insupportable…
    Un autre exemple : l’entrée en vigueur prochaine de « l’authentification forte » pour les paiements en ligne.
    Jusqu’à présent, lors d’un achat en ligne, la confirmation par double clic sur le site marchand où vous aviez ouvert un compte, puis l’accusé de réception sur votre boîte mail étaient déjà un gage de sécurité. De plus, un SMS vous était envoyé par téléphone avec un code à saisir dans le quart d’heure en général, voire pour un plus gros montant, il fallait indiquer une case d’une carte physique remise entre vos mains par la banque au préalable.
    Eh bien désormais, l’Union européenne via une directive (DSP 2) oblige à utiliser une application sur portable donc à avoir un smartphone avant 2020 !
    https://www.certeurope.fr/blog/dsp2-et-authentification-forte-que-prevoit-la-directive-europeenne/
    Ceux qui tiennent à leur vieux portable et refusent qu’un téléphone contienne tous les actes de leur vie ou presque ne pourront plus commander par internet !
    Quand on sait le coût d’un smartphone…

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Oui cette directive serait insupportable et injuste. Tout le monde ne peut s’acheter un smartphone et quid de la sécurité à leur niveau ?

      Un smartphone n’est pas non plus forcément fiable (il suffit de voir les problèmes avec les billets de train que l’on n’arrive plus à retrouver…°;

      De plus, je croyais que l’utilisation des portables créait de la pollution ?

      Je crois aussi que les achats par internet les dérangent, dixit les commerçants qui voient leurs ventes baisser… mais quant à moi, si j’y trouvais mon compte, je n’achèterais pas sur internet.

      Les ayatollahs du virtuel sont insupportables et déshumanisent la société, il suffit de voir la SNCF et tous les aléas que l’on y rencontre avec la suppression des personnels…

      J’aime bien aussi quand on nous dit de se référer au virtuel pour les économies de papier…. mais d’imprimer avec notre imprimante, qui ne marche pas sans papier bien sûr… Et il nous faut bien une « preuve » non sinon l’on se remet entièrement aux organismes extérieurs ?

      J’ai aussi vu un article qui dit que dorénavant (2020) je crois, on n’aurait plus de « ticket de caisse » : eh bien à chaque fois, je dis bien à chaque fois pratiquement, que je passe en caisse et regarde mon ticket, il y a des erreurs parfois même importantes (avis aux personnes, vérifiez vous serez surpris). Alors comment identifier les erreurs si on n’a aucune référence papier ?

      Et qui paie la connexion internet et les smartphones ? L’Etat ? Non… alors de quel droit il impose, c’est quelque part une violation de la vie privée abusive.

      C’est une déshumanisation sociétale qui se confirme et il faut réagir, c’est évident.

    2. Charles Martel 02Charles Martel 02

      Et aussi le projet de nous faire payer les sacs biodégradables que l’on a au supermarché pour emballer les légumes, poissons et autres denrées qui doivent obligatoirement être ensachées (toujours pour sauver la planète) elle est pas bonne celle-là? But inavoué : faire gagner encore un peu plus de fric aux grandes surfaces qui déjà nous vendent les sacs et n’ont plus à supporter le cout des sacs en plastique que l’on nous donnait mais qui ne supporteront plus le cout de fabrication des sac biodégradable pourtant « écologiques ». On ne cesse de nous prendre pour des cons et des vaches à lait

  27. AvatarPhilippe Remy

    Le message est simple mais pas simpliste !
    Transformer un feu ouvert vers un feu performant et signaler que on obtiendra le même CONFORT pour TROIS fois moins de bûche.
    Le Peuple calculera vite !

    1. Charles Martel 02Charles Martel 02

      Vous avez tout à fait raison mais ce message aurait du sens dans le cadre d’une véritable politique d’économie d’énergie et de gestion raisonnable des sources de pollutions. Mais il aura pas échappé que nos gouvernants n’ont qu’un seul but en tête, c’est nous pomper du toujours plus de fric quitte à ce que ce soit motivé par les prétextes les plus fallacieux. Effectivement le rendement d’inserts, poêles à granulés et autres moyens de chauffage au bois moderne et de loin meilleur que celui d’une cheminée ouverte, mais je prends le pari que si demain touts les foyers ouverts étaient remplacés par un insert ou tout autre appareil de chauffage au bois moderne nos politicards viendraient nous culpabiliser avec la complicité de quelques hystériques de l’écologie et nous dire que oui c’est bien mais quand même ça émet des particules, (ahhh ces chères particules si pratiques pour justifier déjà les taxes dites écologiques sur le gasoil) et très rapidement nous verrions des taxes surgir sur les inserts, poêles à granulés et généralement sur tous les chauffages au bois y compris peut être même les barbecues, tout ceci bien sûr au motif hypocrite de préserver notre santé et la planète. Il est très probable que nous en arrivions là dans quelques années..Et pendant ce temps personne ne dira toujours rien sur les paquebots géants qui crachent leurs fumées de mazout et leurs particules sur le villes quand ils sont amarrés à quai, ou bien sur les tonnes de CO2 et de particules balancées dans l’atmosphère par les porte containers géants qui vous font des milliers de KM pour vous livrer des tomates que l’on peut faire pousser à 100 km de chez vous.. On voit très bien que tout ce que cherchent ces salauds de politicards c’est nous piquer du fric, nous faire payer toujours plus, l’écologie et la planète ils s’en tapent le coquillard ce ne sont que de fallacieux prétextes

  28. AvatarDorylée

    Ma cheminée fait deux mètres de large et un mètre cinquante de hauteur. Il arrive qu’on y grille un agneau ou un porcelet et il est hors de question qu’on vienne m’emmerder avec un insert ou je ne sais quelle autre connerie dont je ne veux pas. Les connards en costumes qui veulent éteindre mon feu de bois, je les attends. Ce qu’il devient urgent d’interdire, c’est la connerie. Mais, sous Micron, c’est pas demain la veille !

    1. AvatarTiti

      La plus grosse bêtise dans l’histoire, c’est de faire croire ce qui n’est pas…
      Utilisez du bois pour chauffer n’est pas interdit et ne le sera pas….
      L’article se contredit lui même en prenant pour exemple les moteurs diesel…
      Ce qu’il faut surtout comprendre, c’est que l’utilisation du chauffage bois doit être faite correctement !
      On oublie les allumage journal-petit bois, on arrête de mettre n’importe quoi dans sa cheminée, on fournit au feu l’oxygène dont il a besoin pour brûler correctement (entrée d’air frais ou comburant !!!), On arrête de couper le tirage, on utilise un appareil correctement dimensionner, on privilégie l’isolation par rapport à la puissance du chauffage (garder la chaleur votre beaucoup moins cher que la produire !) , Et j’en passe et bien d’autre….
      En bref, un tout petit effort de tous contribue au bonheur de chacun…
      Et ce dont on parle, c’est bien d’un petit effort de chacun, y compris des dirigeant !
      Un pays n’est il pas finalement une communauté ??? La planète ???
      Si chacun respecte autrui dans tous les sens du terme, tout ira beaucoup mieux…. Et la base de tout, c’est ça : le respect !!!
      Apprenons le respect d’autrui, faisons des règles bases sur le respect, arrêtons les idéologies et tout ira mieux…
      Toutes mes excuses pour les fautes, je ne suis pas écrivain,v juste un pauvre ouvrier…

    2. AvatarAlexcendre62

      Dorylée : Rassurez ils prennent leur virage d’assez loin mais la finalité va être de taxer le bois comme les autres énergies , un quart des français concernés seront mécontent et le reste trouveront cela normal . A chaque fois c’est la même formule un jour on touche a Jacques mais ne touche pas a Paul et Jules et un autre jour c’est le tour de Paul etc etc , cette méthode est l’auto-amortissement des mécontents pour gouverner tranquille parmi les veaux .

  29. AvatarJolly Rodgers

    nous vivons dans une époque morbide , on nous interdit tout (même le droit de travailler libéralement ). par contre aux racailles rien ne leur est interdits à eux , ils ont même le droit de tuer !
    allez dans la citée Bougainville de Marseille , il y a carrément des élevages de moutons et poulets dans les cages d’escaliers , en plus du trafic de cames et d’armes , les flics , les pompiers et même les facteurs n’y vont plus . c’est plus un quartier de Marseille , c’est carrément l’Afrique . là à eux on leur interdit rien !
    par contre le Sardou il râle et il a raison de râler , mais il a voté macron le con !

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Eh bien non… ils l’ont fait vraiment à Paris mais ont dû reculer (pas tout à fait) vu les réactions.

  30. AvatarEddy K

    Ces faux écolos sont les nouveaux jansénistes : ils prétendent incarner le meilleur mais s’allient avec les pires;

  31. AvatarVincent

    On appelle cela l’écologie punitive.
    Les ecobobococo ne font pas de la protection mais de l’idéologie pour asservir encore plus la misèreuse classe laborieuse.
    Quand vous aurez compris, vous voterez autrement SANS ÉTAT D’ÂME….

  32. AvatarEqualiser

    vivement une grosse panne d’électricité ! le premier bobo qui rammasse une morceau de bois ou brûle une chaise, on le colle au bûcher l’hérétique !
    C’est quand même pas possible d’être aussi con !
    Moi, je dis que je me chauffe à l’énergie solaire. Ben si ! à votre avis, qu’est-ce qui fait pousser les arbres ? 1) le soleil, 2)……le CO2 ! ! ! c’est con hein ! ! !

  33. AvatarAnge M.

    bonjour chers patriotes de hexagone , Que vos Débiles Ecolos viennent ici en corse nous interdire nos cheminées, ils finiront comme bois de chauffage’..dans hexagone vous étés foutu ? Après être envahi par les pires nuisibles islamisés, vous étés soumis a tous les débiles illuminés qui vous gouverne la corse restera la Corse, et aucune lois de l’occupant viendra nous nuire sans êtres confronté a leur pire cauchemar, la Trêve est terminée désormais faudra a nouveau respecter nos directives traditionnelles sinon les sanctions seront exemplaires . Ange M.

  34. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Le feu c’est la « Nature », alors il appartient à chaque humain et personne n’a le droit de l’interdire quand il est utilisé pour des raisons saines (là se chauffer, ce qui est un droit humain élémentaire), si on l’utilise avec les précautions nécessaires bien sûr.

    Par contre, quand on brûle des voitures, ça doit polluer non ? Et drôlement ! Personne n’en parle, c’est bizarre… C’est vrai, c’est déjà interdit !

  35. Avatarmyriam brunebarbe

    Ils feraient mieux d interdire le Mac do et autres saloperies qu ils font manger les parents qui emmènent leurs enfants dans tous les face foot sont complices ils empoisonnent leurs propres enfants alors les râleurs pour le bois la ferme et allez respirer en ville et laissez notre campagne en paix

Comments are closed.