13 Novembre 2015 : il s’appelait Romain Feuillade, c’était le patron du café  » Les Cent Kilos » à Paris


13 Novembre 2015 : il s’appelait Romain Feuillade, c’était le patron du café  » Les Cent Kilos » à Paris

.

Le café « Les Cent Kilos » est situé dans le 11ème arrondissement de Paris, au pied de l’église Saint-Ambroise, à seulement une centaine de mètres de la salle de concerts du Bataclan.

Exif_JPEG_420

 

.

C’est un café convivial, décoré avec beaucoup de goût, doté d’une carte de vins de qualité et d’une jolie terrasse extérieure face au jardin de l’église. C’est un café typiquement parisien où se retrouvent les habitués du quartier, les voisins, les amis et les collègues de travail de l’arrondissement.

Fondé au début du XXe siècle, ce lieu accueillait à l’époque le « Club des Cent Kilos », une société amicale et sportive qui réunissait des membres pesant plus de cent kilos. Henri Béraud obtint le prix Goncourt 1922 pour ses deux romans « Le Vitriol de lune », et « Le Martyr de l’obèse », adapté à l’écran par Pierre Chenal et dans lequel il ne tarissait pas d’éloges sur le « Petit Café des Bons Gros ». 

.

Au lendemain des attentats du 13 novembre 2015, je me suis rendue aux « Cent Kilos » pour prendre un café matinal mais il y avait une foule importante sur les trottoirs avec de très nombreuses gerbes de fleurs posées face à l’entrée de cet établissement. J’ai un souvenir marquant de ce parterre de fleurs blanches qui recouvrait toute la terrasse des « Cent Kilos ». J’ai alors appris la mort de Romain Feuillade, le patron du café, dans les attentats de Paris qui venaient de se produire.

.

Le 13 novembre 2015, Romain Feuillade dînait avec des amis au restaurant « La Belle Equipe » qui fut la cible des terroristes de Daesh. Il était âgé de 31 ans.

.

Romain Feuillade faisait partie d’une bande de jeunes restaurateurs parisiens tous unis par des liens d’amitié très forts et des projets professionnels ambitieux.

Passionné de cinéma, Romain Feuillade était monté à Paris pour suivre des cours de théâtre. Certaines vidéos de ses auditions sont visibles sur Internet comme cette petite scénette sur le thème du couple :

.

Romain incarnait cet art de vivre à la française, la gaieté des bistrots parisiens, les bonnes tables et surtout la jeunesse !

Ci-dessous le témoignage de ses parents, qui, 4 ans après, ne peuvent se remettre de la mort de leur fils. 

.

C’est cette joie de vivre, ces jeunes talents et cette tradition populaire française que les terroristes du 13 novembre 2015 ont voulu anéantir au nom du djihad en frappant le cœur de la capitale parisienne, symbole à leurs yeux de décadence, de mécréance et de dépravation.

.

C’est une idéologie de mort et de ténèbres qui est venue endeuiller Paris à l’image de ce poison islamique qui gangrène depuis des années certaines rues de Paris,  notamment la rue Jean-Pierre Timbaud située dans le 11ème arrondissement non loin du café « Les Cent Kilos ». Jeunes bobos et salafistes se partagent désormais le même territoire, à proximité de la Mosquée Omar, haut lieu de l’islam radical à Paris. 

Jean-Pierre Timbaud était un résistant métallurgique qui est mort fusillé par les soldats d’Hitler pendant la seconde guerre mondiale. Son « petit frère » Romain Feuillade décédera à son tour sous les balles d’une autre forme de fascisme le 13 novembre 2015. Car les similitudes entre le nazisme et l’islamisme sont indéniables, il s’agit de deux dogmes porteurs d’un même projet totalitaire, liberticide et meurtrier.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Caroline-Christa Bernard

Elle habitait l'immeuble à côté du Bataclan... aux premières loges pour découvrir l'horreur, elle a ouvert les yeux sur l'islam et est devenue une militante anti-islam qui a rejoint Résistance républicaine.


7 thoughts on “13 Novembre 2015 : il s’appelait Romain Feuillade, c’était le patron du café  » Les Cent Kilos » à Paris

  1. AvatarPATRICE DUCLOUX

    Très beau témoignage. Merci

    Aujourd’hui je hais ce qu’est devenu Paris. Mais je suis encore amoureux de ses bistrots. Du moins les authentiques dont on peut encore retrouver l’ambiance des les bistrots de la France rurale.

  2. RichardRichard

    Les médias polonais avaient bien plus insisté sur la signature ISLAM de l’attaque terroriste que leurs équivalents français, ce qui démontre à quel point l’Occident est « bien-pensé » !
    Cent kilos de remerciements à Caroline-Christa Bernard. Cette vaillante activiste ne pèse sans doute que la moitié mais elle vaut des tonnes de courage.

  3. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Merci pour cet article. Les Français (les vrais) n’oublieront pas toutes ces horreurs et ces vies fauchées par une idéologie de mort qui n’a rien à voir avec la France mais permis par la lâcheté et l’inconséquence (et la bêtise…) de nos gouvernants.

  4. François des GrouxFrançois des Groux

    Merci pour ce rappel Caroline-Christa.

    Hidaldingo et le conseil de Paris ont voté la création d’un parc du souvenir des victimes du Bataclan… ils ne savent pas encore où, place du Colonel-Fabien ou près de l’esplanade Habib-Bourguiba (!).

    Un parc qui deviendra sûrement un squat à migrants islamisés…

    https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/victimes-des-attentats-a-paris/un-jardin-c-est-la-vie-la-marie-de-paris-vote-la-creation-d-un-jardin-du-souvenir-en-hommage-aux-victimes-des-attentats-du-13-novembre_3699585.html

  5. AvatarGérard Pélissier

    J’ai habité dans le voisinage métro Château Landon, avant de revenir à la retraite chez moi à Marseille. Ce n’est pas mieux mais quand il m’arrive de retourner dans mon quartier parisien, j’enrage en voyant ce qu’il est devenu et honte pour ceux qui subissent ces changements. Un Tsunami seul pourrait en venir à bout. Mais qui saura le produire ?

  6. AvatarVictoire de Tourtour

    « Les similitudes entre le nazisme et l’islamisme sont indéniables »
    Je dirais plutôt « l’islam » que « l’islamisme » .
    Et ce sont plus que des « similitudes » : ce fut , entre nazisme et islam, une histoire d’amour, qui perdura après 1945.

Comments are closed.