Paris, 1910, mais où sont donc les Noirs et les Arabes ? La France, un « vieux pays d’immigration » ?


Paris, 1910, mais où sont donc les Noirs et les Arabes ? La France, un « vieux pays d’immigration » ?

Merci de nous aider à informer nos lecteurs désemparés qui ne comprennent pas pourquoi ils ne peuvent plus avoir accès à Résistance républicaine.

Informez vos amis et contacts qu’ils doivent utiliser l’adresse resistancerepublicaine.com , laissez des messages sur les réseaux sociaux, et, surtout, mettez plusieurs fois par jour « resistancerepublicaine.com » dans la barre de recherche de google, yahoo, yandex, orange… afin que resistancerepublicaine.comremonte en tête des recherches et supplante resistancerepublicaine.eu… 

L’adresse de contact de Résistance républicaine est pour le moment rrresistancerepublicaine@gmail.com

.

« La France n’est pas « un vieux pays d’immigration ». C’est un mensonge total. L’immigration de masse n’a commencé que dans le deuxième tiers du XIXe siècle. Avant ça, la France était un pays homogène. » (Alain Finkielkraut).

.

On peut le constater dans cette vidéo de la crue de 1910 montrant le peuple de Paris : pas un seul Noir, pas un seul Arabe. Pas de vivre-ensemble. Pas d’enrichissement culturel. Pas de harcèlement de rue. Pas de trafic de drogue. Pas de prière de rue. Pas de viols de blanche par des extra-européens. Pas d’attentat islamiste. Il faut dire que c’était une époque vraiment pas progressiste !

.

.

Voir :

Alain Finkielkraut : « La France n’est pas un vieux pays d’immigration. »

Réfutation de l’idée reçue : « La France n’a pas de peuple homogène »

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


15 thoughts on “Paris, 1910, mais où sont donc les Noirs et les Arabes ? La France, un « vieux pays d’immigration » ?

  1. Jules FerryJules Ferry

    Les faits sont têtus !

    Ceux qui ont connu les années 1970 savent bien de quoi il retourne, en dépit d’une propagande puissante, continue, généralisée (cinéma, pub, « soft power »…)

  2. hoplitehoplite

    «  »http://www.fdesouche.com/1037087-g-b-magid-magid-immigre-somalien-musulman-devenu-lord-maire-de-sheffield-bannit-donald-trump-de-sa-ville » »

    Il est temps que les Anglais quittent l’europe, ils sont complètement tarés!

  3. AvatarRicou

    Je viens de voir bienvenu a Marly Gomont excellent film sur le père de Kamini docteur d’origine Zairoise qui était un évènement exceptionnel dans la France rurale des années 70
    Alors qu’en 2019 le moindre village de France a ses immigrés
    Ou la confirmation en claire obscure que le grand remplacement est une réalité
    Ce que savent ceux qui ont connu Saint Denis ou Paris avec 98% de blancs dans leurs classes et écoles

    1. AvatarHellen

      Ceux qui ont connu Saint Denis avec 98% de blancs dans leurs classes et écoles???
      J’ai 73 révolus… ma première année d’école en 1951 en maternelle, à Aubervilliers à l’Ecole Edgar Quinet… que des Blancs…
      Toutes les années que j’ai passé dans cette école primaire jusqu’en 1957, il n’y avait aucune élève au teint mat…
      Ensuite à Pantin, au Lycée Marcellin Berthelot, de la sixième à la Terminale… Idem, que des blancs…J’ai passé mon Bac en 1964, j’avais 18 ans et nous étions à l’époque 100% de blancs dans toute l’école…!
      Il n’y avait pas de problèmes en classe, ni en récré…
      Aujourd’hui, je doute que ça se passe de la même façon…!
      J’ai également habité Saint Denis, sans aller pour autant à l’école dans cette commune…
      Avec mes Parents nous habitions dans un HLM, qui était neuf, composé d’un ensemble de 4 bâtiments tout neufs, il n’y avait que 2 escaliers par bâtiment et il y avait plein de jardins que les gens louaient pour y cultiver leurs légumes… que des Blancs également, ainsi que dans toute la commune, comme à Aubervilliers et à Pantin…

      J’ai découvert, il y a de cela une vingtaine d’années que l’HLM dans lequel nous habitions de 1956 à 1960, était maintenant dans ce qui s’appelle aujourd’hui « Les Francs Moisins »… Un quartier à ne surtout pas y mettre 1 doigt de pied, même en plein jour…!

  4. AvatarAardvark

    Pour voir l’ampleur du problème, il suffit de regarder certains films et documentaires des années 70 à à 90. L’anthropologie est totalement différente ! Les patronymes dans les génériques sont, eux aussi, parfaitement clairs. A mon sens, les choses dérapent vers 1980 (sous François 1…) et gardons un silence pudique sur ce qui se passe de nos jours… En outre, les allogènes, par le passé, s’habillaient plutôt à l’européenne, on sait trop bien ce qu’il en est actuellement !…Ii en est de même pour les prénoms des enfants, bien loin de ceux des enfants des années 70 et donnés par des Polonais, Italiens, et autres peuples européens…J’ai clairement une certaine nostalgie, pour faire court !… Oui, il y a bien un « grand remplacement » en cours, et sans évoquer le fait religieux qui s’y rattache à plus de 90 %… Triste France !…

    1. AvatarSun

      Quand on voit les photos de classe des années 70 80 début 90 les blancs sont encore en majorité mais quand on regarde celles de maintenant c est plutôt le contraire.

    2. AvatarJoël

      « les choses dérapent vers 1980 » : à peu près 5 ans avant avec un certain regroupement familial déclenché par « fleur de lys 1er » pour faire plaisir à camarade Bouygues.

      1. AvatarAardvark

        Désolé, @ Joël, mais c’est historiquement faux : Les choses dérapent dès 1976, sous Giscard, gouvernement Chirac. il s’agit du « Décret du 29 avril 1976 : autorisation sous conditions », revisité par le gouvernement Barre « Décret du 10 novembre 1977 : suspension » On sait ce qu’il en advient de nos jours, le concept est dévoyé et prend l’eau de toute part… Toutes les infos sont ici :

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Regroupement_familial

        En outre, je ne vois vraiment qui vous désirez cibler avec votre terme « Fleur de Lys 1er », et encore moins ce que vient y faire le nom de « camarade Bouygues », alors expliquez moi !… Cette question, car, en voyant ce que je vois depuis les « années fastes », je suis Royaliste de cœur, voire pire : Légitimiste… Et donc, la « Fleur de Lys » est pour moi le plus beau symbole, après l’étendard « Bleu-Blanc-Rouge », et en excluant à tout jamais le « croissant et l’étoile », ainsi que la couleur verte associée…

        1. AvatarRicou

          Fleur de Lys 1er c’est Giscard qui se prend pour un noble et Bouygues c’est parce qu’il avait besoin que les migrants restent pour ses chantiers

      2. AvatarAardvark

        Désolé, @ Joël, j’ai sans doute fait une légère erreur d’interprétation de votre post : quand vous disiez « François 1er » vous faisiez sans doute référence à notre Roi vénéré éponyme, mais moi je faisais référence à un type dont je ne me souviens plus le nom exact. Il s’agissait, je crois, d’un certain « François Mit’rand » (vers le 10 mai 1981 à 20 heures, sauf erreur…), je crois… Et après, et ensuite, les votes de nos con-citoyens nous ont imposé un certain « François 2 », alias « Normal 1er » Bref, tout va mal dans le royaume !…

  5. frejusienfrejusien

    La question n’est pas de savoir s’il y a remplacement ou non,

    on devrait plutôt se demander comment et pourquoi, on nous impose ce que nous ne voulons pas, dans une soi-disant démocratie

  6. SarisseSarisse

    Voir aussi les reportages de l’INA.
    Et qu’on ne dise pas que l’intégration ne fonctionnait pas , ni l’assimilation, la digestion d’un peu de l’autre dans le grand corps national français se réalisait, mais il n’y avait alors ni d’immigration de masse , ni d’islamisation, ni de laxisme, une frontière restait une membranne protectrice, pour la nation.
    Photos et vidéos , car il y a aussi le son et les comportement, les accents (blédards, le ton agressif) montrent bien qu’il y a un changement terrifiant de nos populations urbaines.
    Plus d’urbanité, justement,plus de civilité française!
    Quant aux prénoms, ô combien Eric Zemmour a raison.
    Pas de François, ni de Michel ou de Jean de Claire, de Thérèse de Christine ou decJeanne en maints endroits mais des Farid, des Jawad , des Mohamed, des Ali ou des Hapsatou et autres Mamadou ou Omar, autres prénoms autres allégeances.
    Les descendants de chinois ou de vietnamiens portent des prénoms français dans leur immense majorité et n’encombrent pas nos commissariats devpolice ni nos prisons.
    Jamais la fameuse citation de de Gaulle n’avait été aussi juste et rendu le constat de ce remplacement aussi alarmant.
    On tue comme dans la Grèce les porteurs de mauvaises nouvelles , mais les archives sont là pour montrer le contraste des situations.

  7. Avatar919357

    N’importe quelle video de L’INA dispo sur youteube et leur chaine officielle montre une France sans quasi aucun étranger
    L’autre j’en regardait une sur les velos à Paris dans les annees 50, que des blancs dans la rue

  8. AvatarLucien

    Mais voyons ! S’il n’y a que des ‘blancs’, c’est évident que c’est parce que les « non-blancs » ne savaient pas nager, et qu’ils ont été emportés par cette crue centennale. En aparté, leurs descendants ne savent pas non plus nager.

Comments are closed.