Jeanne d’Arc revue et corrigée par Aubry au coeur de Lille : la pucelle métissée !


Jeanne d’Arc revue et corrigée par Aubry au coeur de Lille : la pucelle métissée !
.
Encore une saloperie d’Aubry, à Lille… pour compléter l’article de Jules Ferry  sur le street art.
.
Il s’agit ici d’une fresque gigantesque au coeur de Lille,  représentant la nouvelle Jeanne d’arc.
Une Jeanne d’arc dénaturée bien entendu, voulue et imposée par la clique cosmopolite et oligarchique qui nous dirige .
Le « créateur-collabo » s’appelle Arturo Volatil, artiste colombien…
.
Et il a des admirateurs.
Ce très beau mur est l’œuvre d’un artiste combien que je découvre ici, Arturo Volatil.
L’artiste nous donne ici son interprétation de Jeanne d’Arc, la Pucelle d’Orléans. Une figure française dont le visage se nourrit de métissage, tel est le message.
Une bien belle réalisation qui a pu se faire grâce à l’association « Jardin Comme Une Aut’terre » qui a prêté le mur de briques auquel leur bout de terrain est accolé.
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “Jeanne d’Arc revue et corrigée par Aubry au coeur de Lille : la pucelle métissée !

  1. AvatarChristian Jour

    Les saloperies s’enchainent les unes apres les autres. Nos elus ne savent que montrer du mepris pour notre histoire, mais ils oublient que cela pouraient bien leur revenir dans leur tronche de traitre.

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Vont-ils métisser Charles Martel ?

    Pourtant c’était un anticolonialiste, donc une figure à promouvoir !

  3. MaximeMaxime

    Cela ne date pas d’hier ce genre de « relecture » du patrimoine national.
    Un autre exemple, l’église Saint-André, rue Karl Marx à Bobigny :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Andr%C3%A9_de_Bobigny
    Une église qui ne ressemble pas à une église, pour être plus compatible avec l’islamogauchisme…
    Est-ce ainsi qu’ils comptent reconstruire Notre-Dame (quand on va finir par nous expliquer que la fragilité de l’édifice est telle qu’une rénovation n’est pas envisageable…) ?

  4. Amélie PoulainAmélie Poulain

    S’il y en a une qui n’était pas pour le mélange des cultures c’est bien Jeanne d’Arc, avec soutien « Divin » en plus !

    J’avais de la famille à Lille qui me racontait la catastrophe et la violence du « vivre ensemble » à tel point qu’il y avait des Maghrébins eux-mêmes bien intégrés qui venaient supplier les Français de souche de ne pas les confondre car ils n’approuvaient pas ce qui se passait.

    Ils avaient remplacé le panneau de signalisation de la ville « Lille » par « Alger »…

    C’est dire, il y a à peu près 30 ans de cela.

  5. AvatarRinocero

    Vous remarquerez que cette femme métisse est voilée …. ! Or l’artiste est d’origine sud-américaine… ça en dit long sur l’influence de l’islam jusque et y compris des migrants venus de pays non musulmans.

  6. Laurent PLaurent P

    C’est très bien le Street Art. Déjà les initiales : SA, ça claque ! (provocation gratuite).
    Sauf que là c’est nul parce que vous aurez peut-être remarqué que RIEN, ABSOLUMENT RIEN ne permet d’identifier que ce portrait est celui de Jeanne d’Arc.
    Montrez ce portrait à 100 personnes au hasard et demandez-leur « Qui est cette femme ? » AUCUN ne vous dira « C’est Jeanne d’Arc ».
    Donc niveau négationnisme manipulatoire c’est TOTALEMENT loupé, c’est déjà ça.
    Mais le Street Art c’est surtout bien en version cocktail.
    Vous ne connaissez pas le cocktail Street Art ?
    C’est comme le cocktail Molotov mais à la place de l’essence la bouteille est remplie de… peinture. Du coup pas besoin de mèche à enflammer puisque ce n’est absolument pas destiné à mettre le feu à quoi que ce soit mais uniquement à décorer un mur. On peut mettre un bouchon et transporter un cocktail Street Art sans que ce soit considéré comme une arme incendiaire.
    Utiliser de préférence de la peinture diluée à 20%, pour être moins pâteuse et que ça coule mieux. On peut utiliser une peinture dont le diluant est l’eau (au lieu de White Spirit), mais ça se nettoie à l’eau tant que ce n’est pas sec et parfois c’est un inconvénient.
    Quand vous jetez votre cocktail Street Art sur un mur ça fait une grosse tâche qui coule, c’est très SA (Super Artistique).
    Personnellement j’apprécie surtout les cocktail Street Art à la peinture blanche mais à chacun sa couleur préférée en fonction de la couleur de son mur préféré.

  7. AvatarJC arrive

    Il faut être bigrement tordu ( je ne parle pas de l’auteur de l’article ) pour voir une quelconque relation avec Jeanne d’Arc.

    Par contre, une obsession hystérique pro-muz et multiculturaliste , çà oui !!!

    Peut-être aussi une  » représentation » psychédélique d’une des 72 vierges promises par momo ?

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Oui c’est comme le test du Rorschach, il y a des formes et on voit ce que l’on veut y voir.

      Pour l’hystérie collective pour le coup, j’y croirais.

  8. Avatarkatastrov

    Métissée, voilée, ridicule et mal fichue, ça je le vois. Mais je ne vois ni talent ni surtout de Jeanne d’Arc.
    Une Maleficia du pauvre dans un RPG à 9.90€ à la rigueur.

Comments are closed.