Ras le bol de la publicité « métissée » !


Ras le bol de la publicité « métissée » !

.

Dans un sketch des années 90, les Inconnus se moquaient déjà des publicités gnangnan censées promouvoir le vivre-ensemble entre les races couleurs : « c’est pas parce qu’on est différent qu’on est plus intelligent » déclaraient-ils à la fin du clip.

.

United Colors of Benetton semblait alors à la pointe du marketing progressiste mais on pouvait encore rigoler de (presque) tout. Aujourd’hui, à l’heure de la start up nation inclusive et non discriminatoire, Pascal Légitimus, se verrait infliger un procès pour sa propre blackface.

.

Chez nous, les publicités actuelles se calquent désormais sur celles des États-Unis où les personnages ressemblent au trio des Inconnus : un Noir racisé, un Blanc, un Jaune asiatique. Pour de grandes marques internationales, à la rigueur, cela peut se comprendre et aux États-Unis, 13% de la population déclarent appartenir à la communauté afro-américaine soit plus de 45 millions d’individus. Mais en France ?

.

Pub Google

.

Depuis quelques années, les pubs « métissées » se généralisent, donnant l’impression au consommateur de vivre au Brésil ou à Cuba.

Évidemment, je n’ai rien de personnel contre les gugusses à tête de gogol aux dents ripolinées qui illustrent la fin de cet article.

Et n’en déplaise aux universitaires américano-gauchos qui affirment que c’est déjà raciste de le dire mais NON, je ne suis pas raciste.

N’empêche qu’il est fatigant, à la longue, de voir les mêmes publicités avec le couple mixte ou le métis obligatoires. Nous verrons bientôt, systématiquement, un Congolais vanter le cassoulet William Saurin ou une fatma voilée se pourlécher les babines devant une choucroute halal « comme là-bas, dis ». Les publicitaires actuels doivent ressembler à ces créatifs à catogan du film « Les trois frères » : tous pareils avec les mêmes idées…

.

Sinon, il paraît que le Grand remplacement qui n’existe pas est une théorie complotiste d’extrême droite. Il suffit de surfer 15mn sur internet pour se rendre compte qu’il est déjà acté dans la publicité.

Pub Cuisinella

 

En revanche, là, on est sans doute plus proche de la réalité…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




30 thoughts on “Ras le bol de la publicité « métissée » !

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Excellent article qui met le doigt sur cette connerie sans nom qu’est la publicité où on nous impose le « vivre ensemble » à n’importe quel prix, fût ce même au risque de diffuser des images ridicules de couples blancs qui ont un enfant noir carrément importé d’Afrique ou vice et versa. Tout ça devient d’un ridicule a faire hurler mais tant que des bobos connards islamo-collabos seront au pouvoir je crains que l’on n’ait pas fini de devoir se farcir ces putains de publicités débiles

  2. AvatarLjee

    Mais oui c’est dingue ,obligatoire partout,obligatoire dans la pub internet,tv,obligatoire de recevoir des migrants même dans les villages ou ils n’en veulent pas,bientôt obligatoire de se marier avec eux et d avoir des enfants avec eux ,et si nous on ne veut pas ,elle est où la liberté, ca commence à bien faire le vivre ensemble obligatoire.

  3. Avatarberger

    La question que je me pose est de savoir si ces annonceurs le font exprès pour énerver et crier au racisme, s’ils sont forcés ou non, si les mannequins blancs sont bien conscients de ce qu’ils font, comment se passe le briefing préparatoire etc, voillà, on va faire une pub, on a besoin d’une personne pas génée d’être avec un « racisé » etc…je dis ce dernier truc car j’ai lu que le fameux Denzel W ( le comédien US toujours bien politiquement correct ndlr) a refusé de jouer une scène de lit avec je ne sais plus qui comme blonde à l’époque, car il avait peur « des réactions de sa communauté »

  4. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Eh bien moi j’ai vu ce matin un documentaire intéressant (il montrait vraiment les différences de conception pour les habillements, traiter leurs cheveux crépus, etc…) sur les Créoles en Martinique.

    Je ne suis pas ‘accord car je n’ai vu « que » des femmes noires ! Pas une seule blanche !… Pas normal, non ?

    Il est vrai que les femmes blanches n’avaient au vu de l’émission, pas du tout les mêmes goûts et possibilités en matière d’habillement les peaux noires ne s’accommodant pas des mêmes couleurs que les peaux blanches.

    Eh bien oui, c’est la « différence » qui n’a rien à voir avec ce qui serait une quelconque infériorité mais il faut quand même être malade dans sa tête pour refuser de la reconnaître.

    Ainsi, en France « européenne », on est « blancs »… et on a besoin de « modèles blancs » pour s’identifier tout comme les noirs ont besoin de modèles noirs pour s’identifier.

    Ainsi, en Afrique où on ne doit pas voir beaucoup de blancs dans les pubs, et dans cette émission beauté, les créoles qui auraient sans doute mal supporté qu’il y ait des femmes blanches pour leur donner des conseils beauté, ce qui se comprend.

    Et nous Français, on n’auraient pas les mêmes « droits » ?

    1. AvatarHellen

      Eh bien non Amélie, nous n’avons pas les mêmes droits, et ceci est extrêmement clair…
      Il n’y a qu’à regarder, désormais dans toutes les Pub, c’est ce qui s’appelle la mixité…
      Il y en a marre….!!!!
      Nous sommes en France pays de blancs et non de noirs, que ça leur plaise ou pas…
      La même chose en Afrique, ça ferait quoi?????????????!!!!!

  5. Avatarzorro

    Marre de ce dirigisme anti-blanc !
    C’est du racisme anti-blanc à l’état pur , même l’argent public ( le notre )
    est utilisé à l’affichage anti-blanc sur les arrêts de bus en Midi-Pyrénées ; merci Mme DELGA ! mais tout cela ne sera pas gratuit, faudra bien les faire payer. tous ces bâtards !

  6. Avatarvieux patriote

    et j’ai remarqué que depuis environ 3 mois il y a une accélération de la cadence de ces publicités, ca en devient d’un ridicule (pour etre poli) et certzines de ces ppub sont carément grotesques

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Oui je suis d’accord avec vous, cela devient lourd, ridicule et même grotesque. S’ils croient que les gens s’habituent et donc nous conditionner à ce qui serait devenu le paysage français, ils se trompent lourdement, c’est même le contraire, j’entends beaucoup de Français en parler.

  7. AvatarGAUTIER

    Je n’aurais pas dit mieux ; moi j’ai trouvé la solution : à la seconde où la pub s’annonce , je zappe jusqu’ à tomber sur un canal sans pub, et je ne remets pas mon film pendant un bon quart d’heure. J’ai des amis qui mettent le son à zéro. Si nous sommes des millions à le faire, ça va finir par se voir !

    1. AvatarAdalbert le Grand

      Grâce à ma box qui me permet de voir les émissions en différé, ou carrément en replay, je peux complètement zapper les pubs, et voir le programme en continu

      Quel bonheur, et quel soulagement!

      C’est là qu’on se rend compte combien la pub est assommante, dérangeante et intrusive.

  8. AvatarCeltillos

    effectivement depuis quelques temps quant par hasard j’allume ma télé et que je tombe au moment des pubs, je me demande si je ne serais pas directement branché sur une télé africaine, ca tourne a la mauvaise farce, la direction de France télévision avec ses idées stupides et partisanes n’y serait elle pas pour quelques choses par hasard en obligeant les annonceurs a un pourcentage obligatoire de gens de couleurs pour être diffuser?
    en tout cas ca donne plus envie d’éteindre que de regarder!

  9. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc

    Autre excellente PUB pour le METISSAGE :
    La photo de Johanna Tilly et son connard d’assassin blackface…

    1. AvatarFomalo

      En réclame présidentielle, vous oubliez la première démultipliée :celle de la fête de la Musique à l’Elysée en juin 2018 avec M. Macron et sa femme plus quelques uns « de couleur », et peu de temps après La démonstration de Saint-Martin… Il est vrai que ce que le maqueron apprécie comme « musique » c’est Beyonce Knowles.

  10. AvatarVictoire de Tourtour

    En revanche, comme aujourd’hui , c’était la journée de récurage des plages, j’ai pu remarquer que c’étaient , à plus de 90%, des Blancs qui faisaient le travail.

  11. Avatardebaia

    Et le problème de la pub métissée, c’est qu’elle ne connait que le mâle noir qui baise la femelle blanches…..jamais l’inverse. Quant aux asiatiques…ils sont aux abonnés absents…
    Ma femme est une Asiatique foncée et je suis blanc. Notre fille métisse me faisait remarquer que dans les pub c’est toujours le  »papa » qui est noir et pas la maman comme c’est à la maison »’

  12. AvatarMaria

    Enfin un article qui traite de ce problème. Moi, j’éteins carrément la télé.
    De plus en plus, je ne regarde que le programme de 21 h (plus souvent 21h15!) de toute façon cette télé de m…. devient insupportable.

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      Exact. Il fut une époque ou le film commençait à 8h30, juste après les informations.

      Maintenant, il faut attendre 21h voir 21h20 (c’est-à-dire la fin des pitreries d’Hanounah).

      Du coup, impossible de regarder un film avec les enfants quand celui-ci se termine après 23h. Mais après tout, cela fait des soirées en famille sans tv…

  13. SarisseSarisse

    Il y a beaucoup de ridicule dans tout cela, « c’est ça la France » comme dirait le petit beur vendeur de voitures japonaises fabriquée, paraît -il en France.
    Tout ce discours vivre-ensembliste béat et hypocrite va beaucoup trop loin et le seul risque connu est énorme, une réaction digne du titre du dernier ouvrage d’un Guillaume Faye.
    Imaginez des publicités de ce type au Japon, en Chine ou au Sénégal avec pléthores de caucasiens.
    Plaquer la situation des États-Unis (qui restent d’ailleurs une société fortement ségréguée) ou du Brésil en France ou d’autres pays d’Europe Occidentale est dangereux.
    Les minorités assimilées ou bien intégrées le ressentent d’ailleurs autant sinon plus que les autochtones de souche franco-française ou européenne, il suffit de constater la réaction des Zemmour (« juif berbère »), Messiha ( copte, « arabe »)ou même d’un Quarteron(guadeloupéen) qui adhèrent à ce principe.
    Avant il y avait la France et nos Blanco, nos Tigana (des métis mais d’abord des champuons français et fiers de l’être) , nos Trésor (antillais , u des héros de la douloureuse demi-finale de Séville) qui la faisaient gagner et malgré leurs différences , ils étaient français jusqu’au bout des ongles et même de l’accent, on ne flatrait pas cette différznce, on ne se racisait pas car il y avait encore une concitoyenneté.
    C’est la gauche de plus en plus sociétale et de moins en moins sociale qui a semé avec les marchands de savonnettes ce « vivre-ensemblisme » factice et aux pires conséquences qui soient. De la Mitterrandie à la Macronie nous assistons à une fabrique du racisme sous les pseudo bonnes intentions d’un anti racisme qui code de plus en plus la haine de soi et le racisme anti-blanc.
    C’est la connerie gauchiste et multiculturaliste, raciseuse à l’extrême, mais aussi , islamophile, qui aura fait le lit du communautarisme et des violences ethniques et raciales de demain et non la « fachosphère » (lato sensu d’Onfray à Zemmour).
    Tout cela va, et bien plus par la faute de ces abrutis de gauchiasses que de n’importe qui d’autre, bien mal se terminer.

  14. Avatarnelly

    Certes il y a les pubs mais pas que.
    Il y a aussi le public dans les émissions de jeux ou autres.
    Et quand c’est une émission un peu « culturelle » on voit parfaitement qu’ils s’emmerdent ferme, ne comprenant rien au jeu.
    Par contre on ne les voit pas beaucoup en candidats… personne ne s’insurge contre cette discrimination ? Il faut imposer un quota. Qui osera ?

  15. Amélie PoulainAmélie Poulain

    A propos du racisme anti-blanc qui existe (peut-être même bien plus que l’inverse), quelqu’un de mon entourage m’a dit hier qu’elle se faisait agresser par ses enfants qui lui affirment que le racisme anti-blanc « n’existe pas » et ne peut exister…. On constate qu’ils ont bien appris la leçon ces petits….

    Comme si le racisme, qui est un sentiment humain, pouvait être sélectif.

    Remarquez, si l’on approfondit un peu, cette assertion qu’un humain ne pourrait être raciste envers un « blanc » sous-tend que ceux qui soutiennent cela pensent au fond d’eux que les blancs seraient une race « supérieure » intouchable car ils ne pourraient être l’objet de sentiments dépréciatifs.

    Ils ne doivent même pas s’en rendre compte…

    C’est grave, en arriver à créer des conflits parentaux au sein de la cellule même familiale car bien sûr, les parents savent eux de quoi il en retourne réellement, mais les enfants eux se construisent sur une représentation faussée. En espérant que l’avenir les fera changer d’avis et prendre conscience qu’ils ont été manipulés.

  16. AvatarMoktar

    Il existe bien une solution notamment sur les publicités papiers qui inondent nos villes: c’est tout simplement de les « taguer »; personne n’aura rien à redire puisque selon notre ex sinistre Lang le tag est considéré comme artistique.

  17. Avatarpatito

    ma femme est colorée et elle est choquée par cette invasion absurde de couples mixtes comme si c’était la norme ; accessoirement , elle remarque également que les acteurs sont assez laids ou laides comme si on voulait faire plus vrai.

  18. AvatarZANE

    Par contre, en 2018 lors de la campagne de la RATP contre la fraude, la diversité était absente des affiches de propagande, que des blancs et blanches BCBG.

  19. AvatarAdalbert le Grand

    Sauf quand il s’agit de produits de luxe, là curieusement plus que des blancs. Ou dans les pubs pour l’immobilier, où comme un article de RR ou RL, je ne sais plus, l’avait fait remarquer, on ne vous met aussi que des blancs. Le noir et le musulman feraient-ils fuir le client dans ce cas?

    Cette mode débile ne touche pas que la pub : les feuilletons sont aussi de plus en plus « diversifiés » et multiculturalisés.

    Même si cela ne date pas d’hier : j’ai vu cet été quelques épisodes de Julie Lescaut (formidable Véronique Genest, actrice islamophobe), on avait droit à un noir (l’excellent et sympathique Mouss Diouf), une beurette et un juif dans l’équipe .

    Mais à la différence qu’il étaient très françisés, assimilés et ne la ramenaient pas en permanence avec leur culture « d’origine », et que le message antiraciste était traité comme il se devait : de façon implicite la plupart du temps, pas de racialisme et de victimisation pleurnicharde comme aujourd’hui. Aujourd’hui, Samia Sassi serait sûrement voilée et ferait chier pour que tout soit halal…

    ____

    Aujourd’hui cela va encore plus loin : non seulement on a des noirs, des arabes, des musulmans, mais il faut absolument deux couples d’homos, un d’hommes et un de femmes, et toutes les bizarreries à la mode, transgenre, etc. Le feuilleton « Une famille formidable » est caricatural à cet égard.

    En revanche, étrangement jamais d’asiatiques…

    Mais qui pensent-ils convaincre ainsi? A force de trop en faire, cela a le résultat inverse, d’exaspérer les gens qui se sentent déjà submergés dans la vie réelle.

    _____

    Ces pubs « métissées », ça me rappelle a contrario mon voyage au Mexique. Ce qui m’avait frappé, c’est que la population mexicaine est à 99% métissée ou indienne, je n’ai vu à peu près aucun blanc en dehors des touristes, mais dans les publicités à la télé on ne voyait que des blancs, et le plus souvent blonds, jamais de mexicains. Cela explique peut-être pourquoi autant veulent aller aux USA…

Comments are closed.