Le maire PCF d’Avion reloge les Français de souche d’une tour attaquée par des « djeunes »


Le maire PCF d’Avion reloge les Français de souche  d’une tour attaquée par des « djeunes »

Des « jeunes » ont encore frappé.

Cette fois-ci, ils ont surgi de nulle part, s’attaquant à la tour des Frênes, à Avion, près de Lens. Depuis le mois d’août, les actes de vandalisme se répètent et plusieurs incendies volontaires mettent en danger la vie des locataires.

Dans cette ancienne cité minière de 18 000 habitants, (jumelée avec le camp de réfugiés palestiniens de Burj El Barajneh, au Liban…), on vote communiste de génération en génération depuis 1936.

C’est donc un maire PC, Jean-Marc Tellier, qui a pris un arrêté de relogement pour ses 41 locataires, en concertation avec la sous-préfecture de Lens et le bailleur, Pas-de-Calais habitat, ce dernier déclarant que c’était une « décision courageuse et difficile, car elle bouleverse le quotidien d’habitants en situation d’extrême fragilité sociale ». « Elle est néanmoins justifiée par la nécessité de protéger les locataires de la résidence » (La Voix du Nord).

Mais pourquoi s’en prendre particulièrement à cette tour et à ses habitants ?

Hier TF1 se faisait l’écho du désarroi des locataires; avant-hier, c’était France 3 Hauts-de-France ou CNews

En visionnant leurs reportages, ils semblent que ces locataires « en situation d’extrême fragilité sociale » soient les derniers « Français de souche » du quartier : sans doute d’anciens mineurs, des retraités sous le seuil de pauvreté, des gens simples, démunis, handicapés…

Après « Bienvenue chez les Ch’tis », « Dehors les Ch’tis » ?

« Il était temps [de partir]… on avait peur… on n’était plus en sécurité » (Marie-Thérèse, 64 ans)

« Ça faisait un an que je n’étais pas sortie » (Yvonne, 78 ans)

« Malgré que j’ai peur, ce sera dur de s’en aller » (Augusta, 96 ans)

« Les gens n’en peuvent plus. C’est fini, terminé. Ils ont peur pour leur vie » (Bernard, 73 ans)

– « On vivait avec le bruit et la crainte de ce qui pouvait se passer chaque nuit (…) Ça fumait la chicha, ça buvait des canettes, ça donnait des coups de pied dans les portes pour défoncer les appartements vides » (Serge Caron, 54 ans)

– « Avoir toujours le feu, c’était stressant. On avait peur, on s’enfermait » (Albertino Bellacappa, 59 ans)

.

Mais qui sont ces « bandes de jeunes » qui voudraient absolument faire déguerpir les derniers Gaulois d’une cité de non-droit ? Pour les médias (TF1, France 3, La Voix du Nord), comme d’habitude, ce sont des « incendiaires », des « dealers », des « délinquants » ou des « squatters ». Pas de visage, pas d’identité, pas d’origine : on ne saura rien d’eux.

.

Et si c’était plutôt des exogènes que les maires communistes successifs ont accueilli à bras ouverts par idéologie, tiers-mondisme, haine de soi et calcul électoral ? Certains commentateurs ont leur petite idée…

Résultats Présidentielle 2017 – Avion :

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




7 thoughts on “Le maire PCF d’Avion reloge les Français de souche d’une tour attaquée par des « djeunes »

  1. AvatarChristian Jour

    C’est le vivre ensemble cher a la gauche.
    Fuyez Francais de souche ils sont la les nouveaux froncais et comme ils sont protege’ par macron, croyez moi c’est pas pret de s’aranger. Mais au fait, malgres tous les avertissement, vous avez vote’ quoi.

  2. Julien MartelJulien Martel

    Article parfait ! La nouvelle commentée date un peu, mais comme le problème va se reposer ailleurs dans 2 jours, peu importe.
    Voilà les fameux « quartiers de reconquête républicaine ». Elle est belle, la Reconquista de Macron !

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      Bonjour,

      Je suis tombé hier sur le reportage de TF1 et cela m’a fait réagir. Les médias en parlent effectivement depuis fin août 2019 mais le problème est connu depuis longtemps…

      Le maire PC semble content de lui : il a réinstallé les Gaulois ailleurs et va rénover la tour pour installer des services municipaux (au plus près des « jeunes » ?), un centre de formation pour « animateurs » (pour donner un job aux « jeunes » ? Etc.)

  3. AvatarAardvark

    Ni nom, ni visage, ni « ethnie, « bis repetita », presse corrompue, mais on comprend donc bien mieux de qui l’on parle !… Retour au bled ou dans les steppes africaines… (Encore que j’aurais une préférence pour les steppes D’Asie centrale, ou bien la Sibérie. Quand il fait -60°C, ça calme les plus énervés…)

  4. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Les élus, extrêmement lâches, savent qu’ils n’ont rien à craindre de ces malheureuses victimes. Comme nous le voyons il s’agit principalement de gens âgés… Et ils savent qu’ils sont bien démunis pour faire connaître les origines de leurs déboires.

    Alors que le camp adverse/ennemi est jeune et bourré de testostérone…

    Sans les sites patriotes de ré-information « qui » serait au courant ?

    Mais la colère gronde et commence à émerger en dehors des cités…

  5. DiogèneDiogène

    Ah ! vraiment il n’est pas sympa ce Maire : il aurait pu octroyer l’immeuble, rénové aux frais du contribuable, à ? Mais à qui donc ? Mais bien sûr à une association « cultuelle » (devinez laquelle ?!) en mesure de rétablir le calme dans le ou les quartiers…(ironie …)

  6. AvatarDorylée

    Les électeurs coco ont élu une municipalité coco qui a désigné un maire coco. Maintenant ils subissent les conséquences du vote communiste. Ite missa est. Nazisme, islam, communisme = même combat.

Comments are closed.