Interview choc de Romain Carrière : face à une agression, il faut redevenir primitif, pour sauver sa vie


Interview choc de Romain Carrière : face à une agression, il faut redevenir primitif, pour sauver sa vie

.

Un remarquable article de sputniknews.com aborde le sujet des agressions physiques  à travers l’interview d’un instructeur d’auto-défense, Romain  Carrière, suivi d’un reportage vidéo très bien fait sur la question de la légitime défense

Bien sûr, les grincheux, dans les commentaires en bas d’article, s’indignent :

– « ça devient l’Amérique dans ce journal »

– ce journal est « un torchon digne d’un trou de l’Ohio ou du Kentuky »

-« ça pue la pétoche du fond des âges » 

 

Sauf que l’augmentation des violences en France n’est pas imaginaire et que ce n’est pas en faisant l’autruche que le problème se réglera. Il faut plutôt s’interroger sur nos conditionnements.

L’article a au moins le mérite d’aborder le sujet et de lancer des pistes de réflexion à travers l’évocation d’une méthode d’auto-défense.

Cette méthode part du constat que des freins culturels peuvent conduire à la paralysie en cas d’agression, dont le premier d’entre eux est  le tabou de l’usage de la force : face à une agression, dit l’entraîneur, il faut  «redevenir primitif, pour sauver sa vie»

 

Le Toulousain Romain Carrière, ancien champion de France de Taekwondo et sous-officier parachutiste, forme maintenant à la défense face aux agressions:

 «(dans la rue), tout prédateur humain saura si nous sommes une proie facile ou s’il en choisira une autre.»

La méthode proposée par Romain Carrière se nomme : FAST, pour «Fear Adrenaline Stress Training».

Elle a été développée en Californie après qu’une femme, ceinture noire de karaté, ait été tétanisée lors d’un viol.

.

L’instructeur transmet donc, souvent à des débutants et à des non-sportifs, des comportements et des gestes très simples: les stagiaires sont placés en situation réelle, pour faire vivre le stress, la montée d’adrénaline que l’on ressent inévitablement lors d’une agression.

.

Caméra au poing, il filme les réactions de ses élèves: «pour qu’ils prennent de l’assurance, et emmagasinent les réflexes».

Une mise en situation qui n’est pas si facile: «quelquefois, des élèves fondent en larmes, la situation leur rappelle leur vécu.»

.

Le tabou de la force

Il faut alors repartir de zéro.

Indéniablement, l’usage de la force reste un tabou en France:

«Regardez les consignes affichées pour prévenir les menaces terroristes: la procédure envisagée est de fuir, se cacher, alerter.

On ne dit pas quoi faire si on se retrouve nez à nez avec un assaillant!

Aux États-Unis, où ils sont plus habitués aux fusillades, saisir l’arme et frapper de toutes ses forces pour sauver des vies est recommandé si on ne peut pas faire autrement».

Et l’instructeur d’ajouter, politiquement incorrect: 

«Ici, comme après le Bataclan, on préfère allumer des bougies plutôt qu’utiliser la force.»

.

 «C’est un conditionnement depuis qu’on est tout petit, estime Romain Carrière. On se fait agresser dans la cour de l’école, il faut aller le dire à la maîtresse.

Plus tard, on se fait agresser dans la rue, il faut serrer les dents, aller porter plainte et faire jouer les assurances devant la justice!» Et de conclure, lapidaire: «on nous programme à la résilience…»

.

Rompre avec cette dynamique serait-il si compliqué? «Les premiers secours ont été instaurés dans le système scolaire: on apprend à sauver une vie, mais la société ne prépare pas à sauver sa propre vie en cas d’attaque…»

.

Une appréhension qui traverse toute la société, jusqu’aux institutions judiciaires:

«Les magistrats ont du mal à reconnaître la légitime défense», glisse Romain Carrière. [voir vidéo ci-dessous].

.

Comprendre l’état d’esprit d’un prédateur

C’est donc à une échelle individuelle qu’agit Romain Carrière, en commençant par les prémisses quelquefois indiscernables d’une agression:

«Si on peut éviter la menace par l’observation de l’environnement, c’est mieux. Le fait d’être alerte va permettre de traverser un trottoir, de se réfugier dans un magasin.»

Dans les stages de Romain Carrière, près de 70% de jeunes femmes: «elles ont plus conscience de leur vulnérabilité. Chez les hommes, il y a l’ego qui joue», explique-t-il.

.

Ensuite, «la plupart des agressions physiques commencent par une agression verbale».

.

Y mettre un terme devient donc une priorité:

«Ni posture de victime ni agressivité : ne pas baisser les yeux, s’affirmer avec la voix, malgré la peur, et rester respectueux.

Il faut maintenir l’agresseur à distance, mains ouvertes et solide sur ses appuis.»

.

Selon Carrière,

«Tout prédateur humain réfléchit en termes de risque et de bénéfices, il teste: en fonction de la réaction que l’on adopte, il saura si nous sommes une proie facile ou s’il en choisira une autre.»

.

Conseil pour les femmes: «être capable de crier», pour «alerter, faire douter l’agresseur et prendre contrôle du stress.»

Le stress justement: cet ennemi intérieur qu’il faut canaliser à tout prix. En effet, la peur est telle lors d’une agression que «le corps perd sa motricité fine: sortir ses clés pour ouvrir une serrure devient impossible!»

.

Ainsi Romain Carrière tâche-t-il d’enseigner «les gestes primitifs, qui impliquent les grosses masses musculaires et le fait de tirer, de pousser, de frapper les parties fragiles, comme les yeux ou les parties génitales».

.

Un risque d’ailleurs, si l’on pense de nouveau à la légitime défense et à la proportionnalité des moyens exigée dans le Code pénal:

«Il est humainement impossible de réagir de manière proportionnée à une attaque avec ce qu’on sait du corps humain», constate l’instructeur.

.

Redevenir primitif

Mais la force exclut-elle la raison? Romain Carrière livre davantage de conseils:

«Il faut appeler les secours si on a laissé l’agresseur sur le carreau, pour éviter la non-assistance à personne en danger, puis aller faire constater l’état de stress et le traumatisme éventuel par un médecin, au cas où…»

Il préconise aussi de déposer plainte, sans oublier «d’utiliser les bons mots, en se faisant éventuellement accompagner d’un avocat pénaliste. Souvent, les premières déclarations, maladroites du fait du stress de l’agression, peuvent desservir l’agressé!»

Cas extrême: Papy Galinier, le retraité de 78 ans qui avait tiré sur deux jeunes femmes roms qui venaient le cambrioler, tuant l’une d’entre elles, avait déclaré

«j’étais en danger avec cette sale race».

Une phrase qui lui sera reprochée tout au long de la procédure, jusqu’à sa condamnation en 2015 par la Cour d’assises de l’Hérault à cinq ans de prison, dont quatre avec sursis, pour tentative de meurtre.

 

Mais l’immense majorité des citoyens subit l’ensauvagement de la société française à mains nues.

Pour Romain Carrière, elle n’a pas d’autre choix que de «redevenir primitif, l’instant de l’agression, pour sauver sa vie ou celle de ses proches».

 Et de conclure:

«Quand l’État n’est pas là à l’instant T pour empêcher une agression, le citoyen reprend son droit d’user de la force.

C’est son droit le plus élémentaire et fondamental.»

 

Reportage vidéo.

 Légitime défense:

face à une agression, peut-on encore se défendre en France?

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


14 thoughts on “Interview choc de Romain Carrière : face à une agression, il faut redevenir primitif, pour sauver sa vie

    1. Avatareh bien non !

      C’est marrant ! les flics disent toujours des choses sensées en privé, mais quand ils « auditionnent » le FDS mis en garde-à-vue, le discours est radicalement différent… J’en parle en connaissance de cause.
      SVP, ne venez nous les briser avec vos flics, on sait aujourd’hui de quel côté ils sont…

  1. AvatarCoupendeux

    Je vous le redis:
    Leur seule volonté est de renvoyer la planète à l’âge de la pierre taillée, sauf qu’eux tout ce qu’ils savent foutre, c’est uniquement la détruire.

  2. Charles Martel 02Charles Martel 02

    C’est en gros ce que je dis à tous mes proches, :
    « si vous être agressés comportez vous en animal qui va défendre sa vie, laissez tomber toute cette bonne éducation qui de nos jours fait de vous des moutons, libérez votre force et débarrassez vous de la peur de blesser ou de tuer votre agresseur. »

  3. Avatarebw

    La solution est un état de santé et de préparation du quotidien. Le mécanisme de figement vient du fond des ages, et l’agresseur le sent. Lors d’une agression 2 issues fuite ou combat. Si rien ne se passe vient le figement ou le corps produit un puissant anesthésiant avec de la ketamine, a ce moment en état de paralysie la victime ne ressent plus la douleur du viol ou de l’égorgement.quand l’agresseur est de sortie son instinct le guide vers cette proie facile.
    Ne pas oublier que lorsqu’on devient victime d’un stress post-traumatique ça peut prendre des décennies pour revenir à la vraie vie, donc il faut arrêter des philosopher de comptoir, et se battre dans le bon sens.

  4. Edmond RichterEdmond Richter

    Dans mes cours « Embrasse ton tigre: L’aggression est une source d´energie » j’avais instauré un Week-End entier avec un trainer qui attaquait et ion devait se défendre sauvagement. (Il avait une combinaison protectrice)

  5. Charles Martel 02Charles Martel 02

    En bref, on a vraiment une justice de merde rendue par des magistrats dhimmis et totalement dévoués aux racailles

  6. AvatarBobbyFR94

    Conseil : prenez des cours en KRAV MAGA !!! Version KAPAP (version militaire, mais je ne suis pas sûr que vous puissiez l’apprendre en France…)

     » Pour gagner la guerre, il FAUT REdevenir LA guerre  »

    Le KRAV MAGA vous enseigne à anticiper, esquiver, et à frapper dans …le MÊME temps !! et vous frapper, bloquer pour casser, défoncer, ECRABOUILLER la menace !!! C’est vous ou lui, à vous de voir !!!

    Si vous êtes motivé, vous devenez très dangereux au bout de quelques semaines !!!

    Romain CARRIERE a mis le doigt exactement là où  » ça fait mal  » : l’EGO des hommes, la fragilité ressentie pour les femmes !!!

    S’il y a des circonstances « malheureuses », il n’y a pas de fatalité, une attitude, une réflexion sur l’environnement peut vous éviter des ennuis, voir la mort, ou celle d’un proche !!!

    La seule chose que je peux dire, c’est que je suis maintenant capable de passer du mode « civilisé » au mode  » SURVIE » !!!

    Un CONNARD, une RACAILLE de cité a bien failli s’en rappeler, il ne doit son dentier resté entier qu’au fait que ma femme s’est mise devant moi…

    Voila les paroles, que je n’avais pas saisie au départ, rapportées par ma femme après :  »

    Le TROU du CUL – une racaille maghébine  » Je vais t’envoyer mes enfants pour te faire courir !!!  »

    Cela a surpris ma femme, moi, je n’avais pas écouté… Ca vous montre déjà le « courage » d’un seul…

    Une racaille qui venait – il s’en est vanté – de la cité d’Athis-Mons – dans l’Essonne, le 91 …

    Je peux vous dire que les traiter de boug… est plus que tentant, et ce n’est pas la première fois que je vois ce genre d’ETRON faire chier son monde, gueulant, agressant, surtout s’ils sont en bandes…

    Autant je suis respectueux des gens sachant vivre en société, autant je n’ai aucun respect pour ces merdes arabes ou noire !!! et c’est TOUJOURS les mêmes, ça aussi, c’est un FAIT, encore caché, mais plus personne n’est dupe !!!

    Nous savons tous qui est, et de loin « champion du monde » dans le domaine raciste !!!

    De toute façon, à un moment ou à un autre, il y aura le ou les  » MORTS de TROP  » !!!

    Et il est fort possible que ça parte en vrille à cause de gens dit de la « diversité » ayant massacré d’autres de la « diversité »…

    Les MUZZS ne peuvent pas se saquer entre eux !!! les turcs, les maghrébins, les noirs, les asiatiques, cherchez sur youtube, ou même sur le net, vous trouverez des informations sur ce fait !!!

    D’ailleurs, ce bien des bandes d’individus dites « éthniques » qui se foutent déjà sur la gueule, non ?

  7. Avatarzipo

    Tout a fait d’accord ,lorsque l’état laisse des prédateurs en liberté il importe de se défendre soi méme notre vie de gens honnètes vaut 100 fois mieux que celle des voyous ,n’en déplaise a nos magistrats si nous n’avons plus le droit de nous défendre alors ou allons nous et notre civilisation avec! pour ma part a 70 ans il est hors de question de fermer les yeux sur une agression envers moi ou une autre personne .D’ailleurs je fais toujours des exercices pour cela.Dans la vie il faut se préparer a toute éventualité et d’ailleurs l’on ne ma jamais agressé ceux qui ont essayé vu mon comportement ont fait demi-tour car ils ont senti que la proie était dangereuse .C’est vrai je suis un ancien militaire et ait pratiqué des sports de combats dont le corps a corps ,mais c’est donné a toute personne qui le désire .Attitude si l’on m’agresse je fais face ,je fixe dans les yeux et j’avance ancien rugbyman le contact avec moi est viril ,reculer ne fait pas parie de ma philosophie.,il est important que le plus prés soit allongé car c’est le meneur les autres feront demi tour car vous avez détroné le chef et pris sa place ,vous voila le chef ,c’est primaire mais c’est comme ça!bien a vous

  8. Avatarbm77

    C’est tout un état d’esprit qu’il faut adopter . Il faut faire appel à son instinct profond de survie. Il faut être vigilant garder l’esprit en éveille car même si on veut passer inaperçu en baissant les yeux ou en regardant le bout de ses chaussures les autres eux nous regardent ! Ce n’est pas de la paranoïa c’est l’expérience de quelqu’un qui a toujours habité en banlieue et pas dans les quartiers « protégés ». Pour ce qui est de garder son sang froid dans certaines situations d’agression cela demande une sacrée constitution et une confiance dans sa force physique qui n’est pas donnée à tout le monde. . Il est vrai que pour les femmes, dans certains endroits, ce n’est pas facile de regarder les gens dans les yeux !

  9. AvatarAdalbert le Grand

    Malheureusement, face à l’ensauvagement de la société suite à l’application depuis des décennies des théories sociales et immigrationnistes débiles des gauchiottes soixante-huitardes, et le monde à la Mad Max vers lequel on se dirige, ce Romain Carrière a totalement raison. Il faut apprendre à se défendre.

    «Les magistrats ont du mal à reconnaître la légitime défense» : là, RC est en-dessous de la vérité. Ils ne la reconnaissent pas du tout! Ils ne connaissent que la légitime délinquance, et pensent que leur devoir est de protéger le pauvre délinquant de la méchanceté des honnêtes citoyens qui veulent empêcher l’exercice légitime de leurs penchants criminels naturels.
    ___

    Je me souviens d’une conversation hallucinante avec une avocate gauchiste, qui m’expliquait sans sourciller qu’il était inadmissible de blesser ou maltraiter un délinquant, mais que cela faisait partie des risques de leur métier qu’un policier, un gardien de prison, et même UN POMPIER, UN MÉDECIN ou UNE INFIRMIÈRE se fasse agresser et estourbir voire tuer par un délinquant ou un criminel endurci!

    Devant cette ahurissante inversion des valeurs et de la faute, je lui ai répondu vertement que dans ces conditions, cela faisait partie des risque du métier de délinquant ou du criminel de se faire casser la gueule ou tuer par la personne qu’il agresse. Ce qui lui a cloué le bec, elle en resté toute conne, ne sachant quoi répondre, tant l’incohérence de son discours était rendue flagrante!

    Et clouer le bec à un(e) gauchiste n’est pas un mince exploit, tant leur mauvaise foi est insondable.

  10. AvatarDorylée

    François Noël BUFFET est un imbécile. Sénateur, avocat et complètement idiot. Ce n’est donc pas incompatible. Je lui souhaite de se faire agresser très violemment afin qu’il mesure toute la bêtise de la proportionnalité entre la riposte et l’attaque pour une raison toute simple : quand l’agresseur se jette sur vous, il est le seul à savoir jusqu’où il va aller. Exemple : un quidam frappe à votre porte; Vous ouvrez et vous vous trouvez face un un individu qui vous dit :  » J’veux d’la thune !  » . Eh bien, allez travailler ! Vous ne pouvez pas le frapper. Vous refermez la porte. L’individu la bloque avec son pied et la re ouvre d’un coup d’épaule. Il entre chez vous. Vous ne pouvez toujours pas le frapper, lui même ne l’a pas fait. Encore moins lui tirer dessus, si ça se trouve, il n’est même pas armé.  » J’veux d’la thune !!! Il n’en n’est pas question.  » Alors, il vous donne un grand coup de pied dans la tempe et vous tue. Vous avez maintenant le droit de vous défendre. Mais vous êtes mort. C’est ballot. Maintenant, ça va être le tour de votre veuve et de vos orphelins. La victime d’une agression, en l’état actuel de l’ (il)légitime défense n’a qu’une alternative : au cimetière, MAIS POURQUOI N’A-T’IL PAS TIRÉ ? ou en cour d’assises MAIS POURQUOI A-T-IL TIRÉ ? La victime a eu 2 secondes pour réagir, les juges se donnent 4 ans de réflexion pour l’envoyer 20 ans en prison. Il est impératif d’inverser le risque : celui qui décide de commettre une agression ne doit avoir aucun doute : il va risquer sa vie. Sa future victime a TOUS les droits, lui n’en n’a aucun. Viendra forcément un moment où un BUFFET se fera massacrer, lui ou un de ses très proche. On reparlera alors de la proportionnalité entre l’attaque et la défense et de l’immédiateté à la seconde près….

Comments are closed.