Mon petit-fils salement tabassé dans le RER par 3 Blacks… La SNCF refuse de communiquer la video !


Mon petit-fils salement tabassé dans le RER par 3 Blacks… La SNCF refuse de communiquer la video !

.

Insécurité : les Français ont le droit de savoir

 

Après avoir ressenti la rage, en apprenant que mon petits fils avait été durement tabassé dans un RER par trois Blacks qui lui ont piqué son téléphone portable, entre Sannois et Argenteuil, je me permets de reproduire ci-après un article paru dans le quotidien  Présent qui relate bien l’état dans lequel se trouve notre pays.

.

Je passe volontairement sur le vécu personnel qui pourrait être regardé comme une preuve supplémentaire du laxisme des policiers, ce qui n’est pas le cas,  ceux-ci étant complètement débordés et impuissants du fait de la multiplication des agressions et du laisser faire de la Justice.

.

Par contre, à retenir de cette agression : la passivité des voyageurs présents et le refus de la SNCF de communiquer la vidéo de l’agression.

.

Hé oui, pas un pour se lever assister le gamin qui a 18 ans et est d’un bon gabarit… A deux contre trois l’agression aurait peut être pu tourner autrement et d’autres voyageurs auraient sans doute été plus motivés et s’associer à la bagarre …

Il me semble que,  dans un passé pas si lointain, c’est ce qui se serait produit.  Mais, non, maintenant chacun reste le nez dans sa lucarne Internet …  Quant à la vidéo, sauf homicide et commission rogatoire l’exigeant, pas de communication de cet élément qui viendrait conforter le sentiment d’insécurité des personnes qui voyagent pourtant sous la responsabilité du transporteur, lequel est quasiment l’Etat ! J’aurais bien aimé avoir la photo de ces pourritures de racailles de merde ! Mais bon…

.

Ci-après, l’article de Guillaume Bernadac paru dans Présent du 10 Septembre 2019, celui-ci est spécialement axé sur les féminicides, thème dont s’est emparée la Chiappa, mais vaut également sur l’insécurité de toute nature vécue au quotidien par les Français  :

CELA SUFFIT de cacher la réalité au peuple de France, cela suffit de tous les jours voir passer de multiples agressions allant jusqu’au meurtre sans savoir les noms ou les prénoms des auteurs.

Tout ceci parce qu’il ne faut pas que l’on sache exactement le pourcentage d’immigrés ou d’allochtones qui commettent certains  type de délits ou de crimes. Existe-t-il bien des catégories précises d’individus qui sont surreprésentés dans les féminicides, les viols, les violences faites aux femmes, les tournantes, les attouchements ou les harcèlements ? Ces catégories comprennent-elles des personnes ayant une vision et une culture de la femme totalement différente de notre tradition occidentale ? Peu osent le dire et sûrement pas nos grands médias et la majorité de nos politique. Prenons deux exemples récents.

.

Le compagnon de Salomé G.., 21 ans, centième victime de féminicide depuis le début de l’année, a été présenté cette semaine à un juge en vue de sa mise en examen. Le procureur de la république a ouvert une information judiciaire contre Amin M.., compagnon de la victime depuis 9 mois, pour « chef de meurtre par concubin ». Le corps de la jeune femme avait été retrouvé le 31 Août à Cagnes sur Mer, roué de coups et méconnaissable, enroulé dans un tapis. De multiples blessures ont été constatées. Selon les premiers éléments de l’enquête, le couple s’était violemment disputé dans la rue. Des images de télésurveillance ont permis de traquer le suspect de 26 ans, qui avait poursuivi la victime dans la rue. Il n’a pas de casier judiciaire ni de pathologie mentale, il conteste être l’auteur des violences et prétend avoir quitté les lieux après la dispute, mais pour le parquet il n’y a pas de doute. Dommage que la victime n’ait jamais dénoncé des faits de violences qui devaient forcément exister auparavant.

.

« J’ai dû l’attacher pour discuter » 

Autre exemple que relate le quotidien Nord Littoral » . La cour d’assises de Saint-Omer vient d’ouvrir le procès d’un homme accusé d’avoir séquestré et violé en Janvier 2017 sa femme qui s’était éloignée de lui en s’installant à Bounningues-lès-Calais. De nationalité belge, elle est séparée depuis un peu plus d’un an de « Yacine » (le journal a changé le prénom), avec qui elle est toujours mariée. Ce jour là, en allant chercher dans la cour de sa nouvelle demeure du bois pour alimenter sa cheminée, elle tombe sur Yacine rentré dans la maison par la véranda. Il l’empoigne et la traîne par les cheveux jusque dans la chambre. L’homme l’attache aux barreaux du lit, avec du fil de fer pour la main gauche, et une chaîne et un cadenas pour le pied droit : « Elle bougeait trop, j’ai du l’attacher pour discuter » explique l’accusé devant le jury. Il l’insulte, la menace de l’exciser, de violer l’enfant de son nouveau compagnon dont elle est enceinte depuis huit mois, puis la viole à plusieurs reprises. Profitant du passage de son agresseur à la cuisine, la jeune femme appelle la gendarmerie. A l’arrivée des gendarmes l’agresseur est sur son épouse en train d’avoir un rapport. L’un des militaires précise que « l’on voyait bien que ce rapport n’était pas consenti ». Sur l’une des portes de l’habitation, Yacine avait écrit : « bâtard de français, voleur de femme, gros lard « . L’accusé ne reconnaît pas le viol, mais la séquestration, contrairement à ses premières auditions où il avait avoué avoir fait subir des rapports forcés.

.

Ces diverses agressions, peu de médias nationaux en parlent. Il a fallu le coup de projecteur du Grenelle des violences conjugales pour qu’Amin se retrouve nommé dans l’actualité nationale.

Ces silences et surtout ce non-comptage des origines (la loi interdisant les statistiques ethniques) desservent les immigrés eux-mêmes car, en prenant connaissance de ces incidents qui fuitent dans la presse malgré l’opacité de celle-ci, les « Français de souche » comprennent qu’on leur ment, qu’on leur cache une vérité inavouable . Ils voient bien que les mots n’ont aucune valeur puisqu’ils ne correspondent pas aux faits (exemple : les jeunes de banlieue pour les jeunes immigrés). Ce type d’arnaque médiatique qui apparaît chaque jour un peu plus chez les gens de pouvoir rend les Français amers et perméables à toute imbrication entre les racailles issues de l’immigration et ceux venus d’ailleurs, travailleurs honnêtes et parfaitement intégrés. Ainsi, ce déni de vérité ne fait que renforcer le communautarisme et la méfiance réciproque.

.

Voilà pourquoi il devient nécessaire de révéler les vrais noms des délinquants tout en mettant en place des statistiques ethniques notamment dans les prisons et lors de perpétration d’agressions, car les Français, tous les Français ont le droit de savoir !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Conan

Conan = Pseudo emprunté en hommage à l'un des meilleurs fils de France qui l'avait choisi comme nom de guerre lorsqu'il entra en Résistance contre le nazisme, parmi les premiers et les armes à la main : Pierre Château-Jobert, Cdt de la 3ème SAS parachutiste, qui a toujours placé l'honneur et l'amour de la France au centre de son existence.


19 thoughts on “Mon petit-fils salement tabassé dans le RER par 3 Blacks… La SNCF refuse de communiquer la video !

  1. JackJack

    Et pas un seul passager du RER ne s’est porté au secours de votre patit fils ? Mais n’oubliez pas que ceux qui auraient osé porter secours à votre petit fils subiraient peut-être le sort d’Aurélien Verhassel, ce jeune identitaire qui, lui, seul sans l’aide d’aucun secours, s’est débattu contre deux agresseurs, sans doute leur fichant une bonne raclée, pour se voir ensuite condamner à de la prison par cette « justice » de ce beau pays de France… C’est défendu en France de se défendre, DÉFENDU sous peine de prison. Voilà tout ; ce gouvernement tordu a fait du Français moyen une lopette qui reste « le nez dans sa lucarne Internet »…

    1. AvatarHellen

      Oui Jack, je suis d’accord avec vous, mais, je dis bien, mais, si tout le monde se bougeait, au lieu de détourner nos regards et faire comme si nous n’avions rien vu… nous n’en serions pas là aujourd’hui…!!!!

      Il faut se bouger, faire tout ce que l’on peut… sinon, nous sommes tous morts, ainsi que nos enfants et nos petits enfants… et nous n’aurons qu’à nous en prendre qu’à nous-même…!

      Il faut que l’on se bouge, parce que ce n’est que de cette façon qu’on va y arriver et non comme des lâches….!

    2. ConanConan

      Bonsoir @Jack

      A la décharge des voyageurs, il était pas loin de 21H et n’étaient pas très nombreux ….
      Tout de même, les 4 à 5 autres personnes présentes dans le wagon auraient certainement mis en déroute les 3 salopards s’ils avaient eu le cran de se lever pour arrêter le tabassage !
      Nous en sommes arrivés à un niveau d’égoïsme qui laisse mal augurer de l’avenir de notre pays …

  2. AvatarHellen

    Ecoeurant tout ça…!!!!
    J’ai 73 ans, j’assiste à un fait semblable, la moindre des choses que je ferai, non, je ne me jetterai pas sur les agresseurs à mon âge, ça ne servirait à rien, mais je filmerai avec mon téléphone portable… et j’inciterai autour de moi les hommes à se montrer des hommes à faire arrêter ces bâtards… j’appellerai la Police… par contre, je donnerai la vidéo à la victime, mais avant ça, j’en ferai des copies que j’enverrai à tout le monde…
    Dans quel monde vivons-nous????!
    Si nous ne pouvons même pas compter sur nos semblables… nous sommes tous morts…!
    Est-ce que ça, c’est compréhensible pour tous????
    Je crains que non!!!!!!!

    1. ConanConan

      Bonjour Hellen,

      Non seulement cet état de choses est compréhensible par tous, mais je crains fort qu’il soit surtout perçu chez nozélites comme un motif supplémentaire de se ranger –à leurs yeux– du bon côté d’un certain manche ….
      Ils auront donc le déshonneur + la guerre !
      Quand donc les français sortiront-ils de leur torpeur ??!!!!!……

  3. AvatarAardvark

    C’est vrai qu’il serait parfaitement légitime d’avoir les noms et « ethnies » des délinquants afin de « se faire une idée »… Mais ne pas les avoir permet déjà d’avoir quelques certitudes, et cela, la presse et pouvoir le savent, mais juridiquement, ils ne peuvent aller plus loin que d’interdire les statistiques dites ethniques. Il nous reste un pouvoir important, notre liberté de penser, mais plus celle d’en débattre… Dans cet article, éloquent, nous apprenons que les criminels sont respectivement Amin, et Yacine, deux sbires probablement mus par une certaine « idéologie » dans laquelle la femme est l’égale du chien… Merci à l’auteur de l’article, et à RR, pour leur courage et leur volonté à nous informer sans emprunter la langue de bois des « autres »…

  4. AvatarFomalo

    D’accord et complètement; avec Jack et Hellen@.Je viens d’apprendre qu’un vieil ami (87 ans!) s’est fait renverser à Paris la semaine dernière en pleine journée par un »trottinettiste » qui a pris la fuite. Son nez à lui pissait le sang, menton et genoux rabotés.. par chance rien de fracturé. Vous croyez que les quidams parisiens croisés sur le chemin du dispensaire le plus proche se seraient inquiétés?? Rien du tout! Même pas l’aide d’un mouchoir ou d’un bras secourable pour le relever de son vol plané.Quatre vingt sept ans!! Lorsqu’un pays en est là (et c’est le mien) on souhaite le quitter ou se montrer impitoyable avec les sal……rds de « Français », les parisiens en premier, et toutes ces merdes clandestines immigrées qui ne parlent que des « anciens » quand ils violent les dames âgées et tabassent les « vieux », pour se faire de la place et de l’argent, tout comme les  » jeunes » d’ailleurs, scotchés à leur smartphone, Epod, etc.. Mais regardez bon sang! il suffit de traverser la rue, (et même pas) :. ça se passe sur le même trottoir!

  5. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Merci pour cet article. C’est effrayant et tellement inquiétant tout cela.

    Il faudrait aussi que les gens s’entendent pour réagir car une personne seule risque même sa vie (cf. Timothy à Villeurbanne et bien d’autres exemples).

    Je sais que je ne pourrais rester passive pourtant, même si je serais impuissante incapable d’une confrontation physique.

  6. AvatarAva

    Cher Conan,

    Je peux comprendre votre désarroi et votre colère pour avoir subi 2 agressions.
    A 20h dans le centre de Paris, en rentrant chez moi.En dépit de témoignage d’un médecin, la Police et la Justice ont fait preuve de la plus grande bienveillance envers l’agresseur.
    Un officier de Police m’avait alors dit : « Vous l’avez échappé, belle. Mais que voulez-vous on leur fait tant de mal  » !!!????
    La seconde fois dans le bien connu 9-3 en plein après-midi; un car jacking, où je me suis retrouvée le visage en sang.
    La Police qui connaissait visiblement les 2 gamins en scooter, a pris tout son temps pour arriver et m’a dit :  » Qua faites-vous là, c’est l’endroit le plus dangereux de France? » (Sic)

    Je ne m’étendrai par sur les détails, ce n’est pas le lieu.
    Il ne s’agit pas de condamner les policiers, Il faut juste comprendre que la Police est remarquablement représentée dans ce nivellement par le bas qui déconstruit note pays et l’ensemble des pays européens, jour après jour.

  7. AvatarAva

    Cher Conan,
    Merci pour votre témoignage.
    Ce sont nos institutions dans leur ensemble qui sont malades de ce nivellement par le bas.

    Merci à Christine et à Pierre pour leur formidable travail contre vents et marées ainsi qu’à tous ceux qui interviennent sur ce site.

    Face à ces communautarismes violents,réducteurs et surannés, retrouvons l’esprit français de la liberté d’expression, de la dérision, de l’humour et de la caricature, l’élégance, la courtoisie , les arts, la gastronomie, un art de vivre où les hommes et les femmes civilisés ont toute leur place pour préparer en toute quiétude l’avenir des générations futures.

    1. ConanConan

      Bonjour Ava

      Vous avez bien résumé l’état d’esprit des patriotes qui viennent s’exprimer sur ce blog et merci d’avoir salué le travail remarquable de Christine et Pierre !….
      Il est plus que temps que la République, la Justice et toute l’Institution se recalent enfin à l’endroit, c’est à dire avec et pour les Français !

  8. AvatarCatherine Terrillon

    ILy a peu, j’étais dans un train de banlieue entre sannois et argenteuil quand j’ai vu plusieurs « jeunes » (maghrébins) voler le portable d’un autre. La victime n’avait pas l’air tellement amochée; C’était peut être une autre agression. Intervenir ce serait prendre un mauvais coup. Il faut le dire, ces « jeunes » sont dangereux et complètement hors de contrôle. Ils font beaucoup de tort à leur communauté !

  9. AvatarDorylée

    Pour le passager témoin de l’agression, il y a 2 dangers : le risque de prendre un mauvais coup, voire même d’y laisser sa peau. En effet, tuer un sale Blanc pour lui voler son portable ne constitue pas un  » usage excessif de la violence  » pour reprendre un terme de justice utilisé dans les cas de légitime défense. L’autre risque est de voir le ou les agresseurs vaincus porter plainte contre les sales Blancs pour coups et blessures volontaires. La RATP remettra alors spontanément la vidéo de l’agression à la Police en expliquant que le début de la vidéo a été effacé de manière inexplicable. Ceci étant dit, si quelqu’un se fait agresser, on va lui prêter main forte et on tape aussi fort qu’on le peut.

  10. frejusienfrejusien

    je me répète, ne sortez pas sans être armés !!
    tous les quartiers où ça craint, sortez couverts !! ça vous permettra
    une, de vous défendre,
    deux , de défendre une autre personne agressée,

    à mains nues, à moins de faire des arts martiaux de haut niveau, vous n’avez aucune chance contre ces sauvages, musclés, costauds et souvent armés eux, qui n’hésitent pas,

Comments are closed.