Si la crêpe Mamadou, c’est raciste, il faut aussi supprimer la pêche Melba et la Madeleine !


Si la crêpe Mamadou, c’est raciste, il faut aussi supprimer la pêche Melba et la Madeleine !

.

 

.

Bon, si on présente une « crème Sophie », c’est raciste ? Et l’omelette de la mère Poulard au Mont-Saint-Michel, c’est raciste ?

 

Il va falloir supprimer la pêche Melba des cartes, n’est-ce pas insultant pour la défunte cantatrice Nellie Melba ?

 

 

 

 

 

 

Et les délicieuses Madeleine, qui portent le nom de la servante d’une marquise du XVIIIème siècle ? Ne rabaissent-elles pas la fameuse Madeleine et toutes les Madeleine au rang d’un gâteau juste bon à être mangé ?

 

Et les crêpes Suzette qui ont pris le nom de la maîtresse du roi d’Angleterre Edouard VII, ne sont-elles pas trop coquines, voire obscènes ? Ne sont-elles pas insultantes pour ces dames ?

 

Qui est raciste ? Celui qui considère que rappeler que Mamadou est noir est raciste ou bien celui qui considère Mamadou comme un être humain avec ses caractéristiques et ses origines ?

Le chocolat est noir et d’origine exotique, comme la banane, Mamadou est noir et d’origine exotique. Quel est le problème de faire le rapprochement ?

.

Et les gauchos anti-racistes de cracher leur mépris et leur haine pour celui qui, à la mode Yabon Banania, baptise sa crêpe banane chocolat Mamadou.

« putain de Bouseux », « bâtard de provincial« . Tout le mépris du rat des villes pour le rat des champs.

.

https://fr.news.yahoo.com/crepe-mamadou-une-creperie-accusee-de-racisme-sur-twitter-145120976.html

.

La preuve par l’exemple que le conflit de civilisation que nous vivons est au-delà du conflit Occident-Moyen Orient ; Occident-islam ; s’y ajoute en effet le conflit entre urbains et campagnards, entre branchés multicu et patriotes provinciaux attachés à leur identité.

Leurs conneries explosent de partout mais le problème c’est que les Urbains sont de plus en plus nombreux et les alliés des Aliens…

.

En attendant, comme les musulmans, ils aboient, harcèlent, attaquent en meute… et font craquer les commerçant craignant de devoir mettre la clé sur la porte. Ils vont jusqu’à mettre de faux avis dégueulasses sur Internet.

Et en plus ils n’ont pas d’humour, pas d’identité, par de culture. On est mal barrés…

 

Complément par Jean-Paul SAINT-MARC

Quelle n’est pas la surprise, l’étonnement puis la satisfaction d’apprendre que le pâtissier est un gaucho dans l’âme :
« Selon le propriétaire, il n’y avait là aucune connotation raciste. Il se défend d’ailleurs en affirmant que ceux qui le connaissent savent qu’il est tout sauf raciste puisqu’il “milite avec Greenpeace”, à l’origine de l’association Ras l’front (extrême gauche) et est “pour un monde meilleur”. Du coup, impossible qu’il soit raciste ! Il précise : “Il n’y a pas de Noirs et de Blancs sur notre planète, il n’y a que des terriens. »
“Je l’ai mise sur ma carte quand j’ai ouvert ma crêperie il y a 11 ans. Je l’ai mise au menu parce qu’avant d’ouvrir ici j’ai travaillé dans une crêperie d’Argelès-sur-Mer et la crêpe “Mamadou” était l’une des meilleures ventes. J’ai donc décidé de la récupérer tout bêtement sur ma carte.”

Voilà mec, t’es repéré, t’es un raciste qui se camoufle sous des oripeaux qui ne font plus illusion, d’ailleurs SOS anti-blancs te le confirme :
Lise Garnier-Sadurni, responsable de la communication de SOS Racisme, a confié à Yahoo Actualités que ce terme relève d’un caractère injurieux : « Comme le dit le livre Les maudits mots, “Mamadou” est une insulte appliquée aux Africains. Ce sont des préjugés. Un peu comme le symbole Banania. Il faut dénoncer cela, c’est une appellation péjorative ».
Donc le boomerang te revient dans la g…, inutile de jouer les pleureuses, tu l’as cherché !

.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


13 thoughts on “Si la crêpe Mamadou, c’est raciste, il faut aussi supprimer la pêche Melba et la Madeleine !

  1. AvatarJ

    Honnêtement, même si la banane et le chocolat se marient bien, JAMAIS je ne prendrai un dessert qui s’appelle Mamadou. Merde à la fin. J’en ai marre de bouffer de l’africain partout, ce continent me sort par les yeux.

    1. AvatarAdalbert le Grand

      Vous avez tort. L’Africain d’Angelina (rue de Rivoli) est simplement délicieux, surtout associé à un Mont-Blanc.

      Étonnant que les antirassistes inkultes et iniares ne l’aient pas encore pris pour sible.
      (jeu reproduit leur brillante ortograffe, à ces putains de citadins parigaux gauchos bobos)

  2. AvatarJoël

    Il faut ajouter aussi la « Forêt noire » alors.
    Dans ce cas, allons plus loin, interdisons le chocolat qui leur rappelle trop leurs origines.
    Boycottons les importations de cacao de Côte-d’Ivoire, du Ghana, du Nigeria, du Gabon, du Cameroun et du Togo.

    Je suis sûr que ces pays seront ravis de participer à la lutte anti-raciste quitte à voir s’effondrer leur économie.

    1. BeateBeate

      « Provenant de la plante Cacaoyer ou Cacaotier, le cacao est traditionnellement utilisé et cultivé par les populations mésoaméricaines, notamment par les Olmèques, les Mayas puis les Aztèques.

      (Pour illustration face à ce texte, de Wikipédia, il y a deux photographies; 1) Récolte du cacao au Ghana et 2) Jeune garçon (noir) faisant sécher des fèves de cacao au Venezuela.)

      Dans toute la Mésoamérique durant la civilisation précolombienne, les fèves de cacao sont souvent utilisées comme monnaie d’échange8 pour faire du troc, payer des impôts et acheter des esclaves et ce, dès 1 000 ans av. J.-C. »

      (Donc il y avait des esclaves sur le continent Américain bien avant ces affreux blancs.)

      « Les Espagnols transformèrent la recette de la boisson pour l’adapter à leur goût en y rajoutant du sucre (la canne à sucre fut rapidement acclimatée dans les régions littorales où le climat, chaud et humide, permettait sa culture à grande échelle). Ils remplacèrent aussi le piment par des épices qu’ils connaissaient dès le Moyen Âge (principalement la cannelle, importée d’Asie) et se mirent à la boire chaude.
      Après la colonisation du Mexique, le cacao fut exporté vers la métropole (dans le cadre du commerce triangulaire) en Europe, et mélangé à du lait. »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Cacao

      Puis lors de la colonisation de l’Afrique, les européens apportèrent des plants de cacaotier pour en faire culture. Il est curieux que Wikipédia ne mentionne pas cela.

      Donc sans la colonisation pratiquée par certains européens, il n’y aurait pas de plantation de cacaotier en Afrique. Il n’y aurait pas non plus de chocolat tel que nous le connaissons, ni de patisserie au chocolat.

  3. frejusienfrejusien

    n’auraient ils pas autre chose à faire que d’aller emmerder d’honnêtes commerçants ?

    je lui suggère la banane antillaise, ça pourrait peut-être passer, ou alors la banane latino, après tout, il y a aussi du chocolat et des bananes en Amérique latine, et la banane cubaine ? trop axé coco ?

    alors, moi, ce qui me chiffonne c’est la crêpe d’Isigny, car c’est la Normandie, et non la Bretagne,
    à quoi ces gens là occupent-ils leur temps ?? surement des glandeurs abonnés aux alloc

    1. AvatarAdalbert le Grand

      Ou des parasites « permanents » d’ONG (organisations destinées à pomper l’argent public pour permettre aux gauchistes de vivre sans travailler avec l’argent de l’État (= le Père Noël, dans leur esprit))

  4. BeateBeate

    « Provenant de la plante Cacaoyer ou Cacaotier, le cacao est traditionnellement utilisé et cultivé par les populations mésoaméricaines, notamment par les Olmèques, les Mayas puis les Aztèques.

    (Pour illustration face à ce texte, de Wikipédia, il y a deux photographies; 1) Récolte du cacao au Ghana et 2) Jeune garçon (noir) faisant sécher des fèves de cacao au Venezuela.)

    Dans toute la Mésoamérique durant la civilisation précolombienne, les fèves de cacao sont souvent utilisées comme monnaie d’échange8 pour faire du troc, payer des impôts et acheter des esclaves et ce, dès 1 000 ans av. J.-C. »

    (Donc il y avait des esclaves sur le continent Américain bien avant ces affreux blancs.)

    « Les Espagnols transformèrent la recette de la boisson pour l’adapter à leur goût en y rajoutant du sucre (la canne à sucre fut rapidement acclimatée dans les régions littorales où le climat, chaud et humide, permettait sa culture à grande échelle). Ils remplacèrent aussi le piment par des épices qu’ils connaissaient dès le Moyen Âge (principalement la cannelle, importée d’Asie) et se mirent à la boire chaude.
    Après la colonisation du Mexique, le cacao fut exporté vers la métropole (dans le cadre du commerce triangulaire) en Europe, et mélangé à du lait. »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cacao

    Puis lors de la colonisation de l’Afrique, les européens apportèrent des plants de cacaotier pour en faire culture.
    Il est curieux que Wikipédia ne mentionne pas cela.

    Donc sans la colonisation pratiquée par certains européens, il n’y aurait pas de plantation de cacaotier en Afrique. Il n’y aurait pas non plus de chocolat tel que nous le connaissons, ni de patisserie au chocolat.

  5. AvatarJolly Rodgers

    c’est pour ça que ces putains d’urbains (en particulier les parisiens) sont très bien dans leurs villes , qu’ils ne viennent pas polluer nos provinces !
    vive la mauresque , pastis et orge , boisson typiquement est Occitane de Provence !

  6. AvatarAdalbert le Grand

    Cela me rappelle l’histoire de la salade Tching Tchong.

    Qu’il aurait suffi d’appeler Tchongtching (Chongqing, ville du centre de la Chine) pour éviter de se faire emmerder.

    Ces gauchistes sont des cons. Profonds. Le vrai problème, c’est qu’on les laisse répandre leur connerie et qu’on y prête crédit, au lieu de la ridiculiser comme elle le mérite.

  7. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Le mieux face à cette bêtise, ce serait de ne pas rentrer dans leur jeu, notamment que les plaintes à ce sujet (puisque c’est cela l’épée de Damoclès qui fait plier les accusés – à tort ) ne soient aucunement prises en compte, les tribunaux ont autre chose à faire.

    Puisque l’on veut supprimer ce qui serait du racisme, ce serait une excellente démarche. Quand on parle trop d’un sujet, on le renforce voire on en fait une obsession morbide qui alimente l’imaginaire social et donne une surenchère.

    Ma grand-mère qui était la bonté même et aucunement raciste, nous confectionnait un dessert à base de chocolat et crème fraîche qui s’appelait le « nègre en chemise ». Personne et notamment aucun imbécile ne m’empêchera d’y penser voire de le confectionner car j’adorais ce dessert (c’est plutôt une image valorisante du terme, non ?).

    Pour ma part, ils peuvent dire ce qu’ils veulent cela me passe au-dessus, je sais qui je suis (eux justement, peut-être pas).

    Le problème je pense ce sont les réseaux sociaux qui laissent libre court à des gens bas de l’intelligence voire complexés qui sont donc de sortie alors qu’avant personne ne les auraient écoutés ni même entendus. On leur donne trop d’importance car il y aura toujours des gens comme cela.

    Cela donne aussi une impression de masse, mais quand on regarde les commentaires en fonction du nombre d’internautes, ce n’est pas grand-chose.

  8. AvatarJohn M.l

    Alors moi je suis foutu ? Je suis maitre chien dans le privé. , J’ai deux bergers malinois le premier s’appelle Prophète et le deuxième Negro , sa va chauffer quant les illuminés de avia vont apprendre….mais trop tard cet inscrit sur leur documents identité canine . cet super cool quant je leurs donne des instructions prophète, negro au pied ,pas bougés…chope….ramène..aboie , .

  9. ConanConan

    Très symptomatique d’une guerre qu’ils ont déclenchée sous l’angle où ils excellent, celui de la bêtise…
    Renoncer à la crêpe mamadou sous la pression des coallahbobos-islamo-trotskistes , alors que tous les mamadou du monde auraient été flattés d’une telle appellation !!….
    C’est à n’y plus rien comprendre !

Comments are closed.