Septembre 1955: le pogrom oublié d’Istanbul, phase finale de l’épuration ethnique des Grecs par les Turcs


Septembre 1955: le pogrom oublié d’Istanbul, phase finale de l’épuration ethnique  des Grecs par les Turcs

.

Nous vivons depuis des décennies sous le régime du mensonge, de la dissimulation.

Les « élites » entendent effacer notre Histoire pour nous en imposer une autre.

Cela se constate partout de la télévision  aux manuels de l’Education Nationale.

La France est passée  à l’heure afro-américaine : nos « élites »  nous bombardent de collèges « Rosa Parks », de rues « Rosa Parks », de stations de métro « Rosa Parks » même …

Cette histoire, qui date de 1955, l’histoire  d’une femme afro-américaine qui s’est vue intimer l’ordre de céder sa place dans un bus par un voyou blanc, est désormais connue de tous les Français.

Mais 1955 est aussi l’année du pogrom organisé par les musulmans turcs, (suite à l’une de leurs provocations) contre les Grecs orthodoxes, les Arméniens, les Juifs d’ Istanbul.

Istanbul : nom abominable auquel je préférerai  toujours, celui glorieux, de Constantinople.

Or les Gauchistes, la propagande Rosa Parks en est un exemple, après avoir conspué les USA, ont les yeux rivés sur ce pays , importent toutes ses lubies et négligent totalement une Histoire qui nous est, pourtant,  plus proche, l’Histoire de l’Europe et des crimes commis contre cette Europe par les musulmans.

Car qui  se souvient du pogrom d’Istanbul, qui parle du pogrom d’Istanbul, phase finale de 1000 ans d’épurations ethniques menées par le colonialisme islamo-turc en Europe ?

 

 Le pogrom d’Istanbul, aussi connu sous le nom d’émeutes d’Istanbul ou de pogrom de Constantinople (en grec moderne : Σεπτεμβριανά, « événements de septembre » ; en turc : 6–7 Eylül Olayları, « événements du 6–7 septembre ») est un pogrom principalement dirigé contre la minorité grecque d’Istanbul ayant eu lieu les 6 et 7 septembre 1955.

Les émeutes sont orchestrées par la « contre-guérilla » chapeautée par l’armée turque.

Elles ont lieu après la diffusion de la nouvelle de l’explosion d’une bombe, la veille, dans le consulat turc de Thessalonique, lieu de naissance de Mustafa Kemal Atatürk

 1 L’enquête révèle très vite que cet attentat a été réalisé par un Turc dans le cadre d’une opération montée de toutes pièces sous fausse bannière : de l’aveu même du général de corps d’armée Fatih Güllapoğlu, c’est le « département de guerre spéciale » (Özel Harp Dairesi, une cellule stay-behind) qui planifia cet attentat, impliquant par ailleurs deux attachés du consulat turc arrêtés en flagrant délit par la police grecque. Mais la presse turque n’informe pas le public de cette conclusion.

Des émeutiers en colère, la plupart acheminés par avance en camion dans la ville, prennent d’assaut le quartier grec d’Istanbul pendant neuf heures.

.

Bien qu’ils n’appellent pas explicitement au meurtre de leurs victimes, plus d’une douzaine de personnes décèdent pendant ou après le pogrom, à la suite des bastonnades et des incendies volontaires.

.

Les communautés juives et arméniennes sont elles aussi victimes d’exactions.

Le pogrom accélère le départ des Grecs d’Istanbul : la communauté passe de 135 000 membres avant l’attaque à 7 000 en 1978  et 2500 en 2006. 

 

Selon certains analystes, cet événement s’inscrit dans le processus de nettoyage ethnique commencé durant le déclin de l’Empire ottoman plus que dans le cadre d’un conflit bilatéral entre deux États. Cette fois ce n’est pas, comme dans la période 1912-1922, l’intégrité de la Turquie qui est en jeu, mais la question foncière : à l’époque des faits, environ 40 % des biens fonciers stambouliotes appartiennent aux minorités.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pogrom_d%27Istanbul

Un témoin raconte :

« Un homme craignant d’être battu, lynché ou dépecé pouvait mettre en avant et tenter de prouver qu’il était à la fois turc et musulman. Dans ce cas, on lui répondait « sors-la et montre-nous ».

Le pauvre baissait alors son pantalon et montrait son « islamicité » et sa « turquicité » : et quelle était la preuve ?

Le fait qu’il avait été circoncis.

Si l’homme était circoncis, il était sauvé.

Dans le cas contraire, il était condamné.

Pour avoir menti, il ne pouvait échapper à une correction.

L’un de ces agressifs jeunes gens sortait ensuite un couteau et le circoncisait au milieu de la rue et du chaos.

Une différence de deux ou trois centimètres ne justifie pas une telle insurrection.

Cette nuit-là, de nombreux hommes criant et hurlant furent cruellement islamisés de force au couteau. Parmi ceux qui furent circoncis se trouvait aussi un prêtre. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pogrom_d%27Istanbul

Pour nos « élites » « françaises »  une place exigée dans un bus  américain  par un voyou est plus significative que la mise à mort finale dans les flots de  sang, par les musulmans turcs,  de plusieurs millénaires d’Histoire européenne.

C’est cela l’antiracisme en fait.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

10 thoughts on “Septembre 1955: le pogrom oublié d’Istanbul, phase finale de l’épuration ethnique des Grecs par les Turcs

  1. JackJack

    L’histoire de la courageuse Rosa Parks et de la ségrégation aux États-Unis est une page horrible de l’histoire de ce pays. Le racisme existe encore, et une partie dans l’autre sens, l’anti-blanc lancé avec le mouvement « Black Lives Matter ». Où est l’époque où des noirs américains venaient en France pour vivre comme tout le monde, tels que Sydnet Bechet et Joséphine Baker pour ne citer que les plus célèbres ? « Black Lives Matter » (je ne sais pas si ce mouvement existe encore) a été exploité dès son lancement par les associations musulmanes d’Amérique. L’ennemi de l’Occident est l’islam. Il l’a toujours été, mais de nos jours les gouvernements gauchistes, traitres à leurs pays, jouent la carte de l’envahisseur. Et qu’on ne me dise pas qu’ils le paieront un jour comme je le lis souvent dans des commentaires. Je n’y croirai que lorsqu’un Bonaparte ou un Orban soulèvera le peuple de France.

  2. AntiislamAntiislam Post author

    Bonjour,

    Nous somme d’accord Jack, mais ce n’est pas du tout l’Histoire de la France (et de l’Europe) .

    Jamais en France ou en Europe il n’y a eu d’hommes exigeant d’une femme (Noire ou pas d’ailleurs) de lui céder sa place dans un bus.

    Il y a dans cette affaire Rosa Parks un parfum de voyoucratie étrangère à la galanterie traditionnelle française (que les féministes radicales, inspirées par les USA, veulent éradiquer mais c’est une autre histoire )

    Pourquoi, dès lors, nous imposer, EN FRANCE, des écoles, des rues Rosa Parks ?

    Alors que le pogrom d’Istanbul est vraiment significatif de 1000 ans de barbarie musulmane turque contre l’Europe.

  3. Avatarexocet

    A ne pas oublier que certains musiciens noirs à cause du racisme aux États-Unis sont venus vivres de leurs musiques en France, ceux qu’il n’a pas été possible chez eux cela a été possible chez nous.

  4. frejusienfrejusien

    ces assassins , criminels, après le mal qu’ils ont fait , viennent s’installer chez nous, en toute impunité,
    d’autant plus facilement que l’histoire étant gommée, nul ne connait leurs crimes
    passés

  5. Julien MartelJulien Martel

    Merci pour cette page d’histoire.

    Il faut virer les Turcs de Chypre, d’Allemagne et de France au moins. Ils n’ont rien à faire en Europe au vu de leur histoire qui a consisté énormément à piller l’empire byzantin puis l’Europe.

    Constantinople, je pense que c’est râpé.

  6. AvatarAnne Lauwaert

    En 1958 nous avons fait un voyage en Grèce, la guide nous expliquait constamment les horreurs commises par les Turcs !

    Il faut lire « The lors of the Golden horn, the sultans, their harem and the fall of the ottoman empire » … de Noël Barber

    Pas étonnant que les pays de l’Est qui ont été occupés par les Turcs sont les plus acharnés contre l’islamisation et la migration

  7. Avatarzipo

    Chaque jour nous amène une preuve de l’Islam religion d’amour et de tolérence,mais comme toujours c’est des mégalos assoiffés de pouvoir qui déchainent ces crimes avec des Appariteurs chargés de créer des faits susceptibles de déchainer la vindicte populaire et de s’approprier les richesses !.D’ailleurs ce procédé est toujours d’actualité les « flashball »utilisés contre les gilets jaunes et interdits contre les casseurs BIZARRE NON!
    décidement le monde ne change pas avec 50% de la population avec un GI de 60!Et il en arrive de plus en plus!!!!!!!!!!!Mr Castaner ces agissements ont été constaté,vous avez écouté le chant des vipères!Vous étes grillé et n’étes plus crédible!!!

  8. RichardRichard

    Hello Antiislam,

    J’ai transmis ton texte à un ami grec, chargé de cours à Mons et intervenant sur RTL radio. Voici sa réaction :

    Salut Richard,
    Excuse-moi pour le retard mis à te répondre, effectivement je connais cette histoire mais malheureusement presque la totalité des Européens ne la connaissent pas. Il y a plus que cela car les Anglais et les Français ont aidé Atatürk en lui fournissant les armes puis les Allemands ont aidé les « jeunes Turcs » en fournissant les instructeurs militaires et en les instruisant pour chasser les Grecs de Constantinople et d’Asie Mineure et finalement il y a eu les lois d’exception interdisant aux Grecs de posséder des biens jusqu’aux pogrom et même l’occupation du nord de Chypre s’inscrit dans cette même idée!
    A+

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Merci Richard pour ta réaction et nous avoir fait suivre la réponse, accablante pour la France, entre autres

Comments are closed.