Mathieu Bock-Côté: «Après le meurtre de Villeurbanne, des réactions si révélatrices»


Mathieu Bock-Côté: «Après le meurtre de Villeurbanne, des réactions si révélatrices»

Du Figaro :

CHRONIQUE – La peur de la stigmatisation crée un climat de censure étouffant.

Par Mathieu Bock-Côté

 

La France entière a été secouée par le meurtre, à Villeurbanne, de Timothy Bonnet par un demandeur d’asile afghan, qui a aussi fait huit blessés à l’arme blanche.

Mais on devine que le pays a aussi été exaspéré par la grille d’analyse immédiatement plaquée sur l’événement par le système médiatique: le meurtrier était un déséquilibré.

Classique.

Nous serions devant un tragique fait divers, sans plus.

Le maire socialiste de la ville, Jean-Paul Bret, en a même rajouté, en accusant ceux qui ne se pliaient pas à cette interprétation de basculer vers «l’extrême droite». 

À l’entendre, c’est moins l’agression qui était révoltante que le simple fait de rappeler l’existence d’un lien entre immigration et insécurité, comme s’il fallait maintenir à tout prix le grand récit de la diversité heureuse.

 

On ne sera pas surpris par cette interprétation.

Depuis janvier 2015, combien de fois a-t-on entendu les leaders politiques s’inquiéter, suite à un attentat islamiste, de la réaction «islamophobe» qu’il risquait de susciter?

Plus largement, il fallait éviter de parler des tensions identitaires engendrées par l’immigration massive «pour ne pas faire le jeu du Front national».

Chaque fois, c’est la même chose: ce qu’il faut préserver à tout prix, c’est la mystique du vivre ensemble.

La peur de la stigmatisation crée un climat de censure étouffant.

Ceux qui ont le mauvais goût de rapporter les mauvaises nouvelles sont accusés d’être des polémistes incendiaires, favorisant le développement d’un environnement médiatique anxiogène.

On les rendra responsables des sentiments négatifs que développe la population à l’endroit de l’immigration massive.

Le multiculturalisme pousse à la désagrégation sociale

Insistons:le meurtrier était donc un «déséquilibré».

On veut bien le croire.

Mais de là, il n’y a qu’un pas pour le classer aussi parmi les victimes de l’événement.

Bruno Bonnel, député de LREM, affirma ainsi que:

«les informations qu’on a, à ce stade, montreraient que c’est plutôt un acte isolé d’une personne qui était en recherche d’asile, venant d’un pays très éloigné de la France, l’Afghanistan, peut-être qui a vécu des choses terribles sur son voyage ou là-bas, et qui n’a peut-être pas supporté beaucoup de choses et qui rentre dans une crise de démence. Il faut faire attention de ne pas réagir à chaud pour ne pas stigmatiser des populations».

Un peu plus et on reprocherait à la France de laisser ses migrants aller à la dérive.

NDLR: Le conditionnel est de trop. C’est exactement  ce qu’ont fait certains islamo-gauchistes et pas qu’eux.

Si le tueur de Villeurbanne avait été pris en charge de manière psychiatrique, cette tragédie n’aurait peut-être pas eu lieu?

La France n’est-elle pas coupable des malheurs qui se jettent sur elle?

Quiconque ouvre les yeux le constate pourtant: en Suède comme en France, en passant par les États-Unis – et on pourrait multiplier les pays -, le multiculturalisme pousse à la désagrégation sociale et le système médiatique doit se montrer de plus en plus audacieux pour nous faire croire le contraire.

Plus encore, c’est le fait même de l’immigration massive que le régime diversitaire cherche à dissimuler juridiquement ou administrativement, comme on le constate avec la question des «mineurs isolés».

C’est le paradoxe de notre temps: plus l’immigration transforme démographiquement nos sociétés, moins il est permis de le mentionner.

Comment a-t-on pu en venir à croire qu’un pays peut être absolument indifférent à la population qui le constitue?

Filière migratoire

Nous sommes témoins d’un détournement à grande échelle du droit d’asile, qui est devenu une filière migratoire parmi d’autres.

Pire encore, on laisse croire à la civilisation européenne qu’elle trahirait ses idéaux si elle cherchait à contenir les flux migratoires.

Dès lors, l’élan vital des peuples européens pour préserver leur identité est conceptualisé à la manière d’une réaction fascisante qu’il faudrait combattre sans compromis. On en vient même à traiter comme des héros humanitaires ceux qui aident les migrants à franchir illégalement les frontières, comme s’ils étaient finalement des militants admirables, concrétisant la promesse universaliste de la République.

Le patriotisme, inversement, est criminalisé.

On en revient à Villeurbanne. Certains, après l’événement, ont invité les médias à la plus grande prudence interprétative.

Le commun des mortels est pourtant capable de discernement. Il n’a nul besoin de se faire rappeler de manière sentencieuse que les immigrés ne sont pas tous des criminels.

Cela va de soi, et il est en droit de se révolter qu’on pense nécessaire de le lui rappeler, comme s’il était une grosse bête xénophobe, capable des pires ignominies si on ne la surveillait pas. Inversement, l’homme ordinaire réclame le droit de dire ce qu’il voit, quoi qu’en pensent les thuriféraires du régime diversitaire.

C’est ce qu’on veut l’interdire de faire, lorsqu’on range de force la tragédie de Villeurbanne parmi les faits divers.

http://lefigaro.fr/vox/societe/mathieu-bock-cote-apres-le-meurtre-de-villeurbanne-des-reactions-si-revelatrices-20190906

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Mathieu Bock-Côté: «Après le meurtre de Villeurbanne, des réactions si révélatrices»

  1. frejusienfrejusien

    oui, on va continuer longtemps comme ça, à nous prendre pour des cons,

    j’ai envie de péter ma tv quand j’entends ces abrutis, et il y en a une belle brochette, hommes, femmes, chroniqueurs, présentateurs, invités, etc, tous à faire du bourrage de crâne, tous , dans le déni, tous dans les mensonges grossiers qu’un enfant du primaire pourrait dénoncer

    1. AvatarSaint Thomas

      Je partage votre colère fréjusien, mais ce n’est pas la télé qu’il fait péter mais ceix qui nous imposent cette invasion de dégénérés.

  2. AvatarJoël

    Sur le propos de Bruno Bonnel, ou des journaleux, c’est pareil :
    Jamais on ne voit ou n’entend un de ces individus poser la question, mais pourquoi est-ce à la France (à plus de 5 000 km) d’accueillir toute cette fange alors qu’ils ont des pays limitrophes de même culture et religion qui peuvent les accueillir ?

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Et pourquoi ne débarque-t-il que des hommes, jeunes, dans la force de l’âge ? Quand on voit les photos de ces « navigateurs », on peut remarquer qu’ils ne semblent pas maigrichons .Ils ont fui guerre, sévices, voire tortures? A d’autres ! Et s’ils ont fui la guerre, quelle lâcheté est la leur ! des déserteurs minables qui ont abandonné filles, femmes, enfants, personnes âgées ? Bravo ! Admirable, vraiment !
      De temps en temps, pour la photo lacrymogène, il y a une ou deux femmes bâchées avec des chiards..

    2. AvatarM B

      Ces pays de même culture, leur rôle c’est de nous les envoyer pour islamiser le monde, pas de les recevoir chez eux!
      ils doivent même leur donner de l’argent pour ça, donc subventionner les mosquées et islamiser partout dans le monde c’est leur priorité, et ils ont de gros moyens grâce au pétrole.

  3. AvatarAdalbert le Grand

    «les informations qu’on a, à ce stade, montreraient que c’est plutôt un acte isolé d’une personne qui était en recherche d’asile, venant d’un pays très éloigné de la France, l’Afghanistan, peut-être qui a vécu des choses terribles sur son voyage ou là-bas, et qui n’a peut-être pas supporté beaucoup de choses et qui rentre dans une crise de démence. Il faut faire attention de ne pas réagir à chaud pour ne pas stigmatiser des populations»

    C’est de la « psychiatrie » de bazar, niveau journaliste.gaucho. Du pipeau intégral. Intellectuellement, de la merde en branches, sortie d’un cerveau au QI de moule. Aucune valeur, des discours vides
    _____

    Cet Afghan, présent depuis dix ans en Europe, aurait donc en toute certitude « une crise de démence » aussi imprévisible qu’instantanée, comme le dessert.
    Ah bon? Comment a été établi ce diagnostic? Sur quels éléments concrets et avérés? Et comment s’explique cette soudaine crise, par quels mécanismes neurologiques connus? Bystère et moules de gomme.

    En fait affirmation gratuite, pour les besoins de la cause. Un pansement rhétorique d’urgence

    Cette mystérieuse crise aurait été provoquée par un hypothétique  » terrible parcours » purement spéculatif. Et ce dix ans après. Mais la science psychiatrie gauchiste ne s’arrête pas à d’aussi vulgaires détails que les faits : une spéculation devient dans la phrase suivante un fait établi et certain, base pour la suite du solide « raisonnement ». « C’est vrai si tu le crois très fort ».
    ____

    On se demande qui est déséquilibré dans l’histoire : l’Afghan ou les journalistes islamogauchistes auto-intronisés pseudo-psychiatres qui racontent n’importe quoi et élucubrent dans le vide sidéral de faits sortis de leur seule imagination.

    ___

    En passant, « admirons » la phraséologie misérabiliste typiquement bobo gaucho, cette bouille jargonnante destinée à enfumer et travestir la réalité : « une personne en recherche d’asile » pour ne pas dire un clandos, présent illégalement en France, un délinquant donc, un indésirable qui ne devrait pas être ici. Et qui a tué.

    ____

    Personnellement, je ne supporte plus cette phraséologie, cette bouillie de sophismes, de fallacies et de fariboles dignes de 1984. Marre d’être pris pour un imbécile.

    Qui pensent-ils convaincre et enfumer, à part eux-mêmes? Qui croit de telles âneries, en-dehors des ânes de gauche qui veulent croire à tout prix à un monde imaginaire et fantasmé?

    « L’avidité qui consume l’esprit non critique à l’égard de ce qu’il s’imagine certitude ou finalité le pousse à se délecter d’ombres » Eric Temple Bell

    1. Avatarberetvert

      Depuis quand nos tarés de jounaleux sont médecins et spécialistes d’une discipline particulièrement ardue la psychiatrie ?
      Ces abrutis rejoignent le pédophile Cohn bandit et l’obèse grotesque Romain Goupil
      Ils sont tous à enfermer dans un hôpital psychiatrique avec les « déséquilibrés muz à se faire défoncer par ces tarés en manque de chèvres

  4. AvatarAdalbert le Grand

    « Un peu plus et on reprocherait à la France de laisser ses migrants aller à la dérive. »

    Mais non, MBC. Pas « un peu plus »!

    Je l’ai entendu de la bouche d’une gauchiste! Selon laquelle c’est la faute à l’Etat (comme toujours) qui ne soigne pas correctement les malades mentaux!

    Alors même que la « maladie mentale » de cet Afghan est purement spéculative et hypothétique, une simple supputation, l’Etat est responsable de ne pas l’avoir soigné d’un mal imaginaire!

    Et personne dans le studio pour lui dire que ses propos étaient grotesques et stupides. La peur des imprécations, vitupérations et insultes gauchistes qui s’en seraient ensuivi. Ils ont trouvé le truc pour pouvoir raconter n’importe quoi sans être repris : l’intimidation et la menace..

    1. François des GrouxFrançois des Groux

      Moi, en lisant Paris-Match, j’ai appris que Belloubet se faisait sermonner par sa famille car le gouvernement était trop dur avec les migrants !

      « Le débat le plus vif à table, à cause de la politique ?
      Le référendum sur la Constitution européenne en 2005. Et l’immigration reste un sujet polémique. Certains dans ma famille aimeraient que nous soyons plus accueillants envers les migrants. »

      https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Nicole-Belloubet-Enfant-je-revais-d-etre-cosmonaute-1643195

        1. François des GrouxFrançois des Groux

          J’avale tout : Closer, Paris-Match, Libé, le Tracteur français, le Tricot du Vexin, la Hulotte de Boult-aux-bois….

  5. AvatarAardvark

    Merci @ Adalbert le Grand pour vos 3 posts successifs ! Il n’y a rien, ou presque, à ajouter à vos propos. Tout est dit, et vous voilà donc bien loin de notre (?) belle presse soit-disant « bien-pensante et aux ordres. Chaque sondage un peu sérieux confirme que la défiance envers la presse, tant écrite qu’orale, est grandissante. Dans un « autre régime, » on n’achetait « La Pravda » que lorsqu’on avait un policier qui nous surveillait… Maintenant, c’est mieux, on a en plus BFMacron TV, quelle chance !… Et heureusement la vérité se révèle avecRR, RL, et d’autres organes réinformateurs !…

  6. AvatarLalou'v

    « j’ai entendu de la bouche d’une gauchiste selon laquelle la faute serait à l’Etat qui ne soigne pas bien les désiquilibrés »!
    Elle est bien bonne celle là! d’un côté elle reconnaît qu’ils sont désiquilibrés, mais irrésponsables et victimes, suite aux horreurs qu’ils auraient vécues. Tous ces faux migrants soit disant persécutés dans leur pays sont évidemment des chances pour les pays européens, bardés de diplômes, ingénieurs, médecins etc… ils nous prennent pour des cons? à peine!

  7. Avatardurandurand

    Je connais un bon médoc pour soigner définitivement les  » disiquilibris  » allogènes , un pruneau de 9 mm parabellum en pleine tronche ,effet et guérison immédiate , de plus cela fait gagner de l’argent aux contribuables donc à l’état .

Comments are closed.