Et avec « tafiole de nègre », on les arrête, les matchs, Noël Le Graet ?


Et avec « tafiole de nègre », on les arrête, les matchs, Noël Le Graet  ?

.

Les matchs de foot seront arrêtés pour « des cris racistes » mais pas pour les chants homophobes…

Chez l’être humain, il existe des hiérarchies sociales. Et ça, le président de la Fédération française de football, Noël Le Graet, l’a bien compris, s’étant hissé à la plus haute marche de la mafia foot de France.

.

Ainsi, Le Graët assure qu’il arrêtera les matches en cas de cris racistes, mais pas en cas de chants homophobes.

.

«Je vais être tout à fait clair. Le football reçoit tout le monde, toutes les classes sociales. Je suis totalement contre. Je ne veux pas être pris en otage sur l’homophobie. (…) C’est une erreur. Mais je ferai arrêter un match pour des cris racistes.»

.

Les beaufs goinfrés à la bière peuvent bien vomir toute leur haine sur les pédales douces, mais les étrangers, pas touche. C’est qu’on risquerait de prendre les homos pour de vraies victimes, tiens !

Dans la grande classification des opprimés, les communautés ethniques tiennent le haut du pavé. Les homos, eux, ramassent les écoulements de boue devant leur porte. Ils n’ont qu’à aller trinquer dans le Marais, et laisser les stades pour les hommes, les vrais.

Dominique Sopo, qui comme on le sait combat toute forme de racisme, s’est empressé de répondre en conseillant au président de prendre sa retraite.

http://sport24.lefigaro.fr/football/fil-info/le-president-de-sos-racisme-conseille-a-noel-le-graet-de-prendre-sa-retraite-973178

On n’oserait rétorquer que Sopo a bien assez donné, lui aussi.

Je voudrais voir ce que Le Graët propose en cas de « coup double », si vous me passez l’expression. Avec son raisonnement, un bon « tafiole de nègre » devrait laisser place à une interruption de 30 minutes, juste le temps de se resservir en bière et d’aller aux chiottes. Et puis, pour nos chers téléspectateurs, on peut placer quelques coupures pubs, toujours bienvenues dans ce milieu d’indigents qu’est le ballon rond.

.

Précisons, pour bien remettre ces propos dans leur contexte, que le président de la LPF a été, entre deux déclarations inoubliables, maire de Guingamp (Côtes-d’Armor) sous l’étiquette du parti socialiste.

Sa fiche Wikipédia nous apprend qu’il a voté, en 2008, pour la reconduction à la tête de l’équipe nationale de Raymond Domenech. Deux ans plus tard, le « Racaille football club » monté par ce dernier nous faisait passer aux yeux du monde pour un pays d’abrutis, incapable d’aligner onze professionnels avec un cerveau en état de fonctionnement.

Il aurait également soutenu Sepp Blatter, l’un des plus grands mafieux de la planète football (bel exploit), en 2015, lors de sa candidature à la présidence de la Fédération internationale de football (FIFA).

Ah ! Les grandes valeurs du sport, on n’a pas fini d’en parler ! Il ne manquerait plus que les islamophobes s’en mêlent, et la coupe serait pleine. Pour dénoncer l’islam galopant dans les clubs, au hasard. Là aussi, on interrompt le combat, Monsieur Le Graët ?

https://www.fdesouche.com/1258145-omerta-autour-du-racisme-anti-blanc-quand-pouvoirs-publics-et-medias-sinquietaient-de-la-radicalisation-islamiste-dans-le-sport-amateur

.

Note de Christine Tasin

Je n’ai aucune sympathie, et c’est peu dire, pour Noël Le Graet, notamment pour les raisons énumérées par Lou. Et faire une différence entre homophobie et racisme montre en effet clairement la préférence étrangère. Néanmoins je serais un peu moins sévère que lui sur ce coup-là. En effet je considère également qu’arrêter les matchs pour des « enculés » est une abyssale connerie, pour une raison très simple, c’est que ce n’est pas une injure homophobe. Cela n’a rien de raciste, c’est une injure synonyme de salaud ou de gros con… Mais je suis également contre le fait d’arrêter les matchs pour des cris racistes. C’est la loi du spectacle populaire, de toute éternité, depuis les Romains. Quand on est déçu par celui qui est dans l’arène, quand il fait des fautes, quand on ne l’aime pas, pour X raisons, on attaque en-dessous de la ceinture, sa taille, sa coupe de cheveux, son embonpoint, sa couleur, son origine… Et alors ? C’est la vie et cela n’a rien de raciste.

Mais allez faire comprendre ça aux dégénérés qui hantent les plateaux télé et les salles de rédaction, voulant, qui plus est, complaire à la Schiappa !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

8 thoughts on “Et avec « tafiole de nègre », on les arrête, les matchs, Noël Le Graet ?

  1. Avatarcalvo

    Comment peut-on être assez débile pour être en transe devant des gens qui n’ont rien entre les oreilles et courent tous derrière un ballon: Puisqu’ils en veulent tous, donnez leur un à chacun.
    A moins qu’ils aient l’impression de courir derrière une tête qu’il viennent de couper…

  2. Avatardurandurand

    J’en ai rien à foutre du lêche cul de la FFF ,je n’aime pas le foot , je préfère un bon match de rugby qui est plus vivant , plus physique ,que de voir 22 baltringues qui courent après la baballe .

    1. AvatarREGINA

      durandurand je suis tout à fait d’accord avec vous le rugby c’est du vrais mâle pas comme les filles (les soit disant mecs) du foot

  3. Avatarvieux bidasse.

    Et si l’on interdisait tout simplement les fouteux.
    Plus de bagarres, plus d’insultes, plus d’étrangers payés en barres d’or chaque fois qu’ils salissent leurs godillots.
    Je hais cette machine à vider les boîtes.

  4. Avatarkatastrov

    Un truc que je n’ai jamais compris : les cris  » racistes  » sur les stades. Les mecs vont applaudir et supporter 11 noirs et arabes, ils ont payé pour, et il les traite de sales nègres ? je savais pourtant qu’un cerveau de supporter n’avait rien à envier à celui de ses idoles, mais à ce point !

Comments are closed.