Suède : les Démocrates Suédois prônent l’immigration zéro et la remigration des migrants


Suède : les Démocrates Suédois prônent l’immigration zéro et la remigration des migrants

 

L’idée de rapatrier les migrants – d’abord avancée par le parti Alternative pour la Suède avant les élections de 2018 – a pris de l’ampleur dans toute la Suède.

Dans un récent article d’opinion paru dans le quotidien suédois Aftonbladet, Jimmie Åkesson, le leader des Démocrates Suédois, parti nationaliste-populiste, a appelé à « une politique d’immigration plus réaliste ». Il a également exhorté les Suédois à revoir toutes les perceptions sur la migration qu’ils ont pu avoir dans le passé.

Åkesson a suggéré que toute la perception de la migration doit changer. Selon lui, la citoyenneté ne peut plus être distribuée presque automatiquement à « ceux qui sont ici depuis assez longtemps ».

« Au minimum, toute personne qui devient citoyen suédois doit être capable de comprendre le suédois, de comprendre et de respecter les lois et règlements suédois, et de montrer qu’elle comprend les codes, normes et valeurs de la société », a dit M. Åkesson.

 

Dans cet article, Åkesson accuse les sociaux-démocrates au pouvoir d’avoir provoqué artificiellement la crise des migrants en Suède. Dans le même temps, Åkesson s’est félicité de l’appel récent du parti modéré de centre-droit à réduire l’immigration des demandeurs d’asile, mais a finalement qualifié la proposition de « peu ambitieuse ».

 

.

Pour Åkesson, tant que la situation actuelle en Suède restera aussi problématique, le gouvernement devrait chercher à réduire à zéro le nombre de demandeurs d’asile qu’il accepte.

 

Åkesson soutient également que la formation de sociétés dites « parallèles » devrait être rendue impossible, tandis que les migrants qui vivent en Suède illégalement doivent être persuadés d’une manière ou d’une autre de quitter le pays. Dans le cas où ils refuseraient de partir, Åkesson affirme qu’ils devraient être identifiés et placés en garde à vue en attendant leur expulsion éventuelle du pays.

 

Le dirigeant démocrate suédois a également fait valoir que le Conseil des migrations du pays devrait « travailler de manière plus prononcée au rapatriement », ce qu’il a appelé « la dernière étape d’une assistance responsable aux réfugiés ».

 

Les idées d’Åkesson ne sont pas du tout étrangères à la pensée de droite en Suède en 2019. En fait, elles deviennent rapidement la nouvelle norme.

.

Ivar Arpi, l’un des principaux chroniqueurs conservateurs de Svenska Dagbladet, a récemment déclenché un débat après avoir suggéré dans une série de tweets qu’il était temps que le gouvernement suédois envisage sérieusement le rapatriement annuel des soi-disant réfugiés.

 

« Agence des migrations : le niveau de conflit en Syrie est plus bas. Pour une raison ou une autre, cependant, les personnes qui ont déjà obtenu le statut de réfugié ne sont pas touchées par cette situation. Pourquoi pas ? Pourquoi pas ? Dans un monde raisonnable, cela aurait signifié que les Syriens qui étaient venus ici aujourd’hui commenceraient à retourner en masse dans leur pays », a tweeté Arpi.

 

Depuis le début de la crise des migrants en 2015, la Suède (10 millions d’habitants) a accueilli plus de 200 000 demandeurs d’asile.

 

Alors que l’idée d’Arpi a été soutenue par d’autres commentateurs conservateurs comme Annie Heberlein, qui a suggéré la même chose, il a immédiatement été qualifié de « raciste » par la presse libérale.

 

Pendant ce temps, les Démocrates Suédois restent un paria au Parlement suédois, bien qu’ils soient le troisième plus grand parti du pays avec 17,5 % des voix.

 

Comme les démocrates suédois ont été ostensiblement exclus des récents pourparlers interpartis sur l’escalade de la violence dans le pays, M. Åkesson a laissé entendre que cela équivalait à « chasser le chirurgien de la salle d’opération, alors que le patient saigne à mort ».

 

 

.

Déjà en 2018, le leader des Démocrates Suédois avait dit « Les immigrés vivant en Suède devront retourner d’où ils viennent. Le Bureau suédois des migrations deviendra un Bureau de la remigration »

.

« Beaucoup de ceux qui vivent dans notre pays ne veulent pas y vivre, mais aspirent à leur patrie d’origine. Beaucoup sont venus en Suède pour de fausses raisons et nous devons faciliter leur retour dans leur pays d’origine. Nous voulons dire que pour eux et pour notre société, nous devons offrir une réelle opportunité pour qu’ils y retournent »

 

La Suède dispose actuellement de l’une des politiques d’immigration les plus généreuses de l’UE, ayant accueilli plus de 200 000 demandeurs d’asile depuis la seule crise des migrants en 2015. C’est comme si la France (67 millions) en avait accueilli pendant la même période 1 250 000.

 

Source : Voice of Europe.

 

Sur la situation dramatique en Suède, voir Lettre d’adieu à une Suède islamisée : les mots d’une femme qui fuit l’enfer pour aller vivre en Hongrie.

 

Lettre d’adieu à une Suède islamisée : les mots d’une femme qui fuit l’enfer pour aller vivre en Hongrie.

.

Articles concernant la Suède sur le site Résistance Républicaine : Suède.

Articles concernant la Suède sur le site LesObservateurs.ch : Suède.

Articles concernant la Suède sur le site Riposte Laïque : Suède.

Articles concernant la Suède sur le site Gatestone Institute : Suède.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


7 thoughts on “Suède : les Démocrates Suédois prônent l’immigration zéro et la remigration des migrants

  1. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    C’est le même problème partout en Europe.
    La grande majorité des migrants musulmans ne veulent absolument pas s’intégrer et vivre paisiblement dans les pays qui les accueillent.
    Ce qu’ils souhaitent, c’est assez stupidement, prendre le pouvoir et recréer les conditions de vie qu’ils ont fuit.
    C’est peut être bon pour eux, mais pas pour les peuples autochtones qui se réveillent petit à petit.
    Malheureusement cette prise de conscience lente et tardive est contrecarrée par les gouvernements mis en place partout par l’euro-mafias-islamobancaire.
    Partout la gauche, croyant promouvoir ses idées généreuses, joue le jeu du grand capital, sans s’en rendre compte.
    C’est le grand génie des mafias bancaires: se servir de leurs ennemis jurés, les socialo-communistes pour leur faire accomplir leur sale boulot.
    Les patriotes, désobligeamment appelés les populistes ne pourront triompher de toues ces trahisons que lorsque les gens de gauches finiront par se rendre compte qu’on les utilise contre leur propre intérêt.
    Comme vers la fin de l’occupation allemande, union sacrée de toutes les forces pour chasser les collabos et l’envahisseur financiaronazislamique.

  2. AvatarORANGE

    Ces déclarations par les démocrates suédois émettant les voeux d’un stop à l’immigration et pour la remigration sur leurs territoires d’origine des migrants me font un bien fou. Ils énoncent précisément la solution civilisée: que les migrants habitent leur territoire d’origine. Et ce que je rajoute c’est qu’une fois de retour sur leur territoire d’origine que ces migrants prennent leurs responsabilités pour créer chez eux ce qu’ils convoitent chez nous et en jouissent non plus en parasites mais en créateurs responsables de leurs actes. Pour atteindre ce but, qu’ils votent des projets constructifs, qu’ils réforment leur religion qui les aliène – chez eux. Donc urgence de fermer les frontières occidentales et d’exiger un s’il vous plaît et un merci pour l’aide prêtée par l’Occident et d’interdire l’islam en Occident.

    La suite logique est de criminaliser extrêmement gravement tous les textes, vidéos, prêches, non-verbal musulmans (gestes d’égorgement, occupation belliqueuse des rues avec l’alibi de la prière, hostilité ordinaire avec les regards haineux, le costume), rejuger sous l’angle d’actes de suprémacisme musulman (incluant ressentiment envieux mu par le parasitage islamique – assassinat de jeunes occidentaux pleins d’avenir, djihad sexuel d’élimination des mâles occidentaux concurrents et de brutalisation des femelles occidentales) tous les actes d’intimidation et de défoulement perpétrés par des musulmans sur les pas musulmans en Occident. Au Québec cela s’appelle « mettre son pied à terre »: arrêter les conneries, s’affirmer avec l’esprit très clair.

  3. SarisseSarisse

    Apparemment les Démocrates suédois, sont avant tout anti-islam et anti-mosquées, vu l’un de leur militant, noir, en arrière-plan de l’image, leur Quarteron local en somme , nullement racistes, donc, et il faut s’en féliciter, si ce citoyen- là joue le jeu et ne veut peut-être pas voir d’autres migrants venir désintégrer sa nouvelle patrie.
    Cela dit , il est bon de penser en la circonstance comme de Gaulle.
    Remigration des inassimilables, en particulier originaire d’un islam prédateur, c’est un programme réaliste et assimilation totale de ceux qui rejettent leur passé pour adopter à 100% celle de leur pays d’accueil(mais à condition d’abandonner l’islam qui n’a rien de scandinave).
    Et si possible recommencer à faire des enfants et renforcer l’identité locale.
    Même le Dalaï Lama l’admet: »laissez l’Europe aux européens ».

  4. Avatarsitting bull

    partout ou les étrangers s installent ils créent désordre et chaos , ils crachent leur haine de leur terre d accueil voulant reproduire les scénarios qu’ ils ont chez eux dans leurs pays d accueil , ils quittent des pays islamiques pour islamiser a leur tour leurs terres d accueil ?

Comments are closed.