Un repas végétarien obligatoire dans les cantines chaque semaine ? Parents, vous allez laisser faire ?


Un repas végétarien obligatoire dans les cantines chaque semaine ? Parents, vous allez laisser faire ?

.

Mais c’est que je vais devenir méchante, moi.

.

Comment ça, nos gosses mangeraient trop de viande à la cantine ?

.

Comment ça, on obligerait nos gosses à manger végétarien ?

.

Comment ça, on priverait nos enfants en pleine croissance de protéines animales ? Une fois par semaine  pour commencer… on les connaît. Dans 10 ans il n’y aura plus un gramme de viande dans les cantines, peut-être même avant…

.

Comment ça, les enfants mangeraient entre 2 et 4 fois trop de viande dans les cantines  ? 4 fois trop ? Cela signifie ou que les portions – calculées par des nutritionnistes, si je ne m’abuse…- sont trop grosses (pourquoi supprimer au lieu de réduire le poids si tel était le problème ? ) ou bien qu’il faudrait supprimer 4 portions de viande par semaine… soit supprimer carrément la viande à la cantine. Nombre d’enfants dont les parents ne travaillent pas -suivez mon regard – malgré la surpopulation dans les cantines y sont malgré tout inscrits sous prétexte que chez eux ils n’auraient pas assez à manger et notamment pas assez de viande… Cherchez l’erreur !

Par quoi ces petits amours vont-ils compenser les protéines manquantes en rentrant chez eux ? Devinez… Hamburgers bien gras, bien halal ; mac do ; gâteaux et autres viennoiseries… Chut ! Pas de campagne, les intérêts des lobbyistes qui, à Bruxelles, font le siège des commissaires et députés européens pourraient être lésés. Ceux de nos éleveurs, on n’en a rien à secouer, au contraire.

.

Comment ça, on manipulerait nos gosses pour les amener peu à peu à détester la viande et à devenir vegan ? Et à partager très vite l’hystérie du prétendu réchauffement climatique ? 

.

Comment ça, on ferait tout pour que nos gosses, déjà dépourvus de vitamine D, ce qui crée des déséquilibres menant à pas mal de maladies du siècle, soient aussi dépourvus de protéines animales, alors qu’ils aiment ça, naturellement, plus ou moins ?

.

Comment ça, le repas végétarien serait obligatoire ? Et demain ce sera le repas halal qui sera obligatoire ? A l’heure où le kilo de tomates bio coûte plus cher que le steack, à l’heure où nos agriculteurs subissent de plein fouet la concurrence de la viande canadienne nourrie aux hormones et donc moins chère, il faut leur donner l’estocade finale ?

 

 

https://www.francetvinfo.fr/sante/alimentation/cantines-scolaires-un-repas-vegetarien-obligatoire-par-semaine_3607361.html

.

On rappellera que celui qui ne veut pas de viande a le droit de ne pas en prendre à la cantine, de la laisser sur son assiette… On ne devrait pas être obligés de faire faire à tous, en bons moutons, la même chose…

Il y en a au moins un qui doit être content, c’est Mélenchon qui, pour éviter les polémiques musulmanes voulait imposer le repas végétarien dans les cantines…

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/16/melenchon-veut-interdire-le-porc-dans-les-cantines-scolaires-pour-quil-ny-ait-plus-de-probleme/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/18/melenchon-chasse-le-porc-des-cantines-le-monde-fait-de-la-pub-a-resistance-republicaine/

 

STOP LES DÉGÉNÉRÉS  !

.

Si on m’avait dit, à moi qui ne mange pas beaucoup de viande, par goût, depuis mon enfance, et seulement si elle ressemble à de la semelle de godasse et si c’est du porc pour être sûre de ne pas manger halal, tout en me gavant de saucisson et de lonzo corse, que je défendrais un jour la viande et la nécessité d’en manger…

.

Les vegans ont beau dire qu’il y a des protéines aussi dans les légumineuses, dans les céréales… il n’empêche que ce ne sont pas les mêmes protéines…

Par ailleurs, que des adultes à la croissance terminée, libres de leurs choix, bons ou mauvaise, diminuent la viande ou la fassent carrément disparaître de leurs assiettes, pourquoi pas. A leurs risques et périls si péril il  y a. Mais de quel droit un gouvernement peut-il décider du contenu de nos assiettes et de celles de nos enfants ?

.

On relira ci-dessous un article de Maxime datant d’avril 2017, avant que la folie vegan ne gagne une partie de la planète. Il y rappelle l’importance du porc -et donc de la  viande – pour la santé, avec l’analyse d’un nutritionniste.

.

Supprimer le porc à la cantine comme le veut Mélenchon est dangereux pour nos enfants

Pour dégoûter les non musulmans de manger du porc, ils sont capables de priver de viande tous nos enfants et ils sont capables de faire courir les rumeurs les plus absurdes sur nos amis les cochons. Certains écrivent absolument n’importe quoi dans  les commentaires sous notre article consacré à la volonté de Mélenchon de supprimer le porc et même toutes les viandes dans les cantines pour éviter les problèmes avec les musulmans.

Les contrôles sanitaires font que ces animaux n’en sont pas réduits à manger des cadavres ou des excréments ! Ce sont de pures sottises que d’affirmer de telles choses.

.

Le porc est une viande bonne et peu chère, ce qui est très appréciable pour les budgets serrés… et donc les cantines scolaires, qui s’efforcent de proposer des menus à un prix accessible. Ce n’est pas au contribuable de supporter le surcoût lié à un renchérissement du prix de revient pour les cantines.

.

Quant à imposer des repas sans viande, c’est grave car cela provoque des carences alimentaires de façon générale. De plus, certaines personnes comme moi qui suis malade ne peuvent pas se passer de viande rouge, qui fournit le meilleur fer à l’organisme :
http://jactiv.ouest-france.fr/vie-pratique/forme-sante/je-ne-mange-plus-viande-cest-risque-2906

« elle est riche en fer : « Nécessaire toute la vie, ce minéral est indispensable chez les jeunes, car il participe activement à la croissance, explique le Pr Patrick Tounian, responsable de l’unité de nutrition pédiatrique de l’hôpital Armand-Trousseau, à Paris. Leurs besoins en fer sont accrus, surtout chez les filles qui en perdent pendant leurs règles. » En cas de carence, ce qui serait le cas chez environ 25 % des jeunes femmes (2), on observe une anémie (fatigue, pâleur, lassitude…), des troubles neurologiques (difficultés scolaires, manque de concentration…) et une diminution des défenses immunitaires (infections à répétition).

 

Mais on peut la remplacer, non ?
« Difficilement, met en garde le nutritionniste. Certes, beaucoup d’aliments sont riches en fer : légumineuses, légumes, poisson. Mais la viande, notamment de boeuf, l’est beaucoup plus : 100 g de steak apportent autant de fer que 1 kg de lentilles ou 2 kg d’épinards ! De plus, le fer de la viande, dit ‘héminique’, est mieux assimilé par l’organisme. » En consommer un peu (100 à 150 g, trois fois par semaine), en alternance avec du poisson et des oeufs, reste un des meilleurs moyens d’éviter les carences ».

La proposition islamophile de supprimer la viande à la cantine scolaire est donc particulièrement dangereuse et malvenue.
Il faut que chaque petit(e) Français(e) puisse se voir offrir la chance de manger du porc à la cantine.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/18/supprimer-le-porc-a-la-cantine-comme-le-veut-melenchon-est-dangereux-pour-nos-enfants/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


56 thoughts on “Un repas végétarien obligatoire dans les cantines chaque semaine ? Parents, vous allez laisser faire ?

  1. JackJack

    Et que font les parents ? En grande majorité : RIEN, Ils subissent, ils s’écrasent, ils grognent peut-être chez eux, entre eux. Sans un nouveau Bonaparte, un Orban ou un Salvini, le bateau France va continuer à couler, lentement mais sûrement.

    1. Avatarjojo ( le plombier )

      Bonjour . Que l’on tente de nous  » bourrer le mou » est une chose . Adultes On résiste ici et ailleurs.. mais que l’on décide de bourrer le crâne des enfants est une honte. Ceux qui s’y essaient sont de véritables salopards indignes.

      1. Avatarjam

        Je suis entièrement d’accord pour faire manger UNE FOIS PAR SEMAINE un repas végétarien
        Les autres jours n’est-ce pas viande imposée ?
        Combien de publicités pour manger végétarien contre des millions de boucheries,grandes surfaces et autre inondant leurs rayons de  » promotions » pour la viande ?
        Dans n’importe quelle manifestation de campagne c’est toujours sandwiches ventrèche,saucisses,merguez et autres sans choix possible
        Jusqu’aux pubs sur les routes vantant les « veaux élevés sous la mère  »
        Qui est intolérant ?

        1. Amélie PoulainAmélie Poulain

          « Les autres jours n’est-ce pas viande imposée ? »

          Non ce n’est pas imposé, on peut très bien ne pas manger la viande qui est servie et il y en a qui ne s’en privent pas. Le chois d’un adepte des repas végétariens est donc satisfait tous les jours, pas les autres.

          On n’a pas à imposer une « manière » de manger, c’est de l’abus de pouvoir, cela dépasse la variété des menus qui forcément sont imposés car on est dans un collectif.

          C’est donc un problème de « fond » pas de forme.

          1. Amélie PoulainAmélie Poulain

            @j

            Je ne vois pas comment vous avez compris mon commentaire… mais il n’y a rien de contradictoire là-dedans :

            1 – Si la viande est proposée à tous les repas :

            Quand on a une assiette en face de soi on peut refuser de manger, et donc mettre de côté, la viande si elle y figure et donc ne manger « que » les légumes, ainsi la « viande » n’est « pas » du tout « imposée »
            :
            donc respect de son choix alimentaire végétarien,

            2 – Son « impose » un repas végétarien, donc « sans » viande :

            Quand on a une assiette en face de soi et qu’il n’y a pas du tout de viande alors que l’on n’est pas végétarien… eh bien, on est frustré de son chix donc de son désir :

            donc « pas » de respect du choix de la personne.

            Donc, c’est bien de l’abus de pouvoir car on n’a pas à « imposer » une « manière » de se nourrir à l’autre, c’est personnel.

            Rien de compliqué et propos cohérents donc. C’est mieux comme ça ?

          2. Amélie PoulainAmélie Poulain

            Pour mon commentaire, excusez les voyelles qui manquent à la relecture car j’ai un clavier qui parfois n’est pas facile.

          3. Avatarjam

            « On peut refuser de manger la viande « devant son assiette..
            que reste-il ? quelques frites ?
            Il ne faut pas avoir très faim
            Et dans le cas d’un sandwiche on donne la saucisse au chien ?

          4. Amélie PoulainAmélie Poulain

            On peut continuer comme cela longtemps…

            Alors, si la personne ne veut pas manger de légumes (ce qui est son droit, que je n’approuve pas mais qui est son droit), que lui reste-il à manger ? Là « rien », même pas des frites car en général elles ne sont pas servies avec des légumes même si ce sont des pommes-de-terre….

            Je suis désolée pour les sandwichs, je ne pense pas qu’on les serve en cantines, surtout sans légumes si c’est le cas (les repas sont pensés avec souci diététique) on peut ainsi enlever jambon ou autre.

            Dans une cantine, il y a souvent aussi une entrée (j’ai un menu de la semaine sous les yeux et il y a tous les jours une entrée avec légumes) donc les végétariens sont toujours satisfaits, et pas les autres.

            Et si on est « vraiment » végétarien ou autre (car je constate beaucoup de « j’aime pas ci j’aime pas ça » actuellement) et que la cantine dérange, on n’y va pas c’est tout car un espace collectif n’est pas là pour répondre aux desiderata individuels et la viande a toujours fait partie de culture française. Celui qui refuse d’en manger n’en mange pas, je ne vois pas où est le problème.

            Si on ne peut faire autrement, on s’adapte point (ce qu’ont fait les gens qui ont dû courir après la nourriture pendant la guerre)

            C’est bien un phénomène de société cela car avant, personne n’aurait eu l’idée de vouloir contrôler les repas de cantine même si parfois les repas étaient loin d’être au goût de tout le monde…

            Cela montre bien l’excès de pouvoir, les caprices de certains qui veulent imposer leurs idées à tout le monde, et ainsi l’intrusion malsaine dans « tous » les espaces.

          5. Avatarjam

            C’est bien ce que je dénonce..;
            que la viande fasse partie de la  » culture  » Française
            à la cantine ou ailleurs

          6. Amélie PoulainAmélie Poulain

            @jam

            Eh bien, quand on voit la tradition culinaire française appréciée par beaucoup de pays…. il faut vous y faire. Et je ne vois pas en quoi pourrait déranger, on est pas obligé de manger de la viande en France.

            Cependant, là, ce n’est plus un choix c’est carrément un refus plus fondamental, donc si la culture française vous dérange à ce point… il faut la quitter.

            Mais bon, je ne vois pas de pays où on ne mange pas de viande…. mais cherchez, et vous trouverez sûrement.

          7. Avatarjam

            La culture Française ne se résume pas heureusement à la consommation de viande
            Je n’ai pas à la quitter  » pour cela , étant en place depuis certainement plus longtemps que vous en France  » profonde  » et étant très attaché a mon pays
            Je n’ai pas ce genre de commentaire à recevoir
            Si cela vous plait de bouffer des cadavres d’animaux tant mieux pour vous
            Je dénnoncais simplement ce fait
            j’ai le droit d’avoir un avis différent du votre sans ètre traité du mot passe partout de  » facho » à la mode
            Bonne soirée et bon appétit

          8. Christine TasinChristine Tasin Post author

            cadavres d’animaux, cadavres d’animaux… je crois qu’on vous a assez entendu faire votre propagande anti-viande… Stop à cette discussion inutile

          9. Avatarjam

            Mme Tasin : étonné par votre arbitrage pro-viande
            Mais vous ètes souveraine chez vous
            Dommage car vos autres articles sont toujours parfaits
            Je reste à vous lire,vous soutenir et vous faire connaitre comme depuis plusieurs années

          10. Christine TasinChristine Tasin Post author

            Jam, merci pour votre confiance. Je suis par éthique et par volonté politique adepte du précepte socratique repris par nos classiques, pas d’excès, de la mesure en toutes choses. Je n’aime pas beaucoup la viande par goût personnel, à part la charcuterie et quelques petits plats goûteux, mais je vois bien le danger de l’intégrisme anti-viande, haineux et dangereux de la plupart des vegan. Et je pense que l’homme est omnivore et a constitué son être avec de la viande. J’essaie donc de préserver l’équilibre aussi sur ce sujet.

  2. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Christine, ce n’est pas UN JOUR sans viande qui va créer des carences chez les chers petits ! Puis, ça peut leur apprendre à aimer les légumes ! Combien de parents se battent pour leur en faire manger !

    Je ne comprends pas qu’on puisse ne pas aimer les légumes… Il y a leur diversité, le moyen de les accommoder. C’est toute une découverte qui peut être amusante pour eux. Et si, en plus, les légumes sont bio, comme il en est question, c’est le top !

    N’oubliez pas que la viande est bourrée de toxines, conséquence du mode d’élevage, souvent industriel, des piqures d’antibiotiques, en raison justement, de cette forme d’élevage – enfin de l’adrénaline dans les tissus de l’animal, suite au stress pendant le transport et à sa peur face aux conditions généralement horribles dans les abattoirs…

    Bref, je trouve que c’est une bonne nouvelle que celle d’une journée sans viande.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      N’importe quoi, Olivia, la viande bourrée de toxines ! Et les légumes bourrés de pesticides alors ? Et le stress des salades qui vont être mangées, alors ?
      Les enfants se mettent à manger des légumes peu à peu au cours de leur vie.
      Ce n’est pas à l’Etat d’imposer SA vision de la bonne nourriture en modifiant un mode de repas traditionnel. Ils font déjà des pubs partout, ça suffit la manipulation. Je ne veux pas de ce monde vegan qu’ils veulent nous imposer. Bientôt on ne pourra plus manger d’oeufs, même !

      1. Olivia BlancheOlivia Blanche

        Vous réagissez de manière subjective et excessive. Je comprendrais votre réaction s’il était question d’imposer le végétarisme à tous les repas. Mais, en l’occurrence il n’est envisagé qu’un jour par semaine…

        Pour la viande, oui, elle est bourrée de toxines et les légumes cultivés de manière industrielle sont, bourrés de pesticides. Ce sont deux réalités imparables.

        Vous remarquerez que je parlais de légumes bio. Je pense qu’il est important que la jeunesse citadine s’instruise, aussi, sur nos légumes. Il est connu que les enfants croient que le beef est de génération spontanée, dans son emballage de supermarché. Leur ignorance est égale pour ce qui concerne les légumes : ils ne savent pas différencier une aubergine d’un céleri, etc…

        Ils doivent apprendre avec leur odorat et savoir « toucher » – La sensorialité est importante dans notre monde trop aseptisé.

        Et en lisant votre commentaire et celui des contributeurs je me permets de penser que vous vous emballez pour rien car le but n’est pas de convertir nos jeunes aux végétarisme mais à mieux apprécier la diversité offerte par Mère Nature !

          1. Olivia BlancheOlivia Blanche

            Christine, j’avoue ne pas prendre pour un compliment que vous me trouviez naïve. C’est toujours co-noté « bêtise »… IL n’est pas né celui qui m’entourloupera !

            Je peux dire que même si je ne fais absolument pas confiance au gouvernement, même s’il y a des arrières-pensées dans cette initiative, pourquoi ne pas voir le bon côté de la chose car, que je sache, des légumes surtout s’ils sont bio, ne peuvent qu’être bénéfiques… Une nourriture variée est recommandée par tous les nutritionnistes, de quelque bord que ce soit.

    2. TEMPLIERTEMPLIER

      je me range de votre coté OLIVIA…
      LA BARBAQUE SI ON POUVAIT S EN PASSER TOTALEMENT…QUEL PROGRES POUR L HUMANITE….
      CHERES CAMARADES ET AMIS PATRIOTES….GARDONS UNE PETITE PLACE POUR UNE BROUILLE EVENTUELLE NOTAMMENT SUR CE SUJET.
      BON BIN BON APPETIT!!!!

    3. AvatarObstinate944

      Pas d’accord du tout ! C’est une chose d’ inciter à manger des légumes et une autre d’INTERDIRE de manger de la viande! Christine a raison : ça commence par le végétarien obligatoire et on va glisser immanquablement vers le halal OBLIGATOIRE ! Merci bien !

    4. AvatarAme

      Pour les protéines animales, sans manger de viande proprement dite, il y a les insectes qui seront, avec les légumes, la base de l’alimentation pour les milliards d’humains du futur. Un jour sans viande à la cantine avec plat principal d’insectes grillés, pourquoi pas. Les petits Blancs découvrirons cette cuisine encore exotique pour eux … mais sans doute pas pour une bonne part de leurs petits camarades diversitaires qui pourrons les aider à vaincre leurs préjugés alimentaires.

  3. AvatarAardvark

    Comme à l’habitude, l’éloquence et la précision de Christine font référence ! Je ne vois pas en quoi l’état « surprotecteur » se mêle du contenu de nos assiettes, déjà parce qu’une bonne partie d’entre nous paye la cantine au prix fort, et doit donc avoir le choix, et non se le faire imposer. « ILS » aimeraient tellement supprimer le porc, mais l’heure n’est heureusement pas encore venue… Les « mangeurs d’herbe » font ce qu’ils veulent, mais sans moi, ni mes enfants ! Et en outre, tout comme vous, Christine, j’ai un gros faible pour la cochonnaille, tout particulièrement celle émanant de Corse… Le totalitarisme n’est jamais bon, et surtout pas en terme d’obligation(s) alimentaires.

    « Mais arrêtez donc d’emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! ». Georges Pompidou, Matignon, 1966

  4. AvatarBubu

    moi je conseille à ceux qui s’inquiètent de tenter le coup de limiter la viande, s’ils se sentent mal, qu’ils reprennent leurs anciennes habitudes
    mais s’ils se sentent mieux, qu’ils se documentent pour ne pas avoir de carence
    quant aux enfants dans les cantines, les diététiciennes sauront leur préparer des repas sans chair animale et équilibrés
    j’ai fait un peu de diététique il y longtemps, et déjà on nous parlait de freiner sur la consommation de la viande, la rouge surtout

  5. Jean-Pierre CoqJean-Pierre Coq

    Que fait ma mère née pendant le baby-boom ?

    Elle condamne depuis peu la viande de porc.

    Au motif que ce serait trop gras.
    Elle a la phrase qui tue : « le jambon tu sais JP ce que j’en pense, ce n’est pas de la nourriture ».
    Elle sait bien que pour mon anniversaire, j’aime bien le filet mignon à l’échalote. Elle l’avale docilement, mais peu après j’ai des reproches, comme quoi ce n’était pas bon.

    Prochaine étape le boeuf : pas assez écolo à son goût. Et l’agneau dont elle raffole connaît dès maintenant ses premières piques. Il faudrait tourner le dos à nos éleveurs du Quercy, des Pyrénées, pour préférer l’agneau de Nouvelle-Zélande car ce serait la volonté de Macron et ce serait moins cher.

    A hurler ! Je hurle ! On voit que nos anciens ne propagent plus notre culture mais la tuent de surcroît. Mais tout le monde le sait déjà ici.

    A à peine 40 ans je me sens vieux chez les jeunes…et chez les vieux aussi.
    Longue vie à RR.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci Jean-Pierre pour ce témoignage qui me fait hurler moi aussi mais on a au moins le plaisir de savoir qu’on a des jeunes résistants comme vous…

    2. AvatarJoël

      l’agneau de Nouvelle-Zélande qui a cramé 30 tonnes de fioul lourd pour arriver en France. MDR !
      Mais chut ! Faut pas réveiller Greta.

    3. AvatarPouf

      Je suis de la même génération que votre maman…et je ne pense pas comme elle !!!
      Oui, il faut éviter les viandes grasses à cause du mauvais cholestérol ( il provoque des dépôts dans les vaisseaux et devient un véritable danger…mais pour les gens qui vieillissent…les jeunes, cela fonctionne bien en général ). La pire, ce n’est pas le porc mais l’agneau. Maintenant, suite à des problèmes de santé, j’ai suivi un « stage » en milieu hospitalier sur la conduite à tenir. Il ne faut rien bannir mais seulement réduire les doses. Je mange de tout mais je dégraisse tout. Je cuisine la veille, je mets au réfrigérateur et le lendemain, j’enlève la couche de gras. Certes, c’est nettement moins goûteux mais c’est le prix à payer…et puis, j’en ai tellement bien profité auparavant…
      Les cochonnailles : à éviter ( pas faciles à dégraisser ) donc une fois de temps en temps. C’est sans regret, car la qualité n’est plus là… Où sont nos charcutiers d’antan ?
      Maintenant, je constate qu’en vieillissant, on mange de moins en moins de viande. C’est tout bonnement naturel. Je suis persuadé que ce sont les besoins de notre corps qui règlent nos envies alimentaires.
      Ayant eu la garde des petits-enfants, cet été, je constate que le petit garçon n’aime pas la viande, il faut le solliciter sans cesse, la petite fille est une vraie « viandarde »…du coup, la remarque de Maxime consolide mon point de vue.

      Très important pour tous : 30 minutes d’activité physique soutenue, 5 fois par semaine ! Ce n’est pas le plus facile !!!

      Et bon appétit !

  6. AvatarCeltillos

    l’humain mange de la viande depuis son apparition sur terre et ca ne lui pas si mal réussit.

    je mage de la viande régulièrement exclusivement du porc pour être sur de ne pas ingurgiter de la merde hala a mon insu, je mange aussi pas mal de légumes principalement de la verdure et énormément de salades en tout genre, mais que l’on nous impose de manger ceci plutôt que cela me fout en rogne, déjà qu’on nous dis pratiquement ce qu’on doit penser et comment le penser, alors la je garde ma liberté de manger comme je le veux, et si il faut je suis prêt a faire un scandale a l’école de mes petits enfants si on les oblige a un repas quelconque…

  7. Charles Martel 02Charles Martel 02

    On devient complètement fou, les institutions publiques cèdent au chantage des débiles végétariens, végétaliens, végans et autres abrutis qui sont de véritables terroristes de la nutrition et au passage on infléchit tout doucement les habitudes alimentaires des français pour venir à la nourriture halal pour tout le monde. On fait du forcing pour dire que le porc c’est trop gras, que le bœuf consomme trop d’eau que ça pollue comme en témoigne Jean-Pierre Coq et les personnes âgées ne réalisent pas que tout ça c’est de la manipulation car elle ont été habituées à faire confiance. Tout doucement on y arrive, on utilise les écolos hystériques des particules pour nous faire chier si on se chauffe au bois, les végans et autres allumés du végétal pour nous faire chier si on mange de la viande et tout doucement on ira vers de la bouffe surtaxée si elle ne correspond pas aux standards écolo-halal qui seront définis par nos connards de politicards. La France devient vraiment con!!

    1. Avatarjam

      Ce n’est pas la peine de traiter de « débiles » d »abrutis’et d »allumés ceux qui ne partagent pas votre gout–Personnellement je ne mange plus de viande depuis plusieurs décades et je ne suis pas plus abruti que vous

      1. Charles Martel 02Charles Martel 02

        @jam
        Il est vrai que je dois expliquer un peu ma réaction. Ces termes de débiles, d’abrutis et d’allumés s’adressent à ceux qui veulent imposer leurs choix alimentaires aux autres. Je n’ai aucun problème avec ceux qui ne veulent manger que de la salade, et même si vous choisissez de ne manger que de la merde à chaque repas c’est votre problème, votre choix, ça ne me dérange pas le moins du monde et je ne porterai aucun jugement sur vos choix. Ce qui me révolte c’est que maintenant beaucoup de ces gens estiment que seul leur choix est le bon et veulent l’imposer au reste du monde et pour moi ces gens ne sont que des connards.

        https://www.youtube.com/watch?v=vO64dxvm10U

        https://www.lepoint.fr/faits-divers/essonne-une-boucherie-attaquee-par-des-militants-vegans-03-09-2018-2247799_2627.php

      2. AvatarAardvark

        @Jam :

        Mettez à part votre agressivité latente, dont Christine vous a déjà parlé par ailleurs, et modérez vos propos. De grâce, ne prononcez pas les mots « fachos », « débile » ou autres noms d’oiseaux à propos d’un simple choix personnel en terme d’alimentation !… En outre, et pour tout rappel « décade » signifie 10 ans, oui, mais dans les pays Anglo-saxons. Chez nous, en France cela veut dire 10 jours… Pour dire 10 ans, c’est une donc une décennie !

  8. Jean-Pierre CoqJean-Pierre Coq

    Bonjour merci ami résistants : oui j’ai beaucoup d’amis qui sont jeunes mais n’ont pas toujours les cojones (mais la volonté si) pour tenter de s’imposer.

    Je vais faire un épisode par jour alors s’il le faut de mes parents.

    Et dire que s’ils sont ‘Vieille France » ce n’est que de l’apparence.

    A suivre.

  9. Avatarclaude t.a.l

    Données anatomiques que vous pouvez vérifier partout :

    Les animaux herbivores ont un système digestif très long, y compris les intestins,( c’est le cas de votre lapin d’appartement )
    Les animaux carnivores ont un système digestif très court, avec des intestins très très courts. ( c’est le cas de votre chat )
    Les animaux omnivores, qui sont prévus pour manger des légumes et de la viande ( c’est le cas de l’homme ) ont un système digestif d’une longueur intermédiaire.( y compris les intestins )

    C’est comme ça !

    Et des crétins, des aymerics ou des carons, voudraient, sous un prétexte ou un autre, nous imposer, à nous et nos enfants, de ne manger que des feuilles et des graines !

  10. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Mais c’est lamentable, il y en a assez de tous ces fachos qui veulent imposer leur façon « étriquée » de voir la vie ! J’en vois autour de moi, je respecte leur choix mais n’ai aucune envie de vivre comme eux.

    Entre le trop et le pas assez il y a un juste équilibre et, quoiqu’il en soit, ce n’est pas à l’Etat ou au collectif de faire la leçon. Moi je mange moins de viande par choix mais c’est « mon » choix juste par goût mais rien ne vaut un bon repas avec une bonne viande pour se faire plaisir, et les petits plaisirs de la vie c’est important pour le moral.

    Jusque là ils veulent détruire notre culture et nos coutumes quand on voit la notoriété de la France en matière de cuisine…

    Je serais par contre pour limiter les repas à l’Elysée, également au niveau des bons vins (car ils en ont de très chers, parait-il), un peu de frugalité leur ferait du bien, car c’est nous qui payons.

    Quelques études (et encore, comment c’est fait…) et hop, on veut généraliser et imposer. Moi qui ai toujours eu une vie saine, je ne les regarde même plus, je fais comme « je sens » (la « seule » règle qui est valable car chaque être humain est différent).

    Personne n’a à diriger notre vie, ce que l’on doit manger, etc….

    J’ai lu récemment un article qui disait que l’on commençait à se rendre compte de carences chez les gens qui ne mangent plus de viande car les nutriments des légumes ne sont pas suffisants pour compenser (vit. B12 notamment). De plus,ce n’est pas recommandé pour les enfants de manger de la viande le soir, c’est au repas de midi que c’est le plus adapté.

    A parier aussi que cela va gérer le « porc » en même temps dans le long terme, comme cela pas de polémique….

    J’espère de tout coeur que les parents vont réagir. Ce serait moi, je donnerais de la viande à mon enfant pour le repas de midi et déduirais le prix de la facture de cantine.

    Si tout le monde voulait réagir… ils ne pourraient pas imposer comme cela toutes ces inepties qui sont intrusives et malsaines si l’on y réfléchit car elles rentrent dans l’espace intime d’autrui.

    1. frejusienfrejusien

      c’est exactement ça, ils veulent tout contrôler, souvent en dépit du bon sens et en suivant des modes, que c’est pénible !!!

      la viande est indispensable au bon développement de l’enfant, fer et vit B12, et contient les meilleures protéines, càd les plus complètes en acides aminés et les plus assimilables,

      de plus pour les personnes âgées, autrefois, la médecine conseillait des repas légers,
      et aujourd’hui, le monde médical s’est aperçu que les personnes d’un certain âge avaient besoin de plus de protéines en avançant dans le temps pour éviter la fonte musculaire

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Tout à fait, c’est important de bonnes protéines

        Je ne sais pas ce qui se passe autour de la viande en ce moment mais entre le hallal et la diète complète… cela devient symptomatique.

  11. AvatarJoël

    Reste plus qu’à remplacer les cours d’école par des aires à brouter pour faire de nos descendants des moutons biens dociles.
    C’est déjà bien entamé côté cervelle.
    De plus, cela ravirait les politiques, un mouton ça ne met pas de gilet jaune.

  12. AvatarNicky

    Bonjour à tous. Je suis absolument d’accord avec Christine. Il est inadmissible de subir cette dictature. On nous empêche déjà de nous exprimer, ils ne vont pas aussi décider pour les enfants ! Par contre, il m’est impossible de partager sur FB, je ne le trouve pas ??? Seulement tweeter. Suis je la seule ou vous aussi ???

  13. Jean-Pierre CoqJean-Pierre Coq

    La dictature sans le nommer avait commencé par « Manger bouger »…

    Premières piques pour la cuisine française jugée trop grasse, trop malsaine.
    Et il fallait faire du sport pour éliminer.

    Mais bouger si seulement les parents voulaient qu’on bouge !
    Fallait leur mettre la pression aux parents pour qu’on fasse du sport.
    Oh ça ils nous l’ont dit : « faites du sport »…
    Mais il fallait leur aval : et on ne l’avait jamais car soi disant « pas assez entraînés ».

    Un serpent qui se mord la queue. Maintenant ceux qui prétendent nous donner des ordres sont de vieux soixantuidards…

    A vomir !
    Signé un jeune coq né dans les années 80.

  14. AvatarDorylée

    L’homme, depuis son apparition sur terre, est OMNIvore, c’est à dire qu’il mande de tout, végétaux et animaux. C’est son mode d’alimentation qui l’a placé en haut de la chaîne alimentaire. Certain ont honte de leur condition d’Humain comme Nagui, l’animateur de TLMVPSP le midi sur la 2 qui ne peux pas s’empêcher de faire la morale à ceux qui ne mange pas que de l’herbe, comme lui. À tous ceux qui se sentent herbivores : grand bien vous fasse mais cessez de vouloir nous imposer votre bêtise. Si vous préférez un bon steak de soja transgénique américain cultivé avec force glyphosate ne nous reprochez pas de préférer une bonne côte de bœuf Charolais. Et que votre dernière bouchée vous étrangle !

  15. AvatarPhoenix

    Je vous aime bien Christine, mais là vous faites preuve d’ignorance flagrante au plan alimentaire. Les protéines animales sont mauvaises. La viande rouge est cancérogène et malgré son imbécilité patente, le Gouvernement a pour une fois raison d’instituer une journée sans viande.
    L’homme est-il carnivore? Contrairement à l’opinion commune, non.
    Il ne possède pas d’uricase qui transforme les déchets en alantoïne, il ne possède pas de lactase, son système digestif est long, sa machoire se déplace latéralement et il n’a pas de crocs…j’en passe, je ne vais pas donner un cours d’anatomie comparée.
    Le mieux dans la vie est de ne parler que de ce qu’on connaît bien.
    Bien amicalement.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      @Phoenix

      Il y a quand même des gens bien informés eux aussi, tout autant que ce que l’on peut imaginer de vous puisque vous le dites, qui ne pensent pas comme vous.

      Il y a tellement de contradictions dans les résultats des études qui sont faites et vulgarisées à tout va dans tout et son contraire, sans oublier que ce que vous savez aujourd’hui sera peut-être ainsi complètement remis en question demain, qu’il vaut mieux rester modeste au niveau du « savoir ».

      Ente le trop et et le pas du tout il y a un juste milieu à suivre, et pour ma part, j’aime de temps en temps un bon steack frites et même de bonnes escalopes à la crème… et ma santé est excellente. Par contre, si je ne mangeais que légumes et verdure, je ressentirais une frustration néfaste pour ma santé.

      En effet, tout le monde sait à quel point se sentir bien est important (oserais-je « essentiel » voire « primordial » ?) pour la santé. On n’y pense pas assez souvent dans les maladies, on devrait pourtant, au lieu de tout rationaliser.

    2. AvatarJoël

      Les protéines animales sont mauvaises. La viande rouge est cancérogène

      Donc l’humanité aurait logiquement du disparaître depuis quelques milliers d’année.

  16. Charles Martel 02Charles Martel 02

    @ Phoenix,
    l’homme n’est pas un carnivore, je suis d’accord avec vous mais ce n’est pas non plus un herbivore, c’est un omnivore. Ça veut dire que pour que son alimentation soit bien équilibrée il DOIT idéalement manger de tout.
    Pour ce qui est des protéines il a la machinerie enzymatique nécessaire à les métaboliser outre le fait qu’il a besoin d’acides aminés pour construire ses propres protéines et enzymes, les protéines en excès sont désaminées ce qui conduit à l’urée éliminées par les reins, puis transformées en acide pyruvique qui rentrera dans le cycle de Krebs pour produite de l’énergie.

    Bien sûr l’être humain peut s’adapter à un régime végétarien mais ce sera au prix d’une dépense énergétique plus importante pour fabriquer les amino-acides et les divers métabolites dont il a besoin, ça n’a pas de grandes conséquences pour des sujets en pleine santé, ça peut devenir plus gênant pour des personnes affaiblies. L’homme peut aussi s’adapter à une alimentation exclusivement carnée comme les esquimaux , ils vivent bien aussi mais bien sûr ce n’est pas l’idéal.
    En d’autres termes l’homme est un omnivore et doit manger de tout en proportions raisonnables pour avoir un équilibre alimentaire le plus favorable possible et sans faire d’anatomie comparée il possède des caractéristiques anatomiques propres aux omnivores, c’est ainsi que Dame Nature l’a voulu..
    Cordialement

    1. AvatarPhoenix

      Qui vous parle d’herbivore? Je n’ai jamais brouté ma pelouse. Mais je peux devenir vache à l’occasion.
      Les esquimaux, pardon, les Inuits mangent aujourd’hui comme les citadins. Lorsqu’ils ne mangeaient que de la viande ils crevaient avant cinquante ans. À vingt ans ils avaient l’air d’en avoir quarante. Et ils vidaient l’estomac des rennes pour avoir des lichens.
      En fait comme dirait Sibeth, la théorie je m’en balek.
      Tout ce que je sais c’est qu’à la suite d’une grave maladie qu’aucun médecin n’était capable de soigner ou même d’identifier, je suis devenu végétarien grâce à un médecin qui aimait son métier (ce qui est devenu rare).
      Il m’a guidé, enseigné pendant des mois des pratiques scientifiques et pris tout son temps à m’expliquer comment prendre soin de sa santé. Grâce à lui j’ai une importante bibliothèque médicale.
      Cela fait maintenant cinquante ans que je suis « herbivore » , j’aurai bientôt quatre-vingts ans , je suis en bonne santé et je n’ai, depuis ma conversion en animal d’abattoir, plus jamais été malade.
      Je ne fais pas de prosélytisme, contrairement aux mangeurs de cadavres.

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Je suis parfaitement d’accord avec vous concernant l’importance de l’alimentation et son rôle dans beaucoup de maladies, il est essentiel d’en tenir compte. Des méthodes ont fait leur preuve c’est vrai. Certains médecins ont préconisé des périodes de jeûne aussi dans certains cas, et cela a fait ses preuves.

        Il est important de prendre en compte cela, on ne peut nier.

        On peut dire quand même que chacun est différent et dans les maladies, plusieurs facteurs interagissent.

        C’est l’excès en fait qui est dangereux.

Comments are closed.