Lettre d’adieu à une Suède islamisée : les mots d’une femme qui fuit l’enfer pour aller vivre en Hongrie


Lettre d’adieu à une Suède islamisée : les mots d’une femme qui fuit l’enfer pour aller vivre en Hongrie

Exclusivité Résistance républicaine. L’article peut être reproduit avec le lien d’origine et la mention : écrit et traduit pour Résistance républicaine par Jules Ferry.

.

 

La Suède est  en train de payer lourdement sa tolérance aveugle et son relativisme culturel face à l’islam. La colonisation musulmane est en train de gangrener le pays.

Certains décident de partir pour fuir l’enfer.

.

Voici l’introduction du webmagazine suédois « Katerina » qui publie cette lettre, témoignage effrayant de la Suède vue de l’intérieur :

J’ai choisi  [la rédactrice du magazine]  de publier cette lettre d’adieu à la Suède. Celle qui en est l’auteur a récemment publié le texte sur Facebook, et je souhaitais que ses mots soient plus largement diffusés. Car ils sont nuancés, équilibrés, tristes, et absolument pas outranciers comme on le reproche souvent aux critiques du système suédois défaillant.

En effet, beaucoup de gens ressentent la même tristesse dans leur cœur aujourd’hui, en 2019, alors que la situation en Suède devient insupportable à bien des égards.

Cela résume ce que beaucoup de citoyens suédois ressentent aujourd’hui.

J’ai déjà publié l’interview d’un couple qui a déménagé à Marbella, mais je pense qu’il est utile de relayer  davantage la parole de ceux qui décident de partir. Peut-être qu’ils peuvent contribuer au réveil des  politiciens. On peut toujours espérer.

Le message de  Mercedes Wahlby.

«Nous parlons de quitter la Suède depuis cinq ans et nous venons d’acheter un appartement à Budapest» 

 

Ce n’est pas le cœur léger ni sans une certaine angoisse que nous avons pris cette décision. Nous parlons de quitter la Suède depuis au moins cinq ans, en évoquant la question dans tous les sens. Mon mari d’origine suédoise a été le plus motivé. Au fil des années, j’ai essayé de trouver des tonnes d’excuses pour retarder cette décision.

J’ai toujours espéré que cela finirait par s’arranger en Suède. Mais année après année, j’ai pu constater que les choses empiraient et j’ai peu d’espoir que cette évolution négative puisse être inversée. Je pense que c’est trop tard et que cela n’arrivera pas de mon vivant.

Je ne peux plus vivre avec cet énorme stress mental, l’insécurité grandissante, les assassinats, les coups de feu, les exécutions, les explosions, les viols, les viols collectifs, les  vols, les cambriolages des habitations, les passages à tabac, les feux de voitures, les incendies dans les écoles, les grands criminels qui, après un séjour en prison relativement bref, se retrouvent libres et  circulent librement parmi nous, la sécurité sociale de plus en plus démantelée, le manque de personnel soignant, d’enseignants, de logements pour personnes âgées, le manque de soins pour les personnes âgées, le nombre croissant de retraités pauvres, les municipalités en instance de faillite ou en  faillite avérée, toutes ces zones interdites [no-go zones]  nommées avec d’autres mots dans le discours officiel, le  manque de forces de  police à qui il faut une heure et demie ou deux heures  pour se rendre sur les lieux d’un crime en cours, ou bien qui finalement ne font pas le déplacement du tout, ces politiciens menteurs, quelle que soit leur couleur politique et les prétendus médias bien-pensants, l’étouffement de la pensée dissidente, la diminution de la liberté d’expression, de la démocratie et bien sûr -ceci  n’étant pas la raison moindre-  l’islamisation actuelle et généralisée du pays…

Si j’avais voulu cette forme d’Etat, j’aurais eu le choix entre 53 pays différents !

Je n’en peux plus d’entendre ou de lire quotidiennement que c’est comme cela dans la nouvelle Suède et que qu’il faut accepter et se satisfaire de  la situation.

Je n’en peux plus d’entendre les conseils de la police, progressivement complétés par de nouvelles recommandations, comme  verrouillez les portes de la voiture en conduisant, ne sortez pas seule le soir et la nuit, n’allez pas  courir seule dans les bois, ne restez pas dans les ruelles sombres ou les rues, ne portez pas de montres coûteuses ou de bijoux en or, ne portez pas certains types de vêtements, ne montez pas dans certains taxis ou ne vous  promenez pas seule en ville le soir ou la nuit, ne répondez pas aux accusations et ne regardez pas certains hommes dans les yeux pour que cela ne soit pas interprété comme une invitation, etc.

En d’autres termes, restez entre les quatre murs de la maison !

J’ai l’impression de vivre dans une prison, de ne pas pouvoir respirer librement, de devoir constamment me poser les bonnes questions, être aux aguets avec mon environnement et regarder par-dessus mon épaule.

Je suis une citoyenne franco-suédoise depuis de nombreuses années. Je vis en Suède depuis 1972. Je me considère bien intégrée et assimilée. Mon mari a souvent répété, dans le cadre de nos discussions sur l’émigration, que je suis plus suédoise que lui. Il a probablement raison, car j’ai aimé la Suède d’avant et l’ai considérée comme ma patrie.

La Suède m’a donné beaucoup plus que la France. Tôt dans ma jeunesse, la Suède m’a donné le bonheur. J’y ai aussi trouvé deux merveilleux amours. J’ai eu l’occasion de faire des études dès mon plus jeune âge. J’ai travaillé dur, j’ai eu une carrière et j’ai bien travaillé pendant toutes ces années. J’ai pris ma retraite à 67 ans, mais j’ai continué d’assumer des tâches jusqu’à l’âge de 69 ans. J’ai remboursé toutes mes dettes, y compris les dettes d’études, payé des impôts élevés et contribué davantage au contrat social que je ne l’ai utilisé.

Pour moi, la Suède est plus qu’un pays avec des paysages magnifiques et merveilleux tels que les hautes montagnes où j’ai passé trois semaines en 1992, les cottages rouge et blancs, les soirées en plein l’été où vous dansez autour du majstången, (fête autour du mât enrubanné/arbre de mai) et chantez « Les petites grenouilles ». Pour moi, la Suède, c’est aussi la culture suédoise dont nos politiciens, entre autres, nient l’existence.

La Suède, ce sont les Vikings, leur Ásatrú [culte de divinités tels qu’Odin et Thor],  leurs ravages, jusque dans mon ancienne patrie, la France et plus particulièrement la Normandie, où j’ai mes racines. La Suède, c’est aussi  ses  grands rois tels que Gustave Iᵉʳ Vasa, Charles XII (Carl de Suède), Gustave VI Adolphe de Suède, ses auteurs comme A. Strindberg, S. Lagerlöf, W. Moberg, A. Lindgren, ses artistes comme A. Zorn, B. Liljefors.

La Suède est A. Nobel, les nombreuses inventions suédoises dont la liste est  longue. La Suède, c’est Skansen avec ses vieux cottages d’antan, où vous pouvez sentir les ailes de l’histoire, son artisanat avec, par exemple, le soufflage de verre, la broderie de paysage, la filature de laine et de lin, le nouage et bien plus encore.

Au cours des dernières années, j’ai fait des recherches sur un départ dans un nouveau pays. La France est considérée depuis plusieurs années comme une alternative, et  l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre, la Belgique et les Pays-Bas ne sont attractifs que d’un point de vue linguistique.

Le Danemark a longtemps été une opportunité, mais il a ses propres problèmes, même si sa situation n’est pas  aussi grave qu’ici en Suède,  en partie pour d’autres raisons. En dehors de l’UE, il est trop tard pour nous. Nous sommes trop âgés.

Quant aux pays du Groupe de Visegrád [la Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie], plus j’entendais et lisais des choses négatives à leur sujet, plus j’étais intéressée pour enquêter moi-même sur le contenu des allégations. Nous avons visité la Pologne l’année dernière et cette année la Hongrie.

Je suis restée à Budapest pendant 35 jours et je m’y suis sentie bien.

Entre autres choses, je me suis sentie en sécurité.

Chaque jour, je prenais le bus et le métro même tard le soir et la nuit. Pas de problèmes. Je n’oserais jamais faire cela à Stockholm. J’ai vu un peuple sympathique et serviable, fier de son pays, de ses origines et de son drapeau. Devant le Parlement, il y a par exemple un mât avec le drapeau hongrois et  au moment où le drapeau est levé, il est honoré par deux soldats.

Je ne suis pas  naïve. Je ne pense pas que tout en Hongrie soit parfait. Par exemple, j’ai vu qu’il y avait de la pauvreté, qu’il y avait des personnes âgées qui mendiaient dans les rues et sur les places, probablement parce que leur pension n’était pas suffisante. J’ai vu qu’il y avait des toxicomanes et j’ai entendu dire qu’il y avait des problèmes avec un certain type de personnes comme celles qui traînent devant nos épiceries. Je comprends également que la Hongrie, qui subit de fortes pressions pour ne pas dire une extorsion de fonds de la part de l’UE, sera un jour obligée de faire ce que veut l’Union européenne, mais j’espère que je ne serai plus en vie.

MERCEDES WAHLBY

Cet article a été publié en suédois sur Facebook et dans le webmagazine ; il n’existe à notre connaissance pas de version en français, à ce jour, autre que le présent texte présenté sur RR.

En suédois :

https://www.facebook.com/politikfakta/posts/2433593973398990

http://katerinamagasin.se/vi-har-i-fem-ars-tid-diskuterat-att-lamna-sverige-och-har-nu-kopt-lagenhet-i-budapest/

Ici en hongrois :

https://badog.blogstar.hu/2019/08/29/a-level-magyarul/82969/

 

.

Vidéo 1 : il y a seulement quelques années, un musulman vivant en Suède expliquait l’islam en toute franchise.

Sur une chaîne de télévision en langue arabe un musulman vivant en Suède exprime librement sa vision de l’Islam:  « Nous allons combattre tous les non musulmans jusqu’à ce qu’ils deviennent musulmans ! » « Et nous allons prendre la Suède et toute l’Europe ». .

Vidéo 2 : reportage RT sur l’immigration en Suède.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


27 thoughts on “Lettre d’adieu à une Suède islamisée : les mots d’une femme qui fuit l’enfer pour aller vivre en Hongrie

  1. AvatarStéphane

    Bien qu’ayant toutes mes racines en France, je ferai peut-être un jour la même chose, mais je resterai en Terres Celtiques dans tous les cas.

  2. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Une lettre qui pourrait tout aussi bien être écrite par une française quittant la France islamisée. Les similitudes entre ce que cette femme décrit et ce que l’on voit en France sont frappantes. L’Europe est gangrénée par cet islam de merde, ces pourritures de politicards baissent le froc et se rendent complices de l’islamisation galopante et les citoyens (les vrais) n’ont plus d’autres choix que de « subir » ou partir. Mais sacré bon dieu pourquoi laisser cette saloperie d’islam pourrir tout ce que nos ancêtres ont construit et défendu parfois au prix de leur sang?

  3. AvatarChristian Jour

    C’est grave, très grave que ces fous d’allah, arrivent à faire partir des gens de leur pays. Prendre un pays est un acte de guerre et devrait être combattu par tous les moyens, y compris par les armes.

  4. AvatarAriel

    J’ai vraiment mal de voir à quel point l’occident à été défiguré, au vue de la situation je ne vois vraiment pas comment il sera possible d’inverser la situation à moins de retrouver un pouvoir fort comme dans les années 30…

    1. Avatarzied31

      L ‘ unique et ultime solution viendra d’une inéluctable 3eme et définitive guerre mondiale , qui , de toutes façons , détruira le globe terrestre , sans aucune possibilité de réhabilitation vitale sur terre ; voilà l ‘avenir que les politichiens nous préparent .

  5. CatCat

    Et dire qu’il y a aussi bon nombres de personnes qui souhaiteraient en faire autant, mais qui de part le fait qu’ils ne pourront jamais s’acheter un bien immobilier pour X raisons se retrouveront bloqués au beau milieu de cette faune.. Car immigrer ( même en Hongrie ) demande un certain investissement financier SURTOUT pour des personnes occidentales, car c’est bien connu que d’autres peuvent se permettre de voyager ici et la s’en même avoir à payer quoi que ce soit , vu que tout leur est fournis par les ong et autres gochiottes …

  6. Avatarrbenzimra

    bientôt, si il n’y a pas de guerre, on passera à « la France tu l’aimes mais tu la quittes ». une fois par semaine nous nous réunissons avec des gens du coin pour parler de la France et de son avenir, de la politique de la France et de l’Europe. nous ne sommes pas nombreux. mais au fil des réunions, tout le monde converge vers la même conclusion.
    si on n’entre pas en guerre ou en résistance, alors autant partir d’ici 2 ans. dans 5 ans il sera trop tard et nous serons à la merci des muzz avec la complicité des services de l’état. retour en 39 donc. alors comme on n’a pas envie de finir parqués à Drancy on songe à quitter ce pays qui finira en désert comme l’algérie quand ils auront tout salopé !!

    1. Avatarvieux bidasse.

      Autant se faire inscrire sur la liste pour votre migration sur Mars.
      Sauf qu’ensuite, vous devrez leur payer le voyage pour venir vous coloniser.

  7. AvatarUN GAULOIS

    Dans son livre, Nicolas Sarkozy écrit qu’en 2005 ou il était ministre de l’intérieur, il avait peur qu’un policier tire sur les manifestants au risque de déclencher une émeute sanglante.
    15 ans après, tout a empiré puissance 10. Le peuple a désigné Macron qui doit être apeuré et donc dans le compromis permanent au détriment des FDS. La Seine St Denis n’appartient plus à la France ni à la république.
    Les politiques mentent tous, le peuple est anesthésié.
    Où est l’issue?

  8. AvatarDonat Alain

    Le problème ne vient pas des musulmans mais des politiciens collabos qui font les lois à leurs profits. C’est la même chose dans la plus grande partie de l’Europe.
    Il faut bien voter avant que le vote ne soit lui même abrogé par cette vermine qui nous gouverne.

  9. AvatarIsabelle

    Idem avec la France. Suffit de se souvenir de notre belle France d’il y a 25 ans, de bien regarder la France d’aujourd’hui pour avoir une idée bien précise de la France de demain (dans 5 à 10 ans). Alors, la mort dans l’âme, faire comme les jeunes gens du récit très love story « les corps indécents » Envisager de quitter notre belle France au plus vite pour échapper au pire ! Bonjour tristesse !

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Il y a 25 ans, l’islam déjà avait salement envahi la France (regroupement familial, merci Giscard, merci Chirac) et était déjà en pleine expansion , tuant, puant, salissant tout ce qu’il touchait, comme il l’a toujours fait depuis l’hégire .

    2. AvatarJolly Rodgers

      il y’a 25ans nous avions déjà des problèmes avec les cpf , sauf dans certaines contrées comme la Vendée la Bretagne , l’alsace , l’Occitanie atlantique et du nord ouest , centre et est ( Ariège , Haute Alpes , Aveyron ..) été encore protégées . par contre le sud est de l’Occitanie comme la Provence et la cote d’azure étaient déjà pourries .
      désormais toutes les provinces sont touchaient par ce fléau .

  10. AvatarLALANNE Michel

    Quand allons nous comprendre que la seule chose à faire est de prendre les armes pour virer les politiciens et autres barjos, chasser tous les illégaux et les taré qui n’ont rien à faire ici. Il ne faut plus rien attendre des dirigeants, des flics ect, le PEUPLE doit reprendre SON PAYS EN MAIN PART LUI MÊME. Et cela DANS TOUS LES PAYS D’EUROPE. Biensur il y aura des morts, (il y en a déjà) mais si on veut retrouvez paix et douceur de vivre il n’y a PLUS d’autres solutions. TOUS NOS DIRIGEANTS EN ONT RIEN À FOUTRE DES PEUPLES, ILS LAISSENT SES SAUVAGES NOUS MASSACRER SANS BRONCHES ET MÊME LES SOUTIENNENT, DONC IL NE RESTE QU’UNE SOLUTION.

  11. frejusienfrejusien

    je vais diffuser ce témoignage,
    on peut en conclure que la Suède a été le premier pays à tomber dans l’escarcelle de l’islam,
    je pense que l’Angleterre sera le second,
    si Le RN ne prend pas le pouvoir nous serons les suivants avec les Pays-bas et la Belgique, en peloton,

    nos gouvernants devraient subir une cérémonie d’INDIGNITE sur la place publique,
    j’y verrais VGE, toumou, chichi, le sarkopatte , et bien sûr le maqueron et toute son équipe

  12. Avatarsitting bull

    Nous sommes en 1938 et 1 ans plus tard c était la guerre , le même schéma est entrain de se reproduire sauf pour les gauchistes qui ont la tète dans le sable

  13. Avatar4XL

    Et ce n’est que le début ! En suède comme en France nous deviendrons très vite minoritaires et je suis certain que tôt ou tard ces « gens là » prendront le pouvoir . De toute façon au vu de la démographie galopante de l’Afrique le phénomène ne peut qu’empirer gravement !

  14. DiogèneDiogène

    Je cite de mémoire (approximativement) un propos de Zemmour :

    « Au bout d’un moment la quantité devient une qualité… »

  15. AvatarCatherine Terrillon

    on va revenir au moyen-âge, au temps de l’inquisition et des guerres de religions. Mais qui manipule pour créer le chaos en Europe ? Des gens pervers à l’évidence.

  16. AvatarPierre Lavelle

    Nous avons voté pour ces politiciens. La faute est à nous et à personne d’autre. On essaiera de faire mieux la prochaine fois.

  17. AvatarBobbyFR94

    ll faut que leur visibilité augmente, et ça vient, bien plus rapidement que ce que nous croyons, et c’est la seule chose, avec la faillite économique, qui nous sauvera, je m’explique :

    A un moment ou à un autre, soit il y aura le ou les « morts de trop », soit une demande du genre « partition » sera présentée OFFICIELLEMENT, et là, IMPOSSIBLE de le cacher, soit la guerre OFFICIELLE arrivera, et les DEGENERES, prenant d’assaut les bâtiments des journaleux s’exprimeront sur les chaînes publics, « demandant » la conversion – ou la mort – des mécréants…

    Nous savons tous que ce sont des MILLIONS de morts qui attendent le pays…

    Ayez une liste de tous ces collabos, parce que le pays s’en sortira, détruit, peut être quasiment complètement, mais ils s’en sortira !!!

    Ayez aussi à l’esprit que la France ayant l’arme nucléaire, AUCUNE grande puissance ne laissera ce dernier dans les mains des DEGENERES !!!

    Nous aurons, que nous le voulions ou non, l’aide d’autres pays, qu’ils soient « démocrates » ou pas !!!

    Si je survis, je serai parmi leur BOURREAUX !!! que TOUT CONNARD de polytocards ait bien cela en tête parce que je ne serai sûrement PAS tout seul à vouloir les EXECUTER !!!

  18. Avatarmhollandouillelafripouille

    On n’emmène pas sa patrie à la semelle de ses souliers ….le grand Danton ….à méditer et agir en conséquence ….il n’y a pas que des Ko.;l.es molles à la mode macronesque dans notre beau pays ….et le soleil brillera toujours sur Austerlitz…

Comments are closed.