La chanteuse Jenifer : « on s’habille comme on veut, robe, voile… y a pas de loi »


La chanteuse Jenifer : « on s’habille comme on veut, robe, voile… y a pas de loi »

.

On aime ou pas Jenifer, lauréate en 2001 de la Star Academy, télé-crochet français qui lui aura ouvert les portes de la célébrité.

On peut trouver également très nul, le comportement d’un spectateur qui lui demande d’enlever son short en plein concert. Ou bien s’en moquer et passer à autre chose, à la lecture de Télérama ou du Monde Weekend par exemple.

En revanche, cette sentence prononcée par Jenifer interpelle :

« Je déteste ça. Sache-le. On s’habille comme on veut.  On s’en fout. Talons, pantalons, short, jupe… Robe longue, voile. Y a pas de loi ».

Concert du 3 août 2019 à Saint-Louis (Alsace)

http://www.leparisien.fr/video/quand-jenifer-recadre-un-spectateur-qui-lui-demande-d-enlever-son-short-05-08-2019-8128896.php

« Y a pas de loi » ou celle-ci n’est pas respectée ou appliquée et c’est ça le problème !

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi, ça veut dire beaucoup chantait France Gall, une grande amie antiraciste de l’Afrique, des migrants et de la diversité.

.

Parlant du voile tout en faisant le geste de se couvrir la tête, Jenifer (et le public ?) semble le défendre et l’avoir intégré comme un accoutrement normal et respectable, compatible avec la féminité et la liberté.

Absente du jury lors de la saison 2018 de « The Voice », Jenifer Yaël Juliette Dadouche-Bartoli (née d’une mère corse et d’un père juif) ne s’était pas vraiment exprimée sur l’affaire « Mennel Ibtissem », la chanteuse pro-palestinienne au turban « victime » de l’islamophobie française.

Car « Le voile, c’est mon choix » peut-on lire lors de manifestations de voilées soutenues par les simili-Olympe de Gouges islamo-gaucho-collabos. Ou bien « Piscine pour tous.tes. Stop à l’islamophobie » en soutien aux droits de la femme en burkini.

.

Mais si Jenifer se produisait en banlieue, oserait-elle recadrer un spectateur qui lui demanderait de se voiler ? Et défendre les jeune filles de cités cheveux au vent, en talons, short ou jupe ?

.

 

Photo : AFP / Jean-Louis Gautreau

Photo : RTBF

Photo : AFP

Saba Kord Afshari, militante féministe et Nasrin Sotoudeh, avocate, des Iraniennes condamnées respectivement à 24 et 38 ans de prison pour avoir milité contre le port du voile obligatoire

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “La chanteuse Jenifer : « on s’habille comme on veut, robe, voile… y a pas de loi »

  1. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    La France c’est leur droit et leur toit, jamais leur choix ni leur foi.
    Quand à Jennifer, je crois qu’il faut chercher ses talents ailleurs que dans sa voix.

  2. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Celle là on devrait la déposer avec son short à Barbès un soir à 2 heures du mat, peut être qu’après elle aurait un autre avis sur les mahométans

  3. Amélie PoulainAmélie Poulain

    C’est complètement idiot de dire qu’il n’y a pas de règles pour s’habiller quand on sait à quel point les codes vestimentaires correspondent à une identité. C’est ainsi qu’il y a des uniformes dans l’Armée, dans les clubs de foot, dans certaines écoles,… etc…

    Ce matin, je regardais à la TV un reportage concernant une femme anglaise qui avait choisi de passer un mois dans une tribu je ne sais plus où (je ne connaissais pas).

    C’était intéressant car elle pointait justement ce fait des codes vestimentaires culturels qui étaient imposés dans le collectif, car elle le vivait mal. Elle a dû s’y adapter au risque de mettre à mal la communauté.

    Les membres de la tribu très empathiques au demeurant, lui ont ainsi expliqué gentiment qu’ils vivaient comme une « insulte » sa façon de s’habiller. En effet, selon leurs coutumes, une femme pouvait et même, lors de fêtes très ritualisées, « devait » se balader les seins nus mais une femme ne devait, en aucun cas, montrer ses jambes. Il y avait ainsi obligation de porter un jupe même pour travailler, dans un esprit de respect pour ne pas mettre mal à l’aise les hommes.

    Le vêtement est un « symbole » qui révèle quelque chose de l’être et de la culture aussi. On s’habille différemment selon les situations et les lieux, on aime aussi un certain style de vêtement voire telle ou telle marque par ce qu’elle renvoie d’un « esprit » qui résonne avec ce que l’on aime.

    Le vêtement est ainsi un langage et les femmes voilées en France non seulement ne respectent pas notre Culture et ses codes (ni celles, le comble, qui meurent de ne pouvoir s’en passer) mais en plus, délivrent un message clair de désir de différenciation, de distance voire de rejet d’une culture dont elles profitent pourtant de leur propre choix.

    Encore pire, c’est une provocation et une violence envers la France et les Français tant cet accoutrement est en rupture totale avec les valeurs que véhiculent notre culture.

    1. frejusienfrejusien

      en effet @Amélie,
      écoutez la conférence d’Alain Wagner, vous verrez, il explique très bien le processus d’islamisation et le moment où les muz passent au deuxième round, et là c’est déjà trop tard pour les démocraties,
      le voile qui s’impose comme un étendard, marque le début des hostilités, càd la phase deux d’islamisation,

      Jennifer, je n’écoute pas ces péronnelles montées en épingle par la télé, et qui n’ont qu’un organe pour gueuler sans savoir chanter

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Oui, @frejusien, je le crois sans conteste, le voile devenant ainsi, vous avez raison, un « étendard » voire un uniforme mettant en avant une identité particulière, très loin de nos principes occidentaux méprisés.

        Quand on sait en plus que le vêtement a pour fonction aussi de cacher des parties du corps qui seraient désignées comme « érotisées » dans le relationnel amoureux d’une culture donnée (cf mon exemple concernant les codes culturels de la tribu), cela voudrait dire que le corps dans cette optique de le couvrir totalement, serait « entièrement » sexualisé » au regard des hommes.

        Quid de la femme qui l’habite ?

        Cela d’une donne une idée du relationnel dans de telles positions…..

  4. AvatarAugusta

    Encore une lécheuse de babouches . Mais comme le dit si bien Amélie Poulain le vêtement est aussi un langage . Je n’écouterai plus Jenifer la lécheuse de babouches .

  5. AvatarMachinchose

    j’ ai assisté cet aprés midi a la copulation de deux punaises rouges (gendarmes)

    c’était rudement plus intéressant que les degueulis de cette personne totalement inconnue comme ses semblables pour moi………

  6. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    @Claudinet
    Si tu vas en Papouasie, de passage, tu ne seras pas tenu de te traverser le pif avec un os.
    En revanche, si tu as l’intention de t’implanter durablement chez eux, d’y faire venir ta famille, d’attendre des papous qu’ils te logent, te nourrissent, te soignent et te protègent toi et ta famille, là, effectivement,il vaudrait peut être mieux que tu adoptes leurs coutumes, avant qu’ils te jettent ou qu’ils te bouffent.

  7. Avatarpalimola

    Cette personne est une nullité du système qui a très bien compris où se trouve son intérêt c’est à dire rester dans le sens du vent ( système girouette ) , si ça tourne au vinaigre elle tournera sa veste et filera se mettre à l’abri possédant à coup sûr une double ou triple nationalité et des comptes en banque bien garnis !

  8. AvatarJolly Rodgers

    encore une petite conne qui n’a rien compris a rien ! il y’a des femmes dans des pays musulmans comme l’iran et co.. qui meurent pour défendre leurs libertés de se dévoilaient !
    ces conasses de pseudos féministes qui défendent le voile , tuent une deuxième fois ces femmes et dé-serve la cause du vrai féministes !

Comments are closed.