Ce qu’enseigne l’islam : la violence (2/2)


Ce qu’enseigne l’islam : la violence (2/2)

(Note de Jack – Outre le Coran, mot infaillible de Dieu, la charia, ou loi coranique, découle également des hadiths (révélations du prophète Mohamet) et de la Sunna (transmissions verbales du dogme et des principes de Mohamet). Voici un échantillon d’hadiths. Je vous en souhaite bonne lecture.

 

Première partie :

http://resistancerepublicaine.eu/2019/09/07/ce-quenseigne-lislam-la-violence-1-2/

 

Deuxième partie :Hadiths et Sunna

 

Sahih Bukhari (52:177) – « L’apôtre d’Allah a déclaré : « Notre volonté ne sera établie que lorsque vous vous battrez contre les Juifs. La pierre derrière laquelle un Juif se cachera dira « Ô musulman ! Il y a un Juif caché derrière moi, alors tue-le » ».

Sahih Bukhari (52:256) – « On a demandé au prophète s’il était permis d’attaquer les guerriers païens la nuit avec la probabilité d’exposer leurs femmes et leurs enfants au danger». Le Prophète a répondu : « Ils (c’est-à-dire les femmes et les enfants) sont d’eux (c.-à-d. des païens) ». Dans cet ordre, Mohamet établit qu’il est permis de tuer des non-combattants dans le but de tuer un ennemi présumé. Cela justifie les nombreux attentats terroristes à l’islam.

Sahih Bukhari (52:65) – Le Prophète a dit : « Celui qui combat car la parole d’Allah (l’islam) est supérieure, se bat pour la cause d’Allah ». Les paroles de Mohamet sont à la base du djihad offensif, la propagation de l’islam par la force. C’est ainsi que ses compagnons le comprenaient et c’est ainsi que les terroristes d’aujourd’hui le comprennent.

Sahih Bukhari (52:220) – L’apôtre d’Allah a dit : « Je suis devenu victorieux par la terreur ».

Sahih Bukhari (52:44) – Un homme s’est approché de l’apôtre d’Allah et a dit : « Donnez-moi des instructions pour un acte qui soit égal au djihad (en récompense)». Il a répondu : « Je ne connais pas un tel acte ».

Abu Dawud (14:2526)  Le prophète a dit : « Trois choses sont les racines de la foi : s’abstenir de (tuer) une personne qui dit qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et ne pas le déclarer non croyant, quel que soit le péché qu’il ait commis, et ne pas l’excommunier de l’islam pour son action ; et le djihad sera exécuté continuellement depuis le jour où Allah m’a envoyé en tant que prophète ».

Abu Dawud (14:2527)  Le Prophète a dit : « S’efforcer de suivre le chemin d’Allah (djihad) vous incombe avec tous les dirigeants, qu’ils soient pieux ou impies ».

Sahih Muslim (1:33) – Le messager d’Allah a dit : « On m’a commandé de lutter contre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah, que Mohamet est le Messager d’Allah ».

Sahih Bukhari (8:387) – L’apôtre d’Allah a dit : « On m’a ordonné de combattre les peuples  jusqu’à ce qu’ils disent :« Nul n’a le droit d’être adoré qu’Allah ». Et s’ils le disent, récitent nos prières, font face à notre Qibla (direction de La Mecque) massacrent comme nous massacrons, alors leur sang et leurs biens nous seront sacrés et nous n’interférerons avec eux qu’en toute légalité ».

Sahih Muslim (1:30) – Le Messager d’Allah a dit : « On m’a commandé de lutter contre les peuples tant qu’ils ne déclarent pas qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah ».

Sahih Bukhari (52:73) – L’apôtre d’Allah a dit : « Sachez que le paradis est à l’ombre des épées ».

Sahih Bukhari (11:626) – Mahomet a dit : « J’ai décidé d’ordonner à un homme de diriger la prière, puis de prendre une flamme pour brûler tous ceux qui n’avaient pas quitté leur maison pour la prière, les brûlant vifs dans leur maison ».

 

Sahih Muslim (1:149) – Abu Dharr a rapporté : J’ai dit : « Messager d’Allah, lequel des actes est le meilleur ?» Il (le Saint Prophète) a répondu : « Croyance en Allah et djihad en Sa cause ».

Sahih Muslim (20:4645) – Il (le Messager d’Allah) a fait cela et a dit : « Il y a un autre acte qui élève la position d’un homme au paradis à un grade cent (supérieur), et l’élévation entre un grade et l’autre est égale à la hauteur du ciel de la terre ». Il (Abu Sa’id) a demandé : « Quel est cet acte ? » Il a répondu : « Le djihad dans le chemin d’Allah, le djihad dans le chemin d’Allah ! »

Sahih Muslim (20:4696) – Le Messager d’Allah (que la paix soit sur lui) a dit :« Celui qui est mort mais qui ne s’est pas battu dans le chemin d’Allah et n’a exprimé aucun désir (ou détermination), ce djihadiste est mort de la mort d’un hypocrite ».

Sahih Muslim (19:4321-4323) Des versets des hadiths dans lesquels Mohamet hausse les épaules à l’annonce que des enfants innocents ont été tués lors d’un raid mené par ses hommes contre des incroyants. Sa réponse : « Ils sont d’eux (signifiant l’ennemi) ».

Sahih Muslim (19:4294) – « Combattez ceux qui ne croient pas en Allah. Faites une guerre sainte … Lorsque vous rencontrerez vos ennemis polythéistes, invitez-les à suivre trois lignes de conduite. S’ils réagissent à l’une d’elles, vous les acceptez aussi et vous vous abstenez de les combattre. Invitez-les à (accepter) l’Islam ; s’ils vous répondent favorablement, acceptez-les et refusez de vous battre contre eux … S’ils refusent d’accepter l’islam, exigez d’eux le Jizya. S’ils acceptent de payer, acceptez-les et abstenez-vous de les frapper. S’ils refusent de payer la taxe, demandez l’aide d’Allah et combattez-les ».

Sahih Muslim (31:5917) – Ali s’est avancé un peu, puis s’est arrêté ; il n’a pas regardé autour de lui,  puis a dit d’une voix forte : « Messager d’Allah, sur quelle problème dois-je me battre avec les gens ? » Puis, il (le Prophète) a répondu : « Combattez avec eux jusqu’à ce qu’ils témoignent du fait qu’il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et que Mohamet est son Messager ».Le prétexte pour attaquer la communauté agricole pacifique de Khaybar n’était pas évident pour les musulmans. Le gendre de Mohamet, Ali, a demandé au prophète de l’islam de clarifier la raison de leur mission de tuer, de piller et de réduire en esclavage. La réponse de Mahomet était simple. Les gens devaient être combattus parce qu’ils n’étaient pas musulmans.

Sahih Muslim (31:5918) – « Je vais les combattre jusqu’à ce qu’ils soient comme nous». La réponse d’Ali à Mohamet, après avoir reçu des éclaircissements sur le fait que le prétexte pour attaquer Khaybar était de convertir le peuple (voir le verset ci-dessus).

Sahih Bukhari 2:35 «La personne qui participe aux (batailles sacrées) dans la cause d’Allah,  et rien ne l’oblige à le faire sauf la croyance en Allah et en son apôtre, sera récompensée par Allah avec une récompense, ou un butin (s’il survit) ou sera admise au paradis (s’il est tué)».

Sunan an-Nasa’i (Sahih) « Celui qui meurt sans avoir combattu ou pensé combattre, meurt dans l’une des branches de l’hypocrisie ».

Sunan Ibn Majah 24:2794 (Sahih) Je suis allé voir le Prophète et lui ai dit : « Ô Messager d’Allah, quel djihad est le meilleur ? » Il a dit : « (Celui d’un homme) dont le sang est versé et son cheval blessé ». Ce court verset relatif au djihad est réputé authentique et établit clairement que le « meilleur » djihad implique la violence physique.

Tabari 7:97- Le lendemain du meurtre d’Achraf, le prophète a déclaré : « Tuez tous les Juifs qui tombent en votre pouvoir ».Ashraf était un poète tué par les hommes de Mahomet parce qu’il avait insulté l’islam. Ici, Mohamet  élargit la portée de ses ordres de tuer. Un homme d’affaires juif innocent a ensuite été tué par son partenaire musulman, simplement parce qu’il était non-musulman.

Tabari 9:69- « Tuer les incroyants est une mince affaire pour nous» selon les paroles de Mahomet, prophète de l’islam.

Tabari 17:187-  « Par Dieu, notre religion, que nous avons quittée, est meilleure et plus correcte que celle que ces gens suivent. Leur religion ne les empêche pas de verser du sang, de terrifier les routes et de saisir des propriétés. Et ils sont retournés à leur ancienne religion ». Les paroles d’un groupe de chrétiens qui se sont convertis à l’islam, mais qui ont pris conscience de leur erreur après avoir été choqués par la violence et les pillages commis au nom d’Allah. Le prix de leur décision de retourner à une religion de paix était que les hommes soient décapités et que la femme et les enfants soient réduits en esclavage par le calife Ali.

Ibn Ishaq/Hisham 484 – Allah a dit :« Un prophète doit massacrer avant de recueillir des captifs. Un ennemi abattu est chassé de la terre. Mohamet, tu as soif des désirs de ce monde, ses biens et les captifs que la rançon apporterait. Mais Allah veut les tuer pour manifester la religion ».

 

Ibn Ishaq/Hisham 990 -Couper la tête de quelqu’un en criant « Allahu Akbar » n’est pas une « perversion de l’islam », mais une tradition de l’islam qui a commencé avec Mohamet. Dans ce passage, un compagnon raconte un épisode dans lequel il organisa une embuscade surprise :« Je lui ai sauté dessus, lui ai coupé la tête et ai couru en direction du camp en criant « Allah akbar « , et mes deux compagnons firent de même ».

Ibn Ishaq/Hisham 992 – « Combattez tout le monde sur le chemin d’Allah et tuez ceux qui ne croient pas en Allah ». Les instructions de Mahomet à ses hommes avant un raid militaire.

Ibn Kathir- (Commentaire des versets du Coran 2:190-193).«Étant donné que le djihad implique de tuer et de verser le sang des hommes, Allah a indiqué que ces hommes étaient en train de commettre l’incrédulité envers Allah, de s’associer contre lui (dans le culte) et de l’empêcher de suivre son chemin, ce qui est un mal bien plus grand et plus désastreux que de tuer ». L’un des érudits les plus respectés de l’Islam croyait clairement que le djihad était synonyme de guerre physique.

Saifur Rahman, The Sealed Nectar p.227-228  – «Embrassez l’islam … Si vous acceptez l’islam, vous garderez le commandement de votre pays ; mais si vous refusez mon appel, vous devez vous rappeler que tous vos biens sont périssables. Mes cavaliers s’approprieront votre terre et ma prophétie prendra le dessus sur votre royauté ». Une des nombreuses lettres de Mahomet aux dirigeants d’autres pays. La signification est que les destinataires ne faisaient pas la guerre ou ne menaçaient pas les musulmans. Leur défaite ultérieure et leur subjugation par les armées de Mahomet étaient justifiées simplement sur la base de leur incroyance.

(Note de Jack – Voici quelques notes à la suite des hadiths cités au site dont le lien est indiqué en référence. Pour en lire davantage, en anglais, rendez visite à ce site)

Hormis le fait que les musulmans n’ont pas tué tous les non-musulmans qui les entourent, il n’y a guère d’autre chose qu’ils puissent montrer comme preuve que leur religion est une religion pacifique et tolérante. Là où l’islam est dominant (comme au Moyen-Orient et au Pakistan), les minorités religieuses subissent une persécution brutale avec peu de résistance. Là où l’islam est minoritaire (comme en Thaïlande, aux Philippines et en Europe), il y a menace de violence si les demandes des musulmans ne sont pas satisfaites. Les deux situations semblent justifier le terrorisme religieux, persistant et endémique au fondamentalisme islamique.

Les raisons sont évidentes et commencent par le Coran. Peu de versets du texte le plus sacré de l’islam peuvent être interprétés comme correspondant aux vertus contemporaines de la tolérance religieuse et de la fraternité universelle. Ceux qui le font sont des versets « mecquois » antérieurs qui sont évidemment abrogés par les suivants. L’exemple de Mahomet est que l’islam est une religion de paix lorsque les musulmans n’ont ni le pouvoir ni les chiffres de leur côté. Une fois cela atteint, les choses changent…

La violence est tellement ancrée dans l’islam qu’il n’a jamais vraiment cessé d’être en guerre, que ce soit avec d’autres religions ou avec lui-même…

De leur côté, les libéraux occidentaux feraient bien de ne pas sacrifier la pensée critique au dieu du politiquement correct, ni de chercher des raisons de ramener une autre religion au niveau de l’islam, simplement pour éviter la vérité existentielle que l’islam est à la fois différent et dangereux.

Il y a juste trop de musulmans qui prennent le Coran à la lettre … et trop d’autres qui se moquent de la violence faite au nom de l’islam.

Note de Jack – Pour conclure, je n’ai pas trouvé mieux que cette remarque trouvée sur le même site 🙂

« Il est beaucoup plus facile d’agir comme si les détracteurs de l’islam avaient un problème avec les musulmans en tant que peuple plutôt que d’accepter la triste vérité que l’islam est différent ».

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jack

Résistance républicaine Etats-Unis “Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.” « Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n'obtiendront, ni ne méritent, ni l'une ni l'autre » Benjamin Franklin


2 thoughts on “Ce qu’enseigne l’islam : la violence (2/2)

  1. AvatarSoudibor

    Un grand merci pour cette compilation, et bravo pour votre travail.
    Déjà lire le Coran c’est pénible, mais il faut bien en lire au moins un peu, pour avoir matière à rétorquer quelque chose à un musulman, et lui montrer qu’on est pas dupe, et qu’on connait certaines de ses sourates essentielles.
    Mais se farcir les hadiths, alors là non, overdose, indigestion. Mais là je vais pouvoir sauvegarder l’essentiel, et l’avoir à dispo. Merci.

  2. AvatarJC arrive

    Comment remercier TOUS CEUX qui prennent le temps de faire ces recherches en se coltinant ces lectures infâmes puis d’en faire des articles afin de les porter à notre connaissance ?

    Si au moins le fait d’en faire des copies ( ce qui revient très cher surtout quand on a que très peu de moyens financiers ) et de les distribuer pouvaient ouvrir les yeux ( et l’esprit ) des incrédules et les faire revenir à la réalité !
    Mais non ! Soit je n’ai pas de retour soit on me répond : « Oh çà va ( vas-y engueule-moi en plus !) ils sont pas tous comme çà et la plupart ne connaissent même pas ces textes, c’est les racistes et les fachos qui écrivent çà « .
    Bah voyons !…Ce ne sont que « pure invention » ; le déni et l’intoxication mentale dans toute leurs splendeurs. Ils sont IN-DÉ-CRO-TTA-BLES !!!

    Pourtant, bon sang, entre les textes issus du poran, les « litanies » innombrables des « faits divers  » énumérant les crimes, les délits, les agressions, les viols, les vols, les propos haineux, les incivilités, les diverses exigeantes actions, provocations et revendications qui nous prouvent chaque jour à quel point et à quelle vitesse vertigineuse les conquérants progressent, on n’arrive même plus à reprendre son souffle. On se frotte les yeux et on se dit que l’on va se réveiller de cet épouvantable cauchemar mais non, c’est un cauchemar éveillé.

    Malgré les éléments et les preuves de plus en plus évidentes qui nous explosent à la g—le, j’ai la très nette l’impression qu’ils sont de plus en plus nombreux – et de façon de plus en plus virulente – à les soutenir pour notre plus grand malheur puisque leur répugnante collaboration est l’arme absolue dont se servent nos ennemis pour étendre leur empire.

    Ces abrutis de collabos me font penser à ces enfants qui ont peur du monstre et auxquels les adultes leur disent de fermer les yeux et de répéter inlassablement :  » Il n’existe pas, il n’existe pas !  » jusqu’à ce que le monstre ait disparu de sa vision. Malheureusement, ce n’est pas ce qu’il se passe dans la vraie vie et ces idiots, qui en redemandent encore et encore, s’en rendront compte trop tard lorsqu’ils ne seront plus volontaires mais contraints de se soumettre.

Comments are closed.