On part, la cité des Minguettes  est devenue « invivable » : les idéalistes rattrapés par la réalité


On part, la cité des Minguettes  est devenue « invivable » : les idéalistes rattrapés par la réalité

.

Même les idéalistes n’en peuvent plus.

A un moment donné, les bonnes intentions et la patience se heurtent à la réalité.

On le sait : les Français sont chassés des cités et nul n’aurait l’idée saugrenue d’aller y habiter.

Même si on n’est pas forcément d’accord à cent pour cent sur la vision des choses bien idéaliste de ce couple de Français, mettre des visages sur un phénomène de société est autrement plus émouvant que la lecture de statistiques.

Les  donneurs de leçons sur la mixité et le vivre-ensemble, les immigrationnistes  (qui vivent, eux,  dans les beaux quartiers calmes) devront un jour rendre des comptes. Il faudra les envoyer vivre dans ces ghettos afin qu’ils profitent à leur tour des joies de l’enfer dont ils sont responsables.

.

Et si on remettait de l’ordre en France ?

.

Après cinquante ans passés aux Minguettes,  Robert et Danielle Gilbert, jettent l’éponge.

Menacés et harcelés par des dealers, Robert et Danielle Gilbert ont décidé de quitter les Minguettes. Ces « cathos de gauche » s’étaient installés dans le quartier il y a cinquante ans et y avaient élevé leurs deux enfants. Après tout juste cinquante années passées aux Minguettes, Robert et Danielle Gilbert ont décidé de jeter l’éponge. Pris pour cible par des jeunes trafiquants de drogue qui les accusent de les avoir dénoncés à la police, le couple n’en peut plus.

« Cela fait trois ans qu’il y avait du trafic au sein même de l’immeuble, raconte Robert Gilbert. En juin ma femme les a surpris en train de « graboter » dans un des celliers de l’immeuble, et le surlendemain, il y a eu une descente de police. Ils ont été emmenés en garde à vue et 5 000 euros de drogue ont été confisqués. »

La lente déliquescence du quartier.

« Avant, ils n’étaient pas agressifs, mais depuis, ils pensent qu’on les a dénoncés et c’est l’enfer, poursuit-il Menaces, vitres de voiture brisées, boite aux lettres défoncée, c’est devenu invivable. ».

Outre leur cas particulier, c’est la lente déliquescence de leur quartier que les Gilbert pointent du doigt.

« Quand on est arrivés, en 1969, tout se construisait, c’était sympa il y avait un milieu associatif prospère ici, beaucoup de solidarité entre les  habitants » se souviennent-ils.

Lui enseignant en lycée professionnel, elle secrétaire à la CFDT, les Gilbert ont élevé leurs deux enfants  dans la ZUP, les ont scolarisés dans les établissements publics du quartier. C’étaient les années 1970 et 1980. Depuis la situation s’est peu à peu dégradée,  constatent les Gilbert qui, jusqu’à cet été, ne pensaient pas devoir quitter les Minguettes.

« Beaucoup de responsables associatifs sont partis dans les années 1980, les vieux militants n’ont pas été remplacés ». Les derniers ont notre âge ou sont morts et il n’y a pas eu de relève, regrettent-ils.

« Avant, il y avait un mélange, mais on a fait de ce quartier un ghetto, maintenant nous sommes pratiquement les derniers Gaulois… »  

Les derniers des Mohicans

Passés par l’Action catholique ouvrière, le PSU (Parti socialiste unifié), la CFDT, ces anciens militants « chrétiens de gauche » ont l’impression d’être les derniers des Mohicans.

Un jeune nous a récemment dit « Vous êtes encore ici »?

« Il était étonné qu’on reste dans le quartier.  Il y a dix ans, j’avais donné un balai à des jeunes qui avaient sali le pallier pour qu’ils nettoient », se rappelle Danielle Gilbert.

« Ils n’étaient pas méchants, juste un peu mal élevés, mais aujourd’hui on ne peut même plus discuter. » « Plus personne ne réagit, les gens ont peur ou sont résignés » ajoute son mari. «Et puis, la mairie se dit impuissante, le bailleur se borne à encaisser les loyers, la police n’est pas assez présente » .

Sans dédouaner leurs agresseurs, les Gilbert tentent, malgré leur situation, de mettre les choses en perspective.

« Ces jeunes sont aussi victimes d’une société qui n’a pas été foutue de les intégrer », estime Robert Gilbert. « Mais maintenant, ils ’emmerdent’ le monde et ce sont nous les victimes. J’en veux plus à ceux qui nous gouvernent qu’à ces jeunes. Et plus largement à une société qui ne repose plus sur l’homme, mais sur le fric et un individualisme forcené. Le seul idéal qui reste, ciel la consommation, ce qui engendre des frustrations. »

Ils ne reviendront pas sur leur décision de partir, assurent les Gilbert qui vivent cette situation comme un échec. Non pas personnel. Avec fierté, ils racontent que leur fille malgré son agrégation en sciences de la vie et de la terre, a fait le choix d’enseigner dans un collège de Bron.

Là,  elle où se sent le plus utile … Comme pour poursuivre l’engagement de ses parents.

Le Progrès

https://www.leprogres.fr/rhone-69-edition-est-lyonnais/2019/08/31/apres-50-ans-aux-minguettes-ils-jettent-l-eponge

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


29 thoughts on “On part, la cité des Minguettes  est devenue « invivable » : les idéalistes rattrapés par la réalité

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Mais ils ne les ont pas ouverts complètement : » Ces jeunes sont aussi victimes d’une société qui n’a pas été foutue de les intégrer « .Deux refus de réalité : Primo :ces « jeunes » , de même que leurs parents, n’avaient nulle envie de s’intégrer, loin de là .Secundo : on a imposé cette immigration aux Gaulois, sans leur demander leur avis, ce qui eût été la moindre des choses.
      « Le monde actuel est plein d’anciennes vertus chrétiennes devenues folles ».

      1. Avatardmarie

        Victoire de Tourtour, vous avez raison. Et si on veut aller plus loin, on peut penser que ces pôôôvres jeunes ont fait de leur mieux et volontairement pour les faire partir si on tient compte de la réflexion « vous êtes encore ici »….
        Ces gilbert sont vraiment des neuneux plutôt simplets à qui il faut mettre les points sur les i et les barres sur les t. C’est à des gens comme eux qu’ on doit la situation de notre pays aujourd’hui, le parfait appui des politicards.

      2. AvatarMB

        Mais bien sûr, vous avez tout à fait raison.
        Les responsables de cette situation sont les gouvernements succéssifs depuis le diamantaire et les gens qui les ont élus! c’est à dire un peu plus de la moitié des français à chaque fois!

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    une histoire qui aujourd’hui est « banale » car c’est ainsi que chaque jour la république perd ses territoire. Il y a du vrai et du totalement naïf dans les propos de ces gens :
    « Ces jeunes sont aussi victimes d’une société qui n’a pas été foutue de les intégrer »

    Ne réalisent ils pas que pour intégrer des gens encore faut il que ces derniers aient la volonté de s’intégrer

    « J’en veux plus à ceux qui nous gouvernent qu’à ces jeunes. »

    Moi j’ai la haine envers ces « jeunes » merdes et leurs putains de familles qui ne sont que des parasites. J’en veux à ceux qui nous gouvernent mais pas pour les mêmes raisons. Je leur en veux de ne pas débarrasser le territoire de cette engeance de merde qui déteste la France et n’est là que pour vivre sur le dos des français en faisant chier tout le monde et en toute impunité, je leur en veux d’ouvrir grand les portes de notre pays pour y faire rentrer de plus en plus de ces ordures mahométanes, je leur en veux de mettre en place une justice a deux vitesse où tout est permis aux CPF alors que le moindre écart de la part d’un FDS est sévèrement sanctionné par une justice complètement pourrie.

    Et je suis certain que ces braves Robert et Danielle Gilbert ont dû voter pour Macron et pour LREM aux dernières élections et je dirais qu’ils touchent du doigt le résultat de leur choix électoral

  2. AvatarPierre-Jean

    Je serais curieux de savoir pour qui ces deux catho de gauche ont voté aux élections passées, et pour qui ils vont voter aux prochaines élections. Pas sûr qu’ils tirent les conséquences de ce qui leur a éclaté à la figure nolens volens.

  3. AvatarUN GAULOIS

    Il en faudra combien comme eux pour que les FDS se rendent compte qu’il va falloir remplacer l’élite au pouvoir qui démissionne partout.
    Il est d’ailleurs étonnant que Nicolas Sarkozy en parle dans son livre ainsi que de l’incurie de la magistrature.
    Après le collectif d’Avion, maintenant c’est eux et ce n’est pas fini. Le corollaire sera une vente à la « casse » de leur bien et aussi l’impossibilité d’acquérir ailleurs.

  4. Avatardmarie

    « ils touchent du doigt le résultat de leur choix électoral »
    Sont-ils conscients qu’ils sont victimes de leur propre connerie ?

    1. frejusienfrejusien

      bien sûr que non ! ils sont fiers de leur fille qui suit le même chemin, et ils n’ont pas compris d’où vient le problème,

      normal ce sont des cathos de gauche, sans doute les plus bornés et les plus hermétiques à la compréhension, tout glisse sur leurs plumes de canard, pas fichus de voir plus loin que le bout de leur nez,
      je parie qu’ils iront faire du bénévolat dans une assos pour accueil des migrants

  5. Avatarmyrtille

    On en veut quand même moins à ceux qui font venir des travailleurs détachés polonais, ne pensant qu’au fric et ne cherchant pas à les intégrer. Car avec les Polonais catholiques, pas de problèmes

  6. AvatarB. Eon-M.

    Pour ma part, je conseillerais fraternellement à Danielle et Robert d’exercer leur esprit critique de chrétien de gauche sur les « bonnes œuvres » du dit curé des Minguettes, alias le père Christian Delorme.

  7. AvatarVinay

    Voilà, c’est ce couple qui s’en va mais je peux citer dans mon département de la Drôme, des tas de gens qui ont foutu le camp des villes en me disant : « Qu’est-ce qu’on est encore bien dans la campagne ! » Je leur réponds souvent : « Oui, mes chéris, vous êtes bien là-bas ou là-bas mais vous savez, si ça continue comme ça, avec le gouvernement, ou si vous avez un maire de village totalement taré et attiré par les migrants, vous ne garderez pas longtemps votre tranquillité. Alors, vous partirez peut-être sur les plateaux du Vercors mais après? Ces cons-là ont tout prévu : pas un centimètre carré de notre territoire ne doit échapper à la diversité ».

  8. Avatarcaisubonus

    Leur fille a fait le choix d’enseigner en collège? C’est une blague? Un jeune agrégé ne choisit pas son affectation, c’est le ministère/rectorat qui l’affecte.
    Sinon pour ce couple, ils ne sont pas même conscients qu’ils sont directement responsables des maux qu’ils dénoncent!
    ça fait 50 ans qu’ils votent et militent pour ça et ils prennent l’air surpris?
    Bien fait pour eux.

  9. AvatarBarbier

    Je me souviens en 1975 dans le 94, une famille française bien de chez nous ( la maman, une fille de 18 ans et une de 11 ans) a subi le pire dans un immeuble social . Cette famille était la seule famille de « blancs » dans un immeuble de 3 étages !…Insultes, menaces, propos racistes écrits sur leur porte, excréments sur leur paillasson etc…L’OPAC, la mairie et la police ont laissé faire !…Cette pauvre famille a dû s’enfuir !…Alors…maintenant…44 ans après…rien d’étonnant !…Honte à nos dirigeants !…

    1. Avatarleviet06

      Qui a cree le regroupement familiale et aux benefices de qui ?des patrons du batiments?pour faire baisser le salaire des ouvriers Francais et pour faire fuir leur enfants du travail manuel et laisser la place aux immigres et bien une campagne mediatique du 80 % de reussite au bac. bac qui n’a plus de valeur si vous n’etes pas dans le bon lycee.
      Et les jeunes Francais avec des metiers de merde se mettent a se droguer et achetent aupres des beurs les substances qui en font des lavettes incapables de se battre pour leur survie.

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Je peux vous dire que ceux qui exercent un travail manuel gagnent plus que quelqu’un qui a fait des études poussées (je parle de ceux qui ont un vrai niveau) qui ne sont aucunement reconnues en France.

        Ce n’est pas pour rien que les doctorants fuient le Pays pour la plupart (regardez le salaire d’un chercheur au CNRS bien que certains là aussi…).

        Je connais plein de gens dans le Bâtiment qui sont bien blancs et de souche et ceci depuis plusieurs générations.

        Alors, les clichés…. je sais bien qu’ils ont la vie dure, mais quand même….

        Je suis d’accord pour l’ineptie des 80 % au bac, encore une manière de nier les différences (ça a bien commence là).

        Ce qui n’a rien changé car celui qui n’est pas fait pour des études intellectuelles ne pourra jamais y parvenir. Mais le problème, vous avez raison, c’est que du coup s’il a des capacités manuelles il ne pourra pas s’y former correctement dans l’Education Nationale.

  10. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Pendant que chez-nous certains se barrent des villes, changent de département de région, se cassent à l’étranger pour fuir le Frankistan.

    Pendant que d’autres voudraient s’enfuir mais ne le peuvent pas, la vie devient rose dans les pays d’origine ou plutôt la patrie de nos envahisseurs qui se transforment en lieux paradisiaques.

    Oui ! Tandis qu’ils viennent nous jouer « le français nouveau », transformer Notre pays à leurs convenances, nous imposer leurs codes et façonner notre politique selon leurs vision du monde et de la société ; pendant que beaucoup se font entretenir par le kouffar et braillent « on en a pas assez, c’est pour ça que beaucoup d’entre nous sont délinquants plongeant Notre pays dans une violence, une misère indiscriptibles ; voilà ce qui se passe dans LEUR PATRIE à eux où partent nos richesses. Bizarre on nous les a imposés en nous disant que eux seraient des richesses pour la France, quand il ne nous apportent que violence, malheur, dépit, chagrin, injustice dégradation de NOTRE PATRIE À NOUS et une société invivable. Il y a vraiment quelquechose qui cloche et nos gouvernants, la preuve, se foutent bien de nous ; mais bon ! paraîtrait-il que nous avons le bonheur de vivre en démocratie.

    Quels pays ont le plus contribué à l’embellie des recettes touristiques en devises du Maroc en 2018 ?
    https://fr.sputniknews.com/maghreb/201909061042052526-quels-pays-ont-le-plus-contribue-a-embellie-des-recettes-touristiques-en-devises-du-maroc/

    Entre 2016 et 2018, les touristes français, allemands, américains, italiens et chinois sont ceux qui ont le plus fait augmenter les recettes touristiques en devises du Maroc, selon un rapport officiel. Le pays a engrangé 6,844 milliards d’euros en 2018, soit 13,7% de hausse par rapport à 2016.

    rapport au terme de l’année 2018 { https://www.oc.gov.ma/sites/default/files/2019-08/Rapport%20annuel%20BP%20%20PEG%202018%20VF.pdf },

  11. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Toujours le même discours : « C’est pas de leur faute – mais celle de la société ».

    Pas de compassion pour ces gens là !

  12. Avatarmhollandouillelafripouille

    Ce sont les culs bénis catos de gôchesocialos qui ont tué ce pays à l’instar du grand mufti le miteux enterré religieusement …mdr….maintenant il est bien tard et tout cela se retourne contre ces traîtres à leur patrie … 10 mai 1981 jour de deuil national … et désormais il faut nourrir toute cette chienlit à rien faire ou à tuer comme ceux qui arrivent par cargaisons entières dans l’indifférence générale d’un peuple anesthésié dans une société merdiatique apeurée,soumise, envahie et ruinée ….pitoyable enfer ….

  13. Avatarveilleur47

    voila les gens qui préparaient l’avenir de leurs enfants ! a la place de leurs gosses je leur ferai un procès a ces deux cons !

  14. AvatarMichel

    Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est con, on est con. Ces deux idiots ont fait les autruches et voila le travail. Ils se barrent, comme des culs terreux, au lieu de défendre leur quartier. Bande de cons ! Qu’ils soient encore heureux d’être encore en vie, ces pauvres imbéciles. Aucun soutien à ces débiles qui ne sont même pas naïfs. Les migrants, fallait pas les accepter et se faire respecter.

  15. AvatarMarvin

    Après avoir lu l’article, je n’irais pas plaindre ces deux cons bien pensants, qui n’ont certainement pas manqué de voter Jupitruffe en bons « castors » formatés qu’ils sont… mort aux cons!!! ce sont tous ces abrutis de kolabos babouchophiles de l’Usine à crétins et des syndicacas et autres kolabobos qui sont responsables de la chienlit actuelle… ces deux là sont vraiment cons de chez cons…car ils arrivent même à trouver des excuses à ces cloportes qui leur pourrissent la vie… ILS SONT INDECROTTABLEMENT CONS… une génération entière de « formatés » et lobotomisés par la bien pensance de gauche…vivement que tous ces cons soihante huitards disparaissent…Hélas, ils ont pondu des chiards encore plus serviles et politiquement correct…

  16. Avatarmac gyver

    Et ces deux gauchos, ont encore l’impudence de critiquer « la société » qui n’aurait rien fait pour les intégrer ? la faune des « banlieues » N’ EST PAS INTEGRABLE ! C’est clair ? De plus ,enseignant, +CFDT ,ils sont partie prenante, de cette société, dont ils sont les piliers ! Ce sont bien les idées gauchistes, qui nous ont foutu dans le bordel depuis 40 ans ! Ce sont des cons …congénitaux ! Ils se reproduisent avec leur logiciel défaillant ,et ne reconnaîtront jamais, qu’ils se sont trompés :des cons quoi, comme la majorité de cette populace ,qui vote toujours pour ceux qui les baisent !

  17. AvatarAuguste

    Je suis allé aux Minguettes il y a 20 ans pour accompagner mon papa à la clinique pour une opération de ses yeux . Je me suis promenais dans la citée et j’ai été étonné que l’on parlait déjà mal de cette citée . Elle est très bien faite , certains immeubles sont beaux et éloignés des un et des autres . C’est une citée aérée ,avec des arbres , platanes et autres et des commerces . Bref si on es des gens normaux , propres tout est fait pour vivre heureux . Dans nos centres villes comme à Lyon il y a beaucoup d’immeubles qui n’ont pas le confort de ceux des minguettes et de plus vous n’avez pas le bruit d’une circulation continue et polluante . Maintenant c’est les gens qui habitent cette citée qui donne une bonne image d’elle ou pas .

  18. AvatarAuguste

    On doit osé le dire et le faire savoir la population allogène qui vit dans la citée des Minguettes comme aussi ailleurs dans d’autres citées est incapable d’un vivre ensemble dans la propreté et le respect de l’autre .

Comments are closed.