Macron prépare une baisse des retraites de 25% !


Macron prépare une baisse des retraites de 25% !

.

Il va falloir encore plus d’euros pour aller chercher tous les étraners : les accueillir ; les loger ; les nourrir ; les blanchir -(ah ! bientôt faudra non pas supprimer cette prestation mais la terminologie ☺)-, les soigner ; les former ; leur payer les connexion téléphone et internet, voire le mobile ; les transporter ; les divertir accessoirement les cultiver….

Ouais ! des milliards d’euros que tout ça. Il va donc falloir racketter tous ceux qui financent, soit le Français lambda.

.

Parce que ce ne sont pas les grandes entreprises tenues par les copains de Macron qui vont payer. Macron continue de nous prendre encore et encore ce qui est à nous et le privatise !!!! Si, si messieurs dames ; notre dictateur privatise à tour de bras jour après jour. La semaine dernière c’était pour la privatisation de la FDJ que les députés anti-France se sont empressés de voter. Et tous les jours ce sont des dizaines de migrants que les troupes du dictateur français font entrer sur notre sol et tous les jours qu’elles signent pour nous dépouiller de territoires, d’entreprises , d’industries et de nos droits et libertés.

.

Bon ! pour en revenir à la politique folle du dictateurs français soutenu par sa garde rapprochée et ses troupes de collabos et son financement ; ces beaux parleurs, ces bien-pensants ont trouvé une idée géniale : «une baisse des retraites de l’ordre de 25%», Pas beau çà ?! Ils en ont de la chance ces décideurs d’avoir des idées de génie pareilles ; et comme ils doivent être contents tous les immigrés et immigrants attendus en pensant à cette troupe de collabos qui travaillent si bien pour eux !

Pour nous  le « sentiment » d’être malheureux ; le « sentiment » d’être dépossédés, le « sentiment » d’être déclassés par la mondialisation, le « sentiment » d’avoir peur de ne pas pouvoir assumer sa famille, le « sentiment » de plus pouvoir assurer sa survie ?!…

L’an dernier c’étaient le diésel et les centimes d’€ ; cette année comme l’avait annoncé Marine Le Pen lors de la campagne 2017 et l’européenne ; c’est le rouleau compresseur qui roule comme une Ferrari, et il roule sur nous. Elle avait dit que les retraites seraient touchées ; et je pense personnellement que ce n’est que le début, que le régime de retraite va disparaître et que chacun devra financer sa retraite, là aussi privatisation probablement.

Quels gilets, de quelle couleur va-t-il falloir sortir, puisque le gilet jaune a viré sa couleur ?

La suite ce sera quoi ? Que vont-ils gratter encore ?

.

Alors que les partenaires sociaux ont de nouveau rendez-vous à Matignon les 5 et 6 septembre pour parler réforme des retraites, le futur «système universel» inquiète certains observateurs, qui craignent une réforme injuste. L’économiste Henri Sterdyniak a livré son analyse à Sputnik et prévoit une baisse future des pensions.

Déjà 18 mois de discussions. Et ce n’est pas fini. Le futur «système universel» de retraite sera à nouveau le sujet des débats qui auront lieu à Matignon les 5 et 6 septembre prochain. Sera présent Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites, pressenti pour faire son entrée au gouvernement. L’accompagneront syndicats, patronat, mais aussi le Premier ministre Édouard Philippe.

Alors qu’Emmanuel Macron tient «à un grand débat» concernant ce chantier, qui doit incarner «le changement de méthode» suite à la crise des Gilets jaunes, il a également remis en question l’âge de départ à la retraite à taux plein à 64 ans, principale mesure du rapport de Jean-Paul Delevoye. Le locataire de l’Élysée dit préférer «un accord sur la durée de cotisation».

.

Du côté des syndicats, seule la réformiste CFDT est favorable au «système universel» voulu par la majorité. Les autres ne veulent pas d’un système unique par points, à l’exemple d’Yves Veyrier, numéro Un de Force ouvrière. Ce dernier ne voit «aucune raison de défaire» le cadre actuel, «qui garantit une retraite convenable». Pour Philippe Martinez, patron de la CGT, «il y a besoin d’améliorer ce système, mais pas de tout changer». Comme d’autres observateurs, il craint un système par points «injuste».

Sputnik France a demandé à l’économiste Henri Sterdyniak, officiant notamment à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), son avis sur la question. Pour lui, une telle réforme mènera à une baisse des pensions pour les futurs retraités. Entretien.

.

Sputnik France: Quel est l’objectif du gouvernement avec cette réforme?

Henri Sterdyniak: «On peut distinguer l’objectif affiché, qui est celui de passer à un nouveau système qui sera universel et plus contributif, de l’objectif réel, qui est celui de garantir que la part des retraites dans le PIB n’augmentera pas dans les années à venir. Le ratio retraités-actifs va obligatoirement évoluer à la hausse. L’objectif est donc de baisser progressivement le niveau des retraites, de l’ordre de 25% d’ici à 2050. L’avantage de passer à un nouveau système est d’accélérer la baisse des retraites.»

Sputnik France: Quel crédit accordez-vous à la volonté affichée du Président de la République de mettre en place «un grand débat», censé acter le changement de méthode du gouvernement après la crise des Gilets jaunes?

Henri Sterdyniak: «Pour qu’un grand débat puisse avoir lieu, il faudrait qu’il soit ouvert. C’est-à-dire que l’on accepte l’idée qu’il faudra peut-être augmenter les ressources du système. Donc accepter la hausse des cotisations et ne pas simplement se dire que le problème est de savoir sur qui va peser la baisse des retraites.»

Sputnik France: Plusieurs observateurs craignent un futur système par points, qu’ils jugent «injuste», notamment pour les classes sociales les moins aisées. Qu’en pensez-vous?

Henri Sterdyniak: «Un système très contributif risque de défavoriser les travailleurs manuels. Si le critère principal pour déterminer le niveau de pension est avant tout l’âge, cela pénalise les travailleurs qui ont du mal à se maintenir en emploi au-delà de 60 ans, soit à cause de l’usure physique, soit à cause de la désindustrialisation du pays qui fait disparaître des métiers et augmenter le chômage. Le risque avec le système envisagé est de favoriser des personnes qui peuvent plus facilement se maintenir en emploi et qui ont une longue espérance de vie, comme les cadres, au détriment des travailleurs à bas salaire.»

Sputnik France: La question de la pénibilité occupe une partie des débats…

Henri Sterdyniak: «C’est un problème majeur. Il existe des professions qu’il est difficile de pratiquer au-delà d’un certain âge. Je pense aux aides-soignantes ou aux routiers, par exemple. Il faudrait donc imaginer que pour ces professions, on puisse bénéficier de la retraite plus tôt avec des conditions correspondantes à celles dont ils auraient pu bénéficier en se retirant plus tard de la vie professionnelle. Mais visiblement, on n’en prend pas le chemin. Il faut voir ce que va donner la concertation. Dans l’idéal, il faudrait ouvrir des négociations dans les branches et les entreprises afin de baisser l’âge de l’accès à la retraite à taux plein pour certaines professions.»

Sputnik France: D’ici quelques mois, à quoi pourra s’attendre un jeune qui rentrera sur le marché du travail à l’âge de 23 ans?

Henri Sterdyniak: «Si l’on maintient la durée de cotisation requise à 43 ans, il aura sa retraite à 66 ans. Maintenant, la question est de savoir quelle sera dans 40 ans la situation du marché du travail, la pénibilité des différents emplois, etc. La crainte d’un niveau de retraite plus faible qu’aujourd’hui est légitime. Actuellement, la retraite en France est relativement généreuse, les retraités ont à peu près le même niveau de vie que les actifs. Si le projet du gouvernement passe, on peut s’attendre à un niveau de vie inférieur de 25% pour les retraités du futur. C’est préoccupant. En revanche, il faut rappeler que ce sont les jeunes d’aujourd’hui qui seront aux commandes dans 30, 40 ans et ils pourraient très bien décider de maintenir un niveau satisfaisant de retraite. Rien n’est inscrit dans le marbre.»

Sputnik France: Que préconisez-vous pour sauver le système des retraites tout en gardant une certaine justice sociale?

Henri Sterdyniak: «D’abord, il faut accepter l’idée d’augmenter un peu les taux de cotisation. Il faut maintenir des âges de départ relativement faibles pour les métiers pénibles. Cela devra se faire branche par branche. Il est également nécessaire de se donner des objectifs en termes de taux de remplacement. Le danger du système préconisé par le gouvernement est que ce dernier pourra fixer selon sa volonté la valeur du point d’année en année pour équilibrer le système. Cela veut dire que les travailleurs n’auront aucune garantie sur le niveau de leurs retraites, puisqu’il pourra baisser à la discrétion du gouvernement. La bonne réforme consisterait à se fixer des objectifs afin que les travailleurs avec un salaire moyen aient un taux de remplacement de l’ordre de 75%, quitte à augmenter les ressources du système.»

https://fr.sputniknews.com/france/201909031042035090-nous-nous-dirigeons-vers-une-baisse-des-retraites-de-lordre-de-25-selon-henri-sterdyniak/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.

Articles du même thême

22 thoughts on “Macron prépare une baisse des retraites de 25% !

  1. AvatarBubu

    qu’importe, ils sont encore des millions à le soutenir !
    il suffit de regarder les résultats des européennes dernièrement
    alors tant que les neuneus continueront d’avaler des couleuvres, cela continuera, c’est mathématique

    1. AvatarAlexcendre 62

      Bubu tout a fait ! autour de moi personne n’a compris et personne ne se retourne pour voir le sillon tracé , la com Macron marche très bien alors encore plus de merde jusqu’a ce que les gens comprennent .

  2. Charles Martel 02Charles Martel 02

    De toutes façons et quoi qu’on nous dise, français, Macron et sa bande de salopards vont nous baiser encore et encore. Comme dit dans cet article Macron a besoin de fric pour dorloter ses chers immigrants musulmans et pas question de faire payer ses copains banquiers et grands patrons. Macron se contrefiche totalement des français qui ont bossé toute leur vie et qui crèvent dans la rue, pour Macron et sa bande d’islamo-collabos seuls les nouveaux « français » arabo-africains musulmans comptent et il nous dépossède afin de bien soigner ce tas de parasites. Bien qu’il tente de dissimuler son plan machiavélique avec ses « grands débats » qui ne sont que de l’enfumage, car tout est déjà décidé, les français ne sont pas aussi cons qu’il le pense et je forme des vœux pour que ça lui pète à la gueule à ce traitre. Je souhaite vivement que cette bande d’ordures se fassent foutre dehors par le peuple français, ce peuple sur lequel ils crachent et chient chaque jour!

    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Bonjour @Charles Martel 02 ;

      – » De toutes façons et quoi qu’on nous dise, français, Macron et sa bande de salopards vont nous baiser encore et encore. « –

      Malheureusement c’est hélas vrai ! Et non seulement par sa dictature, mais par sa com, et les élections qui ne sont pas réellement l’expression démocratique mais bien une comédie, un jeu de PARRAINS des pouvoirs mafieux et totalitaires. Merckel vient de réaliser ce que je commentais encore il y a quelques jours ; à savoir : que il y a déjà bien longtemps que ni la France, ni l’Europe sont en démocratie mais dans une dictature supra nationale. Le troisième ou quatrième Reich, comme on voudra l’appeler, car le Reich n’est pas mort, a toujours les manettes et c’est lui le coeur, le cerveau et les reins de l’UE. Ce Reich de 2019 est donc à l’oeuvre et livre une guerre féroce contre les nationalistes et la souveraineté des Nations. Tatie Merckel a lancé l’offensive bellique contre l’Italie et Salvini, je savais que ça allait terminer comme cela. Les européistes veulent que « leur projet », comme dirait Macron, se réalise dans son intégralité et vite de façon à ce que les peuples ne puissent plus réagi contre cette soumission politique, qui correspond en effet à un projet ancien qui remonte bien au-delà des Ière et 2ème guerres mondiales.

      L’UE s’est battit sur la trahison, le mensonge, la manipulation, à l’insu du plein gré de beaucoup. Les peuples sont mis devant le fait accompli par les manoeuvres mafieuses des politiques véreux et traitres. Les peuples européens sont asservis parce que les traîtres, politiques, médias et grand patronat ont mis la main sur leur pays pour le vendre à l’UE. Ce monstre est une construction idéologique politique mafieuse d’asservissement insatiable ; elle avale toutes les nations européennes et se lance vers l’Afrique avec la même avidité, les mêmes pratiques les mêmes mensonges, les mêmes appeaux. Les peuples sont pris dans cette toile d’araignée gigantesque et résistante et ne peuvent en sortir. Pas un seul peuple, pas un seul pays, pas une seule nation peut s’en extraire légalement ou pas, article « x » ou pas. Seules les armes réaliseront cet exploit si les peuples se réveillent et se liguent ; et encore, parce que pendant que nous pinaillons, que nous philosophons…. l’UE bunkerise son projet et quant à nous, Macron déconstruit complètement la France, la dépouille en vue de sa disparition ; il entreprend de nous désarmer totalement sur tous les plans ; qu’allons nous défendre et comment et avec quoi ? La situation est plus que critique.

      Mais ils vont se faire avoir sur la corde. Les musulmans sont extrêmement nombreux et leur population en France augmente quotidiennement. On va passer du Reich à la Oumma et les membres du Reich seront baisés comme ils ont baisés les peuples européens.

      1. Charles Martel 02Charles Martel 02

        @ Marcher sur des Oeufs
        Excellente analyse de la situation, rein à dire.. Nous sommes bouffés par la oumma car réduits à la quasi impuissance par tous ces politicards vendus et cette Europe de merde et oui, ça se retournera contre eux. Et parfois je tente de m’imaginer ce qui risque d’arriver quand la France et ses institutions seront dirigées par un président mahométan (ce qui est très probables au train où vont les choses), sachant que notre pays est doté de l’arme nucléaire…..

        1. François des GrouxFrançois des Groux

          Bonjour,

          « Un président mahométan »… C’était la prédiction de Houellebecq dans « Soumission »…

          1. Charles Martel 02Charles Martel 02

            Bonjour,
            Prédiction qui a tout son sens vu que démographiquement on est en train de se faire totalement submerger

            http://resistancerepublicaine.com/2019/09/04/bourdin-a-bardella-le-prenom-jordan-est-il-plus-francais-que-mohamed/

            Et quand tout ce beau peuple votera poussé aux urnes par les gauchiasses islamo-collabos, les mahométans accèderont aux plus hauts postes de l’état en toute légalité y compris à la magistrature suprême. Et là ce sera la fin de tout..

    2. Avatarraoul

      Bien dit! On ne peut pas être plus clair! Mais le pire, c’est que ce sont les gens comme vous et moi qu’on fustige, ou fustigera, pour avoir eu le front de dire les vérités qu’ils refusent d’entendre et de rendre publiques. On dit que certains étrangers venus habiter en France sans jamais y avoir travaillé toucheraient une retraite et toutes les aides sociales. Il serait intéressant de chiffrer tout ça au niveau du pays pour voir combien ça nous coûte. Ainsi que les fraudes à la sécu et la CAF. Car si il y en a pour eux, il y en a AVANT pour nous et nos retraites!!!!!

      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonjour @Raoul ;

        Et en plus, ces centaines de milliers qui sont autorisés à percevoir les prestations sociales SANS ÊTRE DOMICILIÉS en France ; tout est envoyé au pays. Certains d’entre eux ne sont venus que pour obtenir la prestation et sont repartis aussi sec jouer les riches au bled. Sont-ils coupables ? Y-a-t-il fraude ?

        S’il y a fraude c’est l’État français qui a organisé cette évasion fiscale et le pillage des prestations sociales, desquelles certains français se trouvent privés ou en ont bien peu car on leur a pris pour donner à des étrangers qui n’ont jamais cotisé et font profiter de cette manne financière leur DOUX PAYS où ils se la coulent douce.

        1. Avatarraoul

          Bonjour Charles Martel 02. Exact! Le plus scandaleux est que le peuple n’est jamais mis au courant publiquement du coût certainement exorbitant de tout ça. Et ce n’est pas tout: dans ma ville, en moins de 5 ans, j’ai vu de grosses usines fermer ou dégraisser considérablement: désormais, à ce que vous citez, il faudra rajouter la fuite massive de nos emplois vers les pays de l’est. Tout ça avec la bénédiction de Macron et de l’Europe! Ainsi, on leur donne nos emplois, mais eux que nous apportent-ils pour l’instant? Ou sont les usines Tchèques ou Polonaises en France? Ou sont leurs investissements dans notre pays? Bientôt, hormis des emplois au rabais dans les services, il ne nous restera plus rien! Et on se battra comme des pitbulls sur un morceau de viande pour pouvoir travailler! L’autre jour, j’ai entendu un journaliste sur Europe 1 (je crois), dire: « On ne peut pas ignorer les pays de l’est qui ont eu la « bonté » de rentrer dans l’Europe. Ou un truc dans ce genre. Ah bon? Maintenant ce sont eux qui nous auraient fait une fleur en y rentrant?
          Que voulez-vous faire quand vous entendez ça?
          On peut ne pas aimer nos voisins Anglais, mais eux au moins, ils ont visiblement compris que l’UE, ça pue! Et pas qu’un peu!

  3. AvatarChristian Jour

    macron est toxique, il détruit ou pourri tout ce qu’il touche. C’est un poison violent. Voter pour lui c’est du suicide.

    1. Avatardurandurand

      Bonjour Christian Jour , oui on peut le dire que monarc est un actif toxique , et que font les banques quand ils ont des actifs toxiques ? ils s’en débarrassent , c’est ce que nous devrions faire , ce salopard avec son projet sur les retraites ,il va mettre des millions de retraités dans la misère totale , ce con veut nous renvoyer au moyen age ou les petites gens travaillaient jusqu’à la fin de leur vie pour pouvoir subsister .D’ailleurs c’est déjà le cas puisque des retraités reprennent un boulot pour joindre les deux bouts .
      A BAS monarc !

    1. Charles Martel 02Charles Martel 02

      @ cavasse
      Vous aurez moins qu’un algérien qui n’a jamais versé un kopeck en France, qui débarque chez nous et qui se trouve gratifié d’à peu près 800 Euros mensuels, sans compter les soins gratuits, les transports gratuits, le logement, l’eau et l’énergie payé par la CAF ou autres organismes d’assistance réservés aux étrangers. C’est ça la pourrie de justice sociale à la française : tout pour les parasites étrangers et de moins en moins pour les français qui ont bossé et payé toute leur vie!!

      1. AvatarAlain Bobo

        Si les français ne se soulèvent pas, c’est qu’ils apprécient et sont très contents de leur sort !
        Moi par exemple, avec ma Twingo, ma 3è femme et 11 enfants je suis très content, seulement, hier mon voisin le barbu a sorti son couteau et failli poignarder avant d’égorger quelqu’un dans la rue parce qu’il s’était garé mal, il a été menotté par la police emmené au poste, resté là bas 3 heures et revenu, à part ça tout va bien ! Il faut accepter certains incivilités par ces pauvres immigrés, car ils ont de difficultés à s’adapter à nos mini jupes, tatouages, bises, camps naturistes et que sais-je encore, c’est tout.
        Si nous sommes pas tolérants avec si peu, comment nous pourrions accueillir encore 10 millions de migrants munis de couteaux, je me le demande !

  4. AvatarStephane

    Allons arrêtez de dire des bêtises un président français mahomethan vous me faites bien rire jamais cela n,arriveras vous insultez notre futur Émir mécréants !!!

  5. Avatarraoul

    Bon, en gros je suis plutôt d’accord avec les commentaires qui précèdent…Il resterait ainsi encore des gens lucides dans ce pays, que moi même depuis plusieurs années, je qualifie de pays de merde? C’est rassurant, mais je crains que nous ne soyons pas assez nombreux….
    Jamais dans toute mon existence je n’ai autant détesté un président que celui-là et autant essayé de « militer » contre lui et sa clique. Et pourtant, il y en a eu des mauvais (Chirac, Hollande) avant lui. Mais comme lui, jamais….
    Le voici ce parangon de mépris et de suffisance qui s’attaque désormais et comme prévu à nos retraites.La majorité des français ne semble pas se rendre compte de ce qui va leur tomber sur la tête, et quand ils auront enfin compris, voyant le montant net au bas de leur fiches, il sera trop tard. Ils pourront alors pleurnicher….dans le vide…
    Je n’accepte pas et n’accepterai jamais de devoir « hériter » d’une retraite misérable (moi et d’autres) après une vie passée à travailler péniblement, avec des horaires à rallonge, dans le froid en hiver et le chaud en été, à porter des charges lourdes dans des immeubles sans ascenseurs, le tout en courant sans cesse. J’estime avoir dûment mérité ma retraite à taux plein, et sans années supplémentaires à leur donner encore (deux avec Sarkosy, c’est assez!)
    La future réforme, portée par Mr Delevoye, est parfaitement inique, le tout, sous le fallacieux prétexte de « plus de justice et d’égalité », soit: 1000 euros pour tout le monde. Ou est la justice pour ceux nés à partir de 1963 et qui se verront arbitrairement soumis au régime à points par rapport à ceux nés avant et qui bénéficieront de l’ancien régime? Ou est la justice pour ceux qui ont commencé à travailler dans les années 1980 à 42 h légales par semaines, mais plus souvent, 70 ou 80, dont les heures supplémentaires n’étaient pas payées,c’était ainsi à l’époque…
    La question est la suivante: pour Macron, les politicards de tous bords, les riches, ses amis patrons, les hauts commissaires, etc…tous ces blindés de fric, la retraite, au nom de la justice et de l’égalité, sera t’elle aussi de 1000 euros? Car quand on veut de la justice et de l’égalité, on commence par soi-même!
    Je n’ai jamais voté pour ce type, et aux dernières élections, j’espérais vivement que lui et son parti infâme se prendraient une belle claque. Peine perdue, il a fait encore un trop bon score, preuve inouïe de la crétinerie et de l’aveuglement des français.
    J’ai lu quelque part qu’il pourrait même devenir le « représentant » de cette Europe fétide à la place de Merkel. Pour le coup, je préférerai encore Poutine ou Trump à cet imbu prétentieux qui crache sur son peuple et ceux qui ont travaillé et travaillent encore dur.
    Car vous comprenez: Bruxelles, dont il est un des sbire les plus dévoué, demande des efforts, des économies, que la France se mette au niveau des Polonais, Tchèques, ou Roumains. Bref, que ses ouvriers et employés travaillent 80 heures par semaines de 7 jours, pour 250 euros par mois, et jusqu’à 80 ans. Bon, j’exagère, quoique…Pourtant, lors du référendum pour entrer dans l’union européenne, la majorité avait bien voté contre dans ce pays? Aurait-il oublié ça?
    Puis, soyez compréhensifs: à l’heure de la mondialisation galopante, il faut bien aussi se mettre au niveau des Chinois, des Hindous, des Éthiopiens, etc…Car nous ne sommes plus compétitifs.
    Plus tard, lorsque cette triste humanité aura exploité et essoré tout ce qui peut l’être sur terre, et que la colonisation inter-galactique aura débuté, on demandera à nos descendants de se mettre au niveau des Martiens, puis des Saturniens, etc…Mais il y aura plus de chance que tout ces beaux exploiteurs nous laissent crever sur une planète sans eau et sans nourriture.
    D’ailleurs, je pense que Macron est un Allien: ben oui, il faut forcément venir d’une autre planète pour penser qu’aujourd’hui en France, et par les temps qui courent, 1000 euros puissent être suffisants pour vivre: le vérité, c’est que c’est 1000 pour survivre très difficilement, 1500 pour survivre, 2000 pour à peu près résister, 2500 pour bien vivre, et 3000 pour être à l’aise. Comme vous pourrez certainement le constater on est loin du compte pour la grande majorité des gens. Sauf eux…
    Restent, en ce qui me concerne, un immense sentiment de lassitude et d’écœurement quand je les vois œuvrer « pour notre bien ». On pourrait rêver qu’ils autorisent l’auto-euthanasie (une bonne piqure comme pour les animaux), on partirait ainsi rapidement et sans souffrances, avec la satisfaction de ne pas leur coûter trop cher en frais retraites. Je suis sur que l’idée plairait bien à ce gouvernement, mais bon, déontologiquement…
    Enfin, subsistent encore deux faibles lueurs d’espoir: qu’ils se prennent une claque mémorable aux élections municipales, puis aux présidentielles qu’ils se fassent virer comme des malpropres. Mais ça….

Comments are closed.