Interdire aux musulmans de zigouiller les mécréants, c’est de l’islamophobie !


Interdire aux musulmans de zigouiller les mécréants, c’est de l’islamophobie  !

.

I Selon le Coran, critiquer le terrorisme islamique, c’est islamophobe

Le Coran dit : « Je vais jeter l’effroi dans le cœur des mécréants. Frappez-les au-dessus des cous et frappez-les sur chaque bout des doigts. Ce, parce qu’ils ont désobéi à Allah et son messager. » (Sourate 8 – Le Butin, versets 12-13).

Jeter l’effroi dans le cœur des mécréants ou inspirer la terreur par la menace, la torture, le viol, les décapitations, les crucifixions, c’est tout ce qu’il y a de plus halal.

.

La terreur islamique va crescendo, il y a plusieurs degrés de l’infra-terrorisme, en passant par le terrorisme sourd, le terrorisme avéré, le terrorisme explosif qui cherche à détruire et à marquer l’opinion :

sentiment de gêne, pas de bonjour, pas de politesse ou politesse forcée

sentiment d’hostilité diffuse : mauvais regard, moquerie, attitude provocante, bruit, musique,

approche agressive : « vas-y t’as pas une cigarette, steuplé », « eh mademoiselle, t’es trop belle, tu viens chez moi boire un café »,

« Sale pute » ou « sale raciste » ou « sale Français »,

petite tapes, petites poussettes, coups de poing, vol, humiliation

agressions physiques hyperviolentes, viols, coups de couteau à un ou plusieurs sur le sale kouffar, le sale blanc, le sale chrétien, le sale négro, le sale pédé, le sale juif. (= acte terroriste)

attentat terroriste au cri d’Allah akbar

.

La différence entre les deux derniers degrés de terreur islamique réside dans la publicité ou non de la chose.

On appellera acte terroriste toute agression physique d’un musulman sur un non-musulman motivée en tout ou en partie par sa foi islamique et sa haine du non-musulman.

On appellera attentat terroriste tout acte terroriste qui fait l’objet d’une publicité volontaire de la part de l’auteur (ne pas se cacher, mettre en scène, crier Allah akbar, tuer le maximum de personnes le plus atrocement possible, viser des lieux et personnes symboliques ou importantes, revendiquer dans une lettre, prêter serment à une organisation islamique.

.

Parfois un attentat terroriste est considéré comme une banale agression d’un quidam sur un type. Ce n’est même plus un acte terroriste, juste un acte, un événement qui concerne deux personnes indifférentes à un endroit qui se trouve être telle rue de tel quartier de telle ville : Mardi soir, un homme a tué un homme dans la ville Truc, jeudi dans le quartier Machin de Chose, une femme a été violée par trois hommes.

.

Quand l’agression est révélée au grand public comme c’est le cas du récent attentat anti-musulman de Villeurbanne et qu’il ne peuvent la passer sous silence, les politiques et médias islamophiles excellent dans l’art de tordre la vérité pour blanchir l’islam. Ils essaient même de faire passer pour haineux et intolérants ceux qui s’indignent du terrorisme islamique et de la haine musulmane envers les mécréants et pour victimes de cet attentat commis par un musulman la communauté musulmane qui va souffrir de la mauvaise réputation mais aussi de la récupération odieuse des méchants fachos islamophobes.

.

Les musulmans également sont très habiles à dédouaner l’islam de la terreur islamique tant qu’ils ne sont pas en position de force absolue. Ce mensonge autorisé pour laver l’islam de tout soupçon en attendant l’heure de déclencher le djihad ouvert pour convertir de force les non-musulmans ou massacrer ceux qui refusent la soumission à Allah s’appelle la taqyia.

Des centaines d’agressions se soldant par des meurtres ou des blessures graves et des handicaps à vie ne sont pas considérés comme des actes terroristes, encore moins comme des attentats terroristes.

.

Et pourtant, sur le grand nombre de crimes non répertoriés dans la liste officielle des attentats terroristes, il est avéré qu’il y en a une très grande partie qui sont des actes terroristes de musulmans sur des non-musulmans. Voir la carte interactive des faits divers réalisée par @fanix8888.

Plus de 5000 blessés, plus de 620 Morts en 2019. Il s’agit juste de voir la réalité en face et arrêter de se voiler la face.

 

 

Toute cette terreur ne requiert aucun déséquilibre ( voir note sur les déséquilibrés en fin d’article) , aucune consommation de drogue ou d’alcool, aucun état émotif fort. Ces facteurs la favorisent sans aucun doute, mais ce ne sont pas eux qui la créent ni qui l’animent réellement.

.

Et donc, pour en revenir à notre histoire, ce terrorisme sourd ou explosif à l’égard du non-musulman est tout simplement exigé du musulman par l’islam dans le dal el harb. Du point de vue islamique, c’est le fait de ne pas vouloir faire triompher sa foi islamique sur la mécréance qui est un déséquilibre et un péché.

Le dar el harb est le pays de la guerre, le pays où l’islam n’est pas encore maître des lois et où il faut que le musulman impose l’islam par tous les moyens, y compris par la terreur, y compris en pillant les non-musulmans pour amasser du butin (racket, vols à main armée, escroquerie, agression, pickpocket, cambriolage…).

Au début, quand l’islam est faible, le musulman doit user de dissimulation pour ne pas afficher ses intentions prédatrices et génocidaires sur le peuple de souche. Par contre, une fois bien installé, une fois sa supériorité démographique bien établie, le djihad peut être déclarer de manière ouverte. Entre ces deux extrêmes, on passe d’une terreur nulle à une terreur explosive et affichée.

 

 

Les terroristes n’interprètent pas mal le Coran. Il est écrit dans le Coran de tuer les non-musulmans. Les partisans de la laïcité qui défendent l’islam n’ont jamais étudié le Coran. Le Coran et l’islam sont la racine principale du terrorisme. (Taslima Nasreen, ex-musulmane bangladaise)

.

Donc critiquer le terrorisme islamique commis par des musulmans, c’est islamophobe. C’est quasiment le discours des médias, des politiques et des musulmans. C’est limite si la victime a le droit de se plaindre car elle risquerait de porter atteinte à l’islam rien que par le fait qu’on s’apitoie et donc qu’on accuse un musulman.

La classique inversion des valeurs par les gauchistes !

 

 

II Mahomet a dit : « J’ai vaincu par la terreur.« 

Critiquer les haddith-s, c’est islamophobe….

 

C’est un hadith sahih relaté par Bukhari (4.52.220). Comme ce hadith ou récit sur Mahomet est relaté dans le Sahih Bukhari, il est considéré comme authentique et donc impossible à rejeter pour un musulman sunnite sous peine d’apostasie, et l’on sait que l’apostasie, sortie de l’islam, est condamnée à mort.

D’après Abou-Horaira, l’envoyé de Dieu a dit : « Je suis envoyé avec les plus courtes expressions avec le sens le plus large, et j’ai vaincu par la terreur (battu dans le cœur de l’ennemi). Pendant mon sommeil, les clefs des trésors de la terre m’ont été apportées et ont été placées dans ma main. Abou-Horaira ajouta : « L’Envoyé de Dieu est parti et maintenant, vous autres, vous extrayez ses trésors. »

Voici une déclaration qui exaspère les musulmans. Non parce qu’elle viendrait, selon tous les érudits islamiques, de la bouche de Mahomet ; ni même parce que leurs parents leur ont inculqué une telle religion ; mais bien parce que cette déclaration est utilisée par les non-musulmans, ou pire encore, les ex-musulmans, pour montrer à quel point l’islam pose problème.

.

C’est l’un des phénomènes symptomatiques – et singuliers – de l’islam. Quand on prétend que les terroristes islamiques sont des êtres abominables, les musulmans se gardent bien de le confirmer. Par contre, ils vous qualifient au passage de raciste ou d’islamophobe, voire de semeur de haine puisqu’il va de soi que ces terroristes suivent une version pervertie de l’islam.

« D’ailleurs, disent-ils, on trouve aussi de tels textes dans la Bible, même au sein du Nouveau Testament. Voyez par exemple les versets 34-36 du chapitre 10 de Matthieu : 10.34 Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. 10.35 Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; 10.36 et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison. Par conséquent, il faut toujours examiner les choses dans leur contexte. Si ces passages bibliques sont extraits de leur contexte, on aboutit au même résultat qu’avec le Coran et le Hadith. Tentez l’expérience ! »

.

Nous nous efforcerons donc ici de replacer « dans son contexte » le hadith de Mahomet mentionné ci-dessus, au moyen des 10 événements les plus « remarquables » de sa vie.

Nos sources sont uniquement islamiques : elles ne sont donc a priori pas islamophobes, comme nous l’avons déjà détaillé dans notre chapitre « Comment étudier l’Islam« .

Nous invitons les musulmans à réaliser les mêmes exercices intellectuels et de replacer dans son juste contexte la déclaration de Jésus relatée par Matthieu.

.

Le contexte : les 10 cas les plus « remarquables » de la vie de Mahomet sont des meurtres sordides, des tortures, des génocides, des viols, bref des exemples de terreur venant confirmer le hadith, et non l’infirmer. La tentative de prestidigitation « il faut regarder le contexte » s’est soldée par un échec majeur.

 

– Umm Qirfa  http://www.exmusulman.org/umm-qirfa.html

– Le Génocide sur les Bani Qurayza  http://www.exmusulman.org/genocide-bani-qurayza.html

– Le Berger borgne  http://www.exmusulman.org/le-berger-borgne.html

– Abu Afak  http://www.exmusulman.org/abu-afak.html

– Asma Bint Marwan  http://www.exmusulman.org/asma-bint-marwan.html

– Deux chanteuses  http://www.exmusulman.org/deux-chanteuses.html

– Ka’b Bin Al-Ashraf  http://www.exmusulman.org/ka-b-bin-al-ashraf.html

– Huwayyisa et Muwayyisa  http://www.exmusulman.org/huwayissa-et-muwayissa.html

– Kinana et Safiya  http://www.exmusulman.org/kinana-et-safiya.html

– La mosquée de l’opposition  http://www.exmusulman.org/la-mosqee-de-l-opposition.html

.

La conclusion de tout cela, c’est que critiquer le terrorisme islamique, c’est islamophobe. Non seulement c’est la parole d’Allah dans le Coran, mais c’est la parole de Mahomet dans un hadith sahih du recueil de Bukhari.

Le terme « islamophobie », terme-piège inventé par les Frères musulmans et repris par tous les pays musulmans pour empêcher la critique de l’islam dans les pays occidentaux et non-musulmans, se referme sur eux.

.

On peut faire un raisonnement analogue pour plein d’autres choses :

Critiquer le viol commis par un musulman sur une non-musulmane, c’est islamophobe

Critiquer l’esclavage, c’est islamophobe

Critiquer le racisme anti-noir des musulmans arabes ou maghrébins, c’est islamophobe

Critiquer le mariage infantile et le viol de petites filles de 9 ans, c’est islamophobe

Critiquer la lapidation, l’excision, la torture, la crucifixion, c’est islamophobe

Critiquer le massacre sanguinaire des animaux, c’est islamophobe

Critiquer la haine des non-musulmans et le droit de les massacrer pour leur inspirer de la terreur afin qu’ils se convertissent de force à l’islam, c’est islamophobe.

.

Note : et les déséquilibrés, alors ? 

Une remarque ici sur le terme de déséquilibré : un musulman croyant à l’islam et importé dans nos pays ressemblera très fortement à un déséquilibré pour nous.

Mais lui également va nous considérer comme des déséquilibrés qui ne couvrons pas nos femmes, qui ne les battons pas lorsqu’elles nous répondent, qui avons l’audace satanique de ne pas croire au Coran, qui mangeons du porc, buvons de l’alcool, qui sommes des porcs, qui empêchons la construction de minarets dans les villes, ce qui empêche l’appel à la prière répandu à coup de mégaphone.

.

La psychiatre syrienne Wafa Sultan a d’ailleurs intitulé un de ses livres L’islam : La Fabrique de déséquilibrés.

la-bonne-2

 

 

 

Une des manifestations dans le monde musulman ou dans les grandes villes d’Europe, suite à la publication des caricatures de Mahomet par le journal danois Jylland Posten.

1. Tuez ceux qui insultent l’islam

2. Europe, tu vas payer. La démolition est en route.

3. Décapitez ceux qui insultent l’islam

4. Massacrez ceux qui se moquent de l’islam

5. J’arrive pas à lire sauf mujahideen (guerrier du djihad)

6. Europe, tu vas payer, ton extermination est en route.

 

Les musulmans afghans, pakistanais, somaliens, soudanais, érythréens, irakiens, syriens, palestiniens, nigérians viennent de pays où il est possible, parfaitement normal et autorisé qu’un musulman ou un groupe de musulmans tue à mains nues, à coups de machettes ou à coups de pierres un homme juste parce qu’il a cessé de croire au Coran, où il est possible et parfaitement légal de battre et violer, seul ou à plusieurs, une femme qui ne porte pas le voile.

.

Dans les autres pays musulmans ou à forte composante musulmane, Algérie, Maroc, Tunisie, Égypte, Liban,  c’est moins grave, car ce n’est pas 90 % de la population qui pense comme ça, seulement 20 à 50 %.

.

Donc laisser venir ici, en France, un homme qui a des telles croyances constitue automatiquement un danger mortel pour la population non-musulmane, un danger présent et un danger futur car il va embrigader d’autres personnes et il va servir de point d’accroche pour faire venir d’autres membres de sa famille ou de son village. Il aura aussi peut-être des enfants avec une, deux, trois, quatre femmes. L’État français doit être donc tenu pour responsable de tous les crimes commis par des migrants musulmans en France dans les 200 prochaines années.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’excuse du déséquilibre est utilisée par les criminels pour tuer tout son saoul sans subir la peine de prison puisque jugé irresponsable…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


9 thoughts on “Interdire aux musulmans de zigouiller les mécréants, c’est de l’islamophobie !

  1. AvatarPeter Wardein

    En ce qui concerne la parole de Jésus « Je ne suis pas venu apporter la paix mais l’épée », on ne peut que conseiller de se référer à la magistrale interprétation de l’épisode évangélique du possédé et des cochons dans « Trois fureurs » de Jean Starobinski. L’analyse de Starobinsni à été reprise et développée par René Girard, auteur dont on ne dira jamais assez de bien à mon avis, même s’il s’est fait taper dessus par l’époustouflant Bernard Dubourg dans « L’invention de Jésus ».

    1. Olivia BlancheOlivia Blanche

      à P. Wardein : que voulez-vous prouver au juste ? Vous êtes en train de nous opposer Jésus à Mahomet ? Vous les mettez en concurrence ? En sortant une parabole de Jésus de son contexte vous induisez le doute.

      1. AvatarPeter Wardein

        J’essaie de prouver que l’épisode du possédé ne constitue pas un message violent de l’Evangile, mais tout le contraire: un appel au renoncement à la violence sacrificielle. Et je n’ai absolument pas l’intention de mettre Mohamed sur le même plan que Jésus.

  2. Avatarhollender

    A bientôt 72 ans et bien en forme, je n’ai plus grand-chose à perdre.
    J’ai pris des coups de gourdin en Arabie saoudite. Menacé avec une Kalachnikov dans les cotes… Etc
    Travaillé au Yémen ou nous avons eu trois chauffeurs tués, le camp dévasté etc.
    Celui qui touchera un cheveux de mes enfants, petits enfants ou amis très chers signera son arrêt de mort !
    Et je n’en aurai rien à foutre des conséquences. Si je tombe, un ami prendra ma place……j’espère

  3. AvatarAlain

     causes de ce phénomène ont été étudié, il ne s’agit pas d’humains à part entière 🤔 Je sais c’est dur à entendre 😪 C’est un sujet absolument tabou en France, mais le reste de l’occident sais, il est temps d’en parler, n’en déplaise à certains. Les mariages consanguins entre cousins germains dans les populations musulmanes représentent une très forte proportion des unions : de 25 à 80 % selon les pays et les régions. Les enfants issus de ces mariages se marient dans les mêmes proportions avec des cousins germains et ce, depuis le VII° siècle de notre ère. Le résultat est désastreux, mais alors que dans le monde musulman, ce sujet est discuté par les médecins et les avertissements sont clairement émis pour tenter d’enrayer ce phénomène ; à l’Ouest, en Europe, il est totalement interdit d’en parler. Le sujet de la consanguinité des populations musulmanes est tabou, tout comme le fait de se poser des questions sur l’impact sociétal de ces pratiques mi-religieuses, mi-sociétales. Le prophète Mahomet a lui-même épousé une de ses cousines et selon le Coran, Allah permet les relations sexuelles entre cousins (Coran 4 :23-24). La Sharia, la loi islamique, insiste sur cette manière de contrôler les membres de la famille, particulièrement les filles en les mariant dans le cadre familial. C’est une question 《d’honneur》 et de 《 respect 》 de la famille. 😳… Au fil des siècles, les effets de ces mariages consanguins pèsent très lourdement sur la société. Selon Lise Egholm, directrice d’école depuis de nombreuses années dans le quartier musulman de Nørrebro à Copenhagen (Danemark), il faut dénoncer cette pratique des mariages entre cousins chez les musulmans et le silence qui entoure ce problème : au Danemark, les migrants non-européens sont 300 fois plus susceptibles d’échouer aux tests d’intelligence (QI) de l’armée danoise que les Danois de souche. Musulmans Danois : peut-être le retrait communautariste est-il également dû pour partie, à un sentiment d’infériorité qui raidit les communautés musulmanes, parlant en permanence d’honneur et de respect En matière de production d’études scientifiques, le monde islamique ne publie qu’un dixième de la moyenne mondiale. La priorité donnée à la religion sur la connaissance est une des raisons pour lesquelles – le chiffre est impressionnant – moins de livres ont été traduits en arabe sur le dernier millénaire que de livres sont traduits en espagnol chaque année. L’arriération mentale (Quotient Intellectual de moins de 69) chez les enfants issus de mariages consanguins est 5 fois plus importante. En moyenne, le QI est de 10 à 15 points inférieur. L’empathie et autres qualités sociales sont moins développées. En sus du problème de QI relativement faible, le risque de maladies d’ordre génétique est nettement plus élevé. C’est la cause d’handicapes, de maladies et d’une espérance de vie réduite. Les statistiques officielles et les recherches sur les pays arabes montrent une consanguinité qui atteint 70 % au Pakistan, 67 % en Arabie saoudite, 64 % en Jordanie, au Koweit et dans les pays du Golfe, 40 % en Libye, 39 % en Tunisie, 33 % en Egypte, ou 25 à 30 % en Turquie (Reproductive Health Journal, 2009 Consanguinity and reproductive health among Arabs.) En Europe, l’État a très tôt pris conscience du problème : Les mariages consanguins entre cousins germains sont interdits, sauf dispense par l’Église. Par contre, en France comme en Belgique, les mariages civils entre cousins germains sont autorisés sans problème. On ne peut donc reprocher à une communauté donnée de pratiquer ce type de mariage. Mais en Belgique, les mariages entre cousins germains restent heureusement rares dans la population « de souche ». En 1959, c’était moins d’ 1 %. Il n’en est pas de même dans les populations musulmanes l’arératièration mentale de ces populations est catastrophique.

Comments are closed.