Pierre Cassen : tué à 19 ans par un Afghan : la faute aux Identitaires ! (video)


Pierre Cassen : tué à 19 ans par un Afghan : la faute aux Identitaires ! (video)

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Pierre Cassen

Fondateur de Riposte laïque


10 thoughts on “Pierre Cassen : tué à 19 ans par un Afghan : la faute aux Identitaires ! (video)

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Mais oui, il n’y a pas de fous d’allah, il n’y a pas de terroristes ou d’assassins islamistes, tout ça n’est qu’une invention des « sales fachos » qui ont le malheur d’aimer leur pays, leurs traditions, leur culture (dont Macron nie l’existence). Il n’y a que des « déséquilibrés » désormais, et comme le dit si bien Pierre Cassen, tout ces assassinats au nom de la religion de paix et d’amour, c’est de la faute uniquement des identitaires.. Qu’on se le dise….

    Et je ne serais pas surpris que dans quelques temps des messages officiels émanants de nos ministère dhimmis conseillent fortementet sans aucune vergogne aux femmes de sortir emburqinées et aux homme de se laisser pousser la barbe afin de ne pas être ciblés par les adeptes de la religion de paix et d’amour…

  2. AvatarFomalo

    Ha, Pierre Cassen, vous faites fort dans la dérision (le cynisme? l’ironie??).!
    Je pense que tous les lecteurs pourront se référer avec profit au long récit d’ Anne Lauwaert d’hier ou avant hier avec son aimable famille pakistanaise et son guide de montagne .. et son ami Sayed s’étant exportés en Suisse. Elle pose des questions primordiales que les politiques avides de voix ne poseront jamais. (Il n’y a qu’à entendre B. Griveaux ce matin et depuis deux semaines ses adversaires affidés sur le rôle du maire de la capitale de la France à partir du printemps prochain).
    Pastèques déjà blettes, cupidité d’une verdeur frelatée issue de la maqueronnerie, la tuerie jugée non- terroriste d’un malheureux visiblement « perché »-suivant les termes d’un témoin affligé,lui, d’un accent de gône vraiment très prononcé- tout ça à l’aune de la condamnation de ces criminels identitaires, doit tout de suite nous faire réfléchir. Et bon, pour le voltairien malgré les temps difficiles, je vais envoyer un petit chèque de soutien, en mémoire de notre culture persistante qui va en avoir besoin d’ici l’hiver et le premier trimestre 2019. A dieu vat!

  3. Avatarjojo

    Encore un desequilibre…………………
    Normal, des ONG , en commerce avec les passeurs, vont les chercher en face de la Libye
    Et au lieu de les redeposer en Libye ou Tunisie, ils font des traverses pas possible pour venir nous les fourguer

  4. François des GrouxFrançois des Groux

    A 15h, sur le site du Point, « l’attaque au couteau » a complètement disparu de l’actualité : hop, aux oubliettes le déséquilibré !

    En premier : mort de Marcel Ledun (« Bonne nuit les petits »)

    En second : un « féminicide » de plus (à Cagnes-sur-Mer)

    En troisième : le pape coincé dans l’ascenseur et en retard de 7 minutes

    Bonjour les priorités !

  5. Avatarclaude t.a.l

    J’ai vu que le maire de Villeurbanne, à propos de l’assassin, avait déclaré :

     » Si certains demandeurs d’asile passent à l’acte, c’est parce qu’ils ne sont pas accompagnés et suffisamment pris en charge. »

    Il a en partie raison. En effet :

    Ces fumiers devraient être mis à la raison, accompagnés jusqu’à la frontière, et virés avec pertes et fracas.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      En aura-t-on bientôt fini avec les ignominies de ces ordures ?

      Un paysan endetté jusqu’à l’os ou une femme seule au chômage , français lambda, égorgent-ils leur prochain ?

  6. Avatarcelasepassenfrance

    Un financement exceptionnel de 33,68 millions d’euros va être réparti entre les départements pour contribuer à l’accueil des «mineurs non accompagnés» pris en charge en 2018, selon un arrêté publié dimanche au Journal officiel. En juin le directeur général de l’Assemblée des départements de France (ADF), Pierre Monzani, chiffrait le coût annuel à «pratiquement deux milliards d’euros».
    Cette dotation de l’Etat, prévue dans le projet de loi de finances, correspond à 5.613 jeunes supplémentaires (par rapport à 2017) accueillis en 2018 après qu’ils ont été reconnus comme «mineurs non accompagnés» (MNA), et confiés aux départements par la justice en vertu d’une clé de répartition.

    L’enveloppe dépassera le million d’euros pour l’Isère, le Nord, la Métropole de Lyon, la Seine-maritime et la Seine-saint-Denis, précise l’arrêté. Le montant de cette enveloppe, qui financera l’aide sociale à l’enfance (ASE), «est fixé à 6.000 euros par jeune» mais uniquement «pour 75% des jeunes supplémentaires», précise l’arrêté…. Le Figaro

Comments are closed.