Une église historique de Philadelphie en flammes : Macron, on n’a pas oublié Notre-Dame !


Une église historique de Philadelphie en flammes : Macron, on n’a pas oublié Notre-Dame !

Photo : Notre-Dame, les intrusions étaient un fléau

.

USA : le Greater Bible Way Temple, église historique de Philadelphie, a été la proie des flammes mardi 27 août. L’incendie a entraîné l’effondrement d’une partie du bâtiment.

.

Un incendie a ravagé mardi la cathédrale historique de Philadelphie, la Greater Bible Way Temple érigée en 1904, provoquant des destructions majeures sur le site.

​Contacté par Reuters, un membre de la brigade des pompiers de Philadelphie a fait savoir que certaines parties de la cathédrale s’étaient effondrées à l’intérieur même du bâtiment, et d’autres dans la rue.

Une centaine de pompiers étaient mobilisés pour circonscrire l’incendie et sont restés la nuit en surveillance. Une personne a été blessée dans l’incident. Les personnes résidant à l’intérieur du presbytère transformé en appartements ont été évacuées et mises à l’abri.

.

Si les causes de l’incendie demeurent pour l’heure inconnues, on sait que des travaux étaient en cours sur la toiture.

((( Devait y avoir des travaux et il y a eu un court-circuit, pas besoin d’enquête! Le hasaaard !

La faute à pas de chance. La piste accidentelle privilégiée

 

MACRON ET NOTRE-DAME : La faute à pas de chance aussi…

Face à l’incendie de Notre-Dame de Paris,  Macron a agi comme  Hollande face à l’attentat terroriste contre Charlie Hebdo : par une politique d’évitement. Quand l’Histoire toque à la porte, l’incapacité du président à incarner l’union nationale signe sa défaite à venir.

Hollande a commencé d’échouer son quinquennat avec l’attentat contre Charlie Hebdo. Macron risque bien de naufrager le sien avec l’incendie de Notre-Dame de Paris. Ni Hollande ni Macron n’ont compris qu’avec Charlie Hebdo et Notre-Dame de Paris, ils devaient être à la hauteur d’un puissant marqueur de l’identité nationale. L’inadaptation de la réponse a été à l’origine de l’échec de l’un comme elle pourrait être à l’origine de l’échec de l’autre.

La politique de l’évitement

2015, n’est pas si ancien. Rappelons-nous la sidération qui a saisi les Français – et le monde – quand les frères Kouachi ont assassiné les dessinateurs et journalistes de Charlie Hebdo aux cris de « Allahou akbar ». Quelle a été la réaction de François Hollande face à cet acte de guerre ? L’évitement !

Au lieu de riposter politiquement et militairement à un islamisme en guerre contre la liberté d’expression et le droit au blasphème, François Hollande a monté une manifestation monstre mais totalement vide de contenu. Au lieu d’incarner la résistance d’un pays attaqué dans ses fondamentaux, François Hollande a cherché à canaliser l’émotion pour la déporter au loin, très loin, vers un ailleurs sans nom.

[Parenthèse : d’ailleurs, ils sont où, tous ceux qui manifestaient pour les dessinateurs de Charlie ? On ne les voit pas se lever aujourd’hui contre la menace au plus haut niveau de l’Etat du retour au délit de blasphème !]

Bref, au lieu d’agir comme sa fonction à la tête de l’Etat aurait dû l’y contraindre,  Hollande a « communiqué ». Son discrédit politique a commencé le 11 janvier 2015 puis est allé croissant au fur et à mesure des attentats – le Bataclan, le camion de la Promenade des Anglais, le Thalys… Les commémorations – fussent-elles organisées dans la cour des Invalides, les « padamalgame » et le refus de nommer l’agresseur islamiste ne pouvaient suffire.

.

Eviter la cause

Macron ferait bien de réfléchir avant de pratiquer le même évitement que  Hollande. L’incendie de Notre-Dame de Paris lui a fait déployer les mêmes réflexes, inadaptés. Face à la sidération collective – une sidération mondiale comme pour Charlie Hebdo -,  Macron a multiplié les erreurs.

La première erreur de Macron a été de faire savoir illico que la piste criminelle et/ou terroriste était évacuée.

D’emblée, alors que le bâtiment brûlait encore, les médias, suivant les informations en provenance de l’Elysée ou de Matignon, ont (r)assuré l’opinion publique qu’il s’agissait d’un « accident ».

L’enquête ouverte par le Parquet le lendemain a confirmé la nouvelle : cette catastrophe historique ne ferait l’objet que d’une recherche sur les causes d’un accident.

Nul ne connait l’origine de l’incendie. Mais la faute judiciaire a été de borner l’enquête à la seule recherche d’une ou des causes accidentelles ; tandis que la faute politique a été de renoncer a priori à l’acte de malveillance (criminelle ou terroriste).

Un renoncement pour le moins étrange quand chacun sait que Notre-Dame est depuis toujours une cible pour terroristes islamistes et qu’une tentative d’attentat a déjà été déjouée.

Ce renoncement à l’ennemi – le vandale ou le terroriste – est d’autant plus suspect que les violences contre les lieux de culte catholiques augmentent d’année en année. L’incendie de Saint Sulpice, le saccage de Notre-Dame de Lavaur, la destruction d’un vitrail dans la basilique de Saint-Denis n’étaient pas des accidents.

Suite sur Causeur

Pour faire face aux intrusions que subissait le chantier de la cathédrale Notre-Dame, des barbelés et une alarme avaient été mis en place.

Depuis le début des travaux, plus d’un an avant l’incendie, des explorateurs urbains, amateurs de sensations fortes, avaient grimpé à plusieurs reprises dans les échafaudages de la cathédrale Notre-Dame.

Les intrusions étaient même un « fléau », selon une des personnes qui travaillaient sur ce chantier.

A l’automne 2018, un groupe baptisé « Les Cheminaux » avait publié une vidéo de son ascension de la cathédrale sur Youtube. Passés en partie par l’échafaudage, deux garçons avaient réussi à grimper tout en haut de la flèche pour se filmer. Quelques jours plus tôt, un autre youtubeur, Simon Nogueira, avait également publié une vidéo sur les toits de Paris

Le mérite de ces vidéos,  c’est qu’elles répondent à notre question : il était donc possible d’accéder au toit pour une personne étrangère au chantier et y mettre le feu.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


11 thoughts on “Une église historique de Philadelphie en flammes : Macron, on n’a pas oublié Notre-Dame !

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Le comportement de Macron et de sa clique de dhimmis conforte la possibilité d’un acte volontaire, ils veulent tellement nous cacher la vérité qu’ils la rendent évidente cette bande de cons!. Tout permet de supposer (je ne dis pas affirmer) un acte volontaire et une enquête sérieuse et impartiale apporterait des réponses, mais « Sa Majesté Macron » grand protecteur des musulmans et autres racailles a décidé que ce serait un « accident » et je fais le pari que toutes les enquêtes (pipées d’avance) arriveront à cette conclusion. En d’autres termes Macron nous prend pour des cons en s’imaginant que les français sont si cons qu’ils ne s’en rendent pas compte.. Quelle petite merde ce type!!

  2. AvatarChristian Jour

    Tout le monde le sait que les poutres en chêne des cathédrales s’enflamment toutes seules.

  3. AvatarPeter Wardein

    Oui, l’acte intentionnel ne peut être exclus. Mais justement, faut-il consacrer des moyens à une reconstruction à l’identique de Notre-Dame de Paris, ou lui redonner la même silhouette avec des matériaux modernes, moins vulnérables et moins coûteux à la fois? Et consacrer des moyens à la protection d’autres monuments français (Mont-Saint-Michel, cathédrale de Bourges et palais Jacques Coeur dans son voisinage par exemple)?

  4. AvatarLangevin

    Macron a réussi à faire breveter sa méthode pour faire brûler les cathédrales et les églises, sans se faire avoir..!

  5. AvatarJacques

    L’entreprise Aubriat a réalisé le traitement antifongique de la charpente de la mythique cathédrale Notre-Dame de Paris.
    https://www.vosgesmatin.fr/edition-d-epinal/2019/01/29/la-societe-aubriat-d-epinal-au-chevet-de-notre-dame-de-paris
    LE 29/01/2019

    Vidéo : Aubriat traite la charpente de Notre Dame de Paris.
    https://www.youtube.com/watch?v=EDzd9vFkAcc
    Société Aubriat – Ajoutée le 17 janv. 2019 – durée = 1 minute.

    La partie de l’hôpital Hôtel-Dieu donnant sur Notre-Dame cédée pour faire des commerces et un restaurant gastronomique.
    https://www.jeanmarcmorandini.com/article-393784-paris-la-partie-de-l-hopital-hotel-dieu-donnant-sur-notre-dame-cedee-pour-faire-des-commerces-et-un-restaurant-gastronomique.html
    18 mai 2019

    La partie de l’hôpital Hôtel-Dieu donnant sur le parvis de Notre-Dame de Paris va être cédée pour un montant de 144 millions d’euros au promoteur immobilier Novaxia pour 144 millions d’euros via un bail de 80 ans.

    Le groupement coordonné par Novaxia a remporté jeudi soir l’appel à projets urbains innovants lancé fin 2017 selon un plan de transformation de l’Hôtel-Dieu, a annoncé dans un communiqué l’institution francilienne qui reste propriétaire de l’ensemble du site, situé au cœur de la capitale.

  6. Avatarexocet

    Pour moi l’incendie de Notre Dame restera un attentat politique, macron a donné l’ordre d’y mettre le feu.

  7. AvatarJEAN

    Allons, cessons de prendre des précautions même devant l’évidence, le chêne est un bois très dense c’est ce qui lui donne sa solidité, c’est ce qui le rend difficile à brûler aussi
    Je vais vous en apporter la preuve, j’ai une vieille souche de chêne dans mon jardin, un jour je me suis aperçu que des guêpes entraient et sortaient d’un trou situé à la base de la souche, il y avait donc un nid, j’ai versé un verre de fuel et un verre d’essence et craqué une allumette, ça a fait des flammes que le démon lui-même n’aurait pas renié, je m’attendais à ce que la souche entière prenne feu, j’avais donc de l’eau à côté, et bien non elle n’a pas brûlé, elle a fumé puis le feu s’est arrêté faute de combustible, c’est ça le chêne

    Dans une cheminée si vous n’avez pas du petit bois en quantité vous ne brûlerez jamais une buche de chêne

    Encore une chose un traitement a été fait contre les parasites un an avant l’incendie, sur des poutres qui ont déjà 800 ans ça vous choque pas vous ?

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Oui, mais ici nous sommes dans le cas très, très particulier d’un bois de chêne qui sèche depuis 800 ans !

      1. AvatarJEAN

        Justement, c’est la particularité d’un bois comme le chêne, plus il vieillit et plus il se rétracte et plus les fibres deviennent dures, ce qui n’est pas le cas du bois blanc par exemple dont on fait les allumettes etc, donc plus la fibre est dure et plus elle s’enflamme difficilement, alors au bout de 800 ans je vous raconte pas

Comments are closed.