Mariage homo, PMA, immigration, islamisation : les débats interdits par Hollande et Macron


Mariage homo, PMA, immigration, islamisation : les débats interdits par Hollande et Macron

.

Quels pervers, quels infâmes manipulateurs…

.

Quand les députés se demandaient s’il fallait interdire le voile à l’école – rebaptisé « signe religieux, avec croix chrétienne et autre kippa pour ne pas stigmatiser les musulmans », ils avaient joué le jeu et avaient reçu et  opposants et gens qui y étaient favorables. De même quand il s’était agi d’interdire le voile intégral. C’est ainsi qu’un Pascal Hilout, apostat de l’islam et rédacteur de Riposte laïque avait pu, comme bien d’autres laïques, bien d’autres patriotes, porter la voix des Français anti-islamisation de leur pays.

.

Il n’en a pas été de même avec Hollande pour le mariage homo. Ont été reçus cette fois… les associations LGBT et gauchistes… et… les religieux. On se demande bien ce que les religieux ont à dire sur le sociétal qui ne les regarde pas puisque la loi des hommes ne peut à aucun moment prendre en considération la loi (prétendument ou pas) divine.  C’était déjà, après l’ère Sarkozy, le début de la fin. Il s’agissait déjà d’acheter la paix sociale en faisant croire aux musulmans qu’on les écoutait… étaient invités chrétiens, juifs etc. pour faire bonne mesure, mais ce n’était pas eux la cible.

.

Et voilà que Macron récidive avec la PMA. Il a décidé qu’elle serait votée, que cela ne se discute pas et il fait donc semblant, parce que la loi l’y oblige, de consulter quelques personnes « représentatives ? »… là encore, des religions !

Bref, les opposants sont niés, pas écoutés, et les religieux, quand ils sont opposés aux questions sociétales (les musulmans vent debout contre le mariage homo etc ainsi que la plupart des évangélistes) reçus pour faire croire qu’ils comptent mais pas écoutés, évidemment. Et heureusement. Je le répète. Les chrétiens, musulmans etc. peuvent, dans leurs choix sociétaux personnels dire non au nom de leurs convictions religieuses à l’avortement, à l’euthanasie, au mariage homo, à la PMA… c’est leur droit le plus strict, mais les instances religieuses, elles, ne devraient rien avoir à dire. Et qu’elles soient reçues pour donner leur avis sur les évolutions sociétales de notre pays est un très mauvais signal. Très très mauvais.

.

Mais mon propos n’est pas celui-là aujourd’hui. Même si, à titre personnel, je suis pour avortement, euthanasie, mariage homo, PMA etc. je trouve inadmissible qu’il n’y ait pas au moins un débat et, surtout, un referendum sur ces sujets avant la ratification des députés. Et que dire de l’invasion migratoire, de l’islamisation, du Traité de Marrakech, d’Aix en Provence…  ? Et je parle de vrai débat, pas de simulacre à la Macron avec son « grand débat ». Des films, des débats, des engueulades, sur toutes les chaînes, dans toutes les radios, sur tous les journaux… pour permettre aux Français de s’informer, de réfléchir, de donner leurs arguments dans les commentaires, dans les courriers envoyés aux députés, aux intervenants… et tout cela pendant des mois, comme cela avait été le cas en 2005 avant le referendum du TCE… avant que la question soit officiellement posée au peuple sous forme de referendum.

La vraie démocratie c’est celle-là. C’est celle dont, précisément, Macron ne veut pas. Il a trop peur que le peuple veuille exactement le contraire de ce que veut… Macron !

 

Certes, de Gaulle a trompé les Pieds-noirs, délibérément, les laissant croire que l’Algérie resterait française, le temps qu’ils votent pour sa Constitution ; certes, Mitterrand n’a pas demandé son avis au peuple sur l’abolition de la peine de mort, mais il a proposé un referendum sur Maastricht,  et De Gaulle a couplé son départ au résultat d’un referendum. Depuis 2005, où Chirac avait osé demander leur avis aux Français sur la sauce à laquelle l’UE voulait les manger, pas un Président assez couillu pour demander aux Français leur avis sur ce qui les touche le plus…

C’est comme cela que l’ONU reconnaît dès les années 2000 le concept de « grand remplacement » qu’elle prie les élites européennes de mettre en place et sur lequel  les dites élites, tout en oeuvrant à son accomplissement se gardent bien de demander son avis au peuple.

http://resistancerepublicaine.eu/2019/08/30/lonu-reconnait-que-le-grand-remplacement-est-impose-par-les-elites-aux-peuples-jamais-consultes/

.

Pourquoi donc est-ce que je vous parle de cela aujourd’hui, me direz-vous ?

C’est que je suis tombée par hasard sur cet article

Bioéthique : les musulmans absents, les évangéliques exclus des auditions

http://www.lavie.fr/actualite/bioethique/bioethique-les-musulmans-absents-les-evangeliques-exclus-des-auditions-29-08-2019-99944_394.php

Peu me chaut que musulmans et évangéliques soient exclus, par magouille ou volonté politique, mais je découvre grâce à cela que les députés écoutent ceux que le débat ne regarde pas, et surtout pas le Français moyen, directement concerné, me semble-t-il,  non ?

.

Le système Macron est celui des « spécialistes » ou lobbies, des associations.. qui font la société et sont consultés à la place du peuple, soigneusement exclu de ce qui le regarde. 

C’est ainsi que l’Italie va avoir un nouveau gouvernement, alliance de la carpe et du lapin, juste pour ne pas laisser un patriote… demander son avis au peuple ! 

http://resistancerepublicaine.eu/2019/08/29/litalie-se-dote-de-son-deuxieme-gouvernement-de-salo-apres-celui-de-mussolini/

.

Combien de temps encore allons-nous nous faire baiser sans rien dire ?

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


5 thoughts on “Mariage homo, PMA, immigration, islamisation : les débats interdits par Hollande et Macron

  1. MaximeMaxime

    Pour une fois, je ne suis pas d’accord, tout simplement parce que ces questions ont toujours été prévues dans le programme électoral, que ce soit de Hollande ou Macron.
    En revanche, d’autres comme les 80 km/h ont été décidées en dehors de tout mandat…
    Les élections, c’est comme un menu au restaurant, on prend tout ou rien… ce n’est pas à la carte. Mais quand le serveur ramène un plat supplémentaire, il est normal de demander spécialement au client s’il est d’accord pour alourdir l’addition ou n’en veut pas. D’ailleurs, ça ne se fait pas, mais ça ne dérange pas ces dirigeants !
    Ceux qui prétendaient dénoncer l’absence de référendum sur le mariage homosexuel en particulier sont d’une mauvaise foi patentée…
    Quant à l’immigration, la présidentielle et les législatives étaient quasiment en elle-mêmes un référendum à ce sujet : principale mesure du RN, c’est bien connu de tous, même les moins intéressés par la politique…

  2. AvatarRinocero

    Bonne nouvelle, selon Europe 1, Luigi di Maio le patron du Mouvement 5 étoiles pose ses conditions à Paolo Conte, le nouveau Président du conseil italien à la suite de l’alliance entre le Parti démocrate gauche euro-libérale et le mouvement 5*. Il ne veut pas que les décrets sur l’immigration qu’avait passé Salvini soient supprimés par le nouveau gouvernement et considère que l’immigration ne doit pas être un sujet « poussé sous le tapis ».

  3. AvatarCoupendeux

    Ces illusionnistes ne sont capables que de brasser de l’air devant les adeptes. Il suffit de voir l’exemple du des bas national: tout en bas….

  4. AvatarFomalo

    Juste une petite correction .. »d’Aix en Provence », je crois que c’est plutôt le traité d’Aix la Chapelle,?? non?
    Mais pour l’essentiel -de ce que je connais- nous sommes bien d’accord. Et je renifle que la réforme des retraites différée , les filières des lycées supprimées appliquées aux « en même temps dans tous les sens » , vont créer un joli bo….l . social en France, y compris le pseudo taux de « croissance » dans le trimestre qui vient.
    Je trouve la conclusion de votre article sans appel:
    « Le système Macron est celui des « spécialistes » ou lobbies, des associations.. qui font la société et sont consultés à la place du peuple, soigneusement exclu de ce qui le regarde.  » Sans épiloguer sur la nouvelle intéressante de Rinocero, et sur la bonne foi de di Maio, je me dis que nous aurons peut-être quelques bonne surprises..

  5. AvatarHellen

    Comment une majorité de Français ont-ils pu être aussi « (k)ouillons » pour se faire avoir dans les élections???
    Autre question:
    « Est-ce que les élections sont truquées???!

Comments are closed.