Islamophobie : le droidel’hommiste Georges-Marc Benamou attaque publiquement CCIf et Frères musulmans


Islamophobie : le droidel’hommiste Georges-Marc Benamou attaque publiquement CCIf et Frères musulmans

.

Ce fut bref mais fort bon. A déguster, on a si peu souvent l’occasion d’entendre parler vrai sur les antennes de la pravda macronienne…

 

 

 

 

.

Et c’est d’autant plus savoureux quand ça vient d’un homme du sérail…

Son parcours, (qui a croisé parfois celui de Benoît Rayski devenu islamo-lucide et même islamophobe, comme quoi tout peut arriver) est édifiant :

Proche de Mitterrand, proche de Sarkozy, capable de casser publiquement la figure à l’écrivain Marc-Edouard Nabe car ce dernier avait osé critiquer SOS Racisme…

Aidé par Pierre Bergé, PDG d’Yves Saint Laurent, proche de François Mitterrand et mécène, et de Bernard-Henri Lévy, il fonde, en novembre 1985, le magazine mensuel Globe, un journal de gauche, intellectuel, pro-mitterrandien7 et antiraciste4.   

Pendant toutes ces années, par l’entremise de Pierre Bergé, Georges-Marc Benamou rencontre souvent le président de la République François Mitterrand qui s’est pris d’affection pour lui.

À la suite des manifestations contre le CIP en 1994, il aide Nicolas Sarkozy, ministre du Budget, puis directeur de campagne d’Édouard Balladur, à rencontrer les responsables de SOS Racisme et les syndicats étudiants4. En 1995, il est conseiller à la direction de l’information de France 2, avant d’être nommé par Jean-Luc Lagardère, directeur de la rédaction de l’hebdomadaire L’Événement du jeudi en 1997, qu’il rebaptise L’Événement et quitte en 1999 sur un échec4.

Dans sa chronique publiée dans le journal Le Monde du 1er avril 200818, Dominique Dhombres résume à sa façon cette affaire de la Villa Médicis et les raisons de la disgrâce de Georges-Marc Benamou : « Par son incompétence et son arrogance, le conseiller a rendu encore plus compliqué le dossier de la suppression de la publicité dans l’audiovisuel public, dont il avait, à l’Élysée, le pilotage. Il a aussi déplu, et c’est une litote, aux amis artistes, souvent de gauche, de l’épouse du président de la République. Et il a offensé le frère de qui vous savez. Cela fait beaucoup pour un seul homme. 

Cf Wikipedia

Que des noms sympas dans son entourage, n’est-ce pas ? Que d’hommes de  pouvoir ont traversé sa vie… et pour la plupart des islamophiles, des immigrationnistes…

Alors, que ce soit cet homme-là qui attaque, bille en tête, le CCIF et les Frères musulmans qu’il a contribué à installer en France et qui ont, en effet, complètement perverti notre culture, nos règles, notre héritage voltairien, en marchant dans les allées du pouvoir et en faisant du harcèlement musulman, c’est une bonne et grande nouvelle.

.

Pas sûr que Macron puisse encore condamner l’islamophobie. Le débat qui dure, qui perdure, qui fait exploser, entre autres, les Insoumis, n’en finit pas. Preuve que l’on touche à quelque chose d’essentiel…

Affaire à suivre.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


13 thoughts on “Islamophobie : le droidel’hommiste Georges-Marc Benamou attaque publiquement CCIf et Frères musulmans

  1. CatCat

    Ne rien lâcher Christine , encore une fois toute mon admiration va vers vous car vous êtes notre meneuse et ce dans la bonne direction.

    Je vous embrasses fort 💜💜💜

  2. Avatarexocet

    Oui cela peut être une bonne nouvelle, c’est bon à prendre, mais à ce que je vois aussi, c’est ce type bouffe à tous les râteliers, il peut être copain avec tout le monde tant qu’il peut en tirer profit, et macron et très doué pour rameuter ceux qui ne sont pas d’accord avec lui à ses côtés, faut se méfier car on peut être surpris.

  3. AvatarDURADUPIF

    C’est encore la faute à Voltaire ! M. Benamou a du le relire incessamment sous peu. La France de Voltaire et de Rousseau toujours éternelle ne se laissera pas imposer une immigration clandestine et encore moins une politico-religion moyen âgeuse.

  4. ConanConan

    J’ose espérer qu’une immense vague de fond se forme à la présente rentrée, provoquée par le réveil de nos compatriotes sur le sort qui leur est fait, sort venant d’être mis en exergue par la condamnation de nos jeunes identitaires.
    Les prémices de ce tsunami seraient-ils perçus justement par ceux qui ont pris une bonne part de responsabilité dans notre situation, dont G.M.Benamou ???…
    Sa réaction sur le sujet est bien tardive… Mais bon, ne faisons pas la fine bouche …

  5. Avatarclairement

    Que ne ferait il pas ce benamou pour se faire voir

    D’autre part et si on commençait par foutre les pieds dans les plat en METTANT EN QUESTION l’iSSlam COMME RELIGION ( que cette HALLUCINATION du beau modèle n’est pas) plutôt que de déparler en évoquant LA PHOBIE dont le terme est sorti de son contexte scientifique qui désigne spécifiquement et uniquement le rapport au PERE de façon détourné et déplacé sur des animaux dans le champ clinique.
    La phobie c’est la peur du père déplacé sur des animaux et c’est un carrefour structural dans l’évolution psychologique des hommes quelque soit leur âge.C’est tout

    C’est comme le terme de PSYCHOSE utilisé sans cesse par les journalistes qui parlent comme zazie dans le métro bien souvent pour ne rien dire…

    Plus on parle d’ISSlam en terme de phobie ou en d’autres termes ce qui entraine automatiquement les réactions de ses militants défenseurs et plus on attire l’attention sur cette aberration pathologique de l’intelligence .

    Est ce que l’on fait la réclame de pensées mégalomaniaques de grandeur ou de persécution ? non

    Il faut dénoncer le VERSANT POLITIQUE ET JURIDIQUE, C »EST TOUT et ECLATER DE RIRE POUR SA FORME DE PRESENTATION « RELIGIEUSE » qu’ils nous servent tout le temps avec l’aide des journalistes.
    Si ça ne change pas radicalement le rapport installé à l’iSSlam cela aura le mérite de mettre un poux dans la tête des gens

    A mon avis c’est ainsi que l’on arrivera à DEVOILER L’ESCROQUERIE.
    C’est comme pour la PMA et autre délires de nos zelites …

  6. frejusienfrejusien

    je ne connaissais pas ce Georges Benamou, mais j’apprécie grandement son discours,

    s’il a changé, c’est qu’il s’est bonifié avec le temps, et sans doute, devant l’évidence de la situation, il y aura plus d’un intellectuel qui fera son mea culpa

  7. frejusienfrejusien

    Ce soir, encore une tuerie islamique dans la banlieue de Lyon,
    tuerie islamique, réalisée par un Afghan, demandeur d’asile,

    tuerie pour laquelle la piste terroriste est d’emblée écartée,

    tuerie au sujet de laquelle le monde politique et médiatique s’interroge, mais quel est donc le mobile mystérieux de cet acte barbare ??

    ; en effet, le musulman a ouvert le ventre d’un innocent passant, coupé l’oreille d’une femme et poignardé une petite dizaine de personnes, TERRORISANT toutes les personnes qui ont assisté à la scène,

    mais puisqu’on nous dit qu’il ne s’agit pas d’un acte terroriste, il faut oublier la terreur et se dépêcher de chercher des circonstances atténuantes

  8. AvatarAdalbert le Grand

    J’ai regardé le débat, heureusement que Benamou était là pour relever le niveau et mettre un peu les pieds dans le plat et dire quelques vérités – au grand dam des autres “intervenants”

    Pauvre et pitoyable Peña-Ruiz, lunaire, gâteux, perdu dans ses “brillantes” réflexions d’intellectuel de salon feutré, de prof de fac qui se croit devant un amphi de philosophie, débitant çonnerie sur çonnerie, coupé de la réalité, vivant dans l’oxygène raréfié de la haute atmosphère platonicienne du “monde des Idées”, incapable d’appeler un chat par son nom. Comment peut-on mettre en cause l’islam sans mettre en cause les musulmans, quand on sait ce qu’est réellement l’islam?

    Ridicule, autant accuser “le crime” sans mettre en cause les criminels, accuser “le terrorisme” en dédouanant les terroristes “innocents” (remarquez que ça c’est déjà fait)

    Et quelle malhonnêteté intellectuelle – ou alors c’est de la sottise profonde – à mettre sur le même plan islam, athéisme, ou n’importe quelle autre religion. Autant mettre le signe “=” entre démocratie, communisme, fascisme, nazisme: après tout ce sont tous des doctrines ou des systèmes politiques.

    Et dire qu’il est présenté comme une référence, un “sage”, en tout cas un “sachant”! Complètement à l’ouest, hors sol!
    ___

    Quant à Gérard Leclerc, égal à lui-même, lunaire, franchissant le mur du çon à chaque prise de parole, qu’il lâche comme une violente diarrhée sur le plateau pour faire taire bruyamment la malpensance (selon ses seuls critères), perclus dans sa bienpensance idéologique gauchiste. A chaque fois qu’il l’ouvre, je ne peux m’empêcher de penser que c’est un crétin. Praud ne vaut guère mieux, même s’il a parfois des éclairs de lucidité. Tous deux biberonnés à la guimauve idéologique “humaniste” (croient-ils) et en fait infra-gauchiste implicite du microcosme journalistique (voir ce qu’en dit Ingrid Riocreux)

    Évidemment on ne pouvait rien attendre de la cinglée Insoumise de service, islamo-gauchiste comme de bien entendu, dans le mensonge, la mauvaise foi et l’anathème permanents, comme tous ses “camarades” (chez eux c’est un système rhétorique), partie dans une réquisitoire (toujours ce goût pour le procès idéologique en sorcellerie) qui n’avait rien à voir avec le schmilblick (là aussi comme d’habitude, technique rhétorique gauchiste de merde : dévier la discussion sur un faux sujet et revenir à ses marottes)

    ____

    Mais surtout, AUCUN des tartuffes présent sur le plateau pour dire clairement OÙ se situait l’unique et véritable origine du problème : les Musulmans. Non, non, pas “l’islam”, les MUSULMANS : car sans musulmans, pas d’islam. Et ce n’est pas raciste de le dire. Ou alors, c’est raciste d’accuser les nazis de la Shoah

    [ne pas confondre, en effet, le nazisme radical, doctrine criminelle, et les nazis individuellement, qui ne peuvent être tenus pour responsables des crimes commis au nom de leur religion idéologie par des extrémistes fanatiques: cela serait de l’essentialisme, et donc du racisme, de la naziphobie, de la germanophobie… “Le nazisme” est coupable, mais certainement pas Hitler et sa clique. Nuremberg est donc un procès scandaleux, un déni de Justice, un crime… si on lui applique par homomorphisme l’argumentaire gauchiste actuel].

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Exactement : le discours de Pena Ruiz est faux.

      Il pose l’équation religions = toutes les mêmes = horreur.

      Mais, comme vous le soulignez très justement, si on applique aux doctrines politiques:

      Social-Démocratie = Nazisme = Démocratie Chrétienne = Stalinisme = Fascime = Royalisme etc etc

      Totalement absurde.

      La réalité c’est que Pena-Ruiz se refuse absolument, comme tous les enfumeurs de son espèce, à considérer les spécificités de l’islam.

      Il faudrait descendre au niveau de la doctrine et Pena-Ruiz serait obligé de reconnaître, horreur des horreurs, que Mahomet n’est pas un Christ en version arabe.

      Or si on veut résoudre les problèmes, c’est bien au niveau de la doctrine musulmane, oui, qu’il faut descendre.

      Sans cela rien n’est possible : le vide de la pensée de cet ex-professeur de khâgne, en PHILOSOPHIE de plus, est abyssal !

Comments are closed.