Invitation de l’Iran au G7 : coup de poker menteur manqué de l’amateur Macron


Invitation de l’Iran au G7 : coup de poker menteur manqué de l’amateur Macron

.

Macron a, une fois de plus, tenté de forcer la main de ses amis et ennemis pour se faire mousser, pour se faire une réputation d’homme de réseaux, d’homme avec le bras long.

Macron a, une fois de plus, essayé de masquer ses désaccords avec Trump en faisant

Patatras.

Les rêves de Macron ? 

 

La France veut aussi pratiquer sa propre politique sur le dossier iranien, en prenant ses distances vis-à-vis de celle pratiquée par l’administration Trump. Et Emmanuel Macron s’est résolument placé en médiateur de la crise.

En effet, depuis le retrait unilatéral des Etats-Unis de l’accord de Vienne, les tensions sont légion. L’Union européenne et la France en tête, a décidé de mettre en place un mécanisme censé permettre de contourner les sanctions américaines. C’est pour essayer de sauver l’accord de Vienne qu’Emmanuel Macron recevra le 23 août le ministre iranien des Affaires étrangères. «J‘aurai dans les prochaines heures, avant le G7, une réunion avec les Iraniens pour essayer de proposer des choses», a déclaré le président le 21 août devant la presse. «Il y a des propositions sur la table […] et nous allons travailler sur ces propositions», a de son côté réagi le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, indiquant ainsi que son gouvernement était disposé à négocier avec Paris.

Le président français espère à cet effet arriver au sommet de Biarritz le 24 août avec des garanties iraniennes. Ce qui lui donnera une prestance internationale de premier plan. Mais cette hyperactivité sur la scène internationale suffira-t-elle à ce que sa rentrée politique soit une réussite ? En effet, sur le plan intérieur, de nombreux dossiers brûlants attendent le chef de l’Etat : réforme des retraites, loi bioéthique, grogne des agriculteurs, crise des urgences, sont au menu de la rentrée présidentielle.

https://francais.rt.com/france/65164-macron-tente-briller-international-malgre-les-dossiers-brulants-de-la-rentree-hexagonale

POur en savoir plus sur l’accord de Vienne, c’est ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_de_Vienne_sur_le_nucléaire_iranien

 

La claque dans la figure que Macron s’est prise au G7 : 

 

Emmanuel Macron se rêverait en médiateur des crises internationales. A l’occasion du G7 qu’il préside cette année, le chef de l’Etat français avait préparé un véritable coup de poker sur le dossier du nucléaire iranien, qui en aurait fait, en cas de réussite, un candidat légitime pour enfiler le costume. Mais aurait-il mal analysé le jeu de ses adversaires, et plus encore celui de ses partenaires ? Retour sur une séquence confuse qui pourrait entamer la crédibilité du chef d’Etat – et de la diplomatie française – sur la scène internationale.

La visite surprise du ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif au G7 à Biarritz ce 25 août, sur invitation expresse de Paris, était bien partie pour constituer le point d’orgue d’une journée qui annonçait des avancées significatives dans le dossier iranien. Et pour cause, en fin de matinée, une source diplomatique française avait fait savoir à l’AFP que les dirigeants du G7 avaient «convenu de mandater» le président français pour mener le dialogue avec Téhéran, et qu’Emmanuel Macron aurait pour mission «d’adresser un message» à l’Iran sur la base des échanges ayant eu lieu lors de ce sommet.

Si l’on imagine sans mal que le président français, anticipant la venue de Mohammad Javad Zarif, a fait son possible pour pousser ses alliés à trouver une position commune afin qu’il puisse endosser le rôle de médiateur face à Téhéran, la diplomatie française a visiblement mis la charrue avant les bœufs. Quelques minutes après le message du quai d’Orsay, Donald Trump a en effet répondu qu’il n’avait «pas discuté» d’un éventuel message commun à l’Iran, sans même prendre la peine d’évoquer un quelconque mandat du président français sur ce dossier. Placé dans une position délicate, Emmanuel Macron a été contraint de reconnaître qu’il n’avait pas reçu «de mandat formel du G7» pour discuter avec Téhéran, et a en outre été contraint de laisser planer le doute sur une éventuelle déclaration commune.

Crispation de Washington, Berlin reste de marbre

Il y a fort à parier que Paris espérait se trouver en meilleure position lorsque l’avion du chef de la diplomatie iranienne a atterri. Ayant échoué dans sa stratégie initiale, le Quai d’Orsay a alors fait son possible pour limiter la casse. Dans des confidences glissées à l’AFP, une source diplomatique a laissé entendre que la partie française avait informé en amont son homologue américaine de la venue de Mohammad Javad Zarif. Réponse catégorique d’un responsable de la Maison Blanche cité par Reuters, selon qui Donald Trump n’a pas été prévenu à l’avance.

.

Au-delà des Etats-Unis, qui se sont retirés de l’accord sur le nucléaire et dont les positions sur le dossier sont sensiblement éloignées de celles de Paris, l’initiative de la diplomatie française n’a pas davantage récolté l’assentiment de Berlin. Le palais présidentiel de l’Elysée a beau avoir précisé que des conseillers diplomatiques allemands et britanniques avaient été associés à une partie de la réunion, Angela Merkel n’a pas hésité à se désolidariser de l’initiative d’Emmanuel Macron, estimant que la rencontre entre Mohammad Javad Zarif et une délégation française constituait un «événement parallèle», et ne faisait aucunement partie du G7 proprement dit. La chancelière allemande, qui n’aurait été prévenue de la visite de Mohammad Javad Zarif que deux heures avant celle-ci, selon une journaliste de NBC, n’aurait-elle pas particulièrement apprécié la surprise ?

Pour couronner le tout, cette séquence diplomatique ne semble pas avoir apporté de réel progrès, même symboliques, en termes de négociations avec l’Iran, dont le ministre des Affaires étrangères avait déjà rencontré Emmanuel Macron seulement deux jours auparavant, le 23 août.

Selon une source diplomatique iranienne citée par Reuters, l’Iran a en effet rejeté ce 25 août toute négociation sur ses capacités balistiques incluse dans le cadre de la proposition française. «Le chemin est difficile, mais ça vaut la peine d’essayer», a conclu le chef de la diplomatie iranienne dans un tweet. Une vision partagée par Emmanuel Macron ?

https://francais.rt.com/international/65280-g7-coup-poker-manque-macron-dossier-iranien

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Invitation de l’Iran au G7 : coup de poker menteur manqué de l’amateur Macron

  1. Avatarsybile

    macronsescu et un dictateures apatrides comopolites travaillant pour les puissances demoniaques inbues de sa personne , mègalomaniaque narcicique pervert etpsychotique un pekin dont tous le monde se fou

  2. Avatarsybile

    macronsescu et un dictateures apatrides comopolites travaillant pour les puissances demoniaques inbues de sa personne , mègalomaniaque narcicique pervert etpsychotique un pekin dont tous le monde se fou je comprend pas les champs obligatoires et je ne comprend pas pourquoi vous refuser toujours mes commentaires une patriotes sinceres que vous jeter a la poubelle dommages pourquoi

  3. ConanConan

    On est en pleine politique spectacle, catégorie « amateur » !…
    Cela devient de plus en plus inquiétant …

  4. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Quel petit amateur ce Macron, une fois de plus il ridiculise la France, mais vu l’amour qu’il porte à notre pays ça ne doit pas l’émouvoir plus que ça cette petite merde..

  5. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Je ne suis pas un grand stratège, mais je pense que les iraniens négocient avec Macron parce qu’ils le considèrent comme le plus compromis et le plus facilement manipulable, compte tenu de son ego.
    Dés, qu’a force de ruses et de manœuvres dilatoires, ils auront obtenu la bombe, ils raseront Israël, comme ils ont toujours promis de le faire et ils feront un chantage atomique au reste du monde.
    La seule parade est un embargo total, jusqu’à ce que le peuple iranien se débarrasse par lui même de ses fondus d’ayatollahs.
    On ne négocie pas avec le diable.
    Mais Macron est trop con et se croit trop supérieur pour l’admetitre.
    Ce petit trou du cul compromet l’équilibre mondial.

    1. AvatarRODRIGUE

      Ce petit con est lui même au service du diable, la finance apatride de Soros et consorts !
      Face à l’Iran, embargo total jusqu’à ce que la population chasse ces monstres !
      Mais pour ce trou du cul sans honneur, business is business aond good monay !
      Ce con va nous déclencher une guerre plutôt !

    2. Avatarmoustache et trotinette.

      Tout ce dont est capable le TDC: se gaver, se servir dans la caisse, et donner des ordres à ses serfs.
      Son but est de foutre le plus de bordel possible pour ensuite se présenter comme le sauveur. A moins qu’il ne se voit déjà Imperator.

  6. AvatarMachinchose

    Le président français espère à cet effet arriver au sommet de Biarritz le 24 août avec des garanties iraniennes. Ce qui lui donnera une prestance internationale de premier plan.

    BRAVO !! je suis trés fier!

    pôv con! situ savais a quel point le bon peuple de France se branle de tes sucçès de diplomatie planétaire et a combien d’ années lumière ça passe au loin de ses préoccupations………TU IRAIS CHIALER DANS LES JUPONS DE bRIGITTE !!

    ces G7 et autres j’ ai plus rien, font penser a des jeux de mômes a la recré quand y en a toujours un qui veut prouver aux autres qu il est le meilleur et qu ils doivent l’ admirer

    ces occupations de grands ados attardés ne font plus recette depuis longtemps

    mais, ça continuera tant que les electeurs patriotes , continueront a grogner en votant Macron, et surtout pas RN

    (***)

    désespérant……………on pourrait emprunter un Salvini ou un Orban ??? ah, non! ils sont pas français ???

    pourtant on a bien une équipe de France de foot, sans Français ……..et une porte parole du gouvernement francisée depuis dex ou trois ans ………….et surtout franchisée au niveau des stupidités qu elle nous offre………mais j’ ai l’ impression que son Maïtre a du lui ordonner de la mettre en veilleuse

  7. AvatarDURADUPIF

    De quoi ON se mèle… une diplomatie pour le moins surprenante au jour le jour. Du G7 qui de veut ONU… il y a des machins pour ça !

Comments are closed.