Canada : un Soudanais poignarde sa copine plus de 100 fois, découpe ses organes et cloue son cœur sur un mur


Canada : un Soudanais poignarde sa copine plus de 100 fois, découpe ses organes et cloue son cœur sur un mur
.

Un juge d’Edmonton a rejeté l’allégation d’un homme, jeudi, selon laquelle il était trop fou pour être tenu responsable d’avoir poignardé son ex-petite amie plus de 100 fois et d’avoir découpé ses organes, notamment en lui clouant le cœur contre un mur avec un couteau.

Silva Koshwal a admis avoir poignardé à mort et atrocement mutilé Nadine Skow en août 2015, mais son avocat de la défense, Peter Royal, a soutenu que Koshwal ne devrait pas être tenu criminellement responsable de ses actes parce qu’il était dans un état psychotique.


Silva Koshwal.

.

En vertu du Code criminel du Canada, une personne ne peut être tenue responsable d’un acte commis alors qu’elle souffre d’un trouble mental qui la rend incapable de comprendre la nature de l’acte ou d’apprécier que celui-ci est répréhensible.

Le procureur de la Couronne Laurie Trahan a toutefois déclaré que la violence extrême que Koshwal a perpétrée contre Skow pendant et après sa mort était probablement enracinée dans la jalousie, puisque Skow avait l’intention de partir sans dire à Koshwal où elle allait.

La Cour a entendu des opinions contradictoires d’experts en santé mentale qui ont évalué Koshwal.

.

.

La psychologue judiciaire Leslie Block a témoigné que Koshwal était probablement en train de vivre un épisode psychotique sous la forme d’un flash-back basé sur un traumatisme dont il avait été témoin quand il était enfant au Sud-Soudan, et qu’il croyait que Koshwal ne devrait pas être trouvé criminellement responsable de ses actes.

[…]

Le juge Sterling Sanderman a finalement rejeté l’évaluation de Block, affirmant que sa conviction que Koshwal souffrait de psychose due aux traumatismes de l’enfance dans le Sud-Soudan déchiré par la guerre était une « construction théorique » non étayée par des preuves.

[…]

La guerre civile au Soudan a causé la mort et le déplacement de millions de personnes au cours des dernières décennies et a été caractérisée par d’horribles violations des droits humains et des massacres. Koshwal se souvient d’avoir vu des corps et entendu des cris dans la nuit alors qu’il était un enfant né dans ce qui est aujourd’hui le Sud-Soudan en 1976.

Sanderman a déclaré que la défense n’avait pas suffisamment prouvé que Koshwal était dans un état psychotique lorsqu’il a tué Skow, et l’a finalement trouvé criminellement responsable de ses condamnations pour homicide et pour avoir causé l’indignité de la dépouille de Skow.

Cela signifie que Koshwal purgera probablement une longue peine d’emprisonnement.


Nadine Skow

Source: The Star, le 23 août 2019 – Traduction par Nouvelordremondial.cc

.

Les Soudanais, les Somaliens, les Érythréens sont surreprésentés dans les statistiques de la criminalité en Suède, en Allemagne, en France, partout. Ils doivent quasiment tous être expulsés vers leurs pays d’origine.

Que se passe-t-il au Soudan quand un musulman quitte l’islam (et encore plus s’il se convertit au catholicisme) ? Il est lapidé, bastonné, frappé, découpé par la foule sociopathe jusque son cadavre ne soit plus que de la charpie.

Voir cette vidéo :

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


27 thoughts on “Canada : un Soudanais poignarde sa copine plus de 100 fois, découpe ses organes et cloue son cœur sur un mur

  1. Avatarberger

    C’est ce qui sera certainement plaidé au tribunal pour Merkel, Macron et consorts, incapables d’apprécier la nature de leurs dégats, et de réaliser leur culpabilité.

    1. AvatarLe Mécano (Méchanicien !)

      Doivent passer devant une cour martiale ou un tribunal du Peuple, sans appel possible.

  2. frejusienfrejusien

    Les sauvages ont envahi le monde civilisé, mais les juges ne disposent pas des CODES pour juger efficacement

  3. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Ouais toujours la même chanson ils sont traumatisés, ils sont « désiquilibri » les pauvres alors ils peuvent commettre les pires saloperies et si cette merde avait été jugée en France elle s’en serait probablement tiré à bon compte car la thèse de la défense aurait été retenue par nos magistrats dhimmis. Ceci dit qu’est ce qu’elle foutait cette fille avec ce résidu de fond de chiotte, c’est la parfum du sauvage musqué qui l’excitait?

  4. AvatarCatherine Terrillon

    INSOUTENABLE cette vidéo. Je ne peux plus la regarder. Il parait que les africains  » ne sont pas violents » !

  5. AvatarFrance

    Cette vidéo est probablement un hoax, voire un fake … (on nous bourre le mou). Je connais plein d’Africains; ils sont tous très gentils et sont de formidable amants. Stop à la négrophonie.

    1. AvatarAlphonse

      La vérité,est que cette vidéo n’est qu’un exemple,et que vous êtes encore loin d’avoir vu de quoi ces êtres sont capables..!

    2. AvatarJean-Paul Bourdin

      Amen ! Il suffit de voir comment ils se comportent rien qu’en France où nous avons encore un semblant de justice et de république : les exemples ne manquent pas. Alors votre négrophilie, ami(e ?) troll, vous savez à quel endroit vous pouvez vous la carrer.

    3. Julien MartelJulien Martel Post author

      Je pense que c’est ironique.
      De plus, on ne dit pas négrophonie, mais orthophonie.

    4. Avatarroger

      Tous ce qui intéresse cette pouf, c’est de se faire défoncer la rondelle par des black ! le métissage et la dégénerescence dans toute sa splendeur

  6. AvatarChristian Jour

    Désolé mais j’ai pas de compassion pour cette femme. C’es ce qui risque d’arriver à toute ces connes qui veulent de la diversité.

  7. AvatarGloup la grenouille

    Si elle n’avait pas choisi de forniquer avec un produit issu de  » la diversité  » , ça ne lui serait pas arrivé alors, rien à f….

  8. Avatarjojo ( le plombier )

    Qu’est ce qu’on ne ferait pas par Amour ? à moins que .. l’enrichissement des peuples à la culture chancelante qui ne veut voir dans une certaine diversité que son renouveau, passe obligatoirement par l’accueil bienveillant quoique intéressé de poètes incompris type Afrique allumée, sortes de Boris Vian modernes qui nous livrent dans leur style bien à eux brut de décoffrage une version moderne et mondialiste d’un  » arrache cœur » revisité sauce manioc ?

  9. AvatarMachinchose

    Confirmation: je viens de visionner la vidéo

    on DOIT aussi en faire des croquettes pour l’ alimentation animale -une fois les organes prélevés- mais surtout ne pas inclure la cervelle, a brûler………

  10. AvatarAnonyme

    Femme victime du lavage de cerveau pro-migrants « ils sont comme nous ». Non, ils sont différents comme un délinquant est différent d’un éducateur de rue ou un criminel psychopathe d’un policier. Le relativisme progressiste a brutalement rencontré la réalité chez cette femme. Les immigrationnistes veulent nous enfermer dans une cage mondialiste en compagnie de ces hyènes, toute protestation muselée par la loi. Je suis contre les cages et je n’accueille pas les hyènes.

    1. AvatarM B

      Elle a bien la tronche à fricoter avec ce genre d’individus la pauvre! bien fait pour sa gueule tout de même.
      le coeur accroché au mur, ça c’est une preuve d’amour!

      1. AvatarCalimity jane

        Il faut inculquer la haine de l’islam à nos filles.
        Sinon elles seront violées, souillées, découpées..ou voilées et soumises toute leur vie à des ordures.

  11. AvatarMichel Blanc

    @ France
    « Les africains que je connais sont tous très gentils et de formidables amants » elle doit savoir de quoi elle cause France,
    elle a dû y goûter et apprécier, pourquoi pas! au moins elle est franche, France et c’est son droit d’aimer les aubergines, de gros calibre si possible!
    ls suédoises aiment bien les  » gros serpents » ds basanés, à chacn son truc!

    1. AvatarClaire

      Quelle horreur, se satisfaire de mélanger sa salive, ses sueurs et autres miasmes humorales, escaladée par une telle tronche d’homo-non-sapiens : cela ressemble déjà à de la bestiale pornographie…avec ou sans aubergine !

  12. AvatarJoël

    A croire que, comme chez nous, ils mettent d’office la mention « déséquilibré » sur le titre de séjour accordé.
    Bien sûr, les vérifications idoines se font après crime, comme chez nous aussi.

  13. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Puisqu’il est reconnu par les psychiatres que les traumatismes, vécus par tous ces Africains qui déferlent chez nous, peuvent avoir de cruelles conséquences sur leur comportement, nous sommes en droit de leur refuser de rester chez nous, de s’y installer, de nous côtoyer, au motif que nous sommes des victimes potentielles !

    Autre chose : je suis certaine qu’il se serait moins acharné sur la dépouille de sa copine si elle n’avait pas été blanche…. Que faisait-elle avec cet abruti, moche, en plus ? Si ça pouvait servir de leçon aux candidates à l’exotic/sex…

  14. AvatarJean-Paul Bourdin

    Ces monstres sont les gentils migrants qui émoustillent tant Jupiter ! Les comparer à des animaux serait insulter les animaux. Quel perversité habite le cerveau malade des gens comme Merkel et autres pour vouloir nous imposer ces déjections ?

  15. Avatarbreer

    Notre société européenne est entrain de s’auto annihiler progressivement. La culpabilité liée au passé colonialiste, qui nous est martelée depuis l’école primaire, la démagogie politique, et l’idéologie gauchiste avec la pensée simpliste du tout le monde il est beau, il est gentil il est pareil, sans aucune analyse ethnologique, et psychologique des cultures, sont entrain de laminer les sociétés européennes. Les citoyens au fond ne veulent rien comprendre, ni analyser. Ne les intéressent que leur pouvoir d’achat, leur frénésie de consommation, de jouissance, de possession le tout baigné de culpabilité inconsciente vis à vis des images de pauvreté et de migrants fuyants leur pays déchirés et surtout surpeuplés…. Ils sont omnubilés par les changements climatiques, et dans le déni du changement sociétal qui s’accroit constamment au sein même de leurs villes…

Comments are closed.