Laurence Gauchot-Trouduc : ne vandalisez plus les radars-tourelles ! Ils financent le Grand Remplacement !


Laurence Gauchot-Trouduc : ne vandalisez plus les radars-tourelles ! Ils financent le Grand Remplacement !

.

Laurence Gauchot-Trouduc nous revient toute pimpante d’un mois de vacances passé au calme dans sa modeste villa des Seychelles. Heureusement pour elle, son salaire bien mérité de la chaire de sociologie intersectionnelle de l’Université Paris-Barbès lui permet encore de partir en vacances, malgré l’augmentation du coût de la vie.

Dans son nouveau billet sur Résistance Républicaine qui est une lettre ouverte aux gilets jaunes, elle formule quelques critiques fort pertinentes envers ce mouvement d’égoïstes pollueurs qui se battent pour baisser le prix de l’essence, donc pour polluer plus, et qui s’amusent en plus à détruire les nouveaux radars-tourelles.

Ces gaulois réfractaires essaient ingénument d’éviter de payer des amendes, certes un peu lourdes parfois, alors qu’il faudrait au contraire qu’ils considèrent ces amendes comme un investissement bénéfique, car nécessaire à l’avancement de la France multiculturelle d’aujourd’hui et de demain.

Une lettre-choc. Une argumentation passionnante et toujours instructive.

.

Chers Gilets Jaunes et autres déclassés mécontents,

.

Je sais que la vie est dure, surtout quand on se trouve comme nombre d’entre vous à la limite de l’illettrisme et qu’on n’a pas eu l’opportunité ni les capacités intellectuelles et financières de faire de hautes études, comme moi par exemple qui ait obtenu un doctorat en sociologie intersectionnelle suivi d’un post-doc dans les domaines de l’afroféminisme et de l’islamoféminisme.

.

Comme j’ai la chance de faire un petit peu partie de l’élite, mais que je garde tout de même les pieds sur terre, j’ai jugé utile de m’adresser à vous, gens du commun, pour dénoncer l’horreur de certains comportements violents et inadaptés que j’ai découverts avec horreur hier par hasard dans le journal Le Parisien, à savoir les actes de vandalisme à l’encontre des nouveaux radars-tourelles.

Extrait de l’article en question qui m’a donné des haut-le-cœur :

.

Les « invincibles » radars tourelles déjà vandalisés

.

À peine déployés, les radars tourelles, censés être plus robustes, subissent, eux aussi, une série d’attaques.

Perchés à quatre mètres de hauteur, au sommet d’un pylône, ils étaient censés être l’arme fatale pour lutter contre les chauffards. Mais l’installation des radars tourelles ne se passe du tout comme prévu. En Savoie, six exemplaires devaient être installés mais l’un d’eux a été incendié dans la nuit du 12 au 13 août. Et deux autres ont été détériorés avant même d’avoir été complètement mis en place. Partout en France, les actes de vandalisme se multiplient.

Masse, essence, peinture… tout est bon pour neutraliser ces serial flasheurs, capables de détecter plusieurs véhicules en infraction en même temps dans les deux sens de circulation. Dans l’Aude, huit radars tourelles sur quatorze ont été dégradés ou incendiés. Dans l’Eure, les antiradars s’en sont pris à l’appareil installé sur la départementale 840 censé remplacer un vieux radar automatique… lui-même incendié il y a un an.

Cette recrudescence d’actes de vandalisme inquiète les autorités car ces nouveaux modèles étaient précisément censés échapper aux dégradations du fait de leur positionnement haut perché.

Lire l’article en entier.

.

Chers gilets jaunes vandales, sachez que les radars sont conçus pour le bien de tous car ils permettent non pas d’éviter des accidents, sauf pour quelques radars bien placés, mais de récolter de l’argent frais qui permettra de financer notre remplacement et notre métissage.

Un remplacement et un métissage nécessaires et salutaires pour notre race dégénérée et consanguine de sales babtous, de Français blancs rances et moisis qui n’avons jamais rien créé mais qui avons toujours profité de la colonisation et de l’immigration pour nous enrichir grâce à l’exploitation des peuplades exotiques.

Parce que l’alternative, comme dit mon avocat préféré Maître Eolas, « c’est les fins de race consanguines qui marchent au pas de l’oie. »

 

 

Cette nouvelle richesse de population permet à notre race blanche dégénérée et consanguine de sales babtous de se métisser.

Cette arrivée de sang frais et de nouvelles différences génétiques donne les moyens de régénérer notre race de Français blancs rances et moisis, notre sale race qui n’a jamais rien créé mais qui a toujours profité de la colonisation et de l’immigration pour s’enrichir grâce à l’exploitation et à l’esclavage des peuplades racisées.

Donc non, chers amis, il ne faut pas détruire les radars.

.

Car oui, il faut bien payer pour loger, nourrir, blanchir les nécessaires envahisseurs d’Afrique subsaharienne, du Maghreb et du Moyen-Orient qui viennent profiter de tous les avantages de « notre beau pays », comme disent les nostalgiques, et nous enrichir de leurs différences.

Il faut leur payer des avocats (comme Maître Eolas), des prisons (pour enfermer ceux qui n’ont pas encore les codes), des éducateurs, des transports, des vêtements, des forfaits téléphone, des soins de santé.

Il faut aussi débourser des millions pour les frais des centaines d’associations antiracistes et immigrationnistes subventionnés par l’État qui visent à accélérer cette invasion bienfaitrice et enrichissante et à faire des procès aux esprits chagrins et rétrogrades qui essaient vainement de s’y opposer.

.

Donc, moi, je suis consterné par ces actes de vandalisme. Et je vous demande d’être vous aussi consternés par ces actes de vandalisme, car ils privent notre généreux président d’une partie de l’argent qu’il escomptait vous prendre pour financer l’invasion de votre pays qui est une très bonne chose.

.

Il y a en effet deux façons d’être Français : être un Français à l’ancienne mode, étriquée, malsaine, comme ce pauvre Nicolas Bay du désespérant parti RN ou alors être un Français nouvelle génération qui veut changer son pays pour en faire un nouveau Brésil, un nouveau Liban, une nouvelle Afrique du Sud, un paradis multiculturel et multiethnique

Être un Français raciste qui se replie sur soi derrière ses petites frontières minables et qui n’accepte pas que son pays soit envahi, enrichi et occupé par le nouvel arrivant ou être un Français ouvert, tolérant et accueillant qui collabore à l’invasion de tout son cœur, un Français qui donne de sa personne comme Maître Éolas, friand de laisser pénétrer beaucoup de noirs :

.

.

Si nous voulons être ce bon Français ouvert et tolérant, si nous voulons toujours plus de migrants, alors il faut logiquement arrêter de couper à la base une des sources les plus efficaces du financement de leur importation et de leur installation à long terme. Il faut arrêter de couper les radars-tourelles.

.

Merci de votre attention.

.

Laurence Gauchot-Trouduc

.

Approfondissement philosophique

.

Je vais ici tenter de faire comprendre aux plus intelligents d’entre vous les soubassements philosophiques de ce que certains nomment le Grand Remplacement. Ceux qui sont fatigués ou un peu limités, vous pouvez y aller, je ne vous retiens pas, car si vous avez déjà compris la première partie, c’est l’essentiel à votre niveau et c’est déjà très bien.

.

Je vais donc maintenant, si vous le permettez, aller plus loin car j’ai décidé de tenir à votre égard un discours de vérité, comme devrait l’être tout discours de gauche. Je ne m’appelle pas Gauchot pour rien et j’ai fait le vœu de respecter ce nom en continuant de tout mon souffle à faire vivre au 21e siècle les valeurs de gauche : liberté, égalité, fraternité qui définissent les droits de l’homme et aussi leur patrie, la France, qui est la patrie de tout homme libre.

.

Le monde dans lequel on vit est de plus en plus difficile à comprendre et à vivre, surtout pour ceux qui n’ont pas vu les grands enjeux.

.

La robotisation des tâches, la délocalisation, l’informatisation, la désindustrialisation, notre perte de compétitivité ont produit un certain déclassement chez les classes populaires et moyennes françaises qui se pensaient indispensables à l’économie du pays.

L’euro a certes aussi contribué un peu à handicaper l’économie du pays en rendant trop chers nos produits à l’exportation.

L’immigration nous coûte certes bien plus de cent milliards d’euros par an.

L’éducation nationale ne produit plus que des demi-savants ou des quarts-de-savants qui ne connaissent rien à rien dès qu’ils sortent légèrement de leur domaine étroit de compétence, je suis également d’accord avec vous.

On pourrait aligner encore une dizaine d’autres grands problèmes qui touchent la France.

.

Mais il faut que vous sachiez une chose : aujourd’hui, on se dirige vers un monde nouveau qu’il va falloir accepter.

.

Dans ce monde, il y a les winners et les losers.

Il y a d’un côté l’élite des bien instruits et des bien-pistonnés qui ont eu la chance de pouvoir compenser la salutaire baisse de niveau de l’éducation nationale entreprise depuis 60 ans et il y a de l’autre côté, sur le bas-côté, la masse des sans-dents. Et ce n’est pas parce qu’on est sur le bas-côté qu’on doit forcément s’en prendre hargneusement aux radars.

Vous, les gens déclassés, qui subissez de plein fouet le choc de la mondialisation, pouvez compter sur une élite compétente et bienveillante pour gérer le pays, une élite en marche qui heureusement a su conserver les rênes du pays malgré la désintégration des partis traditionnels où elle subsistait auparavant.

Et, entre l’élite et la classe pauvre ou moyenne-pauvre qui travaille mais qui n’a plus les moyens de joindre les deux bouts, il y a bien évidemment une énorme classe moyenne un peu plus aisée ou beaucoup plus aisée mais qui se dissout petit à petit. Pour survivre, il lui donc faut collaborer avec l’élite des 0,1 % afin d’orienter et de canaliser les masses dont l’utilité principale et inestimable est de servir de réservoir de main d’oeuvre bon marché et de source de consommateurs pour les grandes multinationales qui sont l’élite de ce pays.

.

Et ce n’est pas tout, sinon ce serait trop facile et il y aurait un risque de voir le vieux schéma de la lutte des classes se mettre en place : il y a aussi les nouveaux arrivants qu’il faut savoir accueillir et qui composent également la masse indifférenciée au côté des déclassés de souche.

Parmi ces nouveaux arrivants, il y a les nouveaux migrants et il y a aussi les envahisseurs déjà là et qui ne sont même plus comptés dans les statistiques de l’INSEE comme immigrés. Ceux qui sont arrivés il y a longtemps, leurs enfants nés en France sont sortis des stats et considérés comme Françai.

Ils constituent depuis 60 ans une part de plus en plus grande de notre population qui était jusqu’aux années 50 uniquement blanche et judéo-chrétienne.

Classe des années 60 : beaucoup trop blanche, beaucoup trop sage, beaucoup trop instruite.

.

Bien sûr, il faut essayer de cacher le plus possible l’ampleur de ce grand remplacement pour ne pas effrayer ceux qui auraient peur de perdre leur vieille identité et leur vieux pays, selon l’antique conception qu’ils s’en font. Mais il faut aussi parfois dire un peu la vérité.

Car la grande utilité de cette invasion programmée est de faire venir parmi la masse française une masse étrangère incompatible avec la population de souche et qui préfère ses intérêts aux intérêts du peuple français.

La France est une grande menace pour le nouvel ordre mondial et il ne faudrait pas qu’elle retrouve une position hégémonique comme sous Charlemagne, Louis XIV ou au XIXe siècle.

Il faut accepter sa disparition pour permettre l’éclosion d’un monde nouveau, un monde sans nation et sans vieilles frontières qui séparent les hommes.

Voilà donc une masse qui est en train d’être lentement arrachée à ses vieilles traditions austères pour entrer dans un monde neuf débarrassé de sa gangue moyen-âgeuse et fangeuse, hétéronormée, partriarcale, austèrement judéo-chrétienne, hystériquement gréco-romaine.

La masse française doit en même temps s’adapter aux caractéristiques et aux mœurs un peu exotiques des nouveaux arrivants. Des déficiences en intelligence, un comportement ultra-violent et oppressif à l’égard des femmes les empêchent de bien saisir nos codes.

.

De grands efforts ont été déjà faits pour favoriser leur intégration et culpabiliser ceux qui les rejettent. De grands efforts restent à faire comme je me suis attachée à le démontrer dans mes deux précédents articles ici même sur les thèmes de l’antiracisme et des nouvelles sexualités :

En finir avec le mythe des harceleurs de rue maghrébins… pour en finir avec le mâle blanc

Plaidoyer de Laurence Gauchot-Trouduc pour une sexualité islamo-compatible : zoophilie, pédophilie…

.

Merci de votre attention,

.

Laurence Gauchot-Trouduc,

Maître de Conférence de sociologie intersectionnelle à l’Université Paris-Barbès.

Co-fondatrice de la Ligue antiraciste Pendez Les Blancs.

Secrétaire générale du FEVA (Femmes Européennes Violées Antiracistes).

Conseillère en droit des femmes et des enfants pour plusieurs pays d’Afrique, du Maghreb et du Moyen-Orient.

Auteur d’une trentaine d’ouvrages dont Métissage, sinon rien (2002), C’est mon cul qui a été violé, pas mon antiracisme (2005), Harcèlement sexuel ou appel de détresse ? (2007), La criminalité blanche (2010), Pour une Europe du futur (2015), etc.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


11 thoughts on “Laurence Gauchot-Trouduc : ne vandalisez plus les radars-tourelles ! Ils financent le Grand Remplacement !

  1. AvatarRemarque-Chronique

    Cette Demoiselle ou Madame doit s’expatrier, je pense qu’elle sera accueillie à bras ouvert, mais j’ai bien peur que son instruction dans son nouveau pays de son choix ne lui suffise pas, encore une dans la réalité qui en vie très bien de la misère qui c’est installé dans les pays occidentaux

  2. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Donc les radars sont bien considérés comme des tirelires destinées à remplir les caisses de l’état en rackettant les automobilistes, je crois que personne n’était dupe mais là, ils ne s’en cachent même plus tous nos donneurs de leçons. Les français en ont plus que marre de se faire prendre pour des pigeons et pour des cons et si ces saloperies de pompes à fric sont régulièrement détruites et vandalisées ce n’est pas moi qui vais pleurer..

  3. AvatarChristian Jour

    Quand on te dit ordure (celui de l’Elysée) qu’on ne veut plus de tes radars, ça ne veut pas dire qu’il faut nous les changer pour des plus performant, ta rien compris connard, on n’en veut pas, merde , tu est bouché.
    Au journal télévisé un des pute parlait des radars détruit et il disait qu’il y avait un manque à gagner énorme pour l’état, pas de nombre de vie détruite par le manque de radars, non le manque à gagner, ce qui prouve encore une chose, c’est que c’est uniquement pour faire du fric.L’état c’est le pire des voleurs.

  4. AvatarMachinchose

    « Classe des années 60 : beaucoup trop blanche, beaucoup trop sage, beaucoup trop instruite. »

    et photo trop emouvante, trop nostalgique, trop propre

    ces classes que n’ ont pas connu les moins de 60 ans, a la rigueur les moins de 50 ans

    pareil pour le métro, les trains, les bus, les centres aérés, les colo devacances, les bals des pompiers, les foires, les fêtes…………epoque bénie pour notre population n’ était pas polluée a mort

    elle ne s’ en remettra d’ ailleurs plus jamais

    ses tueurs sont tous les fumiers qui prirent leur retraite dorée au conseil constitutionel, repaire de roués et de pendables

    .

    1. Avatarclaude t.a.l

      Salut Machinchose,

       » douce France, cher pays de mon enfance ….  »
      J’ai vécu ça …..
      Magnifique ! ( même si tout n’était pas parfait ).

      Et j’en dirais, et j’en dirais …..
      Mais j’vais pas raconter ma vie …..

      A quoi bon, maintenant que tout est cuit ? ( et pas par le  » réchauffement climatique  » ).

      Pessimiste, qu’il est, le claude …..

  5. Avatarclaude t.a.l

    Bravo pour l’invention de ce nom  » Gauchot-Trouduc « .
    Il qualifie exactement ce que sont les collabos de 2019.

    1. Avatarping

      les gauchos trouduc et autre collabos sauce 2019 sont les residus de fond de chiotte de l’histoire francaise….. Pas comme en 40 ou les pro de gaulle collaboraient a fond pour tourner leur veste a la liberation….

  6. AvatarAlexcendre 62

    Si je comprends bien : Des radars qui peuvent prendre trente photos ce qui veut dire sur le principe qu’en dehors de l’auto vraiment dangereuse il y a la possibilité d’ en faire 29 autres pour uniquement faire rentrer du fric , difficile de vendre ça pour de la sécurité . Les Français acceptent de moins en moins de se faire prendre pour des pompes a fric ! est ce que c’est une si mauvaise chose ? d’autant qu’avec le niveau délirant des amendes sur certains foyers c’est l’argent de la vie des couples et des enfants que l’Etat prends de façon automatique avec ses radars . Il faut être un ou une tarée de politique pour ne pas comprendre que l’homme ne peut pas être mis en équation et que dans ce domaine 2+2 ne feront jamais 4 . Le risque de cette ignorance est que le couvercle de la marmite saute bien avant de façon imprévisible le savoir se nomme l’expérience ou la compétence .

  7. AvatarAlain Bobo

    Je n’ai pas pu retenir mes larmes, j’envoie tout de suite un chèque de 10 puissance 4 euros à l’association Trouduc.

Comments are closed.