Salvini, meneur d’hommes et fin stratège l’emportera quoi qu’il arrive


Salvini, meneur d’hommes et fin stratège l’emportera quoi qu’il arrive

.

Non seulement, Matteo Salvini est un meneur d’hommes hors concours mais c’est également un fin stratège. Lors de son entrevue avec le Président Mattarella, il lui a présenté non pas une mais deux possibilités pour sortir de la crise :

1) Soit aller immédiatement aux élections

ou

2) Reconstituer une alliance avec le Mouvement cinq étoiles en changeant quelques têtes et à condition que ce dernier dise oui à ses dernières propositions.

.

Aller aux élections reste sa préférence car il peut compter sur une écrasante victoire de sa formation. Le Secrétaire du PD, Zingaretti, vient en effet de poser de nouvelles exigences au mouvement cinq étoiles dans le cas d’une alliance bancale avec lui, à savoir supprimer toutes les lois votées par Salvini. Cette exigence divise profondément, tant au sein du PD qu’au sein du mouvement cinq étoiles et le doute s’installe dans les esprits. Si ces deux partis s’installent au pouvoir contre la volonté du peuple, nul doute qu’ils seront massacrés et balayés lors des prochaines élections. Actuellement, le PD est crédité d’environ 23% d’intentions de vote et le Mouvement Cinq étoiles a chuté de 38% aux élections de 2018 à 16,5% actuellement. Au total, l’ensemble des partis de gauche représente 47% de l’électorat contre 53% crédités à l’ensemble des partis de droite (dont 38% à la Lega seule).

Si l’on va aux élections dans l’immédiat, la droite est sûre de remporter la mise haut la main mais Salvini se trouverait sans doute affaibli du fait des appétits de ses alliés et se retrouvera quand-même à devoir gouverner un pays dont 47% des gens ont le cœur à gauche. De plus, devoir gouverner avec des gens du passé et un vieux requin tel Berlusconi ne serait sans doute pas plus facile qu’avec la jeune équipe inexpérimentée du M5s. Par contre, si le Mouvement cinq étoiles avait la sagesse de reprendre l’aventure avec Salvini dans un gouvernement renouvelé à sa « sauce », non seulement l’équilibre droite/gauche serait respecté mais le pouvoir de Salvini serait encore accru et le M5s est averti que s’il désire « sortir des rails », Salvini est tout-à-fait capable de se remettre à « grogner » s’il le faut.

.

Dans tous les cas de figure, Salvini devrait en sortir gagnant. Si l’on va aux élections, ce sera un triomphe pour lui et la Lega. Si un nouveau gouvernement remanié avec la Lega et le M5s sort du chapeau, la position de Salvini en sera renforcée. Et s’il se trouve éjecté par la politique politicienne sa popularité atteindra le zenith et il ne devrait faire qu’une bouchée de ses adversaires lors de prochaines élections. Vraiment bien joué.

.

Respect. Viva Salvini ! Viva l’Italia

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




8 thoughts on “Salvini, meneur d’hommes et fin stratège l’emportera quoi qu’il arrive

  1. AvatarArrabonicus

    Il faut toujours se méfier. 3% peuvent s’évaroper très vite. Il suffit que le navire d’une ONG se débrouille pour que quelques migrants se noient 5 jours avant le scrutin à cause de la garde-côte de Salvini, de préférence devant des caméras, et le problème est réglé… Pourvu que je me trompe…

Comments are closed.