Pour sniffer leur drogue, les 12-14 ans des cités s’approvisionnent au magasin du coin, c’est légal !


Pour sniffer leur drogue, les 12-14 ans des cités s’approvisionnent au magasin du coin, c’est légal !

.

Les 12-14 ans des cités  vont au plus près  pour s’approvisionner en drogues : au supermarché du coin ou simplement chez le buraliste !

.

Ces capsules qui ressemblent à une balle de petit calibre et qui sont jetées vides au sol permettent de recharger les siphons de chantilly.

Ils contiennent du protoxyde d’azote, plus connu sous le nom de gaz hilarant.

Montpellier

Montpellier : le maire alerte la ministre de la Santé sur les dérives du gaz hilarant

Philippe Saurel, maire de Montpellier vient d’écrire à la ministre de la Santé pour l’alerter sur un phénomène qui touche les jeunes dans les cités : l’inhalation de gaz hilarant

Des capsules de gaz hilarant récupérées à Montpellier / actu.fr du 21 Août

C’est le nouveau casse-tête des élus. Le protoxyde d’azote, un gaz vendu sous forme de capsules pour quelques euros en supermarché et… chez les buralistes, est depuis quelque temps détourné de son usage culinaire ou médical. Utile pour faire monter la chantilly ou pour ses propriétés anesthésiantes, il est surtout connu dernièrement pour faire « rire » les ados.

De nombreux habitants et vacanciers néophytes s’interrogent régulièrement sur la présence de petites capsules métalliques grises qui jonchent le sol, notamment sur des parkings, dans tous les quartiers de Montpellier, touchés désormais par le phénomène

Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, alerté de l’ampleur du phénomène, vient d’écrire à Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, pour faire du protoxyde d’azote, « un enjeu de santé publique » et d’en réglementer l’accès.

Hauts-de-France

https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Sante/Le-gaz-hilarant-drogue-prisee-jeunes-2019-07-30-1201038306

Particulièrement touchés par ce phénomène, des élus des Hauts-de-France s’alarment de cette nouvelle tendance : « Il y a une semaine, on a trouvé plusieurs centaines de ces capsules sur deux petits parkings », signale Dominique Baert, maire de Wattrelos, qui voit depuis l’été dernier de plus en plus de ces déchets joncher les rues de sa ville.

Une drogue populaire chez les 12-14 ans

Le protoxyde d’azote serait particulièrement populaire chez les collégiens et les lycéens : « Une directrice d’école d’un quartier populaire m’a alerté sur le fait que des anciens élèves âgés de 13-14 ans venaient inhaler du gaz hilarant sur le parking qui jouxte son école et en proposaient même aux élèves de CM2 », poursuit Dominique Baert.

.

Une mode propulsée par les réseaux sociaux

Ce phénomène s’est aussi popularisé sur les réseaux sociaux. Sur YouTube, des jeunes se filment en train d’inhaler du protoxyde d’azote. Une vidéo diffusée en décembre dernier où l’on voit des joueurs de football de l’équipe d’Arsenal en consommer a pu aussi  influencer certains adolescents.

Peu chère -environ 50 centimes la cartouche-, la capsule est vendue légalement en supermarché et chez les buralistes, mais une fois inhalée notamment par les plus jeunes qui ont 12 à 15 ans, elle peut provoquer des vomissements, des troubles cardiaques, des paralysies musculaires, des maux de tête et de graves malaises.

À la fin de l’année dernière, l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies -OFDT- a publié un rapport inquiétant sur les nouvelles drogues, confirmant le retour du gaz hilarant présent dans les cartouches des appareils à chantilly.

Ces cartouches qui contiennent du gaz hilarant anesthésiant utilisé en médecine sont jetées, tels des mégots sur la voie publique, dans des parcs et des squares des cités.

Siphon ou ballon de baudruche

Les toxicomanes utilisent un siphon ou un ballon de baudruche, en aspirant et en expirant à plusieurs reprises pour que le produit violent monte à la tête. Ils sombrent dans un état second l’espace de moins d’une minute, mais, il y a un risque élevé d’asphyxie et donc de perte de connaissance.

Tout est légal !

Pour l’heure, même en dépit d’enquêtes et de rapports de la police, de la gendarmerie et du milieu médical, notamment des urgentistes, tout est légal : ces capsules sont en vente libre dans les supermarchés et dans les bureaux de tabac.

Banlieue parisienne (94)

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/val-de-marne-alerte-au-gaz-hilarant-le-nouveau-jeu-des-cites-09-07-2019-8113017.php

« C’est un phénomène qui restait confidentiel, au niveau des ados, constate cette éducatrice de Pluriels 94. Mais c’est quand les cartouches ont commencé à être trouvées en grande quantité qu’on a pris la mesure du phénomène. »

Ces douilles gris argent se retrouvent aussi bien dans les rues d’Alfortville ou Maisons-Alfort qu’à Bonneuil, ou au Plateau à Villeneuve-Saint-Georges. Au moins…

« Ça change de l’herbe »

Kader, croisé aux Bleuets à Créteil, reconnaît : « On fait ça pour s’amuser. On craque la douille et on respire dans un ballon. C’est un jeu, ça change de l’herbe. On rigole et puis ça passe. » A écouter le jeune homme, pas encore majeur, c’est « sans danger. »

Près des « bancs à chicha » de la cité, plus de 200 mini bonbonnes ont été ramassées en une après-midi.

« Ils respirent ça toute la journée, raconte ce père de famille. Ils ne se rendent pas compte. A force, ça va leur atteindre le cerveau. » Au Mont-Mesly, l’autre grande cité de Créteil, ou encore aux Sarrazins, la mode explose « partout » selon une maman. Jusque « devant le lycée Gutenberg et le collège Schweitzer », ajoute-t-elle.

Drogue et Société [association] prévoit « cet été une campagne de prévention » auprès de toutes les structures en lien avec des jeunes et travaille à « une cartographie des lieux de consommation ».

Aux Planètes à Maisons-Alfort, « une grosse campagne de prévention sera lancée à la rentrée », assure Cherif Hadrouga, directeur du centre socioculturel. Des capsules ont été relevées en quantité sur le parking.

A Créteil, les jeunes se fournissent à Carrefour

Les plus jeunes l’assurent : ils savent que « ce n’est pas bon pour la santé ». Les aînés aussi. Pour autant, les ballons, les sacs plastiques se gonflent. Certains jeunes ont même demandé à l’épicier du coin de vendre des douilles.

Ces cartouches utilisées en milieu médical ou pour les siphons à chantilly sont en vente libre. A Créteil, les jeunes rencontrés disent se fournir « à Carrefour ».

 

Note de Christine Tasin

Toute une génération dégénérée, incapable de savourer le simple plaisir d’être en vie, d’aimer, de faire des choses constructives pour les siens, pour son entreprise, pour son pays… réduite à jouir connement de ne plus être soi-même, avec le cannabis, avec le haschish, la bière, à présent avec le gaz à chantilly… Tout en zonant.

Cyniquement, on pourrait s’en moquer si cette mode ne touchait que les zones où sévissent les racailles  et que pendant qu’ils sniffent, ils n’agressent pas les Blancs, mais on sait que ce genre d’amusement se répand à la vitesse de l’éclair partout où il y a de la jeunesse. Les nôtres n’ont pas besoin de ça, entre les heures passées sur des jeux video débiles, les heures d’école passées à étudier le tri des déchets, le racisme et les empires africains…

Tout est en place pour que nos descendants ne soient plus qu’un peuple de zombies se regardant le nombril à chaque heure du jour et de la nuit.

.

Il faut être optimiste et croire en la capacité de réaction de nombre de nos jeunes… ça fera mal.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


14 thoughts on “Pour sniffer leur drogue, les 12-14 ans des cités s’approvisionnent au magasin du coin, c’est légal !

  1. Avatarhollender

    Les cartouches sont réutilisables …..
    On doit demander à Bayer
    / Monsanto ( anciennement IG Farben fabricant du Zyclon B) utilisé pour tuer 6 millions de personnes de les recharger avec un gazon foudroyant……..la mode du protoxyde d’azote s’arrêtera très vite.

    1. AvatarSaint Thomas

      Pourquoi tout ce bordel? c’est très simple, le laxisme depuis 1/2 siècle, abolition d la peine de mort, démocratie qui protège les délinquants, voleurs, violeurs, criminels en tout genre,……
      Les seuls qui ne bénificient pas de cette démocratie de merde,
      les GENS HONNÊTES, qui eux subissent toutes les exactions de ces dits délinquants, voleurs, violeurs, criminels…..
      aujourd’hui tout est permis pour ces derniers, ils savent qu’ils ne courenr aucn risque grâce aux lois votées par ns chers gouvernants qui eux ne risquent rien de tout ça derrière leur tour d’ivoire!
      la loi du talion n’est pas faîte pour les brâves gens. mais tant qu’ils se comporteront en agneaux, rien ne changera.

    2. AvatarSaint Thomas

      Pourquoi tout ce bordel? c’est très simple, le laxisme depuis 1/2 siècle, abolition d la peine de mort, démocratie qui protège les délinquants, voleurs, violeurs, criminels en tout genre,……
      Les seuls qui ne bénificient pas de cette démocratie de merde,
      les GENS HONNÊTES, qui eux subissent toutes les exactions de ces dits délinquants, voleurs, violeurs, criminels…..
      aujourd’hui tout est permis pour ces derniers, ils savent qu’ils ne courenr aucn risque grâce aux lois votées par ns chers gouvernants qui eux ne risquent rien de tout ça derrière leur tour d’ivoire!
      la loi du talion n’est pas faîte pour les brâves gens. mais tant qu’ils se comporteront en agneaux, rien ne changera.

      bon commentaire!

    1. valkyrievalkyrie

      Oui, une quinzaine de ces capsules en face chez nous, de l’autre côté de la rue, je me demandais ce que c’était tous ces trucs brillants. En plus des déchets habituels …..les nettoyeurs de rue passent assez régulièrement, encore un métier d’avenir certainement ! Il y a seulement 20 ans on ne voyait aucun papier , mouchoir, canette à terre.

  2. AvatarMachinchose

    a piquer d’ urgence

    tous ces « chatons » actuels

    dans quelques années ils vendront et utiliseront des produits plus nocifs
    alors autant leur eviter de souffrir plus tard en les eliminant des a present

    il n’ y aura plus de Jean Valjean envoyés a Cayenne pour un pain volé ou des chandelier d’ argent volés à Mgr Myriel………………que racheteront des Monsieur Madeleine

    ces petits dechets sont bons pour le fondoir, avec eventuellement leurs parents

  3. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Oui « terrible », mais c’est terrible en effet l’imagination qu’il y a quand il s ‘agit de drogue donc d’échapper à ce qui fait la vie, à la réflexion, à la projection dans l’avenir, voire à l’effort…

    Tout ce qui pourrait apporter « un trip » est mis à contribution : il y a eu les tubes de colle il y a quelques années (qu’il a fallu changer pour les rendre moins nocifs mais forcément encore, heureusement, autorisés), il y a eu aussi des mélanges dans des sacs en plastiques (je ne me souviens plus du nom) mais il s’agissait de respirer cela sac fermé et certains en étaient gravement atteints, il y avait même eu un mort il y a quelques années près de chez moi.

    La Brigade des Stupéfiants pourraient sans doute parler d’autres « recettes » que nous, n’imaginerions même pas… Ce n’est pas une affaire de Justice mais de des-errance sociale.

    Je ne sais pas ce qu’il y a derrière tout cela… Il faudrait un livre….

    Je note quand même :

    – une certaine déresponsabilisation avec la culture de l’excuse,
    – l’interdiction de poser des limites claires prétextant ne pas vouloir « choquer » (même jusqu’à l’école quand on voit les systèmes de notation qui empêchent l’élève de véritablement se situer en regard de sa propre production),
    – les discours de la Société concernant des domaines anxiogènes qui bien souvent en rajoutent surtout quand on a besoin de se chercher (sexualité notamment où ça devient n’importe quoi, mise en avant aussi de façon malsaine à la TV ou ailleurs),
    – le « mérite » implicitement sanctionné par les réponses sociales dlétères voire inversées vis-à-vis de celui qui réussit et se donne du mal…
    – les jeunes enfants qui ont accès à des domaines qui ne correspondent pas à leur niveau de développement,
    – les ados considérés parfois comme des éternels enfants qu’il faut assister,
    – le spectacle des adultes qui, pour beaucoup, apparaissent « perdus » aussi dans leur place, leur rôle, leur vie intime (divorces dont on n’arrête pas de parler, famille qui serait re-composées comme si on pouvait vraiment recomposer celle d’avant, le peu de reconnaissance vécue après une vie de labeur et de contraintes…etc…),
    – la part belle laissée par la Justice à ceux qui violent la Loi et ses principes, le respect étant moins reconnu et mis en valeur que l’irrespect,
    – la morale aussi qui est devenue un gros mot,
    – l’absence de vie « spirituelle » au sens large de la transcendance qui donne du sens aux questions existentielles de l’Humain (pas là exclusivement de religion, mais de dimension humaine complètement ignorée dans notre société matérialiste)

    Etc….

    En un résumé : le manque de sens, d’éthique donc de « structure » de notre Société : un mal-« Etre » tout court.

    Bref : une Société vide d’un sens qui donnerait envie d’avancer, de dépasser ses propres limites et donc de se réaliser.

    1. AvatarGAVIVA

      c’était la colle de cordonnier, il y a aussi eut le trichloréthylène, des solvants de nettoyage à sec, la colle de rustine, la laque pour cheveux….y »en a même en Afrique qui sniffent un mélange de pisse et de MERDE dans des bouteilles plastiques. Mais en Russie ce n’est pas mieux, avec le « krokodil » qui les bouffe vivants. Ces débris quels qu’ils soient ‘n’ont qu’à crever!

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Non je crois qu’il s’agissait de simples tubes de colle à l’usage scolaire ou domestique (solvants), la composition du coup ayant été revue. Mais il y a bien d’autres sources illimitées, on ne pourrait pas les citer toutes….

    2. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Je rajouterai quelque chose d’essentiel : la destruction des « symboles » qui construisent et font le ciment d’une Société humaine donc collective, remplacés par une forme de soumission aux différents désirs individuels aussi déviants soient-ils..

      1. AvatarFomalo

        Oui, je me souviens en 1969 du lycée voisin où j’avais fait deux ans de secondaire quatre à cinq ans avant, c’était déjà la « colle scotche » et les sacs en plastique sur lesquels le commissaire local, accompagné de journalistes avait fait une conférence édifiante. 1969 : cinquante ans!! quelques années après, c’était le trichloréthylène, détachant détourné par les « zartistes » pour faire des décalcomanies à partir de photos de magazines, et surtout pour le respirer..et s’envoyer planer parfois définitivement.
        Je ne suis pas vraiment d’accord sur les « désirs individuels ». S’agissant d’une société marchande, à présent clairement mondialiste, il serait plutôt question d’une forme de marketing forcené! Aux « riches  » la cocaïne et autres avatars d’un certain coût, aux « pauvres » tout ce qui peut être détourné, le haschich, le crack, les amphétamines, les comprimés codéïnés, tout ce qui peut s’acquérir à moinde coût..L’origine (à l’époque) avait été nommément citée: » Le Triangle d’or »., avec ses labos à Marseille, à Nice, à Monte Carlo…Quant aux « symboles » qui représentent le soubassement des civilisations, il ne faut pas oublier qu’ils ont deux faces, et que comme le dit l’avertissement ferroviaire: »Attention, un train peut en cacher un autre! »

  4. AvatarVerdammt

    Gaz hilarant. faut bien que cette jeunesse rigole.
    Je leur conseille l yperite ou gaz moutarde. Effet garanti.
    On va y venir avec ces tares.

Comments are closed.