Aides au migrants : jamais assez ! Le cas d’Adama Fofana, MNA dans le Loiret


Aides au migrants : jamais assez ! Le cas d’Adama Fofana, MNA dans le Loiret

Rassemblement place Martroi à Orléans de mineurs isolés soutenus par des associations !

France Bleu Loiret nous offre un reportage signé Ousmane Yansané.

La veine de l’article s’en explique probablement… 

 

Adama, mineur étranger isolé à Orléans :
« si tu n’as pas de logement, tu ne peux ni étudier ni travailler »

On parle beaucoup des mineurs non accompagnés dans le Loiret : ces jeunes étrangers sont pris en charge par le Département jusqu’à leur majorité. Nous avons rencontré l’un d’eux : Adama Fofana, ivoirien logé dans une résidence à Orléans. Dans quelques mois, il devra quitter les lieux et est inquiet.
.

Adama Fofana est originaire de Côte d’Ivoire. Il est ce qu’on appelle officiellement un « mineur non accompagné ». Hébergé depuis deux ans dans une résidence à Orléans, il vient de recevoir une lettre du conseil départemental du Loiret : à ses 18 ans, dans quelques mois, Adama Fofana ne sera plus logé et nourri par le Département.
==> Au moins un département qui surveille ses MNA !

« Il [le Département] s’occupait bien de moi, mais à partir de la fin du mois, la situation va changer «  explique t-il à France Bleu Orléans, l’air inquiet. Il nous reçoit dans son petit studio, simple mais propre, situé rue du Cloître-Saint-Paul dans le centre-ville d’Orléans.
==> Un département qui prend soin des ses MNA !

Si tu n’as pas de logement, tu ne peux pas travailler

À la place de cet hébergement, le jeune ivoirien touchera ce qu’on appelle l’allocation jeune insertion Loiret, une aide de 450 euros. Une somme insuffisante pour couvrir tous ses besoins, explique Adama, qui a un travail : il est apprenti en jardinage au lycée de la Mouillère d’Orléans.  » Si tu n’as pas de logement, tu ne peux ni étudier ni travailler «  ajoute-il.
==> Une aide, à laquelle peut s’ajouter la FAJ (Fonds d’Aide aux Jeunes ) !

Une mobilisation pour venir en aide aux mineurs isolés dans le Loiret.Le Département du Loiret estime déjà « faire beaucoup » pour ces mineurs étrangers isolés. « À ce jour, 322 mineurs non accompagnés sont pris en charge par le Département jusqu’à leur majorité ou la fin de leur année scolaire (…). Avec un budget multiplié par quatre, passant de près de 3 millions d’euros en 2016 à plus de 12 millions d’euros en 2018, aucune autre politique n’a bénéficié d’un tel effort sur cette période. »
==> Pratiquement 40 000€/an/MNA.

Un rassemblement a lieu ce mercredi 21 août, place du Martroi à Orléans. Il a débuté par un tournoi de football, suivi  d’une manifestation en direction de la préfecture.  » Nous voulons que la préfecture use de  son influence auprès du Conseil Départemental pour que soient rétablis les _accueils provisoires jeunes majeurs_, possibles pour les jeunes de 18 à 21 ans (…) » explique le collectif de soutien aux jeunes isolés étrangers du Loiret.
==> Et les collectifs Education sans frontière et le Cojie (collectif de soutien aux jeunes isolés du Loiret) demandent bien sûr encore plus d’argent, à l’Etat cette fois-ci, en somme aux con-tribuables… qui n’en peuvent plus !
..

Et bien sûr, nos politiques continuent à faire entrer encore plus de migrants...

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean-Paul Saint-Marc

Résistance républicaine Aquitaine J'adore la chouette, elle a de grands yeux pour mieux voir.


18 thoughts on “Aides au migrants : jamais assez ! Le cas d’Adama Fofana, MNA dans le Loiret

  1. Avatardmarie

    Ils sont tellement habitués à ce qu’on leur donne tout qu’ils ne comprennent pas quand ça diminue un peu !
    Nous n’avons pas à travailler et payer des impôts pour entretenir des peuplades entières qui s’installent chez nous sans notre consentement pour vivre à nos crochets !
    Ils chassent les blancs qui travaillent de leur pays mais ne se gênent pas pour venir s’installer chez eux… pour glander et se faire entretenir !

    1. AvatarGIRARDIN Marcel

      C’est d’autant plus vrai que, selon le CERMF, la Côte d’Ivoire était vice-championne du monde de la croissance sur la période 2012-2018 (01/04/2019)

      Qu’est-ce qui empêche donc ce jeune Adama FOFANA de retourner dans son pays, la Côte d’Ivoire, qui, comme le Sénégal et de nombreux pays d’Afrique francophone, offre de nombreuses possibilités de se former et de travailler ?
      Est-ce que les associations qui le soutiennent lui ont parler de cela ?

      Sur la période septennale 2012-2018, la Côte d’Ivoire a réalisé la plus forte croissance au monde dans la catégorie des pays ayant un PIB par habitant supérieur ou égal à 1 000 dollars. Plus impressionnant encore, elle se classe deuxième toutes catégories confondues, pays très pauvres inclus. Un pays réformateur et en chantier, et qui peut devenir, à terme, la première puissance économique du continent.

      Allez lire l’article complet sur :https://www.cermf.org/la-cote-divoire-vice-championne-du-monde-de-la-croissance

  2. Avatarzio

    Salut à tous,
    12million aux jeunes non accompagnés.
    40 million aux Harkis combattants abandonnés par les politiciens Français
    à leur triste sort après 57 ans de disette!!!
    Cherchez l’erreur chers compatriotes!!!
    Liberté, Égalité, Fraternité mais pas pour tout le monde…

    1. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc Post author

      12 millions dans UN département et pas un des plus importants !
      2 milliards au plan national !

    2. Charles Martel 02Charles Martel 02

      Bin non cher ami pour les français (et pour moi les Harkis sont français à part entière) il n’y a ni liberté, ni égalité, ni fraternité,nos politicards pourris considèrent les français comme des sous merdes justes bonnes à bosser et à payer pour nourrir ce tas de merde qui étouffe la France

  3. AvatarAlain Bobo

    Et si les moutons essayait d’émigrer le berger en Afrique, qu’est-ce qu’ils attendent ? Encore les élections ?

  4. AvatarLolotte de Modigliani

    Et les Français ne bougent pas ! Comprennent qui pourra ! La parlotte ne sert pas à grand chose ! Que faire ?

    1. Charles Martel 02Charles Martel 02

      Déjà il faudrait voter correctement pour virer ces dhimmis du pouvoir, mais même pour ça il y a encore trop de français qui ne comprennent pas et votent pour ces pourris. Que voulez vous faire?

  5. AvatarMachinchose

    les Harkis sont bien plus honorables et Français que la bourgeoise de Dakar, devenue « française » aprés deux ans passés en France, en rafflant le titre de porte parole du gouvernementeur
    cette femme noire, dont j’ ai oublié le nom et qui , senégalaise, a fait irruption dans la vie de NOTRE nation grace a des Hollande et autres Macaron………..on verra ça dans la durée

  6. AvatarTzel

    Ne t’inquiète pas Mamadou, l’état va te loger et te nourrir gratos avec NOS impôts
    Tu n’auras même plus besoin d’aller au boulot. Casse, viol ,amuse toi bien.
    Il y a longtemps que plus personne n’arrive de Somalie pour vider les
    poubelles a Paris. En plus, la vu d’un nėgre met Macrotte dans un état….
    D’extase..

  7. frejusienfrejusien

    et aujourd’hui la France, le petit trouduc, s’engage à accueillir 150 nouveaux migrants du bateau Ocean Viking,

    l’ivoirien dispose d’un petit studio, combien d’étudiants français aimeraient disposer de ce petit studio offert par nos impôts, et pas accordé à nos propres enfants ??

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      « …combien d’étudiants français aimeraient disposer de ce petit studio offert par nos impôts, et pas accordé à nos propres enfants ?? »

      Oui Fréjusien, contente de voir que vous soulevez cela car je vois que c’est une vraie galère pour de jeunes étudiants méritants pourtant, qui ne trouvent pas le studio rêvé pour leurs études à plusieurs km de leur famille, et encore, à des prix faramineux obligeant les parents à se priver…. Ceux-là ne sont pas assistés et n’ont pas d’aides sociales…. Ils doivent se payer une mutuelle en plus.

      Bon, mes enfants ont tous eu un travail durant leurs études mais la question du logement devient cruciale dans certains endroits où en plus, on sait qu’il y a beaucoup de migrants bien logés comme vous dites et que certains étrangers ont des chambres universitaires..

      1. frejusienfrejusien

        un vrai scandale, ça encore,
        je me rappelle la galère en début d’année universitaire , il fallait attendre que tous les Africains et Nord-africains soient logés, et espérer un désistement …. pour obtenir une chambre en cité U

        1. Amélie PoulainAmélie Poulain

          « il fallait attendre que tous les Africains et Nord-africains »

          Mais pourquoi tant d’avantages en France pour ces gens-là, pourquoi passent-ils avant les Français ?

          On est vraiment dans quelque chose de « morbide » avec l’Afrique, je ne sais pas d’où ça vient à ce point-là….

          Quand je pense que certains de ces privilégiés se sentent victimes en plus, le monde à l’envers ! C’est révoltant et il faut que les Français « décident » (c’est le point moteur de départ, le reste viendra tout seul) que cela doit cesser.

          Ceci dit, je ne suis pas non plus pour un salire étudiants comme certains le préconise (je sais qui… une qui ne réfléchit pas beaucoup au « fond » des problèmes et qui fait beaucoup de dégâts en France).

          Ce n’est pas un bon moteur d’autonomie et je dirais même un frein, mais faciliter l’environnement étudiant (dans tous les sens du terme pas seulement géographique) durant leurs études (sans aller dans le sens d’étudiants à vie cependant), est possible et souhaitable.

  8. AvatarGAVIVA

     » ah ben les blancs y nouzont fait l’esclavage et la colonisation et ils sont RACISTES ». Voilà leur raisonnement, à la hauteur de leur très bas qi

  9. DiogèneDiogène

    La côte-d’Ivoire, pays prospère en cacao et en café, en ananas, mangues, bananes et autres délicieux fruits, ne peut-elle pas prendre en charge « ses » jeunes mineurs non accompagnés ?!

    Le foutage de gueules est continue : on s’invite dans un pays pour y vivre sur le dos de ceux qui payent, qui payent, sans cesse, des impôts de toutes sortes (j’en fais partie) et sont traités invariablement de « fachos » quand ils s’étonnent de l’invasion…

Comments are closed.