Mort de Jeffrey Epstein dans « le goulag américain » : Julian Assange sera-t-il le prochain ?


Mort de Jeffrey Epstein dans « le goulag américain » : Julian Assange sera-t-il le prochain ?

.

Epstein connaissait de nombreuses informations scabreuses sur des gens puissants comme Bill Clinton et il pourrait très bien être mort parce qu’il allait parler…

.

La mort derrière les barreaux de Jeffrey Epstein, un délinquant sexuel millionnaire, devrait déclencher une « autoréflexion à l’échelle du système » sur la manière dont les détenus sont traités. Le Metropolitan Correctional Center « est un peu comme un goulag américain pour les gens qui n’ont été condamnés pour rien », a déclaré Marc Fernich, avocat d’Epstein.

.

Et une autre personne actuellement emprisonnée pour avoir donné au public américain des informations que le gouvernement américain voulait désespérément garder secrètes, est Julian Assange, le fondateur de l’agence Wikileaks qui diffuse des sources ultra-confidentielles (CIA, multinationales, etc.). Son état de santé se détériore et la mort très douteuse de Jeffrey Epstein dans une prison à sécurité maximale des États-Unis est une autre bonne raison de ne pas extrader Assange dans une prison de ce type.

La mort d’Epstein a amené son avocat à s’exprimer sur les conditions de détention dans les prisons américaines, les comparant aux goulags de l’Union soviétique. La MCC est « institutionnellement mal équipée » pour traiter avec quelqu’un comme Epstein qui ne durerait pas longtemps dans la population générale mais qui n’est pas un criminel endurci, a expliqué Fernich à RT. « C’est l’un des centres de détention provisoire les plus durs du pays. Et les conditions sont inhumaines. » Epstein, insiste-t-il, était « présumé innocent », malgré sa condamnation en 2008 pour avoir sollicité des prostituées mineures – dans le cadre d’une négociation de plaidoirie dont les retombées ont culminé cette année avec les accusations de trafic sexuel – et n’aurait pas dû être enfermé dans des conditions aussi « barbares ».

.

Il y a tout lieu de craindre qu’Assange soit déjà en danger, dans la prison de haute sécurité de Belmarsh, où il est actuellement incarcéré. Assange a fait l’impensable. Il a exposé le gouvernement pour ce qu’il est vraiment : une entité autoritaire corrompue qui croit fermement qu’il a le droit d’asservir tous les autres. Pressenza a écrit : « L’establishment a conspiré pour réduire sa capacité à se défendre devant les tribunaux. Je ne suis pas convaincu qu’il ne conspire pas pour le détruire. »

.

Le journaliste John Pilger (@johnpilger) a tenté d’alerter le public sur ce que plusieurs gouvernements tentent de faire à Assange pour le crime de publication de la vérité.

« N’oubliez pas Julian Assange. Ou vous le perdrez. Je l’ai vu à la prison de Belmarsh et sa santé s’est détériorée. Pire qu’un meurtrier, il est isolé, sous traitement médicamenteux et privé des outils nécessaires pour lutter contre les fausses accusations d’une extradition américaine. J’ai maintenant peur pour lui. Ne l’oubliez pas. » (7 août 2019)

.

« Regardez cette révélation de Mark Davis, journaliste et avocat primé, témoin crucial de la trahison de Julian Assange par le Guardian et le NY Times, qui risque l’extradition pour ce qu’ils ont fait aussi. Notez leur silence pendant que Assange se bat pour sa vie. »  (10 août 2019)

.

En visitant Julian Assange en prison, j’ai aperçu son traitement barbare. Isolé, privé d’exercice, d’accès à la bibliothèque, d’un ordinateur portable, il ne peut préparer sa défense. On lui refuse même des appels à ses avocats américains. Son avocat britannique a écrit au gouverneur le 4 juin. Silence. Comme c’est anarchique. (11 août 2019)

.

La vérité est trahison dans l’empire du mensonge. Des morts comme celle d’Epstein ont eu l’avantage de réveiller au moins une partie du public aux mensonges et à la tromperie des médias de propagande aussi connus sous le nom de « mainstream media » (médias de grande diffusion). Ils essaient désespérément de faire taire quiconque remet en question le récit officiel du système. Mais même Fernich lui-même est « sceptique » quant à la conclusion du médecin légiste selon laquelle Epstein s’est suicidé. « Je ne serais pas surpris… d’apprendre que quelque chose était arrivé à Jeffrey Epstein « , a dit l’avocat d’Epstein, ajoutant que la mort mystérieuse d’Epstein fera l’objet de discussions pendant des décennies. De même, les médias grand public ont du sang sur les mains quand il s’agit d’Assange, selon un autre tweet de Pilger.

.

« Les Américains sont sceptiques à l’égard de tout ce que le gouvernement met sur la table parce que le processus de collecte de renseignements dans notre pays a été militarisé à des fins politiques « , a déclaré M. Fernich.

.

Source : Shtfplan et Infowars.

.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


4 thoughts on “Mort de Jeffrey Epstein dans « le goulag américain » : Julian Assange sera-t-il le prochain ?

  1. AvatarJolly Rodgers

    Epstein été une grosse merde de violeur, pédophile, rabatteur de jeunes filles pour soirée fine …. rien de plus !
    si il c’est fait assassiner , c’est surement par d’autres pourritures du même genre que lui . en ce qui concerne les nanas qui ceux sont faites abuser , je leur dirais cela : ho les filles si vous étés moins vénales , peux être que vous ne tomberaient pas sur ce genres de merdes !

  2. Avatarhollender

    N’oublions pas Frédéric Pierruci, cadre supérieur d’Alstom, arrêté comme une vulgaire crapule à sa descente d’avion aux USA, puis mis au cachot et , pris en otage durant plus de deux ans par nos  » amis  » capitalistes américains de G.E. qui voulaient s’emparer de notre chef de file industriel.
    Alcatel est tombé dans la musette des yankees, Technip chez FMC, Thermodyne, Forex Neptune, Foramer, etc. Merci qui ? Hollande et Mohamerde Macron grands défenseurs de la patrie.
    On ira acheter aux américains les chaudières nucléaires du prochain porte avion. …..

    On va se réveiller un jour avec un entrefilet dans la presse:  » AIRBUS est passé sous la bannière étoilée » …………. le dépeçage de notre pays continue !
    N’oublions pas que les usines Airbus qui produisent les ailes de tous les avions Airbus sont installées chez les  » Rosbifs ».
    Antoine Tarin….. (Tony Blair) avait déclaré un jour: » Il faut que l’Angleterre prenne le contrôle pour la mener dans la bonne direction »
    Puisqu’ils ne peuvent pas prendre le contrôle de l’Europe, alors ils foutent le camp et essaient une dernière manœuvre qu’ils connaissent bien :  » Divide and rule »… Diviser pour régner.
    Et qui sont les grands copains des Rosbifs à 20 milles marins du continent Européen ??? Il est temps de rapatrier les 130000 emplois sur le continent.
    EN 55 ans de travail dans le gaz et le pétrole, j’ai vu de près de quoi sont capables les prédateurs d’outre Atlantique et leur caniche anglais.

  3. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Contre la raison d’état on ne peut rien, surtout lorsque l’état est mafieux.
    Et comme ils le sont tous…

Comments are closed.