Marlène Schiappa et la « Justice » LREM : laxistes avec la racaille, intraitables contre les Gilets Jaunes


Marlène Schiappa et la « Justice » LREM : laxistes avec la racaille, intraitables contre les Gilets Jaunes

.

Vous êtes une jeune femme habitant la cité des Tarterêts, une zone de non-droit (ou de droit islamique) à Corbeil-Essonne, vous logez au rez-de-chaussée d’un HLM décrépi  et vous êtes la seule Blanche non-musulmane. Des jeunes de la diversité ont décidé, un soir, de faire du ramdam sous vos fenêtres : rodéo de motos, pétards, cris, insultes en arabe,« Allah Akbar », « on n’est pas fatigués, on n’est pas fatigués » et, plus grave, « on est venus te crever, salope ! ».

.

Ni une, ni deux, vous téléphonez à la police qui arrive promptement, relève l’identité des malotrus tout en balançant des projectiles de LBD dans la tronche des barbus récalcitrants. Tous les malfaisants sont embarqués dans le panier à salade : direction le poste pour des explications musclées. Après votre dépôt de plainte, la justice condamne rapidement et sévèrement toute la racaille obligée de déménager de la cité pour un retour penaud au bled.

 

Ha ha ha, n’importe quoi ! Evidemment, c’est une fiction ! La police ne viendra jamais, votre plainte sera classée sans suite et vos agresseurs se vengeront en brûlant votre véhicule ou en incendiant votre appartement. A moins que vous vous convertissiez prestement à l’islam tout en portant le voile, vous devrez, au final, déménager pour laisser la place à des néo-Français venus d’Algérie ou des Comores.

Harcelée, insultée, déprimée, vous ferez, peut-être, une tentative de suicide dans l’indifférence générale des Clémentine Autain, Caroline de Haas et autres Marlène Schiappa de l’indignation sélective.

.

Marlène Schiappa, justement ! Depuis novembre 2018, on a vu comment la « Justice » traitait les Gilets Jaunes : fermeté, sévérité, pas de pitié ! On peut donc deviner le sort des vilains GJ, venus réveiller, un beau soir de mai 2019, la « secrétaire d’État chargé(e) de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations » et sa famille. Déposant plainte le 10 juin dernier, Marlène Schiappa pourra compter sur une justice aussi intraitable contre les GJ que laxiste avec la racaille. 

Les qualifications pénales sont impressionnantes : « Troubles à la tranquillité d’autrui par agression sonore », « Injures publiques en raison de son sexe », « Outrage à une personne chargée d’une mission de service public », « Violence commise en réunion sans incapacité »… (Le Point). Pour les 6 GJ comparaissant aujourd’hui au tribunal correctionnel du Mans, cela vaut bien de la prison ferme avec amende salée. Heureusement pour eux : la peine de mort n’existe plus !

Six «gilets jaunes» jugés pour une «manifestation nocturne» devant chez Marlène Schiappa

PROCÈS – Le 24 mai, des « gilets jaunes » avaient bruyamment manifesté, en pleine nuit, devant le domicile de Marlène Schiappa au Mans (Sarthe)

Il était minuit et quart. Et cela faisait déjà plus de deux heures qu’ils déambulaient. Le moment idéal, donc, pour entonner : « On n’est pas fatigués ! On n’est pas fatigués ! » Mais ce 24 mai, en s’arrêtant devant le numéro 3 d’une petite rue sans âme du Mans, les « gilets jaunes du 72 » ne se doutaient pas que leur « manifestation nocturne » les mènerait, deux mois plus tard, jusqu’au tribunal correctionnel de la cité sarthoise.

Six d’entre eux vont comparaître, ce mercredi, pour « injure en raison du sexe », « trouble à la tranquillité d’autrui »,« organisation d’une manifestation non déclarée » et « outrage à une personne chargée d’une mission de service public ». Car la résidente du numéro 3 n’est autre que Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes.

La secrétaire d’État, son mari et ses deux enfants

« Honnêtement, elle répète à longueur d’interviews qu’elle vit à Paris, défend Jean-Baptiste Vigin, avocat de trois prévenus. Symboliquement, ils sont allés devant chez elle faire un peu de bruit, mais ils pensaient qu’elle était absente… » Sauf que ce 24 mai, la secrétaire d’État dormait bien là avec son mari, ses deux enfants et une amie de sa fille cadette quand la cinquantaine de « gilets jaunes » a débarqué sous ses fenêtres.

20 minutes

http://resistancerepublicaine.com/2019/05/29/pretendue-agression-de-marlene-schiappa-par-des-gj-cest-de-la-pipe/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




8 thoughts on “Marlène Schiappa et la « Justice » LREM : laxistes avec la racaille, intraitables contre les Gilets Jaunes

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Bin tiens en France, pays arborant le mot « égalité » sur ses bâtiments, il y a la justice pour le français blanc de souche, justice très sévère qui ne fait aucune concession et qui condamne très durement pour le moindre petit écart. Puis il y a la justice pour les CPF, très compréhensive, magnanime, protectrice même et faisant preuve d’un laxisme ahurissant. France pays de la discrimination anti-française et de l’inégalité crasse

  2. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Quand le peuple pourra enfin rendre la justice, malheur aux juges compromis,
    d’autant que la peine de mort, à la hache aura été rétablie.
    Ce sera moins coûteux que de réhabiliter les guillotines et puis il faudra bien que les fumiers qui nous pourrissent la vie depuis quarante ans souffrent un peu.

  3. frejusienfrejusien

    On a cru pendant longtemps que les juges étaient laxistes, s’ils ne condamnaient pas, c’était par excès d’humanisme, par bonté d’âme , par gentillesse, par empathie, par soucis d’équité sociale, pour ne pas accabler des minorités défavorisées, du moins, c’est comme cela qu’elles sont présentées par la presse aux ordres, ces malheureux immigrés défavorisés

    et voilà ti pas que pour nos GJ, pour nos concitoyens bien Français, pour nos travailleurs qui souffrent, nos travailleurs qui entretiennent à longueur d’année, cette caste très FAVORISÉE, leur humanisme fait tout à coup gravement défaut,

    pour nos Français, plus question d’empathie, plus question de mansuétude, de compréhension devant leurs situations difficiles, leur vie pénible de travailleurs exploités affamés et mal considérés,

    nos petits Français doivent payer , et payer très cher, beaucoup plus cher que le coût réel;
    pour eux, on est prêt à inventer de nouvelles charges, de nouvelles dénominations judiciaires pour leurs crimes impardonnables de lèse-majesté

  4. frejusienfrejusien

    Au vu de la réaction des juges vis à vis des GJ, je placerai cette CASTE JUDICIAIRE comme le second bras armé de l’islamisation et de l’invasion de notre pays,
    c’est le deuxième pilier après le pouvoir politique, et ce pilier est actif depuis des décennies, sans que l’on comprenne clairement son action,
    maintenant, ils sont DÉMASQUÉS, tous les subterfuges pour camoufler leur collaboration active , sont tombés à l’eau ,

    les juges seront jugés à hauteur du mal qu’ils ont commis

  5. AvatarRODRIGUE

    Un adage dit: 3votre père est un voleur, il a pris toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans vos yeux »
    Pour la Marlène ce serait plutôt:  » ton père est le patron de chez Mac do, il a pris tous les Big-Macs de la terre pour te les mettre dans le cul! « 

  6. Avatardmarie

    Vous n’avez rien compris à nos juges !
    Ils se disent que les GJ, Français de souche pour la plupart, ont eu la chance de recevoir une bonne éducation et une bonne scolarité pour beaucoup.
    Ils sont donc éduqués dans le respect de la loi et des institutions.
    Tandis que nos pauvre CPF enfermés dans leurs ghettos eux, n’ont pas pu recevoir cette bonne éducation puisque livrés à eux-mêmes ! Ils n’ont eu que de mauvais exemples dans leur entourage…. Ils ne sont donc pas responsables donc c’est normal qu’ils reçoivent beaucoup d’indulgence pour leurs méfaits…
    D’où ces peines clémentes ou inexistantes ..
    C’est pourtant pas difficile à comprendre ! Vous en avez de bonnes avec ces pauvres juges dont le coeur saigne quand ils doivent punir un cpf !
    On voit bien que vous n’êtes pas à leur place ! C’est dur de ne pas pleurer sur ces pauvres gens qui viennent en France pour pouvoir se défouler parce que dans leur pays d’origine ils ne peuvent pas !

Comments are closed.