Amsterdam : en revenant de vacances, il trouve sa propriété occupée par 40 demandeurs d’asile


Amsterdam : en revenant de vacances, il trouve sa propriété occupée par 40 demandeurs d’asile

.

« Dois-je quitter mon propre immeuble ? »

Un homme d’affaires d’Amsterdam est rentré de vacances pour trouver sa propriété occupée par 40 demandeurs d’asile déboutés qui lui ont dit de partir. Selon un rapport d’AT5, l’entrepreneur Salih Ozcan a été « expulsé de ses propres locaux » par les squatters migrants après son retour de vacances.

Après avoir récupéré sa propriété auprès d’un « mauvais locataire » qui l’avait utilisée comme plantation de marijuana en janvier, Ozcan avait rénové le site et prévoyait de l’utiliser pour son entreprise automobile.

Il a été choqué de découvrir qu’il avait été occupé par 40 demandeurs d’asile déboutés qui avaient complètement saccagé l’endroit.

Se référant aux tas de déchets à l’entrée, Ozcan a dit que la scène était complètement dingue et qu’il n’avait pas les mots pour la décrire, ajoutant : « Seuls les rats et les souris viennent ici ».

Une vidéo montre des migrants africains en colère confrontés à la fois à Ozcan et à l’équipe de tournage de la chaîne de télévision. Les migrants ont menacé d’appeler la police s’ils ne partaient pas immédiatement.

« Dois-je quitter mon propre immeuble ? demanda Ozcan exaspéré.

Ozcan a décidé de quitter son propre bâtiment avant que la police n’intervienne.

« C’est un très mauvais pressentiment. Je n’ai pas de mots pour ça du tout, » dit-il. « Je peux un peu comprendre ces gens, mais ils ne me comprennent pas du tout. C’est incroyable que cela soit possible dans un tel pays. »

.

La police a refusé de commenter spécifiquement l’affaire et a déclaré qu’elle ne traiterait pas l’affaire comme étant urgente.

.

Les images ressemblent un peu à celles d’une vidéo qui a été diffusée en 2016 et qui montre un propriétaire d’hôtel de 80 ans en Italie contraint par la police d’héberger de nombreux migrants africains alors qu’il tente désespérément de résister à la confiscation de ses biens par le gouvernement.

Le propriétaire a refusé de loger des migrants après s’être fait dire qu’il ne recevrait que 7 euros par nuit pour chaque demandeur d’asile, mais son bien a ensuite été confisqué par le gouvernement de gauche de l’époque, dirigé par Renzi qui vient de décréter que Salvini était l’ennemi numéro 1 et que tous les coups seraient permis pour l’évincer de la scène politique.

Source : Summit.news

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


18 thoughts on “Amsterdam : en revenant de vacances, il trouve sa propriété occupée par 40 demandeurs d’asile

  1. Avatarnapoleonkom

    C’est peut être aussi la raison, à part l’économique, pour laquelle beaucoup de gens ne partent pas ou ne partent plus en vacances : La peur de retrouver à son retour son habitation squattée par des « migrants » inexpulsables.

  2. AvatarAlexcendre 62

    Ce phénomène va s’amplifier ! nous sommes qu’au début car la justice va beaucoup hésiter avant de trancher .

  3. AvatarCatherine Terrillon

    Quand des populations entières débarquent dans un pays sans l’accord des autochtones, ça ne s’appelle pas une « migration » mais une invasion ou une colonisation. C’est bien ce que nous vivons. Il n’y a pas eu de référendum ni pour le regroupement familial en 75, ni pour le protocole de Barcelone, ni pour rien de ce qui nous concerne directement. Sans parler du RIC. Certains mots sont devenus politiquement incorrects : les mots « race », « invasion » , « frontières », « patrie », « famille » ou « nation ». Le mot »identité française » renvoie directement au concept d' »extrême droite ». En interdisant certains mots, on interdit la pensée. La propagande nous martèle en permanence que ce qu’on voit tous les jours n’existe pas. Toutes les valeurs sont inversées. En 50 ans le pays s’est métamorphosé au point d’en être méconnaissable. Et il faut dire que c’est formidable, sinon … Sinon quoi ? On va se retrouver en prison, en camps de rééducation, à la morgue ?

  4. AvatarJoël

    Salih Ozcan, ce n’est pas une consonance turque ça ? Ou au moins d’un pays de l’Est.

    Je pense que si les flics ne bougent pas, les gens de sa communauté vont régler le cas à leur manière.

  5. AvatarJean Paul Du M.

    Se problème est partout mon beau frère origine italienne au mois de juillet il est parti passer ces vacances dans sa maison familiale a torrebruna village cote adriatique. Sa Maison fermée 8mois par ans, a son arrivée il a eu la désagréable surprise que sa demeure était occupée par 35 africains, il a fait intervenir les carabinier qui n’ont pu rien faire, hormis de prendre sa plainte pour que le tribunal puisse émettre un mandats expulsion cela prendra 8 a a 15 mois….minimum frais a sa charge….tout cela sous la surveillance d’une ONG locale qui les a installés par effraction ,il a du louer une autre propriété pour ces vacances …ce genre de fait a déjà été signalé dans le sud de France…ou des propriétaires on trouvé cet été dans leur résidence secondaire occupé par des parasites…même procédure…une chose est sûre si cela arrive dans ma résidence secondaire en Lozère , il n’y aura aucune plainte, puisque ils seront tous porté disparu .Europe entière est concernée par le grand remplacement et a terme les blancs auront la place qu’ils mérite exclave ..juste sanction pour les lâches qui peuple majoritairement Europe, quant a nous les résistants européens on crèvera en combattant pour nos valeurs..un honneur pour un vrais patriote.

    1. AvatarSaint Thomas

      Le jour où les médias annonceront, 35 africains exterminés dans la propriété qu’ils ont squatée et saccagée, peut-être qu’ils réfléchiront en 2 fois avant de s’approprier de ce qui ne leur appartient pas. on en est arrivé là à cause d la lâcheté et passivité générale, cette migration est en faîte une invasion sciemment programmée! faut-il ètre con à ce point pour ne pas comprendre ça et ne pas réagir?

    2. AvatarMariana

      Et la procédure d’urgence , la comparution immédiate pour récupérer SA PROPRIÉTÉ les tribunaux ne connaissent pas ?

      Quant aux ONG avec l’argent qu’ils ont ils n’ont qu’à louer quelque chose pour les migrants .
      La procédure étant réglée par le propriétaire les ONG sont des vautours au service de l’invasion afro-muz .
      On savait qu’on était maître chez soi
      avec les ONG c’est le contraire !!

      En Italie combien de gens ont été spoliés de cette façon par Renzi facho rouge véritable ennemi numéro 1 de la démocratie et du choix des électeurs .
      Il faut dire à ce danger public italien qu’il n’a rien à faire sur la scène politique où il vient de sortir sa dangereuse malveillance vis à vis de Salvini .

      De plus en accord avec ses idées il peut recevoir les migrants dans sa propriété , je suis certaine que chez lui la place ne manque pas .

    3. AvatarManu Militari

      Comme le Commandant Dragasès et les derniers résistants dans « Le Camp des Saints » de Jean Raspail. Mais nous serons, j’espère, plus de douze

  6. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Ce qui est grave c’est que les ONG soient derrière la violation de la propriété privée. Mais, si on réfléchit il ne s’agit que d’une escalade : après la violation des frontières, la spoliation des biens… Ils restent dans leur logique et complètement hors la loi !

    Et alors que la loi est intransigeante avec les autochtones elle est permissive avec les envahisseurs !

    Nous sommes en plein dans l’inversion des Valeurs ! Le monde à l’envers !

  7. Avatarhébé

    je ne comprends pas pourquoi la police ne fait rien
    il y a quand violation de domicile et spoliation des biens d’autrui +vandalisme
    ça ne suffit pas.
    si moi je repère un magnifique appartement de luxe et que je fais la même chose , je suis certain que je serai poursuivi et chassé
    ‘y pas à dire ces ONG sont des engeances et la justice est pro-immigration

  8. AvatarChristian Jour

    Vous y allez avec une vingtaine de copains avec des manches de pioches et vous chronométrez le temps qu’ils mettent pour sortir, mais surtout vous n’appelez pas la police.

  9. AvatarMichel

    Si cet abruti dit qu’il comprend ces gens… Alors où est le problème ? Il devrait faire justice lui-même et sans tarder. Il aurait dû faire comme certains font actuellement. Une fois partis, les logement est piègé subtilement et ça ne pardonne pas tellement pour les gentils importés.

  10. AvatarAnne Lauwaert

    le nom de ce monsieur ne sonne pas hollandais mais peut-être turc? en ce cas il ne va certainement pas se laisser faire…

  11. Avatarlechat

    les migrants qui oseraient squater ma maison seraient délogés manu military et pas avec douceur avec mes amis et sans appeler la police comme la justice n’existent plus pour les Français on le fera nous même

  12. AvatarAmel

    Il ne faut pas vous laisser faire,ces migrants ne sont que de la vermine qui polluent tout ce qu’ils touchent .
    Comment un Etat peut -elle laisser faire ça ? D’ailleurs je viens souvent en France et quand je prends le bus,je ne vois plus de français, uniquement des étrangers et le plus des noirs . Ces migrants vivaient dans la brousse donc ne connaissent ni lois ni limite.Il ne faut pas faire appel à la police , ça ne sert à rien. Se comporter comme eux ,les faire déguerpir avec la matraque.

Comments are closed.