Détox : « La France pille les ressources de l’Afrique, c’est pour ça qu’ils sont pauvres et qu’on est riche »


Détox : « La France pille les ressources de l’Afrique, c’est pour ça qu’ils sont pauvres et qu’on est riche »

.

Red 2.0 publie un petit argumentaire pour en finir avec la rhétorique culpabilisante anti-France. « La France pille les ressources de l’Afrique, c’est pour ça qu’ils sont pauvres et qu’on est riche », c’est faux.

.

La réalité c’est que, en plus d’avoir découvert ces ressources, inventé de quoi les exploiter, fourni les infrastructures pour les exploiter, la France (et l’Occident en général) achète ces ressources, au prix du marché mondial.

.

1er exemple : Total est souvent accusé de « pillage » du pétrole. En réalité, le pétrole est vendu au prix mondial, fixé principalement par l’OPEP (organisation des pays exportateurs de pétrole), donc par l’Arabie, le Qatar, etc. Total achète au prix qu’on lui fixe, elle ne pille personne.

2nd exemple : Au Niger, Areva est souvent accusée de « piller » l’uranium. Or Areva prend son uranium au Canada, au Kazakhstan et au Niger (~20-30%). Et l’uranium du Niger est le + cher. Areva ferme petit à petit ses mines nigériennes qu’elle ne considère pas assez rentables. Areva paye donc moins cher son uranium au Canada qu’au Niger et en prend plus. Pourtant personne ne dira qu’Areva pille le Canada.

Ces deux exemples ne sont pas des cas isolés. Qu’importe la ressource, sauf en cas de monopole naturel, le prix se fixe mondialement en fonction des autres exportateurs et celui qui veut vendre au dessus du prix du marché n’aura pas de clients. L’Afrique ne déroge pas à cette règle. En somme, ce que les économistes du Wakanda appellent « pillage » de l’Afrique, c’est son seul revenu (sauf si on compte les milliards d’aides occidentales).

.

Un autre « argument » est celui du franc CFA qui soit-disant empêcherait les pays de décoller. Il suffit de voir que les pays qui ne sont pas dedans ne s’en sortent pas mieux pour comprendre que c’est faux. Mais admettons. Ces pays sont libres de sortir quand ils veulent du cCFA. Le Mali est sorti pendant 20 ans. Après avoir coulé son économie en atteignant les 20% d’inflation, il a demandé à y revenir. La Mauritanie en est sortie. Il y a toujours des problèmes d’esclavages, d’excisions de petites filles et de pauvreté. Leur sortie du CFA n’a rien changé.

.

Pour finir, la méchante France pilleuse envoie des milliards d’aides au développement a l’Afrique chaque année. Ne serait-ce que dans l’actualité, en décembre 2018, en pleine crise des Gilets Jaunes, Macron promettait un métro de 1,4 milliards d’euros avec nos impôts en côte d’Ivoire. Ou encore son dernier projet en date « digital Africa » pour accompagner les start-ups africaines. Sacré pillage n’est ce pas ?

.

En réalité, cette rhétorique anti-blancs est dangereuse.. pour eux.  Mugabe au Zimbabwe a chassé tous les fermiers blancs au début des années 2000 quand le Zimbabwe était l’un des plus grands exportateurs de céréales et de tabac du continent. Depuis le départ des Blancs, ce pays enchaîne les famines et supplie les fermiers blancs de revenir.

http://www.rfi.fr/afrique/20190408-zimbabwe-fermiers-blancs-mugabe-indemnisations

.

Sources :

Qui influence réellement le prix du pétrole ? Comment se décide réellement le prix du pétrole sur les marchés ? L’OPEP fixe le prix du pétrole.

Orano (ex Areva) ferme une mine au Niger car l’uranium y est trop cher par rapport à ailleurs

Macron pose la première pierre d’un métro en Côte d’Ivoire à 1,4 milliard d’euros:

Digital Africa

………………………..

Prolongement

Bernard Lugan : À l’époque coloniale, les colonisateurs n’ont pas pillé le continent, c’est tout le contraire qui s’est produit.

Nous savons depuis Jacques Marseille que la France s’est ruinée et épuisée en construisant en Afrique 50 000 kilomètres de routes bitumées, 215 000 kilomètres de pistes carrossables en toutes saisons, 18 000 kilomètres de voies ferrées, 63 ports équipés, 196 aérodromes, 2 000 dispensaires modernes, 600 maternités, 220 hôpitaux dans lesquels les soins et les médicaments étaient gratuits.

En 1960, 3 800 000 enfants des colonies africaines étaient scolarisés et, dans la seule Afrique noire, 16 000 écoles primaires et 350 écoles secondaires (collèges ou lycées) fonctionnaient. En 1960 toujours, 28 000 enseignants, soit le huitième de tout le corps enseignant français, exerçaient sur le continent africain.

Pour la seule décennie 1946-1956, et alors que la décolonisation était en marche, la France dépensa en infrastructures, dans son empire, la somme colossale de 1 400 milliards de francs de l’époque !

De plus, la France ne se fournissait pas à bon compte dans son empire africain dont elle subventionnait en amont les productions avant de les acheter, en aval, au-dessus des cours mondiaux.

À l’exception des phosphates du Maroc et de quelques productions sectorielles, l’empire ne lui fournissait rien de rare. C’est ainsi qu’en 1958, 22 % de toutes les importations coloniales françaises étaient constituées par le vin algérien, d’ailleurs payé 35 francs le litre alors qu’à qualité égale, le vin espagnol ou portugais valait 19 francs. […] »

—————

Voir aussi :

Ce n’est pas l’Europe qui pille l’Afrique, c’est l’Afrique qui pille l’Europe

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


12 thoughts on “Détox : « La France pille les ressources de l’Afrique, c’est pour ça qu’ils sont pauvres et qu’on est riche »

  1. AvatarRODRIGUE

    Comme quoi, ils nous coûtent un pognon de dingue ces parasites !
    En dehors de baiser, danser et tendre la main, ils sont capables de rien !
    Pardon, j’oubliais qu’on importe des ingénieurs, des médecins, des architectes, propagande quand tu nous tiens et l’autre connard de Gattaz qui pense que c’est bien !

  2. AvatarFomalo

    Eh bien, quelle bonne remise à jour des compteurs, JM@, et ce n’est pas fini semble-t-il . Merci pour tous ces détails.J’ai, comme tous mes compatriotes français nés en Afrique du Nord, le souvenir éblouissant de la Tunisie, de l’Algérie,juste au début des années soixante, un an avant l’indépendance pour cette dernière.Ecoles, hôpitaux, dispensaires, aéroports, établissements portuaires, Postes, grands magasins, vergers, vignobles, cafés-brasseries etc.. n’avaient rien à envier à ceux des plus belles villes de France!
    Depuis le début des années 90 et les récits et photos des stagiaires sur mon lieu de travail,( et ce qui se passe dans la ville où j’habite à présent), j’ai décidé de ne jamais plus remettre les pieds en Afrique, ni du Nord ni de l’ouest ni centrale ni Gabon ni Cameroun ni autres, ni pour le travail, ni pour des vacances même offertes.Et dans cette idée , je soutiens le regroupement familial en sens inverse, fissa, et la stérilisation des hommes et femmes de ce continent dès leur arrivée en Europe, y compris les homos , transgenres et « bi ». A terme (court), je prévois d’autres mesures individuelles et locales que j’espère dissuasives. Mais si, mais si, ça viendra.

  3. AvatarAlexcendre 62

    Bien sur depuis notre enfance nous baignons dans une culture anti-riches et tout sera orienté dans ce sens , d’autant plus que beaucoup de riches ne se comportent pas bien et ne transpirent pas la respectabilité surtout les parvenus . Si nous prenons le problème sous l’angle économique nous comprenons vite qu’il faut des locomotives pour tirer les trains , nous avons donc besoin des riches pour tirer l’activité du pays . D’autres systèmes qui marchaient très bien sur le papier ont montré leur incapacité sur le terrain évoluant rapidement vers des systèmes dictatoriaux où les peuples ont mis un demi siècle a s’en débarrasser .Les médias devraient réfléchir a deux fois avant d’écrire n’importe quoi a partir de mot pillage et regarder les problèmes dans leurs ensembles , dans les années 1958/1962 que n’a t-on pas écrit sur l’ Algérie et les colons ! mais il n’y a pas grand monde qui a écrit sur l’ Algérie sans les colons ! allons donc voir .

  4. Avatarmia vossen

    Lisez L’Afrique à désintoxiquer de Kakou Ernest Tigori. Un livre DIGNE d’un Africain DIGNE… et notre dignité d’Européens ne peut que bénéficier de ce que Tigori nous présente. Lui, il connaît l’histoire. J’ajoute que son livre est très bien écrit, très agréable à lire… par tout le monde!

  5. AvatarJoël

    Les Africains feraient mieux de s’interroger et demander des comptes à leurs dirigeants et leurs industriels qui s’engraissent alors que depuis leur indépendance, la France a toujours acheté leurs matières premières plus chères que le prix du marché.
    Exemple avec le gaz algérien pour leur éviter la famine. C’est pour ça qu’ils nous crachent dessus du matin au soir.

  6. Avatardenise

    merci pour toutes ces précisions importantes . histoire de déculpabiliser, et surtout de donner un argumentaire, On peut rajouter, pour les pays d’Afrique et bien que des africains me disent que les chefs d’Etat étaient « choisis » par la France ? , ces derniers avaient une propension à acheter des châteaux en France et des demeures qui , je l’ai vu , pour une en tous cas, avait des robinets en or ! Nous avons aussi entendu, il y a 15 ans , que leurs avoirs étaient gelés à certains moments , je ne me rappelle plus le contexte .

    1. Avatardmarie

      Les dirigeants africains et les dirigeants français s’entendent comme larrons en foire : où sont passés les milliards envoyés par la France ? Moitié pour les dirigeants africains, et moitié pour les dirigeants français ?
      Le système des rétro-commissions ça marche depuis longtemps….
      Beaucoup de porteurs de valises… Le dernier bien connu et mouillé dans beaucoup d’intrigues, on n’en entend plus parler…

  7. BeateBeate

    Oui. « La réalité c’est que, en plus d’avoir découvert ces ressources, inventé de quoi les exploiter, fourni les infrastructures pour les exploiter, la France (et l’Occident en général) achète ces ressources, au prix du marché mondial. »

    Et la réalité est que sans la colonisation, il n’y aurait pas de milliardaires africains.

    La réalité est que certains milliardaires africains disent que « À partir de 2020, la majorité de nos revenus seront investis hors d’Afrique »

    Non, la France ne pille pas chaque année « 440 milliards d’euros aux Africains à travers le franc CFA »
    https://blogs.mediapart.fr/jecmaus/blog/300119/la-france-ne-pille-pas-440-milliards-deuros-aux-africains-travers-le-franc-cfa

    Au contraire, la réalité est que…
    L’Union européenne, premier bailleur de fonds au monde, 12/12/2016
    En 2015, l’Union européenne, États membres compris, a consacré 68 milliards d’euros à l’aide publique au développement, atteignant ainsi son niveau le plus élevé à ce jour et confirmant sa place de premier bailleur de fonds au monde

    https://ec.europa.eu/france/news/20161212_decodeursue_aide_au_developpement_fr

    – JEUNE AFRIQUE: Classement Forbes 2018 : les milliardaires africains plus nombreux et plus riches

    https://www.jeuneafrique.com/529111/economie/classement-forbes-2018-les-milliardaires-africains-plus-nombreux-et-plus-riches/

    – JEUNE AFRIQUE : Les 50 Africains les plus influents – 1. Aliko Dangote

    https://www.jeuneafrique.com/mag/553640/economie/les-50-africains-les-plus-influents-1-nigeria-aliko-dangote-homme-daffaires-et-philanthrope/

    – JEUNE AFRIQUE: Aliko Dangote : « À partir de 2020, la majorité de nos revenus seront investis hors d’Afrique »

    https://www.jeuneafrique.com/713117/economie/aliko-dangote-a-partir-de-2020-la-majorite-de-nos-revenus-seront-investis-hors-dafrique/

    – JEUNE AFRIQUE : Aliko Dangote et Arsenal : tapis vert et billets verts

    https://www.jeuneafrique.com/360962/societe/aliko-dangote-arsenal-tapis-vert-billets-verts/

  8. AvatarReconquista

    Ceux qui gagnent le plus d’argent sont ceux qui créent une plus-value en transformant le produit de base. C’est le cas aussi en France par exemple Ies producteurs de lait ont des revenus de misère et le patron de Lactalis est l’une des grosses fortunes de France en exploitant les petits producteurs.
    Le problème fondamental pour l’Afrique est que pour rentrer en phase industrielle il a été calculé que le QI moyen d’un pays doit être supérieur à 90. Hors il ne dépasse pas 80 dans les pays subsahariens et le dépasse à peine au Maghreb. Voir carte des QI moyen sur le Web mais chercher en anglais (dans Google tapez IQ puis images c’est plus claire).

  9. Avatardenise

    merci pour toutes ces infos et recherches Beate, c’est vraiment important qu’on le sache .. de par mon expérience médicale, je sais depuis 50 ans que on aide l’Afrique , (Dr Schwetzer) et tous les appareils médicaux qui sont transférés.. pendant ce temps là leur démographie est galopante , leurs gamins se baladent avec des fusils pour des guerres tribales, et les coutumes notamment l’excision pour les filles, les occupent grandement !

  10. Avatarmyrtille

    Tout cela est vrai. Mais la gauche radicale de la 3e république, au départ, au 19e siècle n’est pas allée en Afrique par philanthropie. Ils ont dépensé des sommes faramineuses en espérant y trouver puissance et richesse mais en vain.
    Alors pour cacher leur échec ils ont ont inventé cette propagande sur les matières premières pas chères, sur les soldats coloniaux indispensables à l’armée, etc…qui se retourne maintenant contre nous. Et ces mêmes humanistes de gauche continuent leur africanophilie maintenant sur un autre registre, en nous disant que d’être colonisés par l’ Afrique c’est aussi une chance pour la France.

  11. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Maintenant qu’ils sont chez nous, ils n’ont qu’à rendre la cascade de milliards que nous leur avons envoyé depuis De Gaulle.
    Ils ne peuvent pas avoir les infrastructures que les coloniaux leur ont offert, l’argent que les continentaux leur ont envoyé et les territoires et les allocations qu’ils viennent réclamer. plus le cul des connasses en feu.

Comments are closed.