A Brégançon, Macron imperator fait la morale au tsar Poutine


A Brégançon, Macron imperator fait la morale au tsar Poutine

En écoutant ce matin le compte-rendu des médias télévisés sur la rencontre Macron-Poutine à Brégançon, on avait l’impression que les journalistes n’avaient retenu que la phrase du président russe : « On ne veut pas d’événements comme les Gilets jaunes à Moscou ».

.

Le téléspectateur, mal réveillé, pouvait croire que Poutine plaignait son homologue français et qu’à sa place, il aurait déjà envoyé ses troupes de choc, spetsnaz et FSB en tête, mâter la rébellion de la valetaille anti-fiscalité écologique. Ou bien que les GJ avaient bien de la chance de trouver en face d’eux un chef des armées, un ministre de l’Intérieur et des forces de l’ordre gentils, doux et prévenants.

En fait, le président russe taclait finement Emmanuel Macron qui osait poser la question de la répression des manifestations d’opposants à Moscou. Une sorte de réponse du berger à la bergère à l’hôpital qui se fout de la charité…

.

Voulant en savoir plus, le téléspectateur se ruait sur internet pour lire la presse subventionnée, neutre et impartiale, détentrice de l’information vraie garantie sans bobards.

Déjà, les photos semblaient montrer un Macron sûr de lui et dominateur – tel un Rastignac hâlé au sourire carnassier – aux côtés d’un Poutine palot, triste, boursouflé par le chagrin et miné par la honte d’être tenu à l’écart du G7.

.

Cette fois-ci, le gentil et magnanime Macron imperator voulait donner sa chance au méchant tsar russe. A condition qu’il rende la Crimée aux Ukrainiens, qu’il respecte les droits des djihadiste en Syrie en stoppant les atrocités commises par son armée mais aussi la liberté d’expression, d’opinion et de manifestation en Russie.

La rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine au fort de Brégançon aura permis une avancée : la libération du banquier français Philippe Delpal détenu à Moscou depuis six mois […] Pour le reste, rien de concret. Rien sur le front ukrainien pourtant soumis à des échanges de tirs quotidiens entre les forces de Kiev et les séparatistes prorusses.

https://www.lepoint.fr/monde/a-bregancon-emmanuel-macron-et-vladimir-poutine-peinent-a-s-entendre-20-08-2019-2330533_24.php

Dans la province d’Idleb, où l’armée syrienne est à l’offensive avec l’aide des Russes, Emmanuel Macron a jugé « impérieux » le besoin de respecter le cessez-le-feu, qui a été décidé mais n’est pas appliqué. Le maître du Kremlin, incontournable en Syrie et en Iran, a balayé la requête, déclarant que la Russie « soutient les efforts de l’armée syrienne pour éliminer les menaces terroristes à Idleb ». Autre divergence sur la question de la répression des manifestations d’opposants à Moscou, sujet sur lequel Vladimir Poutine a répondu par une pique en déclarant qu’il ne souhaitait pas une « situation telle que celle des Gilets jaunes », évoquant un bilan de « onze personnes tuées et 2 500 blessées » lors de la vague de manifestations parfois violentes qui a ébranlé le gouvernement français il y a quelques mois.

https://www.lepoint.fr/monde/ce-que-macron-va-dire-a-poutine-19-08-2019-2330351_24.php

Face à cette pique du président russe à la France, Emmanuel Macron a assuré « être préoccupé » et suivre le dossier « de très près » […] la France a toujours respecté sa constitution, ses droits et ceux du conseil de l’Europe […] La liberté de manifestation a été protégée. Lorsque certains attentent à l’ordre public, il faut protéger l’ordre public, c’est le corrélat de la liberté de manifester », a-t-il ajouté […] Nous sommes un pays où les gens peuvent s’exprimer librement, manifester librement, mais on ne peut pas accepter qu’ils cassent et qu’ils troublent l’ordre public », a-t-il conclu.

https://www.bfmtv.com/politique/l-echange-crispe-entre-macron-et-poutine-sur-les-manifestations-en-russie-et-les-gilets-jaunes-1752205.html

L’état des relations entre la Russie et l’Union européenne était évidemment un des enjeux forts de cette rencontre. Le président Emmanuel Macron a plaidé pour un rapprochement des deux puissances, appelant à retrouver la « confiance » dans un ordre international en « recomposition ».

Malgré « les malentendus des dernières décennies, les débats sur la relation avec l’Occident », la Russie « est européenne » et « nous avons à réinventer une architecture de sécurité et de confiance entre l’Union européenne et la Russie », a déclaré le chef de l’Etat français en recevant son homologue russe…

Malgré cette main tendue par Emmanuel Macron, Vladimir Poutine n’a pas manqué de tacler le président français sur sa gestion de la crise sociale des « gilets jaunes ». Interrogé sur la répression des manifestations de l’opposition observées depuis plusieurs semaines en Russie, Vladimir Poutine a déclaré que les autorités russes agiraient pour que les manifestations d’opposants à Moscou restent dans le « cadre de la loi » et qu’il voulait éviter une « situation telle que celle des “gilets jaunes” » en France. « Nous ne voulons pas d’une situation similaire » à celle qui a récemment prévalu à Paris, a martelé Vladimir Poutine.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/08/19/ukraine-explosion-en-russie-et-gilets-jaunes-ce-qu-il-faut-retenir-de-la-conference-de-presse-de-poutine-et-macron_5500803_3210.html

« Au regard des atrocités commises en Syrie, que vient faire M. Poutine à Brégançon ? »

Tribune. On peut se poser des questions sur les effets de la rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine au fort de Brégançon. On peut aussi interroger le bien-fondé de ce rendez-vous entre deux présidents désormais partenaires, malgré l’ingérence russe dans les élections françaises et européennes, sur fond d’incarcérations en nombre en Russie et pendant que les crimes contre l’humanité s’enchaînent en Syrie, où l’armée russe joue le rôle décisif qu’on sait depuis quatre ans.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/08/19/au-regard-des-atrocites-commises-en-syrie-que-vient-faire-m-poutine-a-bregancon_5500778_3232.html

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “A Brégançon, Macron imperator fait la morale au tsar Poutine

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Oh la la il doit sacrément trembler de terreur le président Poutine devant le freluquet de l’Élysée

  2. RichardRichard

    Indépendamment des qualités et défauts de Macron et Poutine, l’illustration de tête reproduit la réalité car malgré l’immensité de la Russie et les succès géostratégiques de Poutine, c’est bel et bien LA FRANCE le gros bras du duo : PIB nettement supérieur, aéronautique, automobiles, automation, secteur pharmaceutique, etc. : vous avez deux décennies d’avance sur le Kremlin. Et ça, Poutine le sait…

    Il est vrai que la France traine son boulet islamoïde mais Moscou compte deux millions de musulmans et nous n’avons aucune garantie que l’après-Poutine puisse les museler comme présentement.

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      Certes mais le PIB ne fait pas tout.

      Il faut encore compter sur l’armée russe et l’attachement des Russes à leur culture.
      Comme eux, nous sommes nostalgiques de notre grandeur passée mais nous n’avons plus les moyens ou la volonté de la faire renaître. « La culture française n’existe pas » dixit Macron, nous ouvrons les portes à tous les migrants du monde (qui détestent la France) et nous n’aurions pas pu éliminer Daesh en Syrie.

      Toutefois, n’étant ni trumpolâtre, ni poutinolâtre, je ne suis pas naïf non plus sur les agissements et les vues des grands de ce monde…

      1. AvatarRODRIGUE

        On risquait pas d’éliminer Daesh puisque c’est nous qui l’avons créé pour renverser AL ASSAD et permettre l’accession d’un gouvernement intégriste en Syrie qui aurait une situation suffisament stable pour faire passer le gazoduc construit pour achemineer le gaz qatarie.
        Ils ne pouvaient passer ailleurs car tous les autres pays sont en guerre ou instables.
        Bachar et Poutine ne voulaient pas de ce gazoduc qui entre en concurrence avec le gaz Russe qui alimente une partie de l’europe.
        De plus, la Russie veut garder son accès sur la Méditerranée donc de facto, tôt ou tard la Russie aurait fini par intervenir.
        Pendant ce temps Hollande envoyait des rafales pour tirer des missiles hors de prix sur des 4X4 pour faire croire qu’on luttait contre ceux que nous soutenions.
        Les opinions publiques occidentales se sont toutes fait rouler dans la farine.

  3. AvatarAnonyme

    Poutine reconnait la gravité des enjeux géopolitiques qu’il gère et qui incluent des questions de vie et de mort et en conséquence il n’a sûrement pas un clown comme Sibeth comme porte-parole du gouvernement ni une Marlène Schiappa bas du front costumée en fille de bordel.

  4. AvatarPugnacité

    Choupinet
    Charisme et patriotisme ne s’improvisent pas .
    Choupinet ridiculise la France et les Français.

    1. AvatarCoupendeux

      Toutefois, certains ont trouvé génial d’aller nous refiler un Dieu à l’échelle planétaire.
      D’ici peu, finis les Amon-Ra, Jésus, Yaweh, Hallal et autres: Ils seront tous remplacés par le Dieu unique.

  5. Avatarclairement

    Avez vous remarqué comment MACRON laisse toujours parler son interlocuteur en premier pour pouvoir s’ajuster stratégiquement à l’autre et avoir le dernier mot car il est capable de raconter une chose et son contraire  » en même temps  »

    MACRON est un sournois cornaqué par sa professeur de Theatre

    Il a invité POUTINE avant son  » point G » pour essayer de lui en mettre plein la vue, essayer d’en obtenir quelques avantages et se donner une dimension plus importante . C’est comme dans la fable de la FONTAINE. MACRON est probablement un vaniteux.

    Ridicule

  6. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    Comme d’habitude macron s’est montré sot et ridicule. Certes, comme le signale @ clairement, macron réajuste son discours en laissant parler le premier son adversaire – car il considère tout interlocuteur comme un adversaire sans distinction – mais, malheureusement pour lui, à chaque fois qu’il veut chanter plus haut et plus fort après plus intelligent que lui il se fait ramasser l’instant après.
    Et il est le seul à ne pas le savoir.
    Triste et pitoyable.

  7. AvatarAva

    Le Président Poutine a rendu hommage au bronzage du couple Macron :))))

    Quant à notre Président et à première dame, nous avons l’excellent livre de Marc Endeweld aux Ed. Stock « Le grand manipulateur » ….

  8. AvatarEddy K

    Il y a une différence fondamentale entre la France et la Russie:

    – La France était une démocratie jusqu’à l’arrivée de lois d’exception mises dans les lois courantes par Hollande, de lois permettant la censure, de décrets et tours de passe-passe facilitant l’immigration illégale, la dépénalisation de la délinquance et le laxisme judiciaire, la discrimination positive (pour certains, et négative pour les autres), et la répression violente contre les vrais opposants.

    Sans même parler du scandale de l’élection de 2017, biaisée par l’intervention du PNF afin de détruire la candidature de F. Fillon et faciliter l’élection de Macroute.

    – La Russie n’a JAMAIS été une démocrate. Poutine est un autocrate, mais les Russes vivent mieux aujourd’hui et bénéficient de plus de liberté que jamais dans le passé.

    En résumé : la France glisse lentement vers la dictature tandis que la Russie s’élève vers la démocratie.

    Poutine 1 ; Macron : 0.

    1. AvatarLe Mécano (Méchanicien !)

      On s’en fout de fillon. C’est une sombre merde mondialiste et pro finance comme l’est l’autre banquier.

      Faut vraiment être naïf pour ne pas dire con pour croire que ça aurait différent. LREM-LR c’est juste la meme (grosse) merde anti francaise, ultra libérale et immigrationniste (+ partis de gauche sur ce point).

      Pour rappel: l’immigration favorise le chomage, la concurrence sur le marché du travail et les salaires (bas) à l’embauche fixés unilatéralement le pluis clair du temps au SMIC par les employeurs. Dans les années 60/70, un contrat se négociait à l’embuche entre l’employeur et le futur employé. Aujourd’hui c’est prends mon salaire de merde que je t’offre, en échange d’une productivité et pression maximale et si t’es pas content, casses-toi. Mais dans les années 60/70 y’avait pas/peu de chomage. Merci à ce connard de VGE et son regroupement familial de merde, et aux suivants: Mitterand, chirac, sarko, macron…

      Pour info à l’Est (Pologne…), les salaires et le niveau de vie augmentent. Une connaissance, touchant 500 € mensul en 2011, en touche 750 € aujourd’hui, pour le même poste. +50%. Ok ça reste en déçà même de notre SMIC…pour le moment. Ah oui, mais pas d’immigration massive: ils en veulent pas et pour cause: ils ont encore des dirigeants qui agissent pour leur pays, et pas la finance internationale. Et ils voient très bien ce qu’il se passe en France, Angleterre, Suède…

  9. Avatarpauledesbaux

    avec QUI voulez-vous lutter choupinet ?
    quand le tsar POUTINE est élu il l’est avec les voix russes et non celles importées…c’est la différence.

  10. frejusienfrejusien

    le petit maqueron a fait preuve une fois de plus de sa monumentale hypocrisie qui ne trompe personne, et surement pas Poutine, qu’il ne faut pas confondre avec Sibête ou Schiappine la coquine,

    son sourire carnassier me vient à l’esprit chaque fois que je vois des maquereaux sur l’étal du poissonnier,
    vivement que ce sale type disparaisse du paysage français

Comments are closed.