Sublime tweet de Trump : le député Tlaib a débarrassé sa grand-mère de la corvée de la voir !


Sublime tweet de Trump : le député Tlaib a débarrassé sa grand-mère de la corvée de la voir !
.

En complément de l‘article de Joachim Veliocas sur le sujet, je vous signale le dernier tweet de Trump, au sujet de l’affaire Rachida Tlaib. Ce tweet m’a vraiment fait rire. On peut y apprécier l’intelligence mais surtout l’humour de ce très grand Président !

.

Traduction : Le député Tlaib a écrit une lettre aux officiels israéliens dans laquelle elle dit vouloir désespérément rendre visite à sa grand-mère.

La permission lui est donnée rapidement, ensuite de quoi, Tlaib, bassement, dénonce l’accord obtenu.

Une mise en scène de A à Z.

La seule personne à sortir gagnante de cette affaire ? La grand-mère de Tlaib : elle se voit, de ce fait, épargnée de sa visite !

.

Voici une histoire exceptionnelle. Je dis exceptionnelle parce qu’il est certain que vous ne la lirez pas dans les médias français. elle va à l’encontre de tout leur narratif selon lequel :

– Trump est un idiot

– les progressistes sont des gentils animés de bonnes intentions.

– les Israéliens sont des salauds

– les Palestiniens sont leurs pauvres victimes

– par extension, tous les Musulmans sont de pauvres victimes.

 

La réalité est que les Américains ont la chance d’avoir un président intelligent, totalement imperméable au politiquement correct, et qui ne prend pas de gants pour moucher ceux qui ont besoin de l’être. Cerise sur le gâteau : IL EST VRAIMENT DRÔLE.

Son dernier tweet, un petit bijou, conclut la tempête qui eut lieu cette semaine entre Israël et le gouvernement américain.

Pour rappel

Deux députés Démocrates (de gauche), femmes musulmanes, antisémites et anti-américaines (bien qu’immigrées accueillies par les USA) – Rachida Tlaib et Ilhan Omar – ont exprimé leur intention de se rendre en Israël, pays qu’elles haïssent, et qui est la terre d’un peuple, le peuple juif, qu’elles haïssent tout autant.

Israël refoule les visiteurs qui posent problème pour sa sécurité. Entrent dans cette définition, les activistes supporters du B.D.S. (pour Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

Ce mouvement s’inspire de l’Allemagne nazie qui, dès les années 30, chercha à éliminer les Juifs socialement et économiquement, par la mise en place de leur boycott.

Israël prend très au sérieux cette nouvelle menace existentielle et c’est dans le cadre de cette prise en compte que les militants BDS se voient  refuser l’accès au territoire israélien (de même qu’on n’imagine pas Israël accueilir d’anciens nazis sur son sol).

Voici donc le déroulement des évènements.

Acte I

Ces deux femmes député – Ilhan Omar, une somalienne musulmane portant le voile et Rachida Tlaib,une palestinienne musulmane – font partie du mouvement BDS.

La semaine dernière, elles avaient prévu de se rendre en Israël, selon toute vraisemblance, dans le but d’y mener des actions coup d’éclat et d’y faire le buzz. Dans la perspective des primaires du Parti Démocrate – qui débuteront dans six mois – l’objectif est de s’afficher comme des progressistes effrénées, avec pour ambition de prendre la tête du Parti Démocrate.

Il y a deux autres femmes dans leur bande, issues elles aussi de minorités : Alexandria Ocasio-Cortez, d’origine portoricaine, et Ayanna Presley, afro-américaine.

Israël leur a donc interdit l’accès à son territoire, conformément à sa politique d’endigage de l’offensive BDS. Tollé général aux USA : l’allié israélien se conduit envers des membres du gouvernement comme des ennemis ! Trahison ! Etc.

Rachida Tlaib, en rajoute une couche, elle aurait tellement voulu aller voir sa vieille grand-mère de 90 ans, en Cisjordanie, elles s’étaient promis d’aller cueillir ensemble des figues dans son jardin. Et dire que pour ce faire, elle avait écrit une lettre au ministre israélien de l’intérieur, dans laquelle elle s’engageait à accepter toutes restrictions qu’Israël jugerait utile de lui imposer !

Acte II

Coup de théatre ! Israel se dédit et accorde finalement un visa pour le seul député Rachida Tlaib, pour raisons humanitaires.

(cf. https://fr.timesofisrael.com/tlaib-finalement-autorisee-a-venir-en-israel-voir-sa-grand-mere-palestinienne/).

Elle pourra bien rendre visite à sa vieille grand-mère. Il lui est cependant demandé en contrepartie de signer un formulaire dans lequel elle prend l’engagement de ne pas promouvoir le B.D.S.

L’affaire trouve ici son dénouement.

Acte III

Nouveau rebondissement : Rachida Tlaib renonce à se rendre en Israël. Elle n’ira pas voir sa vieille grand-mère pour la dernière fois. Les conditions israéliennes sont inacceptables.

La morale de cette comédie est assez claire.

Rachida Tlaib se contrefiche de sa grand-mère. Le coup de la grand-mère n’avait pas d’autres buts que faire pleurer dans les chaumières et fournir la démonstration qu’Israël est bien ce grand méchant que les progressistes dénoncent depuis toujours, pays tellement cruel qu’il refuse même à une palestinienne de voir sa grand-mère avant sa mort.

Et c’est là que Donald Trump signe la conclusion de cette affaire,en un tweet savoureux et très drôle, dans son style sans ambages (qui n’est pas sans rappeler les chutes des Fables de La Fontaine) :

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




21 thoughts on “Sublime tweet de Trump : le député Tlaib a débarrassé sa grand-mère de la corvée de la voir !

  1. AvatarChristian Jour

    Trump est vraiment un grand président qui aime son pays, pas comme notre ordure de président qui lui déteste son peuple et le vend aux envahisseurs adeptes de la pire secte satanique de tous les temps.

  2. Avatarberger

    Nous avons vraiment besoin en Europe d’un personnage comme Trump, ou poutine. Mais le système est bien cadenassé par les médias, le « show bizz ». Je pense aussi qu’il suffirait d’une étincelle genre prix du pain en 1789 mais le pouvoir sait quoi faire avec les « festivals », le football et autres outils.

    1. AvatarRODRIGUE

      Ben nan ! Nous on va sauver la planète qu’il a dit le micron et même que gréta la pétasse elle est venue nous dire qu’elle a peur !
      Si seulement on avait un Trump chez nous !

    1. AvatarAlain Bobo

      En effet, c’est là la vraie question !
      Une fausse identité inventée de toutes pièces pour délégitimer l’état d’Israël.

    2. pikachupikachu

      Mahmoud Abbas a répondu, il y a peu de temps à cette question, à la manière du hashtag « Je suis Charlie ».
      https://www.europe-israel.org/2019/08/apres-avoir-affirme-que-jesus-etait-palestinien-abbas-affirme-maintenant-que-les-palestiniens-sont-les-descendants-des-anciens-cananeens/

      «… Nous sommes les Cananéens.».

      Sa réponse est un monument offert à la connerie pour deux raisons :
      1/ les Cananéens furent soit chassés, soit exterminés, par les enfants d’Israël lors des guerres de conquête, après la Sortie d’Egypte (à l’exception des Gabaonites cf. livre de Josué).
      C’est donc un peu comme s’annoncer le descendant des habitants de l’Atlantide.

      2/Les Philistins justement, ne faisaient pas partie des peuples de Canaan. La bible dresse la liste des 7 peuples de Canaan. Les Philistins n’y figurent pas pour la bonne raison que Philistins est de la même racine que Falasha. Ce mot signifie envahisseur, étranger. Les Falashas, Juifs éthiopiens, étaient en effet originaires d’Israël et n’étaient donc pas des indigènes, ils se virent donc qualifiés de Falashas, d’envahisseurs. Nom par lequel les Juifs d’Ethiopie refusent d’être qualifiés : c’est une insulte, ils s’appellent eux-mêmes les Beta-Israël.
      Il en va de même pour les Philistins, peuple antique qui vint s’établir sur la côte sud d’Israël, ils n’avaient donc rien à voir avec les descendants de Canaan.

      Bref, Mahmoud Abbas, comme toute la comédie palestinienne, fait du Mahmoud : à savoir l’éternelle victimisation des envahisseurs arabes. Les Egyptiens parlent tous arabes, à l’exception des antiques Coptes, ils vous diront qu’ils sont en Egypte de toute éternité. Tout comme les arabes d’Algérie, pas le moins du monde des colonisateurs, ils sont les indigènes de cette terre, de toute éternité, demandez au Kabyles 🙂 .

      Quand la Seine Saint-Denis sera totalement islamisée, ils nous diront comment ils étaient déjà présents au Moyen-Age, et même du temps des Gaulois.

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        @pikachu

        « Quand la Seine Saint-Denis sera totalement islamisée, ils nous diront comment ils étaient déjà présents au Moyen-Age, et même du temps des Gaulois. »

        Oui, c’était les Sarrasins je crois… mais ils n’étaient pas bien vus et déjà la population n’en voulait pas. Ils n’ont pas trop changé pour la plupart (ne généralisons pas…) finalement malgré les siècles on dirait…. :

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Sarrasins

        « Les invasions sarrasines (830-990)

        Les États carolingiens, trop étendus, ne peuvent résister à la fois aux raids normands et aux raids sarrasins.

        838 : Raid sur Marseille ; la population est massacrée ou mise en esclavage ; la ville fut reprise en 842.
        842 : Raid sur Arles dans le cadre de razzias, repris en 850.
        869 : Installation d’une base en Camargue afin d’effectuer des razzias et mettre la population en esclavage.
        890 : Fondation de leur place forte la plus importante le Fraxinet, à Garde-Freinet (Var) qu’ils tiendront jusqu’en 983.
        906 : Les abbayes bénédictines des vallées orientales des Alpes sont ravagées: Novalaise, Borgo San Dalmazzo.
        940: Remontant la vallée du Rhône depuis la Méditerranée, ils vont très au nord. Ils pillent l’Abbaye territoriale de Saint-Maurice d’Agaune et l’occupent.
        972 : Capture de saint Maïeul de Cluny, pris en otage en juillet sur la route du Grand-Saint-Bernard à Orsières, au château du Châtelard 10.
        973: bataille de Tourtour. Les moines bénédictins mobilisent les énergies. Le comte Guillaume de Provence, appelé par la suite le Libérateur, lève l’ost. De nombreux guerriers de Provence, mais aussi du Bas-Dauphiné et de Nice forment son armée.
        974: Ils sont expulsés du royaume d’Arles par un soulèvement populaire.
        983 : Guillaume de Provence prend La Garde-Freinet.
        990 : Fin de la domination sarrasine en Provence.

        Néanmoins, jusqu’au XIIIe siècle, à partir de la Côte des Barbaresques, les raids se poursuivent contre des populations locales qui sont enlevées pour être réduites en esclavage (Lérins 1047, 1107, 1197 ; Toulon 1178, 1197). « 

  3. SarisseSarisse

    C’est une excellente chose que Donald Trump soit autant sous-estimé par ses adversaires qui se jettent eux mêmes dans les filets comme des étourneaux, mais comme le dit très bien monsieur Cossette-Trudel qui anime radio Québec il semblerait bien que ses adversaires aient grillé pas mal de cartouches et commencent à tirer à blanc.
    Gageons que la campagne pour la réélection du président des États-Unis en 2020 sera âpre.
    On se rend compte que Donald Trump est loin d’être un imbécile et qu’il a lui aussi des munitions.
    D’ailleurs « to trump » c’est un coup gagnant au bridge!

  4. Amélie PoulainAmélie Poulain

    C’est fou…

    Merci pour toutes ces informations qui empêchent de prendre des vessies pour des lanternes que l’on veut nous servir.

    Franchement, je reconnais bien là la dynamique vue, constatée à plusieurs reprises et entendue concernant la manière d’agir de cette population (en général), et du coup, j’y crois.

    1. pikachupikachu

      @Amélie Poulain

      lisez par exemple, le tweet de Rashida Tlaib, c’est au bon format pleurnichard. Du 100% conforme :
      https://twitter.com/RashidaTlaib/status/1162333169846247425

      « My sity wanted to pick figs w/ me. I broke down reading this & worry every single day… »
      Sitty n’est pas de l’anglais mais le mot arabe pour grand-mère : (voir ici p.ex. https://www.quora.com/What-is-grandma-in-Lebanese )

      Donc prenez vos kleenex avant de lire la traduction :
      « ma grand-mère voulait cueillir des figues en ma compagnie, Je m’effondre chaque fois que je le lis et je me fais tous les jours du souci. »

      Les gens sont si méchants, vouloir empêcher les autres d’être simplement heureux, les priver de plaisirs simples…

      Toujours les mêmes histoires, toujours les mêmes pleurnicheries. Vous comprenez mieux mes histoires de Soumaya, je suppose. Ici, on la prive de cueillir des figues, là ce sera un enfant qui n’aura pas mangé de tarte aux pommes, là un enfant qui n’aura pas de crayons de couleur pour dessiner, la liste est infinie, mais la pleurnicherie victimaire est le seul élément de permanence.

      Pleurnicherie victimaire que les islamistes partagent assez bien avec l’extrème-gauche : méchants patrons, méchants riches, méchants commerçants…

      Qui se ressemble s’assemble et c’est bien pourquoi la France Insoumise, ou le NPA ou tout simplement la gauche font recette dans les banlieues de l’Islam et dans l’électorat musulman.

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        @pikachu

        Comme je suis d’accord avec votre commentaire et je l’étais aussi croyez-le avec vos histoires de Soumaya (tellement donc, que j’ai pensé que cela pouvait être vrai… sourire…).

        Prendre des faits banals du « quotidien » pour amener l’Autre à se confondre dans une sorte d’affectif « commun » et donc à perdre sa capacité de recul, l’affectif prenant alors le devant de la scène (pour les moins structurés du moins ou ceux éternellement pétris de culpabilité).

        Manipulation pure et oh combien perverse.

        Je suis d’accord aussi, il y a longtemps que j’ai repéré aussi chez la gauche et consorts cette tendance malsaine à jouer sur la corde affective, de façon plus ou moins consciente par contre il faut le reconnaître chez certains, dont ce n’est pas chez eux la tendance fondamentale…

        1. pikachupikachu

          @Amélie Poulain

          je viens de voir la conférence de presse conjointe de Tlaib et Omar et devinez quoi !

          Un indice : c’est au sujet de Tlaib…

          Un autre indice, c’est dans la continuité « Soumayenne ».

          Bref, Tlaib émue, a versé quelques larmes. Oui, elle a vraiment pleuré.

          Voilà qui atteste de la véracité de son propos puisque « pleurer c’est démontrer ».

          1. Amélie PoulainAmélie Poulain

            « Voilà qui atteste de la véracité de son propos puisque « pleurer c’est démontrer ». »

            Je dirais pleurer c’est « se montrer » dans ce cas pour apitoyer l’autre…

            Comment pourrait-elle « démontrer » car son son attitude n’a pas de sens ici dans le pur contexte politique.

            Alors elle pleure… ça résout tout sans mots et ça ne mange pas de pain : pas de risque de se contredire avec le problème d’expliquer et de révéler la véritable raison de tout ça…

            En plus, ça donne l’image d’une victime à protéger et à aider (combien de gens utilisent ce stratagème et combien s’y laissent prendre…).

  5. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    L’arroseuse arrosée, en somme. Tactique éventée, elle a pris le premier prétexte pour « priver » de sa visite cette grand’mère tout aussi sotte et haineuse que sa petite-fille si l’on en croit sa réaction au tweet de Trump. C’est vrai que les fruits tombent rarement loin de l’arbre qui les a produits, génération après génération.

  6. frejusienfrejusien

    je ne comprends pas que des étrangères puissent être élues députés américaines,
    de récentes lois établies par OBAMA ? ou la gauche précédente ?

Comments are closed.