Quand la Grande Bretagne a rendu l’âme : bienvenue à la charia


Quand la Grande Bretagne a rendu l’âme : bienvenue à la charia

14 août 2019 John Glynn – (John Glynn est professeur de psychologie à l’université américaine du Bahrein)

 

.

Courant avril dernier, dans un article intitulé « 4 raisons pour lesquelles Londres est ce qu’il y a de pire», Maria Ebele a dit ceci :

« Londres a la réputation d’être l’une des plus grandes villes du monde. Mais je vais vous dire un secret : si jamais vous voulez vous lier d’amitié avec un Britannique qui n’est pas de Londres, glissez gentiment dans la conversation que Londres n’est pas votre lieu de prédilection dans le monde. Ensuite, taisez-vous et attendez. Il y a de fortes chances que vous verrez ses yeux scintiller de joie à cette occasion que vous lui avez donnée de critiquer la capitale nationale».

.

En effet, selon des rapports, au cours des deux dernières années, plus de 340 000 personnes ont quitté Londres en raison de la recrudescence des crimes à l’arme blanche.

Les prix excessifs de l’immobilier et la mauvaise qualité de l’air sont également cités parmi les raisons qui incitent les gens à choisir de quitter la capitale et à refaire leur vie ailleurs au Royaume-Uni.

De toute évidence, les ces gens-là veulent une meilleure qualité de vie ; de plus, ils préféreraient ne pas se faire poignarder.

Cependant, y aurait-il une autre raison pour expliquer cette exode de masse ?

Je pose cette question parce que Londres acquiert un visage de plus en plus islamique.

.

Selon les dires de Maulana Syed Raza Rizvi, éminent prédicateur de la ville,

« Londres est plus islamique que de nombreux pays musulmans réunis».

Oui, c’est Londres, la ville des bus rouges et des accents chics.

L’image « traditionnelle» de Londres a été remplacée par une image plus inquiétante. Selon Giulio Meotti, chercheur au Gatestone Institute, d’ici 2020,

« le nombre de musulmans assistant aux prières atteindra au moins 683 000 personnes, tandis que le nombre de chrétiens assistant au service hebdomadaire tombera à 679 000».

.

L’an prochain, l’islam risque de devenir la religion dominante dans la capitale.

Comme le fait remarquer Giulio Meotti, depuis 2001 plus de 500 églises londoniennes de toutes dénominations ont été transformées en maisons privées.

Au cours de la même période, les mosquées britanniques se sont multipliées.

La proportion de Britanniques qui s’identifient comme anglicans ne cesse de diminuer alors que, selon un rapport du NatCen Social Research Institute, le nombre de musulmans continue de croître par milliers.

.

Comme le déplore Jean Patrick Grumberg :

« Les fidèles sont en déclin à un rythme tel que dans une génération, leur nombre sera trois fois inférieur à celui des musulmans qui se rendent régulièrement à la mosquée le vendredi».

 

Il est évident que cette islamification ne s’est pas produite instantanément.

 

Mais maintenant, par exemple à Birmingham, la deuxième ville la plus importante du Royaume-Uni, un minaret islamique domine l’horizon.

La « ville aux mille métiers» compte une très forte population musulmane (22 %).

Des pétitions ont été déposées pour permettre aux mosquées d’installer des haut-parleurs dans toute la ville.

Pourquoi ?

Pour appeler la population à prier trois fois par jour. Imaginez que cela se produise à Los Angeles, la deuxième plus grande ville des États-Unis.

 

Démographiquement, la Grande-Bretagne d’aujourd’hui est très différente de la Grande-Bretagne des années 90 et du début des années 2000 ; le nom le plus répandu en Angleterre et au Pays de Galles est maintenant Mohammed, avec des variantes orthographiques telles que Muhammad et Mohammad.

En dehors de Londres et de Birmingham, d’autres grandes villes comptent d’énormes populations musulmanes : Manchester (15,8 %) et Bradford (24,7 %).

.

À Bradford, la moitié des enfants sont musulmans.

La révolution culturelle, démographique et religieuse dans laquelle le christianisme décline et l’islam progresse est presque achevée.

L’avenir du Royaume-Uni est ancré dans la burqa et dans les interprétations strictes de l’islam.

J’exagère ? Je ne crois pas.

Comme le notait Innes Bowen  dans un article pour The Spectator, sur environ 1 700 mosquées en Grande-Bretagne, seules deux – oui, deux – suivent l’interprétation moderniste de l’islam.

Les wahhabites contrôlent de nombreuses mosquées à travers le pays.

Appelez cela comme vous voudrez, « ultraconservateur», « austère», « fondamentaliste» ou « puritain», mais le wahhabisme est fondé sur une doctrine odieuse.

Un fait encore plus inquiétant : les grandes villes britanniques sont pleines de tribunaux appliquant la charia. Londres, par exemple, en a plus de 100.

Comment est-ce arrivé ?

Selon Giotti,

« l’avènement de ce système judiciaire parallèle a été rendu possible grâce à la loi britannique sur l’arbitrage et au système de règlement extrajudiciaire des litiges. Ces nouveaux tribunaux sont fondés sur le rejet de l’inviolabilité des droits de l’homme : les valeurs de liberté et d’égalité qui sont la base du droit coutumier anglais ».

.

L’acquiescement proche de la capitulation a également joué un rôle.

Rowan Williams, l’ancien archevêque de Canterbury, et le juge suprême Lord Phillips ont déjà suggéré que le droit britannique « incorpore » des éléments de la charia ; vous savez : le droit basé sur les préceptes religieux de l’islam et non le droit véritable des sociétés civilisées. Les universités britanniques ont également acquiescé.

.

Jetez un coup d’œil au rapport intitulé « Intervenants externes dans les établissements d’enseignement supérieur», publié par des universités britanniques.

 

Vous y lirez que « les groupes religieux orthodoxes» peuvent séparer les hommes et les femmes lors d’événements.

Comme le rapporte le Daily Mail, à l’Université Queen Mary de Londres, les femmes ont dû utiliser une entrée séparée et ont été contraintes de s’asseoir dans une pièce séparée sans pouvoir poser de questions ni même lever la main.

Ne l’oubliez pas, ceci se passe à Londres, pas à Lahore au Pakistan.

Selon des journalistes de The Telegraph, la Société islamique de l’école des économies de Londresa organisé un gala particulièrement remarquable.

Là, comme du bétail dans un hangar,  femmes et hommes ont été séparés par une cloison de sept mètres.

Cela devrait nous inquiéter tous, en particulier ceux d’entre nous qui considérons le Royaume-Uni comme un bastion de valeurs civilisées.

https://www.frontpagemag.com/fpm/274592/when-britain-died-john-glynn

Traduit par Jack pour « Résistance Républicaine ».

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jack

Résistance républicaine Etats-Unis “Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.” « Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n'obtiendront, ni ne méritent, ni l'une ni l'autre » Benjamin Franklin


15 thoughts on “Quand la Grande Bretagne a rendu l’âme : bienvenue à la charia

  1. AvatarChristian Jour

    Bientôt en France des panneaux comme en Angleterre qui diront que la charia doit être légaliser, et placer au dessus des lois de la république . Mais c’est déjà le cas dans les zones de non-droit. Collabo, ordure, en 44 vous rasiez les murs, bientôt on va s’occuper de vous. Faites nous confiance on ne va pas vous oubliez.

  2. Edmond RichterEdmond Richter

    LES HORREURS DE LA CHARIA

    – Critiquer ou nier tout ou partie du Coran est passible de la PEINE DE MORT.
    – Critiquer Mahomet ou nier qu’il est prophète est passible de la PEINE DE MORT.
    – Critiquer ou nier Allah est passible de la PEINE DE MORT.
    – Un musulman qui quitte l’islam est passible de la PEINE DE MORT.
    – Un non-musulman qui aide un musulman à s’éloigner de l’Islam est passible de la PEINE DE MORT.
    – Un homme non musulman qui épouse une femme musulmane est passible de la PEINE DE MORT.
    – Une femme ou une fille qui allègue un viol sans produire 4 témoins masculins est coupable d’adultère: PEINE DE MORT par lapidation.
    – Les hommes musulmans ont des droits sexuels, donc des DROITS DE VIOL, sur toute femme/fille qui ne porte pas le Hijab.
    – Un homme peut épouser une petite fille et consommer le mariage quand elle a 9 ans.
    – Le clitoris des filles doit être coupé 
    – Un homme peut battre sa femme pour insubordination .
    – Les musulmans doivent s’engager dans le Taqiyya et mentir aux non-musulmans afin de faire progresser l’islam.

      1. AvatarREGINA

        Jérôme ne t’inquiète pas ça va arriver en France dans quelque temps si nos mâles ne bougent pas mais comme les trois quarts des soit disant mâles blancs ont rien dans le slip c’est des bobos gauchos

  3. AvatarLangevin

    Des hauts parleurs seront également installés en France,pour appeler à la prière musulmane;c’est inévitable,car nous sommes trop mous,et chaque jour,les musulmans s’imposent de plus en plus. Le pire,c’est qu’ils le crient eux même,haut et fort.. »Avec vos lois démocratiques,nous vous coloniserons,et avec nos lois coraniques,nous vous dominerons ». Comment les Français peuvent ils être aussi cons,pour ne pas comprendre une telle évidence. C’est là,où on voit toute la différence,entre les hommes qui savent restés des hommes (les musulmans),et les hommes à qui l’on impose le féminisme pour qu’ils se taisent,et retiennent leurs pulsions qui leur permettent de s’imposer et de se défendre (les Français). Ce sera la même chose,avec tous les migrants musulmans qui arrivent chez nous,et qui ne sont que des hommes jeunes. Ils s’accapareront de toutes les jeunes filles Française,sans qu’elles aient leur mot à dire,(car une femme reste une femme),et aucun homme de chez nous ne s’imposera pour les sauver,car ils n’ont plus de couilles,et ils ont peur des musulmans. Le résultat.? Chacun peu l’imaginer à sa façon,mais ce ne sera pas du joli..!

  4. AvatarMachinchose

    « Selon les dires de Maulana Syed Raza Rizvi, éminent prédicateur de la ville,

    «  » » » » »

    attention! ne jamais dire « mawlana » ce qui signifie reconnaitre l’ autorité du crasseux musulman sur soi

    ça signifie « Notre Maitre  » !!!!!!!!!!!!!!! rien que ça!

    comme au Maroc , ne jamais dire « MOULAY M6  » ce qui signifie Mon Maître M6

    pour le roitelet du premier royaume a putes du monde, et autres infecteries sexuelles, je dis Moulaykom -VOTRE maître- ou encore Moulayhom – LEUR maitre-

    le mot MOUL signifiant maître, propriétaire, y en a plein en Bretagne, surtout collées aux rochers, comme dans le 9/3 aux murs……………..

  5. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Puis, ça ne va qu’empirer avec Méhgan. J’ai vu un reportage où elle fait amie-amie avec des musulmanes et immigrées – celles dont l’immeuble a été détruit par un incendie. Méhgan leur a rendu visite et à cuisiner avec elles… Et le prince Harry, très naïf, ne peut que l’imiter. D’ailleurs, toute la famille royale a des oeillères en ce qui concerne l’islam…

  6. Avatarsitting bull

    encore quelques années de plus et la situation en Angleterre sera la même dans le reste de l Europe car vu leurs reproduction et leurs entrées nous perdrons notre civilisation dans 40 ans voir moins

  7. frejusienfrejusien

    Si l’archevêque de Canterbury et le LORD principal baissent leur slip, tout le reste suit,
    on est loin de la courageuse Albion, le Lion fier et conquérant a disparu,
    que s’est-il passé là-bas ????

    bon, l’Angleterre pourra refaire ses blasons avec des chameaux, ça correspondra mieux à la situation actuelle,
    ceci explique pourquoi Tommy est en prison

  8. AvatarCatherine Terrillon

    Ces pauvres anglais sont encore plus décérébrés que les français (à moins que ce ne soit une stratégie de plus pour pressuriser le peuple). Je ne comprends pas cette époque et j’ai honte de laisser ça à mes enfants, bien que je n’ai jamais été consultée pour quoi que ce soit d’important dans cette prétendue « démocratie française »

Comments are closed.