Et l’arbre métallique photovoltaïque d’Arcachon à 50 000 euros, ça vous branche ?


Et l’arbre métallique photovoltaïque d’Arcachon à 50 000 euros, ça vous branche ?

Brève des dégénérés…

 

Et qui c’est qui se fait des burnes en or sur le dos des contribuables d’Arcachon ? 

Il s’agit d’une structure métallique conçue par l’architecte Milos Milojevic et vendue par la société Public Place pour 50 000 euros à la ville d’Arcachon. 

Ça fait cher du kw/h offert aux touristes…

.

Voir l’article de Sud ouest ici :

https://www.sudouest.fr/2019/02/12/video-un-arbre-intelligent-numerique-et-solaire-inaugure-a-arcachon-5814497-2733.php

.

Voir aussi :

Hier, le Maire d’Arcachon, Yves Foulon, a présenté un arbre d’un nouveau genre installé depuis peu dans la Ville : l’arbre photovoltaïque autonome et connecté. Cet arbre offrira aux Arcachonnais et aux visiteurs un nouveau lieu de rencontres et d’échanges ainsi que des services modernes et innovants. Une première en Nouvelle- Aquitaine !

Pensé et réalisé par l’architecte serbe Miloš Milivojević, l’arbre solaire est installé à proximité du parvis de la gare. La structure au style sobre et épuré, se compose d’un tronc central et de huit branches atteignant quatre mètres de hauteur. Elle est surplombée d’une plateforme de douze panneaux de cellules photovoltaïques située plein sud.
Grâce à ce dispositif, l’arbre capte l’énergie solaire et peut stocker jusqu’à 4 500 Wh. Il offre ainsi à ses utilisateurs une énergie propre et autonome pour recharger directement leurs appareils multimédias (portables, ordinateurs, tablettes) tous les jours de l’année. Treize points de connexions distincts sont disponibles.

Des services smart et innovants

Équipé de capteurs de données environnementales, l’arbre connecté donne accès, en temps réel, à des informations localisées : température ambiante, prévisions météorologiques, taux d’humidité ou encore niveau de bruit.
Également doté d’une connexion wifi, le système permet aux usagers de surfer librement sur Internet en un clic.
Muni de luminaires LED, l’arbre solaire livre un éclairage nocturne supplémentaire pour une parfaite intégration dans le paysage urbain, de jour comme de nuit. Un équipement moderne à la pointe de la technologie dont pourront bénéficier les Arcachonnais et les visiteurs de la Ville dès aujourd’hui.

http://www.tvba.fr/vie-locale/1er-arbre-photovoltaique-connecte-de-region-implante-a-arcachon/

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean-Paul Saint-Marc

Résistance républicaine Aquitaine J'adore la chouette, elle a de grands yeux pour mieux voir.


9 thoughts on “Et l’arbre métallique photovoltaïque d’Arcachon à 50 000 euros, ça vous branche ?

  1. Avatarzantafio

    Cinquante milles euros pour quelques mètres carré de panneau solaire en quoi cela est-il intelligent.

  2. AvatarAuguste

    Cette arbre sera détruit par nos vandales de la religion RATP comme la plupart des choses qui améliorent la vie et la beauté de nos villes .

    1. Avatarnapoleonkom

      C’est arrivé près de chez moi il y a quelques temps. Le Conseil départemental avait décidé d’installer à l’entrée d’un tronçon dangereux d’une route départementale un feux orange clignotant et comme il était loin de toute source d’électricité, de l’alimenter grâce à un panneau solaire.
      Le lendemain de son installation le panneau solaire avait disparu, Jobi Joba était passé par là!
      C’était pas grave, le CD en a remis un autre mieux fixé qui a tenu plus longtemps mais qui a subi le même sort.

  3. AvatarDurandal

    50000€ juste pour pouvoir recharger son portable, se connecter à Internet (alors que toutes les villes le propose à l’office du tourisme) et top du top un éclairage supplémentaire (???). Ils n’ont pas oublié « le style sobre et épuré » (moche, quoi) pour rappeler que c’est « une œuvre d’art contemporain »..
    La mairie nous dira sans doute que 50000€ cela représente peu en rapport au foncier de la ville mais quand même. S’ils veulent des idées pour dépenser l’argent public de manière utile, on peut leur en donner.
    Mais bon, consolons-nous, c’est sur le quartier de la gare, cela aurait pu « tomber » sur la promenade du Bassin ou dans le Centre Ville rénové qui lui, est une réussite architecturale qui a embelli la Ville d’une manière remarquable…
    Pour des politiques,Il fallait bien laisser une trace marquante de la connerie crasse (ça rime) de l’époque… C’est gratuit, c’est le con qui paye.
    C’est fait !

  4. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Les élus deviennent ils fous? Se sentent ils tous obligés de faire chorus avec tous les imposteurs climatiques ONU, GIEC, COP et autres bandes de gesticulateurs?.
    Chacun y va de son élucubration photovoltaïque: qui y va de sa route, de ses bancs, de son arbre tout ça « photovoltaïque » bien sûr… Et le contribuable paie pour leurs conneries. Le pire c’est que ces même édiles vont aller donner des leçons au pékin moyen et couper l’éclairage public pour faire des économies. Vraiment plonger des villes dans le noir faisant ainsi la part belle aux racailles qui en profitent; tout ça pour soi-disant faire des économies qui seront englouties dans ces monument dédiés à la mégalomanie de ces politicards inconscient c’est de la connerie en barre!!

  5. frejusienfrejusien

    à pris égal, je suis preneur d’un arbre photovoltaïque en échange d’un mineur isolé en moins

  6. Avatarzipo

    L’argent public n’a pas d’odeur et quand les caisses sont vides les budgets sont tous en équilibre c’est simple il suffit d’augmenter les ponctions sur les contribuables pour avoir sa petite secrétaire pour arroser les plantes vertes en mini jupe(C’est une image)
    car les budgets étant voté a mains levées il n’y a donc pas de responsables des décisions c’est je te tiens tu me tiens par la barbichette ,j’aie fait ça pour toi donc tu votes pour moi car eux seuls voient qui lèvent ou pas la main!!
    bien a vous payez et si vous en avez marre ne votez plus ou changez pour un élu qui ne connait personne et n’a pas magouillé ,il n’est pas interdit de réver!!!!!!!!!!!!!!!!

Comments are closed.