5 ans de prison si vous révélez le nom des juges qui ne prononcent jamais de peine de prison…


5 ans de prison si vous révélez le nom des juges qui ne prononcent jamais de peine de prison…

.

On ne l’avait pas venue venir, celle-là.

Elle fait partie de l’une des innombrables lois que Macron fait ratifier par ses députés caniches.

La loi de programmation pour la justice comporte ainsi un article 33 haut en couleurs qui en dit long sur le pouvoir macronien, désireux d’empêcher que  les magistrats aux ordres du pouvoir aient à rendre des comptes à la société civile. Pour cela, il faut bâillonner les lanceurs d’alerte en interdisant l’analyse statistique des décisions des juges.

Si vous suivez à la trace certains juges et publiez le résultat de vos observations, montrant pour certains une propension assurée et assumée à appliquer la loi d’une façon très personnelle, vous pouvez subir à votre tour un procès et écoper de 5 ans de prison.

Le prétexte en est que si l’on savait qui juge et comment on se débrouillerait pour être jugé par telle ou telle juridiction…

Naturellement, les avocats savent déjà, sans avoir besoin de statistiques, ce genre de choses, à la longue, ils connaissent les juges… et il est évident que les avocats des grands cabinets, qui défendent des gens « d’importance » en tiennent déjà compte…

Eux, ils ont le droit, ils font partie du sérail. Mais si des clampins de base, opposés au pouvoir, se mettent à relever et publier tout ça, où va-t-on ?

Dictature, dictature… qui avance à grands pas, il faut prononcer ton nom.

Source, article de Causeur du 7 juillet 2019, publié sur Internet par pressreader.

https://www.pressreader.com

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


9 thoughts on “5 ans de prison si vous révélez le nom des juges qui ne prononcent jamais de peine de prison…

  1. AvatarMachinchose

    bah! le jour ou aura lieu la « Grande explication » ces tondables seront tous retrouvés sans souçis

    tondables…………….heu! juste au debut de leur inculpation, la suite chacun l’ imagine….

    quels imprudents…………………..ALLEZ DONC EXPLIQUER A DES SANS DENTS QUE CELUI LA ETAIT CORRECT comme magistrat………

    c’ est comme expliquer en 1789 a des sans-culottes ivres de rancunes accumulées que la Princesse de Lamballe etait une brave femme……………………

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Totalement dingue !

    Que fait Plenel, lui qui exige, à tout bout de champ, « le droit de savoir » (sic) ?

  3. AvatarRODRIGUE

    Cela ne nous empêchera pas de juger les juges sur leurs trahisons au peuple consécutives à leurs décisions de se comporter en collabos !
    Ils devront rendre des comptes et leurs Lois actuelles, on se torchera avec !
    Et nous ce ne sera pas 5 ans de prison pour eux mais 12 balles dans la peau et leurs familles interdites de territoire par déchéance de nationalité avec saisie de tous leurs biens !

  4. AvatarFomalo

    Consternant l’article 33.. ça fait tousser les justiciables? On comprend mieux l’éviction de Michèle Tribalat, l’exil des sites de beaucoup de patriotes. Nous allons vraiment vers le glauque -ou le glock-

  5. AvatarStéphane

    Personnellement je trouve ça plutôt inespéré.
    Plus ils feront des lois liberticides, plus dure sera la gifle qu’il recevront en retour.
    Mais « chut », ils n’ont pas encore compris !

  6. pikachupikachu

    Prenons du recul :
    la France s’islamise, il n’existe pas de pays musulman qui ne soit une dictature, donc la France devient une dictature.

  7. AvatarRobert Le Priellec

    Personnellement, rien à foutre de cette loi à la con. Au mois de juin, une obscure connasse de la magistrature s’est fait agresser chez elle à coup de flash ball. La racaille judiciaire ne comprend que le langage des représailles. Quant à Macron, on lui conseille de courir vite le jour où les Français finiront pas prendre la colère.

Comments are closed.