Aux 75 ans du débarquement de Provence, Macron fait l’apologie de l’Afrique !


Aux 75 ans du débarquement de Provence, Macron fait l’apologie de l’Afrique !

.

Je trouve que Macron n’est pas bien en France finalement, il devrait demander la nationalité africaine, c’est là qu’il se sent le mieux on dirait.

Là, ils étaient « Français » non ?

Puisque c’était des colonies françaises…

Il y aurait des traitements différents à mettre en place dans l’Armée Française ?

Pour moi, il y avait des soldats qui dépendaient, en Métropole ou ailleurs dans les colonies, de la souveraineté française et donc se devaient de défendre la France aux côté des Alliés pour venir à bout de l’invasion Nazie (qui concernait le monde entier finalement dans leur mouvement hégémonique), point.

Il n’y a pas de différence à faire et en général les commémorations s’adressent à et sont là pour honorer « tous » les Français unis dans une seule armée et Morts pour la France, c’est quoi ces distinctions voire ces ségrégations que l’on veut mettre en place ?

 

– « Débarquement de Provence – Macron : « La France a une part d’Afrique en elle »

Pour mieux faire sortir de l’ombre les combattants africains de la France libre, le président Macron a demandé aux maires de l’Hexagone de les honorer en donnant leurs noms à des rues et places de leurs communes. »

https://www.lepoint.fr/afrique/debarquement-de-provence-macron-la-france-a-une-part-d-afrique-en-elle-15-08-2019-2329989_3826.php?M_BT=2525525865047#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Mi-journee%5D-20190815

 

Note d’Antiislam

 

C’est la nouvelle folie qui frappe nos dirigeants depuis plusieurs décennies.

Chirac a saboté le 2 décémbre 2004, bicentenaire d’Austerlitz, au motif de manifestations de quelques Africains haineux envers notre Histoire …

Hollande a saboté le 21 février 2016, centenaire de Verdun par des cavalcades indécentes parmi les tombes des Poilus. La mobilisation des patriotes ayant  quand même empêché le concert à Verdun  de Black M, rappeur haineux contre la France.

Macron a saboté le 11 novembre 2018, centenaire de la Victoire, par une pantalonnade totalement narcissique.

.

Nos dirigeants depuis quelques décennies  méprisent  la France.

Voilà que, bien conforme à cette sinistre série,  Macron  transforme en ce 15 Août 2019, commémoration du  débarquement de Provence,  en apologie de l’Afrique.

Le but est toujours le même, de Chirac à Macron :

abaisser, ridiculiser la France,

exalter, magnifier l’Autre, le potentiel immigré.

Comme le souligne, justement,  Amélie, ces libérateurs de la France étaient alors  FRANCAIS.

Il n’y a pas lieu de faire une différence  entre eux et les autres combattants français.

Sauf, si le but, évident et pervers, oui, est  toujours le même, l’obsession de nos élites : faire accepter par les Français toujours et toujours plus d’immigration.

.

J’ajoute à la démonstration d’Amélie, que si ces hommes étaient français, eux ou leurs enfants n’ont plus voulu l’être dans les années 50-60.

Souvent au prix du massacre massif de Français.

Mais Macron et son oligarchie  aiment mieux nous chanter, entre ce débarquement de 1944  et 2019, une continuité mensongère  qui fait l’impasse sur  cette grande rupture des années 60 où l’Afrique n’a plus  voulu de la France …

Pourquoi voudrions-nous, alors, de l’Afrique ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




30 thoughts on “Aux 75 ans du débarquement de Provence, Macron fait l’apologie de l’Afrique !

  1. AvatarSpock

    Alors banco, on mettra sur les plaques ces noms à consonance exotique, avec la mention « soldat français mort lors du débarquement en Provence ».

  2. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Macron est (avec une mention spéciale quand même) dans la continuité de tous les salopards de traitres qui ont gouverné la France après de Gaulle, à savoir toujours rabaisser les français au niveau de sous-hommes et porter les arabes et africains au pinacle.

  3. Avatarberger

    Macron a juste encore trouvé un outil pour se moquer de la France et l’avilir.. Ce n’est rien d’autre que cela. Par ailleurs tous ces noms de rues en souvenir de communistes et non des moindres, çà ne l’émeut pas….

  4. frejusienfrejusien

    exactement pourquoi nous, devrions-nous vouloir de l’Afrique , ??

    Afrique qui nous a foutu dehors avec des milliers de massacres de blancs,

    Donc, le maqueron, il saute toute cette période, si importante, de la rupture violente et brutale , qui a conduit à notre EXPULSION,

    toujours avec ce but, très avoué, de nous faire accepter cette invasion destructrice et injustifiée,
    dans leurs cerveaux malades et fiévreux, emballés par cette idée fixe de métissage obligatoire

  5. frejusienfrejusien

    Après avoir vu la participation de Richard GERE sur le navire de l’ONG immigrationniste , je vais finir par croire que c’est la gauche américaine qui dirige tout ça, avec Soros, mais ce n’est pas le seul impliqué

    ces amerloques ont décidé de faire de l’Europe, une Amérique bis, des USA bis, avec un grand métissage, et nous faire ressembler en tous points à leur société multiculturelle à gros problèmes de sécurité et qui égrène, année après année, des tueries inexpliquées,

    ce qui est incompréhensible, c’est de voir nos dirigeants leur emboîter le pas et acquiescer à toutes leurs lubies

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Encore plus incompréhensible en ce qui concerne les Gauchistes français, généralement de tradition anti-américaine, qui ne savent plus quelle lubie américaine transplanter en France …

  6. AvatarRinocero

    Avec Sarkozy dans ses bagages ….. Vous vous sentez pas un peu cocu, les électeurs Les Républicains?

  7. AvatarChristine B

    Alors non les maghrébins n’avaient pas la nationalité française, au contraire des juifs, et les africains des colonies non plus. Le Gabon par ex avait demandé à De Gaulle en 60 de devenir un département français, de Gaulle a refusé d’où l’indépendance.
    Par contre ce qu’il faut savoir c’est que l’Armée d’Afrique celle du débarquement c’était 233 000 maghrébins – sur une population d’environ 18 millions ( Tunisie Algérie Maroc) et 173 000 Pied-noirs sur une population de 1,5/2 millions ( je n’ai pas trouvé le chiffre exact pour le Maroc et la Tunisie dans les années 40 mais c’était moins que l’Algérie env 800 000)
    Par ailleurs le taux de pertes a été plus important chez les pied-noirs env 10% contre 6% pour les autres.
    Il est donc légitime évidemment de rendre hommage à ceux qui se sont battus de leur plein gré pour la France ( car non mobilisables mais se sont enrôlés ), mais certainement pas d’extrapoler en disant que l’Afrique s’est battue pour la France , et davantage que les pied-noirs…

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      @Christine B

      J’ai bien pris soin de parler de la « souveraineté nationale française » donc de « colonies » qui étaient sous présence française, ce qui explique aussi les engagements même sans avoir le statut de la Nationalité Française.

      Maintenant, qu’il y aurait eu des engagés volontaires en Afrique qui n’avaient rien à voir avec la France, je ne sais pas…..

      Merci à vous quoiqu’il en soit pour ces précisions, selon ce que j’ai lu un peu partout cela me parait être plus compliqué que cela.

      Notamment :

      https://www.cairn.info/revue-histoire-de-la-justice-2005-1-page-93.htm#

      Il est vrai que je ne suis pas spécialiste en la matière donc je reste prudente quant à ce que je dis là, d’autres pourraient en parler mieux que moi très certainement.

      J’ai eu aussi l’occasion de parler avec des personnes concernées qui se pensaient eux Français à l’époque et revendiquent toujours des droits d’ailleurs en le mettant en avant ….

      Bref, on pourrait en parler longtemps, questions de nuances finalement, la question de la nationalité ne me parait pas essentielle quant à moi dans le débat, il s’agit plutôt d’opérer des coupes mal placées pour les autres, dans les honneurs rendus dans « un ensemble » de combattants sous un Drapeau (cela ne viendrait pas à l’idée de la Légion Etrangère française de le faire notamment…).

      Quoiqu’il en soit, beaucoup se sont associés à la France durant ce terrible conflit « mondial » car ils étaient aussi concernés par l’invasion Nazie qui comptait bien avancer le plus possible.

      Ainsi, il me semble déplacé et irrespectueux de « différencier », les combattants qui y ont agi et y ont laissé courageusement leur vie dans « l’unité « d’une Armée, les commémorations étant afaites pour « tous » les honorer.

      1. AvatarChristine B

        Bonjour,
        les chiffres que je donne concernent des algériens,marocains,tunisiens qui donc à l’époque avaient affaire avec la France mais n’étaient pas mobilisables,sans quoi bien évidemment il y en aurait eu beaucoup plus .
        C’était disons des volontaires, mais payés bien sûr.

        1. Amélie PoulainAmélie Poulain

          Donc, ils bénéficiaient des largesses de la France puisque c’était la France des colonies et ils étaient Français (j’en connais justement qui revendiquent cette nationalité pour demander des dommages en ce nom), même s’il y avait quelques nuances dans les statuts pour certains (cf le lien que j’ai mis notamment).

          Je ne vois pas en quoi leur participation n’est pas alors justifiée… cela confirme, pour moi, ajouté aux autres arguments (conflit « mondial » notamment).

          Encore pire alors que ce que je pensais du coup, pourquoi n’étaient-ils pas « mobilisables » ? Car les appelés Français de la Métropole n’ont pas été oubliés, eux….

        2. Amélie PoulainAmélie Poulain

          Précision : je parle des Appelés mobilisés, mais pendant la guerre d’Indépendance bien sûr.

  8. AvatarChristine B

    De rien je me rends compte que j’ai oublié les coloniaux , sur un total d’env 410 000 hommes il reste peu de place pour les africains comme vous voyez !!!

  9. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Bonjour Antiislam,

    Merci pour vos précisions très pertinentes que j’approuve tout à fait.

    Cette attitude des hommes politiques en place depuis un certain temps visant à déprécier la France et les Français est insupportable.

    Ceci d’autant que, comme vous le soulignez fort justement, ces populations ont voulu se démarquer de la France, au prix de conflits très sanglants dans lesquels des Français ont perdu la vie parfois dans des souffrances atroces (je pense notamment aux jeunes appelés qui n’étaient pas, eux, engagés « volontaires »…), faire partie de notre pays.

    Appelons un chat un chat,et regardons les choses en face, au nom de toutes ces souffrances endurées, et il n’y a aucun choix à faire parmi tous ces combattants dans les honneurs rendus par notre pays.

    C’est un déshonneur que nous impose Macron, et notamment en voulant imposer des noms de rue donc des symboles d’autres lieux qui peuvent heurter certains qui ont douloureusement combattu sur ces territoires.

    Respect Monsieur Macron pour ce que vous ne connaissez pas.

  10. Jules FerryJules Ferry

    Bravo pour cette dénonciation.

    J’ai connu un ancien combattant qui avait réussi à convaincre le maire de baptiser une rue du nom d’un aviateur local.
    Mais nous étions en ville nouvelle avec sans arrêt des places et des rues à baptiser au fur et à mesure des constructions.

    Dans les villes existantes, les maires de France vont devoir investir dans le Tipex (ou Blanco, bref, dans du correcteur dont le cours va monter) pour faire table rase du passé et effacer les rues portant le noms d’illustres Français devenus des imposteurs.

    Dans la foulée, on passera aux noms de villes : Paris = Hidalgo-ville ? Calais = Migrants-ville ?

    Ça sent quand même pas bon ce nouveau caprice…
    C’est dans la lignée de l’enseignement de l’histoire qui se réduit à portion congrue.
    L’idéal pour Macron et sa clique étant un peuple d’abrutis sans racines et donc sans conscience politique.

  11. ConanConan

    Oui, il y avait une masse importante de français-musulmans dans l’Armée d’Afrique, dont de nombreux engagés volontaires et de militaires de carrière ainsi que d’hommes menés par les chefs de tribus tels que les aghas et bachaghas qui prirent part aux deux grandes guerres bardés de décorations.
    Alors, petit macron, des places et des rues « Bachagha Boualem » autant que vous voudrez, en mémoire de tous ces amoureux de la France qui chantaient fièrement « Les Africains » avec les pieds noirs !
    Et pourtant on les avait harassés en les faisant crapahuter sans répit jusqu’à Berschstesgaden, alors qu’il aurait été possible de remobiliser en France !
    Ce qui est escamoté dans toute cette politique spectacle c’est le sort qui leur a été ensuite réservé à la fin de la guerre d’Algérie, car la plupart-et leurs descendants- se sont retrouvés chez les Harkis et les Moghaznis, ou les groupes d’auto-défense villageoises que la France a désarmés et abandonnés à la faveur de la capitulation sans défaite du 19 Mars célébrée aujourd’hui avec ferveur par nos sans couilles et carriéristes dans toute la France … .

  12. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Macron a oublié les Indochinois et ceux des autres colonies (Tahitiens, Nouvelle-Calédonie, Guyane, Antillais, etc….)…… et bien d’autres soutiens et alliés « volontaires » extérieurs à la France dans ces deux conflits mondiaux.

    Hitler avait aussi étendu son hégémonie au Maghreb, notamment en Tunisie contre les Juifs (même si une partie était pour les Nazis)… normal donc de prendre part au combat pour ces populations avec tous les arguments de plus exposés.

    Impossible donc de les citer tous sans en irrespectueusement oublier, en plus des soldats Français qui se sont pourtant pour beaucoup distingués durant ces conflits courageusement et sont copieusement décorés.

    Les Français ont beaucoup de respect pour tous ces soldats qui sont symboliquement honorés lors des diverses Commémorations organisées dans les spécificités des Combats et des Forces Armées), et là, « personne » n’est oublié :

    « Onze journées nationales annuelles ont été instituées par des textes législatifs ou réglementaires :

    La journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, le 19 mars

    La journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation, le dernier dimanche d’avril

    La commémoration de la victoire du 8 mai 1945, le 8 mai

    La fête nationale de Jeanne d’Arc et du patriotisme, le 2ème dimanche de mai

    La journée nationale de la Résistance, le 27 mai

    La journée nationale d’hommage aux « morts pour la France » en Indochine, le 8 juin

    La journée nationale commémorative de l’appel du général de Gaulle, le 18 juin 1940, à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’ennemi, le 18 juin

    La journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux « Justes » de France, le 16 juillet si c’est un dimanche, ou le dimanche qui suit

    La journée nationale d’hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives, le 25 septembre

    La commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918 et l’hommage rendu à tous les morts pour la France, le 11 novembre (voir loi du 24 octobre 1922, en bas de page et loi du 28 février 2012)

    La journée nationale d’hommage aux morts de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, le 5 décembre »

    https://www.defense.gouv.fr/memoire/memoire/ceremonies/ceremonies-nationales

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      « Hitler avait aussi étendu son hégémonie au Maghreb, notamment en Tunisie contre les Juifs (même si une partie était pour les Nazis)… »

      Précision après relecture : je ne voudrais pas que ma phrase prête à confusion, je parle à l’évidence de la collaboration de certains du Moyen-Orient avec les Nazis et non des Juifs :

      « ….;Adolf Hitler a été néanmoins célébré dans de grandes parties du monde arabe, et certains journaux sont même allés jusqu’à le comparer au Prophète. Rommel, commandant de la Deutsches Afrikakorps, était presque aussi populaire que Hitler. Dans les pays arabes, le cri « Heil Rommel » constituait une salutation courante. Nombre d’Arabes (royaume d’Égypte, Palestine mandataire etc) voyaient en effet en les Allemands une possibilité de s’émanciper de la tutelle coloniale ».

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Politique_%C3%A9trang%C3%A8re_du_Troisi%C3%A8me_Reich_avec_le_Moyen-Orient

    2. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Juste une remarque finalement, en relisant les Commémorations, je m’aperçois, puisqu’on cite certains, que du coup l’on ne parle pas beaucoup de « tous » les alliés y compris des pays Alliés qui ont combattu et soutenu la France.

      L’accent est mis au même endroit : Algérie et Maroc : 3 cérémonies)…. et pour « tous » nos Morts (Poilus, etc…) on « globalise » (cf « 11 Novembre »)

      La ségrégation est déjà là, Macron la précise…. plus serait trop.

  13. ConanConan

    @Amélie Poulain, Bonsoir !
    Cette date du 19 Mars n’a pas l’air de vous gêner…
    Permettez moi de ne pas comprendre pourquoi nos « zélites » ont choisi la date du 19 Mars 1962 pour commémorer la fin de la guerre d’Algérie, alors qu’il s’agit de la date d’un cessez le feu décrété unilatéralement par la France, c’est à dire sans réciprocité, date à partir de laquelle les FLN et ALN ont enlevé et massacré, en quelques mois, plus de 100 fois plus de personnes que pendant toute la période précédente et, surtout, alors que la France avait gagné cette guerre ?
    vge, n’en voulait pas de cette date promue par les cocos de la fnaca , ni même Mitrand ! Chichi non plus et pas même naboléon pourtant très novateur… Il a fallu l’hollandouille pour sacraliser la date d’une capitulation sans défaite … Pas surprenant, ça va bien dans le sens de l’aversion des positions de son père et de l’inversion des valeurs avec la gôchiasse qui nous a amenés là où nous sommes maintenant….
    Si la majorité des français n’a même pas conscience de la gravité de cette imposture, c’est que la France est perdue !
    Pas d’ennemis entre patriotes, mais de grâce, révisez votre gaullisme…
    .

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Bonsoir @Conan,

      Sachez que j’ai beaucoup de respect en regard de ce que vous dites d’autant que je comprends que vous semblez très personnellement impliqué dans tout ce qui concerne cette période sombre de l’Histoire de France, ce qui n’est pas mon cas.

      Que vous dire cependant de plus que je n’ai déjà largement écrit et tenté de démontrer, recherches d’informations à l’appui et témoignages divers « fiables » qui élargissent voire donnent bien d’autres regards que ce que l’on peut entendre ici et là mais cela n’a pas l’air d’intéresser tant il y a de passions quand on aborde ce sujet.

      Sachez ainsi que cette guerre apparait comme une obscure jungle, avec des gens salis qui ne le méritaient pas (je pense à certains approchés de près par ma famille qui pourraient en témoigner) avec tout ce qui est dit de parfois contradictoires pour qui, comme moi, l’aborde d’un regard extérieur. Je connais même des personnes contemporaines de cette époque qui ressentent la même chose, c’est dire….

      Chacun y va de son expérience, de son vécu et des explications et interprétations qu’il en a du coup ressenties ou qu’il tient à démontrer mais des « implications » personnelles et de la « place » qu’il y a occupée et il est difficile de faire le tour de tout ce qui par ailleurs s’est véritablement passé (certains n’ont peut-être aussi pas envie d’approfondir comme dans toutes les guerres)..

      Pour le Général de Gaulle, je sais pourquoi je pense ce que je pense, laissez-moi avoir ma propre opinion.

      Pour être tout à fait honnête, je commence à me sentir un peu saturée de cette place que prend dans l’atmosphère de la France cette guerre d’Algérie avec tout ce qui se passe en plus des suites que l’on subit actuellement sur notre propre territoire et qui me sont, comme bien d’autres ici et ailleurs, insupportables. Moi qui me sentais attirée par le Moyen-Orient je suis guérie de cette envie de le découvrir..

      Enfin, je dirai qu’il y a eu bien d’autres conflits tout aussi douloureux que je n’ai heureusement pas non plus vécus, du moins in vivo car il y a toujours des retombées pour les générations à venir.

      On pourrait à ce sujet évoquer le conflit d’Indochine qui, comme le faisaient remarquer certains anciens militaires récemment, prend beaucoup moins de place autant dans les commémorations que les discours voire les diverses revendications, et il n’y a pas de choix pour moi, à faire dans la mesure des souffrances vécues par civils et militaires.

      C’est tout ce que je démontre là dans mon article et je reste dans le général.

      Pas de souci donc et bien à vous.

    2. Amélie PoulainAmélie Poulain

      @Conan

      J’ai oublié : la date du 19 mars 1962 n’est pas l’objet de l’article qui concerne le Débarquement de Provence en 44.

      1. ConanConan

        Amélie Poulain
        Fort juste, alors pourquoi rappeler cette date du 19 Mars dans votre commentaire de 11h41 ?
        Vous n’ignorez pas ce qu’elle représente…sous le pompeux titre de « Journée du souvenir bla bla « …
        Je maintiens qu’il s’agit du pire jour de honte de l »histoire de notre pays et ce n’est pas moi qui devrais m’efforcer de l’oublier, ou de m’abstenir de le rappeler pour éviter de vous indisposer.
        En outre j’ai le sentiment que notre situation actuelle résulte de cette catastrophique sortie–non pas de crise, mais de guerre– alors, souffrez d’en entendre parler encore longtemps.

        1. Amélie PoulainAmélie Poulain

          @Conan,

          Je renvoie simplement les choses à leur juste valeur et c’est seulement l’objet de cet article.

          Je n’ai pas rappelé ainsi cette date spécialement, j’ai juste cité les différentes Commémorations françaises actuelles ce qui répondait à un contexte de discussion (il faut lire l’ensemble).

          Maintenant, cela appartient aux associations d’Anciens Combattants voire aux gens concernés d’agir au niveau des politiques s’ils estiment qu’il y a des choses injustes.

          J’ai d’ailleurs souligné à quel point il y a bien des choses injustes à ce sujet ou ailleurs dans la façon de traiter les investissements des uns et des autres que vous n’avez pas relevées non plus, mais c’est votre droit d’avoir votre opinion et en plus, je comprends que l’on ne peut pas s’investir dans tout.

          Maintenant, je n’en doute pas qu’on n’a pas fini d’entendre parler de l’Algérie (« ex », il faut insister) Française, on la voit même dans la rue…. après 60 ans d’Indépendance…. Comme la Guerre d’Indochine qui est loin d’occuper encore aujourd’hui le devant de la scène.

          Et si des vérités dérangent, je n’en suis pas responsable, ce n’est pas moi qui les ai écrites ou qui en ai témoigné, ou qui, pire, y ai assisté ou dirigé quoique ce soit…. même pas combattu. Que les personnes concernées fassent le point entre eux voire les politiques (je crois qu’il y a des Archives qui sont ou qui vont sortir), et après la France et les Français pourront avancer avec plus de sérénité et de visées constructives.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      @Victoire de Tourtour

      « Et la BNA, de sinistre mémoire, qui oeuvrait rue Lauriston ? »

      Qu’est-ce ?….

      Sinon oui, il a oublié beaucoup de choses effectivement, il a une mémoire politiquement sélective, merci pour ces précisions.

      Une jungle….

Comments are closed.