« J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage » en version présidentielle


« J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage » en version présidentielle

Plage à Cannes. On attend impatiemment le retour de son fesses•tival…

 

 

Il est de ces airs inoubliables tels que Manau et sa Tribu de Dana, Gérard Blanchard et son Rocamadour ou Gaby par Alain Bashung. Il y a aussi un air viril que je ne risque pas d’oublier de sitôt et j’ai bien l’honneur d’annoncer la descente sur plage de Macron Rambobo. Un Stallone bien plus écolove & peace puisque fusil d’assaut 27 balles et créatine dopante sont remplacés par paperasse recyclée et pizza à 27 balles.

 

À vacances studieuses, compositions mélodieuses

 

Patrick Coutin « J’aime regarder les filles » 2019

 

J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage

J’aime regarder Macron qui bosse sur la plage

Sur leur peau le soleil caresse bien trop sage

Sur le nez les lunettes pour bien faire le Sage

Le vent qui les décoiffe un goût de sel sur mes lèvres

Le burkini dévoile un goût halal sur ses lèvres

 

J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage

J’aime regarder Macron qui marchande sur la plage

Les hanches qui balancent et les sourires fugaces

Les banques qui financent et les soussous qui fuguent

Je regarde les vagues qui jouent avec leur corps

Je regarde cette blague qui joue au grand mentor

 

J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage

J’aime regarder Macron qui marmotte sur la plage

Leurs poitrines gonflées par le désir de vivre

Sa poitrine gonflée par le désir de gloire

Leurs yeux qui se détournent quand tu les regardes

Ses yeux qui me détruisent quand je les regarde

 

J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage

J’aime regarder Macron qui magouille sur la plage

Le soleil sur leur peau qui joue à cache-cache

Le Macron joue sa peau quand il joue à cash-cash

Et des ambres solaires le parfum volage

De son vocabulaire le parfum bricolage

 

J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage

J’aime regarder Macron qui maraude sur la plage

Quand elles se déshabillent et font semblant d’être sages

Quand il me dévisage et fait semblant d’être sage

Leurs yeux qui se demandent mais quel est ce garçon ?

Ses yeux qui se demandent mais quel est ce p’tit con ?

 

J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage

J’aime regarder Macron qui marche sur des œufs

Leur ventre qui se colle sur le sable chaud

Sa cote qui dégringole sur Le Havre chaud

Le vent qui les décoiffe et les sourires fugaces

Macronie me décoiffe et ses sous-fifres m’agacent

 

 

 

Deux vacanciers se rencontreront le 19 août à Brégançon, Poutine sortira-t-il son hameçon ?

 

Minute l’ami car excepté sa gestion lamentable de l’islam, la France vous surclasse nettement !

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Richard Mil

Belge passionné de sciences humaines, amoureux de la culture française, gaulliste, athée, partage totalement les convictions de l’initiative citoyenne Résistance Républicaine


5 thoughts on “« J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage » en version présidentielle

  1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    C’est grave ! l’illustration de l’article met aussi quelque chose en évidence.

    Je ne sais pas si c’est pour vous pareil, mais quant à moi, ces formes noires sorties de la mer m’ont tout de suite fait ressentir l’insolite de la situation et ma première perception/association a été : « des espions sortis de l’eau sur la plage ».

    Curieuse impression !

    1. AvatarAardvark

      Des méduses noires-Africaines, des sacs-poubelle échoués, des plaques de marée noire? je m’interroge…

  2. AvatarAnonyme

    Poutine est viril et sexy. Les femmes russes mannequin ou gymnastes sont autonomes, instruites et sexy.

    De son côté Macron format crevette physique et mentale nous inflige ses fantasmes avec l’infestation de puces de plages noires. Pas sexy, hargneuses et qui mordent.

  3. AvatarManon

    Le 8 août De passage dans hérault avec mon mari on c’est arrêter le long d’une plage entre Palavas et carnon ,pour un bon bain, une fois sur la place horreur, il y avait plus de 200 burkinis qui polluaient le littoral héraultais… Sur un secteur 1 km , la place est réservée a cette elite sociale de la religion d’amour…on a quitté les lieux…on tien a notre santé , si elles sont couverte , c’est qu’elles sont contagieuses, lors des épidémies de peste en 1700, nos ancêtres couvraient entièrement les infectés ….nous avons rejoint cap ou on a pu prendre le soleil integral en toute sécurité.

Comments are closed.