Le réveil du nationalisme hindou contre l’islam


Le réveil du nationalisme hindou contre l’islam

.

L’Inde de Narendra Modi va désormais peser de tout son poids sur le monde. Désormais, le parti au pouvoir à New Delhi est clairement hindouiste.

Il est fort probable qu’il ait l’intention de consolider la position indienne au Cachemire, notamment en modifiant le rapport démographique entre les communautés. La suspension de l’autonomie de l’État du Jammu-et-Kashmir, qui passe sous le contrôle direct de l’État fédéral, lui permettra de faire intervenir l’armée de façon plus massive contre les infiltrations rebelles et d’« indianiser » la région. Cette décision prise par le président Modi, le 5 août, est dans la logique à long terme de son parti. Elle a aussi l’avantage de mobiliser le nationalisme indien dans un contexte économique décevant pour le pays. Toutefois, la République indienne est une démocratie. La Cour suprême peut condamner la décision. Le Pakistan a des alliés puissants : les États-Unis qui ont besoin d’Islamabad pour régler la question afghane, et la Chine qui occupe, elle aussi, une partie du Cachemire. Le fait que, depuis un an, le Premier ministre pakistanais soit Imran Khan, qui a mis fin à l’alternance des deux grands partis, la Ligue musulmane (sous ses deux factions) et le PPP, entrecoupée de coups d’État militaires, éclaire la confrontation d’un jour nouveau, puisque le gouvernement pakistanais apparaît relativement plus modéré que ses prédécesseurs.

Le conflit entre les deux puissances du sous-continent issues de l’indépendance en 1947 revêt une ampleur considérable pour deux raisons : d’abord, il s’agit de deux États possédant l’arme nucléaire. Ensuite, il s’agit une fois encore d’une friction à la limite du territoire de l’islam, qui souligne la dimension historique du problème. L’Inde est un pays à la richesse culturelle inégalable, inventeur de quatre religions : l’hindouisme, le bouddhisme, le jaïnisme et enfin celle des Sikhs. Les chrétiens y sont implantés depuis l’aube du christianisme, avec les églises syriaques malabare et malenkare. Les Zoroastriens perses s’y sont réfugiés lors de l’invasion arabo-musulmane. Enfin, comme partout, l’islam a conquis une grande partie du pays par la guerre et a laissé la trace de massacres et d’une domination écrasante. Du VIIIe au XVIIIe siècle, les musulmans, Arabes, Turcs, Mongols et Afghans n’ont cessé d’envahir et de pressurer l’Inde, soit par des raids meurtriers et destructeurs dans un pays regorgeant de richesses, soit par l’établissement d’États, comme le sultanat de Delhi ou l’Empire moghol. L’effacement du bouddhisme et de ses monuments, les luttes incessantes contre les hindouistes et les sikhs, à chaque fois accompagnées de massacres, de pillages et de destructions d’édifices sacrés, ont laissé des traces dans la mémoire collective, avec les souvenirs de Mahmoud le Ghaznévide, de Tamerlan ou d’Aurangzeb. Parfois, ces États ont mieux traité les Hindous et les ont même associés à l’administration. Rares ont été les conversions non forcées, comme au Cachemire ou au Bengale. L’islam est demeuré minoritaire, à l’exception de la vallée de l’Indus et d’une partie du Pendjab et du Bengale. Les pratiques rituelles sont opposées à l’extrême : les musulmans fêtent l’Aïd el-Kebir en égorgeant un mouton sans l’étourdir préalablement, les hindouistes sont végétariens.

Les Occidentaux, au Pakistan comme en Indonésie, ont joué l’islam contre le communisme. Ce calcul était juste, puisque l’effondrement de l’URSS a été précipité par l’échec soviétique en Afghanistan, provoqué par la résistance musulmane financée par l’Arabie saoudite, armée par les États-Unis et aidée par le Pakistan. Par la suite, on s’est aperçu un peu tard que l’on avait joué les apprentis sorciers et réveillé le monstre, l’islamisme, un monstre qui suscite à tort ou à raison des craintes et de l’hostilité chez tous ses voisins : des Balkans aux Philippines en passant par l’Afrique centrale, le Caucase, la Birmanie et la Chine. Pour les nationalistes hindous, qui souhaitent reconstruire à Ayodhya un temple voué au dieu Rama rasé par les musulmans au XVIe siècle, sur les ruines d’une mosquée qu’ils ont incendiée en 1992, l’heure de la revanche a sonné.

Tout ce qui peut faire rentrer le génie dans sa bouteille devrait être privilégié. Les nationalismes sont les meilleures armes contre lui, en Syrie comme en Inde.

https://www.bvoltaire.fr/le-reveil-du-nationalisme-hindou-contre-lislam/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Avatar

Résistance républicaine Aquitaine


12 thoughts on “Le réveil du nationalisme hindou contre l’islam

  1. SarisseSarisse

    Trump, Poutine, Xi, Modi, et Dutertre dans une moindre mesure ont identifié le danger tout comme en Europe Salvini, Orbàn.
    Mais pour Modi , c’est aussi comme dans toute la mémoire hindoue, plus de 80 millions de victimes hindoues de la grande invasion et domination musulmane des Moghols.
    L’Union Indienne a bien essayé de cohabiter avec ses bourreaux , mais l’islam ne cohabite pas avec ceux qu’ils considère comme des mécréants pire encore que nous autres chrétiens et juifs et même zoroastriens, « la mécréance n’est qu’un seul pays » disait Mahomet.
    Elle ne pouvait que connaître la partition d’avec les musulmans du Pakistan (à l’initiative des musulmans eux -mêmes, en créant le Pakistan, littéralement en ourdou qui n’est qu’une variante de l’hindi écrite en caractères arabo-islamiques « Pays des Purs », tout un programme! et ensuite du Bangladesh musulman se séparant du Pakistan musulman sur des critères ethniques), et au prix d’une guerre sanglante.Un Pakistan deuxième plus grand état sunnite après l’Indonésie et qui plus est nucléaire(il fallut bien que l’Inde anticipât cette agressivité en devenant l’une des plus grandes puissances nucléaire et conventionnelle du monde derrière les Etats Unis, la Russie/ex URSS , la Chine , la France ,,la Grande-Bretagne mais aussi le petit état d’Israël alors cerné par des nations hostiles.
    Cet apartheid religieux , c’est bien l’islam qui l’impose au reste du monde.
    Narendra Modi est un allié de l’Occident et de la Russie.
    Les conflits qui peuvent opposer Inde et Chine dans un « dos à dos »himalayen ne
    sont pas religieux mais traditionnels comme ceux qui opposaient autrefois byzantins et perses sassanides, mais comme eux ils ont un ennemi commun: l’islam.Entre Inde hindouisre et Chine certes encore « communiste » , mais non moins nationaliste, confucéenne, taoiste ou encore bouddhiste, les conflits frontaliers pourront se régler par la diplomatie.
    L’Inde, pèse , comme la Chine, et …comme l’Islam qui heureusement n’est plus un bloc homogène mais un ensemble de pays plus ou moins hostiles, soudés et divisés par la religion( islam, sunnites et chiites) , chacun 1/5 ème de l’humanité.

    L’Inde est aussi la plus grande démocratie parlementaire du monde et c’est un des plus sûr alliés de l’Occident face à l’agressivité conquérante de l’islam.
    Modi est le Churchill de l’Union Indienne.
    La Sainte Alliance ne réunit pas seulement des pays chrétiens, mais des pays menacés par un ennemi commun: il faut contenir l’islam comme il fallait autrefois contenir le communisme et vaincre le nazisme et, déjà, il y a 1400 ans…l’islam, encore!

    Reply
  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Merci pour cet article.

    Les Hindous peuvent dire merci au colonialisme britannique qui a arrêté la poussée musulmane vers le sud …

    Un mal pour un bien.

    Reply
  3. AvatarHollender

    Entièrement d’accord avec les propos de Sarrisse.
    Nous devons nous rapprocher de nos alliés et lutter contre ce cancer islamique.
    Parmi nos alliés l’Inde et la Russie compteront pour beaucoup.
    L’exemple des rohingas au Myanmar est une belle preuve que les métastases diffusées par les mahométans existent bien.
    Entre la Thailande et la Malaisie, les attaques sont quasi quotidiennes et très souvent mortelles.
    L’Indonésie de Suharto, islamisée il y a peu s’est emparée de la moitié de la Papouasie nouvelle Guinée avec la complicité des USA, pour mieux piller les richesses naturelles. L’islamisation de force des populations locales n’empêche personne de dormir……..

    Reply
  4. AvatarRajkoumar

    @ Sarisse
    « plus de 80 millions de victimes hindoues »
    êtes vous certain de ce chiffre ? vous semblez l’avoir divisé par cinq …

    Reply
    1. SarisseSarisse

      Je l’ai lu et même entendu 83 M sur une émission de radio québécoise il y a plusieurs année où participait l’islamologue, juriste et arabisante Anne -Marie Delcambre.
      80 M d’hindous tués entre 1000 et 1525 (source Pr Kishori Saran Lal du ICHR Directeur des recherches historiques du Conseil de l’Inde),
      80 M c’est déjà énorme, si c’était 450 millions ce serait gigantesque quand on considère que le bilan global des victimes de l’expansion et des guerres et actions initiées par des sources militaires ou djihadistes d’origine islamique se monterait à 270 millions de personnes (à titre de comparaison plus de 100 millions par le communisme et 60 millions par le nazisme sur des périodes plus réduites, 70 ans pour le communisme et six ans pour le nazisme en tant qu’agresseur).
      80 millions c’est déjà énorme sur unes total de 270 millions sur d’autres , territoires, 450 millions même avec des moyens accrus et inépuisable fanatisme me paraît plutôt exagéré.
      L’islam reste toutefois sur ce tristement célèbre podium de victimes provoquées au nom d’un dogme, d’une doctrine ou d’une idéologie totalitaire prédatrice et agressive.
      Les musulmans en sont aussi des victimes, ce dogme n’ayant jamais été réformé, si jamais il peut l’être, et seulement 10 % de radicaux et 1% d’individis qui passent à des actions violentes peuvent sur l’ensemble d’une population de 1, 5 milliards de pratiquants recensés actuellement faire beaucoup de victimes.

      Reply
      1. AvatarRajkoumar

        http://a-contre-air-du-temps.over-blog.com/2017/10/l-invasion-islamique-de-l-inde-le-plus-grand-genocide-de-l-histoire.html
        Bonjour Sarisse, désolé de n’avoir plus tôt répondu
        400 millions de victimes est dans le bas de la fourchette, j’ai d’autres témoignages indiquant 450 …. mais il n’est plus d’une grande utilité de ressasser ces génocides anciens. Nous devons être conscients d’un futur désastreux pour l’Humanité entière. Il ne faut pas oublier que le sous continent Indien a subi non pas une mais plusieurs invasions muz, et chacune s’enorgueillissait du nombre croissant de victimes (pour le plaisir).
        Très cordialement,
        Rajkoumar

        Reply
  5. Avatarfrejusien

    Les ricains ont favorisé l’islam en Afghanistan, en formant les Talibans, et en les armant contre l’URSS,
    mais nous, en France, on a initié la ruine du Moyen Orient , en protégeant Khomeiny, et en l’assistant pour détruire le CHAH,

    qui sait si ce n’est pas ce qui a mis le feu aux poudres là -bas, l’imam a lancé la guerre religieuse, que je n’appellerai pas la guerre sainte, car elle est diabolique et maudite, et l’embrasement du Moyen Orient a suivi,

    que le chechechegneux VGE soit dix fois maudit !!!

    d’autant que je crois qu’il a fait ça par pure JALOUSIE, après avoir été invité aux fêtes somptueuses de PERSÉPOLIS qui rappelaient la Perse ancienne, laquelle n’a rien de commun avec l’islam

    Reply
    1. Avatarcrina

      « mais nous, en France, on a initié la ruine du Moyen Orient , en protégeant Khomeiny, et en l’assistant pour détruire le CHAH, »
      Eh oui, maintenant on a pour notre l’argent investie et notre bon travail!

      Reply
      1. SarisseSarisse

        Qui sait si dans 50 ou 60 ans l’Iran ne renouera pas avec son ancienne religion, le zoroastrisme et le sage Zarathustra, après tout cette Perse là qui combattit nos grecs ne fut pas toujours obscurantiste, si k’on songe au rouleau de Cyrus qui libéra les hébreux , les araméens et de nombreux peuples captifs des assyriens ou encore de la protection qu’Artaxerxès offrit au vai queur de son père à Salamine , un Thémistocle bien mal remercié des grecs athéniens qu’il avait sauvé (traversée de désert que connurent nos de Gaulle et nos nos Churchill).
        L’islam a défiguré la Perse et sa multimillénaire civilisation si proche de sa soeur hindoue et pas si éloignée de la grecque et de la romaine qu’om pouvait l’imagi er (origine, culture et civilisation indo-européennes).

        Reply
  6. AvatarLa moutarde me monte au nez

    A force d’avoir voulu faire chier tout le monde,ils vont finir par se faire virer de partout.
    Et plus çà tardera à arriver plus ce sera grave pour eux.
    C’est une loi physique incontournable, quand on pousse le balancier trop loin,
    à un moment il devient incontrôlable et vous revient dans la tronche à toute vitesse et on ne peut plus l’arrêter.
    Rira bien,qui rira le dernier.
    Regardez les nazis, ils ont fait les fiers pendant quatre ans, et après ils se terraient et rasaient les murs.

    Reply
  7. AvatarSoudibor

    L’islam ronge et corrompt tout ce qu’il touche, le rappel de l’exemple de la Perse est très pertinent, ainsi que celui des anciennes civilisations, Égyptienne, Mésopotamiennes, Berbère, etc. Heureusement que l’Inde retrouve enfin sa fierté, son identité, son histoire, et se redresse face au fléau de l’islam. Elle a la force et le courage pour le faire. La Chine aussi a compris ce qu’est l’islam, et même si c’est pour des raisons géopolitiques, au Turkestan ouighour, puisse-t-elle bientôt interdire officiellement l’islam sur tout son territoire, et oser dire au monde que l’islam est une maladie mentale (comme il semble que certains Chinois l’aient déjà dit …)
    L’islam il faut le contenir, et le rejeter. Mais nous on l’invite, on le fait venir, on l’accueille, et on donne notre nationalité à ses fidèles, à ses soldats. Et quand certains veulent retirer cette nationalité à ceux qui ont combattu contre nous, terroristes et soldats de Daesh, nos députés votent contre ! On est vraiment tombé bien bas, majoritairement. On est déjà sous la coupe de l' »open society », qui ne cherche qu’à détruire les peuples et les nations, et s’en vante ouvertement. Puisse l’exemple des grands peuples Indiens, et Chinois, nous ouvrir les yeux.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *