Avec « Soumaya », daube coranique, ça chouine de plus belle sur Oumma.com !


Avec « Soumaya », daube coranique,  ça chouine de plus belle sur Oumma.com !

.

Non seulement les musulmans d’Oumma.com, comme l’entièreté de leurs « frères » , refusent tout « examen de conscience » ( ce terme a-t-il seulement un sens pour le suprémacisme coranique ?) sur les horreurs  passées et actuelles de l’Islam  mais ils chouinent encore et toujours.

Pensez, ces criminels de mécréants ont osé écarter une voilée des pistes de Roissy après les attentats du 15 novembre 2015 !

Mais c’est une honte, selon Oumma.com, comment cibler les paisibles musulmans après ces attentats qui-n’ont-rien-à-voir-avec-l’islam ?

Non, sans doute aurait-il mieux valu  surveiller les associations amicales de boulistes ou celles  des  mangeurs d’andouillette dont on sait qu’ « Allah Ouakbar » est la devise.

Bref, les salopards islamistes  d’Oumma.com se payent notre tête à jet continu  et cela ne peut plus durer …

 

A l’approche d’une tournée promotionnelle qui démarrera, le vendredi 30 août, en région parisienne, avant de s’étendre à plusieurs villes de province, nous avons le plaisir de diffuser en primeur la bande-annonce du film « Soumaya », dont la résonance avec l’actualité brûlante ne laissera personne indifférent.

NDLR : Quelle « actualité » bouffon  ? Celle qui a vu hier encore un de tes « frères » tenter d’égorger des Australiens ?

Inspiré d’une histoire vraie, ce long métrage, choc et émouvant à la fois, réalisé par Waheed Khan et Ubaydah Abu-Usayd projette sur grand écran le parcours professionnel contrarié de Soumaya et ses terribles répercussions sur sa vie personnelle.

Après 14 ans de bons et loyaux services, le destin de cette femme musulmane, employée en tant que cadre dans une société de transport chargée d’assurer la sécurité des pistes de l’aéroport de Roissy, va basculer du jour au lendemain, en raison d’une islamité et d’un voile sur lesquels pèse plus que jamais le poids du soupçon.

NDLR: des centaines de Français assassinés, par  des   musulmans et les Français n’auraient même pas  droit au « soupçon » (sic).

Nous n’aurions pas le droit de nous interroger sur la loyauté des musulmans ?

En 39,  Daladier a écarté les Communistes pour cause de pacte germano-soviétique.

En 45 de Gaulle a écarté de leur fonction  des centaines de milliers de gens  pour des connivences plus ou moins profondes avec l’occupant. Sans compter les  Collabos avérés franchement fusillés.

En 50, on a écarté, à nouveau, des postes de responsabilité les Communistes pour cause de guerre froide.

L’islam est une idéologie totalitaire : chaque jour le démontre.

Il est   tout à fait normal d’écarter sa frange la plus militante (une voilée) des postes sensibles, en attendant de réduire ce totalitarisme, ce que nos dirigeants actuels  craignent comme la peste.Normal : ils ont fait prospérer ce monstre.

Devenue subitement une paria au cœur d’une République française appliquant l’état d’urgence, dans le sillage des attentats de novembre 2015, à grand renfort de descentes policières, de perquisitions et d’assignations à résidence excessives, Soumaya est frappée de plein fouet par un licenciement abusif.

NDLR : Je sens que je vais pleurer. C’est vrai quoi  : quel sort horrible frappe cette musulmane. A côté, ces centaines de personnes assassinées par des musulmans, c’est de la petite bière.

Dans un climat de suspicion généralisée envers les musulmans, notamment ceux dont l’islamité est visible et qui, de surcroît, travaillent dans les aéroports de Paris, elle est brutalement mise à pied, puis perquisitionnée chez elle, avant de décider de se battre en exerçant un droit de réponse très particulier…

NDLR: Ca y est : je pleure !

Incarnée avec talent par l’actrice Soraya Hachoumi, Soumaya choisira d’entamer un long combat judiciaire pour faire éclater son innocence et reconnaître l’injustice subie.

https://oumma.com/soumaya-un-film-choc-et-emouvant-a-voir-absolument/

 

Pour ceux qui ont l’estomac vide, la bande annonce de cette daube coranique :

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




42 thoughts on “Avec « Soumaya », daube coranique, ça chouine de plus belle sur Oumma.com !

  1. Amélie PoulainAmélie Poulain

    A vomir…. Cela prouve son in-intelligence car à la place de cette personne j’aurais parfaitement compris les décisions françaises parfaitement justifiées vu les évènements.

    Par contre, je ne comprends pas comment, à ce point, les Français ne peuvent s’épanouir dans leur propre pays, comment ce qu’ils donnent à la France qui est « leur » pays est ignoré voire rabaissé à tel point que certains préfèrent le déserter… , en un mot qu’ils se sentent rejetés par leur propre Culture.

    La désespérance en l’avenir est devenu « purement » française.

    Alors que ces gens se taisent, nous foutent la paix et fassent l’examen de conscience de leur communauté dans leurs agir et façon de penser qui n’a vraiment »rien » de français, ce voile d’ailleurs l’illustre.

  2. Avatarkorb

    La france de macron le collabo (volontairement sans majuscule depuis qu’ils ont perdu toute dignité) se fait e*** par les musulmans et aime ça j’ai honte à ma patrie. On sait tous que le gentil musulman du lundi devient un islamiste le mardi. Alors que pour les bobos tout musulman ne deviendra ps forcément un islamiste…ha bon.

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Il n’y a aucune différence entre un musulman et un « islamiste »: c’est du pareil au même, comme islam et islamisme.Faire une différence relève de regrettables contorsions sémantiques, destinées à enfumer les bobos-crétins.

  3. Avatarberger

    Je suppose un film qui va enclencher pas mal de messages dits « racistes » juste pour dire le les Français sont racistes. Juste un provocation de plus mais ceux qui réagiront seront évidemment poursuivis pour propagation du racisme, et non bien entendu les producteurs du film.

  4. pikachupikachu

    J’adore !
    Je me.souviens d’un petit blanc qui parlait au téléphone et dont le message poignant vous bouleversait : « Justice pour Théo ! ».

    Je pense à tous ces petits blancs qui vont se trouver une cause, communier avec ces pauvres musulmans qu’on ne laisse pas tranquille, toujours traqués, toujours bafoués. L’indignation, ce sentiment d’injustice que l’Autre subit seulement parce qu’il est Autre.
    Pauvre Soumaya ! Tu es la Lili de Pierre Perret. En 2019, rien n’a changé. Chuis trop dégoûté dira ce petit blanc. Le racisme est bien systémique si on pouvait encore en douter.

    Cela me rappelle aussi une vidéo de Jordan Peterson sur PragerU « you can’t fix the otherd but you can fix yourself ».
    Cette vidêo parle de la victimisation, en passant, comme étant le jeu favori des nuisibles.
    Le petit blanc quand il est médiocre a donc le choix, quand il ne veut pas assumer la responsabilité de sa propre vie, d’être soit raciste, soit antiraciste. C’est absolument pareil. Dans un cas, on blame l’autre, que l’on a.diabolisé, dans l’autre, on blame le système, la société. Soumaya, appartient donc au deuxième genre. Une pauvre petite victime qui a perdu son travail et qui va donc mourir de faim, parce que MacDo n’embauche plus, qu’elle n’a pas d’indemnités licenciement, que les boîtes de service à la personne ont fait faillite et qu’elle a une allergie aux produits détergents qui l’empèche de faire des ménages. Pauvre Soumaya.

  5. pikachupikachu

    @machinchose
    Tu penses à ce que je pense ?
    Ça ne te rappelle rien ?

    Sérieusement, ça hurle en moi : « mais je connais ça !!! Je connais ça par coeur ! »

    N’est-ce pas qu’on est dans le même.discours ? Exactement le même !

    Pour les autres, je parle bien sûr des « pauvres » palestiniens qui souffrent alors qu’ils n’ont jamais rien fait, que les médias, les politiques et les bobos progressistes chouchoutent depuis des années.

    Finalement ce film est super. La prochaine fois qu’ils feront suer Israel avec les pauvres palestiniens, on pourra leur dire : et vous ? Qu’avez vous fait à cette pauvre Soumaya ? Honte à vous !

    Pour Soumaya, on peut aider ? Je lui propose de se mettre en contact avec tonton Tariq, il va bien s’occuper d’elle.

  6. Olivia BlancheOlivia Blanche

    J’imagine déjà toute la publicité qui sera faite à ce film par France Inter et autres radios dhimmis…

  7. Avatardmarie

    L’islam n’est pas une race…. Ce n’est qu’une pseudo-religion. C’est une secte infâme qui lance ses tentacules sur le monde entier.
    Se battre contre cette secte est une nécessité absolue pour notre survie et celle de nos familles.
    Nous n’avons pas à adopter comme règles de vie des élucubrations imbéciles faites uniquement pour nous priver de toutes nos libertés et nous soumettre à la volonté d’individus essentiellement vicieux et dominateurs.

  8. AvatarAnonyme

    Donc Soumaya nous informe avec un apitoiement sur soi carabiné que tout va mal à cause des persécuteurs qui ne sont pas musulmans. Exercice d’inversion accusatoire.

  9. AvatarGromago

    Ben dis donc ,s’il fallait faire un film sur les diifficultés personnelles contrariées et les répercussions personnelles sur la vie privée et blabla bla , des chrétiennes autochtones ,la cinémathèque n’y suffirait pas .
    Ils commencent à nous chauffer sérieux les muslems .
    C’est pathétique Tout ça à cause d’un bout de chiffon minable et moche comme mon dernier torchon de cuisine .
    Tout ça c’est de propagande indigne d’un grand pays comme le notre .

  10. pikachupikachu

    @Antiislam

    Je ne comprends pas pourquoi l’affiche présente le film comme étant en tournée à partir du 6 septembre !?!?

    Pourquoi « en tournée » ?
    C’est un film nomade ? Itinérant ?
    Il sera diffusé gratuitement à la façon du cinéma de plein air ?
    Dans toute la France dans des mosquées ou centres culturels municipaux ?

    En savez-vous plus à ce sujet ?

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Non, pas plus que ce qu’en dit Oumma.com.

      Ca va passer, à mon avis, dans les circuits islamistes : mosquées, CCIF …

  11. Avatardmarie

    « Tout ça c’est de propagande indigne d’un grand pays comme le notre  »
    Notre beau et grand pays risque fort de devenir un véritable nid de cafards si on continue à accueillir et entretenir cette secte infâme qui agresse d’une part et pleurniche de l’autre.
    Des brutes barbares sans dignité humaine.

  12. pikachupikachu

    Blague à part, la pauvre femme, qu’est-ce qu’elle a pu endurer : se retrouver à Pôle Emploi. Chercher un boulot…

    C’est vraiment une tragédie…
    Encore, pendant la seconde guerre mondiale, en zone occupée, j’aurais pu comprendre, mais en 2019, pointer au chômage, chercher un nouveau boulot, ou pire, faire un stage de formation.

    C’est monstrueux ce qu’on lui a fait subir !
    Plus jamais ça !!!

  13. AvatarAuguste

    La remigration pour tous les musulmans est la solution , (***) . Non aux suprémacistes coraniques (***) .

  14. pikachupikachu

    En termes de connerie, ils ont tapé très fort.
    Regardez l’affiche et le commentaire inséré de « Christophe » : « On attendait ce film depuis trente ans. »
    Ah bon, mais il me semblait que ce licenciement avait eu lieu en 2015.
    Juste après le Bataclan.
    J’ai du me tromper, ces évènements ont en réalité eu lieu en 1989. Bon sang mais c’est bien sûr !

  15. pikachupikachu

    On annonce d’ores et déjà la mise en chantier de Soumaya 2.

    C’est encore bien plus terrible et c’est une histoire vraie, et tragique : c’est un migrant qui avait pas de voiture, alors des fois, il se déplaçait en vélo, en plein hiver sous la pluie. Des fois, il marchait sous le soleil, avec pour se protéger, seulement une casquette. Les français, eux, avaient des véhicules climatisés ou des brumisateurs.

    On en ressort meurtri, le coeur tout retourné.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Mais ils n’ont vraiment aucune idée de la vie des Français en général, beaucoup vivent comme cela et dans leur propre pays alors qu’ils payent des impôts et autres pour ce pays et à leur détriment de plus en plus pour entretenir la soit-disant « victime » décrite dans ce projet de film.

      Mais dans quelle planète vivent les gens qui écrivent cela ? Ils s’en foutent royalement des Français voire de leurs concitoyens (on ne sait pas si ce sont des vais Français pour écrire cela).

      Et même…. pourquoi les Français ne devraient pas avoir des biens matériels qu’ils ont payé et pour lesquels ils ont travaillé ?

      Cela ne m’étonne pas que dans certains pays on idéalise la France avec de tels discours. Je connais une Brésilienne qui croyait en ce discours et qui, depuis qu’elle est en France mariée à un Français qui n’arrête pas de payer, elle est tombée de haut et du coup ne comprend pas que « l’on traite mieux les étrangers que les Français »…. (je la cite).

      Elle ne se gêne pas pour le dire dans sa famille au Brésil du coup ce qu’est « réellement » la France et ils tombent des nues.

  16. pikachupikachu

    On vient de me contacter pour me fournir un aperçu du scénario de Soumaya 3.

    Accrochez-vous bien, c’est révoltant : c’est un jeune algérien vertueux et érudit auquel on propose de venir en France pour aider à organiser la vie musulmane dans un patelin.
    Masha Allah, il réussit bien et même ramène des jeunes désoeuvrés dans le droit chemin Masha Allah.
    Mais un jour, la police débarque chez lui pour l’expulser de France.
    On lui invente des histoires comme quoi c’est la radicalisation totale etc…
    Et on lui reproche même, d’avoir dit (il a été enregistré à son insu) :
    « Les Juifs disent: « `Ouzayr est fils d’ Allah » et les Chrétiens disent: « Le Christ est fils d’ Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’ Allah les anéantisse! »

    Et lui, il pleure, il jure que c’est un coup monté, qu’il n’a fait que citer le Coran.
    On lui ressort d’autres propos qu’il aurait tenus sur l’obligation de tuer les mécréants. Lui, le pauvre, il jure que c’est pas lui, que c’est écrit dans le Coran.

    Et ces salauds de policiers français ne le croient pas, il leur demande d’ouvrir le Saint Coran pour vérifier mais ils ont trop peur de lire le Livre et, ils le renvoient comme un malpropre en Algérie et ses jeunes qu’il a ramenés dans le droit chemin, ils pleurent son départ en se frappant la tête, en brûlant des voitures et en pillant les grandes surfaces à 15 kilomètres.

    Un scénario qui démontrera bien la stigmatisation et le harcèlement dont sont victimes les musulmans en France.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Ce que je trouve grave dans tout cela c’est que l’on entretient voire provoque un sentiment victimaire malsain, c’est un film provocateur qui ne peut qu’exacerber chez ces populations le rejet voire la violence de certains peu enclins à se remettre en question et donc se sentent déjà tellement « victimes »… décidément éternelles.

      Cela est susceptible aussi de mettre de l’huile sur le feu de la révolte des Français en regard de ce qu’ils vivent du mépris affiché de leur culture dans leur propre pays et voient de leurs propres yeux (ce ne sont pas des fantasmes).

      On n’est pas loin d’une incitation de « trouble à l’Ordre Public » et sûrement pas dans une perspective d’intégration voire d’assimilation.

  17. pikachupikachu

    @Amélie Poulain

    Ce synopsis de « Soumaya 2, le retour (du choeur des pleureuses) » est une farce de mon invention, et je ne suis pas mécontent que vous vous y soyez laissée attraper : ma farce attrape !

    Sur le fond, bien évidemment, toute frustration peut être présentée comme une injustice. Partant, toute histoire de frustration peut faire l’objet d’un discours victimaire : un migrant qui n’a pas de voiture, un jeune qui ne part pas en vacances, un couple d’hommes qui n’a pas d’enfants (allez comprendre par quelle bizarrerie de la Nature), etc…

    Ce film Soumaya est en dessous du niveau zéro de la réflexion humaine. Laissez moi vous raconter une histoire que j’ai vécue il y a très longtemps en Israël, sur le quai d’une gare de bus – bus qui reliait une ville à une autre.
    Comme beaucoup d’autres, j’étais arrivé en avance et le bus n’allait partir que de nombreuses minutes plus tard. La conversation s’engage alors avec un autre voyageur, sympa, étudiant à l’université de Haifa, et dont l’accent l’identifie aussitôt comme arabe. Le type est vraiment sympa et ouvert. On discute puis le type est pris d’un besoin pressant, le voyage va être long il vaut donc mieux qu’il aille soulager sa vessie avant que le bus démarre. Il me demande de garder son sac, le temps qu’il revienne. J’accepte bien évidemment.
    Le temps passe et le type ne revient pas. Comprenez : nous sommes en Israel, un arabe m’a laissé un sac dont j’ignore le contenu, sur un quai de gare qui se remplit de monde. Le gars tarde et j’ai donc maintenant un dilemme : attendre et prendre le risque de couvrir un « paquet suspect », ou prévenir les services de sécurité d’un danger possible.
    J’ai choisi la deuxième option. Il s’est avéré que le type est finalement revenu. Il avait beaucoup tardé mais son histoire était vraie. Il voit alors les services de sécurité fouiller son sac, la procédure « paquet suspect » enclenchée. Il me voit, m’a fait confiance, et en définitive, malgré notre discussion amicale, il comprend qu’il est frappé de l’étiquette « arabe donc terroriste potentiel ». Situation assez désagréable, mais à laquelle on ne peut rien. C’est ainsi. J’ai fait ce qu’il était juste de faire à cet instant. Il doit être blessé, humilié mais c’est ainsi. Il y a une échelle des priorités dans les désagréments et son humiliation passe après le souci de préserver les vies des civils dont je suis alors devenu responsable. Une histoire qui n’est donc pas simple, mais quand on n’est plus un enfant, qu’on comprend qu’entre le blanc et le noir, il y a des nuances de gris, alors on fait la part des choses.
    On pourrait faire un « Soumaya 3 » avec cette histoire, faire pleurer dans les chaumières et parler d’apartheid, de racisme « systémique ».
    On pourrait se victimiser…
    Ou pas !

    Un moment du développement intellectuel et affectif consiste à pouvoir adopter temporairement le point de vue de l’autre.
    Si on n’en est pas capable, alors tout et n’importe quoi peut devenir le sujet de la dénonciation d’une injustice « structurelle » : l’absence de menus pour diabétiques dans un restaurant, le refus qu’une fille oppose aux avances d’un prétendant, avoir des caries dentaires quand l’autre n’en a pas…

    Créer une « oeuvre » sur un tel sujet est inqualifiable, mais la pleurnicherie est une seconde nature chez trop de musulmans et je les comprends : leurs sociétés sont des catastrophes (d’où les migrants), il ne veulent/peuvent pas se remettre en cause, alors ils ont le réflexe de la pleurnicherie. C’est bien plus facile et bien moins douloureux que de se remettre en cause.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      @pikachu

      Bravo ! Excellent ! Cela m’a fait rire, et vous verrez dans mon précédent commentaire que l’illusion a perduré…

      Cependant, il est tellement facile de s’y laisser prendre aussi facilement d’autant que ces scénarios sont tellement en résonance avec les discours généraux et bien-pensants que l’on entend au sujet de cette population…

      En regard de votre expérience vécue, j’aurais agi tout à fait comme vous c’était de bon sens. Et d’ailleurs pour qui sait envisager comme vous dites le point de vue de l’autre, cela devrait paraître naturel pour l’éventuelle victime de cette méprise. Si j’allais en Afrique noire et que des blancs tout à coup se mettraient à commettre de graves exactions, je comprendrais, moi, blanche aussi, que la population reste méfiante et circonspecte envers moi, c’est une évidence, c’est le « bon » sen, l’être humain ayant avant tout la nécessité d’assurer sa propre survie (ce qu’ignorent la plupart de nos politiques très bizarrement d’ailleurs…).

      Vous dites, et je suis pleinement d’accord :

      « Un moment du développement intellectuel et affectif consiste à pouvoir adopter temporairement le point de vue de l’autre. »

      Il y a donc une forme d’immaturité (voire un arrêt et même un non-développement chez certains) chez ces éternelles victimes et bien sûr, comme vous le dites bien : « C’est bien plus facile et bien moins douloureux que de se remettre en cause. »

      Justement, cela me remet en mémoire un documentaire que je regardais concernant des bombardements en Syrie, attristée par ces enfants terrorisés et pleurant, et femmes courant pour éviter les bombes….

      N’importe quel Occidental aurait dit : « Il faut que cela cesse et que la paix arrive », mais non, une femme musulmane s’est brutalement mise à vociférer : « Nous nous « vengerons », etc…. »….. Cela m’avait choquée et je m’étais dit que la guerre là-bas n’était sûrement pas prête de s’arrêter et d’aller vers une résolution avec un tel raisonnement somme toute très « tribal ».

  18. AvatarCaughnawaga

    Ensuite on va avoir la saga Soumaya, Soumaya versus Predator, boulversifiant de réalisme, Soumaya contre les extraterrestres, étonnanifiant grâce à son voile elle réussit à sauver le monde contre de mauvais extraterrestres. Soumaya contre Godzilla, déstabilisant ou comment un jeu japonais peut mal finir. X Soumaya où comment son voile est doté de supers pouvoirs dû a des mutations génétiques. On les appelle les mutants.

    Je pense qu’ils vont avoir de quoi s’occuper avec cette saga.

    1. pikachupikachu

      @Caughnawaga

      pour la confrontation Predator/Soumaya, il va être difficile dans les scènes de combat, le plus souvent nocturnes (Predator chasse de nuit) de distinguer les deux protagonistes.

      Une astuce souhaitable serait d’accompagner chaque frappe de Soumaya d’un cri particulier, comme on le fait, me semble-t-il, en Kendo.
      On aurait une Soumaya frappant au bide : « Ya ibn kelb ! »
      A la tête : « yatek typhus ! ».
      Etc…

  19. AvatarANTIDOTE

    Et si s’était uniquement une affaire de coquetterie car il faut l’avouer « elles ne sont pas des canons de la féminité  » et le voile leur permettrait de se voiler la face !!!

  20. AvatarMachinchose

    La signification du prénom Soumaya :

    Soumaya est un prénom arabe féminin « la petite étiquette distinctive » du verbe « wasama » qui signifie « marquer » ou « étiqueter ». Il signifie également une femme noble et élevée.

    La petite histoire :
    Ce prénom est très populaires chez les musulmans. Ce fut celui de la première martyre de l’islam « Sumayyah bint Khayyat », lors des oppressions subies à La Mecque par les musulmans. Elle est la mère de Ammar ibn Yasir le célèbre compagnon du prophète.

  21. AvatarMachinchose

    « Les Juifs disent: « `Ouzayr est fils d’ Allah »

    @ Pikachu: il m’ a fallu des années pour decouvrir qui est ce personnage, dont aucun juif n’ a jamais entendu parler

    1. pikachupikachu

      @Machinchose

      Oui, du grand n’importe quoi, moi aussi, je me demandais qui était Ouzayr. Il y en a un autre comme ça : Dhul Karnayine qui est le nouveau nom d’Alexandre.

  22. AntiislamAntiislam Post author

    Bonjour,

    Merci pour ces précisions, toujours passionnantes.

    Sur Uzaïr a-t-on, quand même, des hypothèses ?

    1. pikachupikachu

      Oui. C’est Ezra, mais ça n’a aucun sens, il est plus un homme politique qu’un prophète. A ce sujet, régalez vous et lisez le monument de « pensée positive » de la Bible : le livre de Néhémie, accolyte de Ezra. C’est l’antithèse du Coran et de l’Islam. Hyper positif, ou comment ne pas se décourager et rendre l’mpossible possible.

      Bref, Ezra n’est ni vraiment un prophète (à vérifier, je peux me tromper), ni un thaumaturge. C’est plutôt le Theodore Herzl de son époque.

      1. AntiislamAntiislam Post author

        Bonjour,

        Merci, je ne savais pas …

        J’avais vu, sur les forum, que de nombreux musulmans faisaient une fixette sur Ezra, mais je n’avais pas fait le lien.

        Fixette qui m’échappe …

        Ezra lisant la Torah in extenso pendants plusieurs jours , aux déportés revenus de Babylone, est un des moments les plus émouvants de la Bible …

  23. pikachupikachu

    @Machinchose

    Je viens seulement de comprendre votre blague :
    Sous Maya se cache l’Abaya.

    J’y avais vu la mise en parallèle du voile et de cette longue tunique à la Belphégor qu’est l’Abaya (https://tinyurl.com/y4nwc9ct ).
    J’avais apprécié la rime riche.

    Je viens donc seulement maintenant de comprendre que vous nous parliez en réalité de



    Maya l’abeille !!!

    Chapeau bas !

  24. AvatarMachinchose

    pikachu
    15 août 2019 at 13 h 00 min

    exact !! pile poil!

    c’est le Pr Gerard Nahon (Z’L) qui m’ avait devoilé , il y a plusieurs années….ce que l’ autre excité avait qualifié de « ozeir » et comme tu ledis, il fut exactement le Hertzl de l’ époque

    l’ excité a mal compris le rôle du retablissement des juifs sur leur terre en ces temps!

    et voilà t y pas qu il nous fabrique un Ozeir que, par reconnaissance , selon lui, les juifs auraient erigé en personnage divin, tel Jesus

    l’ epileptique n’ avait plus toute sa tête et il etait « instruit » par des moines syriaques et des rabins de pacotille qui etaient les « Gala » et « Femme actuelle » de l’ époque

    c’est d’ un serieux……………

  25. AvatarMachinchose

    pikachu
    15 août 2019 at 12 h 01 min

    dhul Karnine

    personnage de la mythologie musulmane

    en traduisant on obtient « les double cornu »

    je ne vois pas le rapport avec Amexandre, peut etre qu il portait un casque a double pointe ?

    mais on penserait plutot a un truc diabolique du genre « le cornu » chez nous

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Là, je sais :=)

      Alexandre avait été initié, dans le sanctuaire de l’oasis de Siwah, au culte d’Amon.

      Amon qui était associé au bélier, d’où les deux cornes d’Alexandre.

      Il existe d’ailleurs des pièces de monnaie de l’époque représentant Alexandre avec deux cornes de bélier …

  26. AvatarCaughnawaga

    Mdrrrrr distinguer les 2 protagonistes. Ou allah ouakbar le cri de protection de Soumaya. Mais j’espère que Predator va gagner. Et c Predator qui finit avec le voile de la victoire.

Comments are closed.