Maldives : des étudiants de retour d’Arabie saoudite diffusent leur vision rigoriste de l’islam


Maldives : des étudiants de retour d’Arabie saoudite diffusent leur vision rigoriste de l’islam

 

Le Monde du 09 août 2019 nous rappelle que la charia  mise en place aux Maldives est l’une des  plus strictes au monde, et n’a fait qu’empirer avec les années.

Le vol, la fornication, l’apostasie (le fait de renier l’islam) ou la consommation d’alcool sont punis. Les femmes adultères encourent la lapidation, y compris en cas de viol.

.

Le titre de l’article : « Aux Maldives, l’islam puritain gagne du terrain ».

(Remarque : si on comprend bien ce que le journaliste veut dire, on n’a toutefois pas trouvé d’exemple d’islam  non «puritain»…)

De nombreux Maldiviens qui avaient étudié en Arabie saoudite sont de retour et diffusent leur vision puritaine.

(…). Aux Maldives, bouddhistes jusqu’au XIIe siècle, puis converties à l’islam, les autorités réaffirment en toutes circonstances leur statut de « pays 100 % musulman » et le conservatisme religieux gagne du terrain. « Il y a une propagation organisée d’une version très radicale de l’islam, admet Mohammed Nasheed, le président du Parlement. C’est un défi pour nous. »

A Malé, la mosquée du Roi Salmane, en construction grâce à des fonds saoudiens, le 19 juillet. Arko Datto pour «Le Monde»

L’ex-dictateur Maumoon Abdul Gayoom, au pouvoir pendant trente ans (1978-2008), imposait un certain conservatisme, tout en réprimant les tenants d’un islamisme radical. L’arrivée de la démocratie, en 2008, a libéré la parole – y compris celle des religieux. De nombreux Maldiviens qui avaient étudié en Arabie saoudite sont revenus s’installer dans l’archipel et y diffusent leur vision rigoriste de l’islam. Malé, qui compte de nombreuses mosquées, s’apprête d’ailleurs à en ouvrir une nouvelle, construite sur le front de mer dans un espace jusque-là dévolu aux loisirs.

L’imposante mosquée du roi Salman, financée par Riyad à hauteur de 24 millions de dollars (21 millions d’euros), pourra accueillir au moins 6 000 fidèles.

Le hidjab pour la plupart des femmes

Il n’est pas rare aujourd’hui de croiser des Maldiviennes en niqab (voile intégral masquant le visage), même si elles restent minoritaires. La plupart des femmes arborent un simple hidjab, d’autres se promènent cheveux au vent.

C’est autour de la question de l’alcool que s’opère la principale crispation : strictement interdit aux Maldiviens, il coule à flots dans les îles-hôtels réservées aux touristes étrangers. Près de Malé, seul l’hôtel de l’aéroport, qui accueille surtout le personnel navigant des compagnies aériennes étrangères, est autorisé à en servir. Sous la présidence de Mohammed Nasheed (2008-2012), une législation plus souple avait été envisagée, qui aurait permis à un hôtel de la capitale d’obtenir à son tour une licence. Mais, à la suite de manifestations massives organisées par les islamistes, le projet a été abandonné. Lors du renversement de M. Nasheed, en 2012, la police a affirmé avoir découvert des bouteilles d’alcool dans la résidence présidentielle. Au même moment, des inconnus forçaient l’entrée du Musée national pour y détruire des collections de statues de Bouddha.

L’alcool peut s’acheter au marché noir, mais son prix est prohibitif (100, voire 200 dollars pour une bouteille de vodka).

Alcool

Des Maldiviens aisés admettent volontiers qu’il est plus économique, et surtout moins risqué, de se rendre en avion au Sri Lanka voisin pour faire la fête, le temps d’un week-end.

Charia

Autre symptôme du rigorisme ambiant, une adolescente de 15 ans, violée par son beau-père, avait été condamnée en 2013 à recevoir 100 coups de fouet parce que, selon ses aveux, elle aurait eu des rapports, consentis, avec un autre homme. Selon la charia, la loi islamique, les relations hors mariage sont illégales. Sous pression internationale, le jugement a finalement été annulé par la Haute Cour.

Départs pour la zone irako-syrienne

Enfin, l’archipel a assisté à de nombreux départs de sympathisants de l’organisation Etat islamique (EI). En 2015, 200 combattants ont ainsi quitté les Maldives pour rejoindre la zone irako-syrienne. Aujourd’hui, 33 enfants de djihadistes maldiviens attendent dans des camps de réfugiés en Syrie. Après les attaques meurtrières perpétrées par l’EI au Sri Lanka, le 21 avril, plusieurs Maldiviens ont été arrêtés à Colombo, la capitale sri-lankaise, soupçonnés d’être des militants djihadistes. Tous ont été relaxés.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/08/09/aux-maldives-l-islam-puritain-gagne-du-terrain_5498045_3210.html

 

Les touristes et les Maldiviens ne se croisent pas (source National Geographic)

Le territoire ne compte pas seulement quelque deux mille îles, mais deux mondes parallèles.

 Côté pile, un État régi par un mélange de droit commun et de charia, l’alcool, les relations sexuelles avant le mariage et toute croyance autre que l’islam sont bannies, la flagellation étant promise aux femmes adultères.

Côté face, les îlots inhabités où ont été bâtis les complexes touristiques, des zones franches, à rebours de tout ce que la morale islamique réprouve. Il n’est pas jusqu’à l’écoulement du temps qui ne diffère, les hôtels ayant une heure d’avance sur le fuseau horaire local, pour que les visiteurs profitent plus longtemps de la lumière du jour. Un paradoxe plus qu’assumé, volontairement planifié. Le concept même des îles-hôtels, développé depuis le boom touristique des années 1970, doit son existence à la volonté d’isoler les Occidentaux des autochtones pour prévenir toute corruption des mœurs.

 

Malé, la capitale du pays, est la ville la plus densément peuplée du monde. Malé, deux kilomètres de long, un de large et… 120 000 habitants. En moyenne, chaque appartement accueille sept personnes.

 

https://www.nationalgeographic.fr/voyage/2019/02/les-maldives-derriere-la-carte-postale

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


11 thoughts on “Maldives : des étudiants de retour d’Arabie saoudite diffusent leur vision rigoriste de l’islam

  1. AvatarChristian Jour

    L’islam est un cancer et l’arabie saoudite une plaie purulente qui contamine tous ceux qui s’en approche. Mais macron, leur déroule le tapis rouge.

    1. Avatardmarie

      C’est sans doute un « job » bien payé de dérouler le tapis rouge dans certains endroits comme celui-là…. Il y a des énergumènes que rien ne dérange.

      1. Jules FerryJules Ferry Post author

        Bonjour Annie,

        Musulmans dans le monde : un bon quart de la population mondiale (?).

        Ce qui n’est guère parlant, les deux blocs Chine et Inde très peuplés étant préservés.

        Plus parlant : l’Organisation de la coopération islamique (OCI) regroupe 57 pays membres, dont la démographie est très dynamique.

    1. Avatardurandurand

      Bonsoir , en 2015, 2016 estimation de 1,8 milliard de muzz dans le monde ., donc tout le reste de l’humanité s’unissait l’islamerde et les allogènes seraient éradiquer de la surface de la Terre .

  2. Avatarkovac

    C’est le monde entier qui s’est toujours mis à genoux devant l’Arabie !Mais en attendant on nous taxe tous les produit pétroliers et on nous fait culpabiliser pour le réchauffement climatique !Tous les pouvoirs sont complices des dictatures !

  3. ConanConan

    Le titre en lui-même résume bien l’absurdité de la situation : « des étudiants de retour d’Arabie Saoudite » !!!!……Mais pour quelles études ??…. Ânonner les versets du coran ?… Apprendre à se faire des ablutions anales de la main gauche ? Apprendre à ne jamais déféquer ou uriner en faisant face, ou même en étant de dos par rapport à la Mecque, mais de côté …
    En TGV si t’as pas un GPS greffé dans le cigare, ou si t’as une envie très très pressante, bonjour la fatwa !!…
    Rappel d’une citation intéressante de l’ayatollah Khomeini :
    « Aujourd’hui nous nous rendons compte que les maladies comme le typhus, la typhoïde etc…ne sont guérissables que par d’anciens procédés indigènes. Il est en outre prouvé que les médecins et chirurgiens occidentaux sont absolument ignorants en matière d’ostéologie quand des interventions étaient pratiquées avec succès dans les bazars iraniens »
    Je ne sais plus qui disait que, d’une manière générale, les religions avaient été un frein au progrès et à la science. Concernant celle-ci, il me semble que cela soit indiscutable…. Et je risque d’aller en prison en approuvant ce principe ?
    Vivant dans un des pays les plus riches du monde, les jeunes saoudiens désireux d’être ingénieurs sont obligés de partir étudier aux Etats Unis.
    On ne manquera sans doute pas de savants (de la foi) chez les maldivins !

  4. Avatarclairement

    A la pointe de l’Inde et dans la mer d’Arabie les habitants de ces iles n’ont malheureusement aucune chance de s’en sortir. entre Chafiites indiens et Wahhabites saoudiens et ce n’est pas les touristes en quête de mer bleue qui y changeront quelque chose. Triste constatation

Comments are closed.