Guy Millière : la France s’enfonce régulièrement dans le chaos


Guy Millière : la France s’enfonce régulièrement dans le chaos

.

-Le président Macron n’a jamais dit à ceux qui ont perdu un œil ou une main… qu’il regrette l’extrême brutalité dont a fait preuve la police. Il a par contre demandé au Parlement français d’adopter une loi qui abolit presque complètement le droit de manifester et la présomption d’innocence, et qui permet d’arrêter n’importe qui, n’importe où, même sans motif. La loi a été adoptée.

-En juin, le Parlement français a adopté une autre loi qui punit sévèrement quiconque dit ou écrit quoi que ce soit qui puisse être considéré comme un « discours de haine ». La loi est si vague qu’un juriste américain, Jonathan Turley, s’est senti obligé de réagir. « La France », a-t-il écrit, « est devenue l’une des plus grandes menaces internationales contre la liberté d’expression ».

-La préoccupation principale de Macron et du gouvernement français ne semble pas être le risque d’émeutes, le mécontentement de la population, la disparition du christianisme, la désastreuse situation économique du pays, ou l’islamisation et ses conséquences. C’est plutôt le changement climatique.

 

.

Paris, Champs-Élysées. 14 juillet. Fête nationale. Juste avant que commence défilé militaire, le président Emmanuel Macron descend l’avenue dans une voiture officielle pour saluer la foule. Des milliers de personnes rassemblées le long de l’avenue crient  » Macron démission », huent et lancent des insultes.

.

À la fin du défilé, quelques dizaines de personnes lâchent des ballons jaunes dans le ciel et distribuent des tracts disant: « Les gilets jaunes ne sont pas morts. » La police les disperse rapidement et fermement. Quelques instants plus tard, des centaines d’anarchistes «Antifa» arrivent, jettent des barrières de sécurité sur la chaussée pour tenter d’ériger des barricades, allument des feux et détruisent les devantures de plusieurs magasins. La police a du mal à maîtriser la situation, mais en début de soirée, au bout de quelques heures, elle rétablit le calme.

Quelques heures plus tard, des milliers de jeunes Arabes de banlieue se rassemblent près de l’Arc de Triomphe. Ils viennent pour « célébrer » à leur manière la victoire de l’équipe de football d’Algérie. Davantage de devantures de magasins sont brisées, et davantage de magasins sont pillés. Les drapeaux algériens sont partout. Des slogans se font entendre: « Vive l’Algérie », « La France est à nous », « A mort la France ». Des panneaux portant des noms de rue sont remplacés par des panneaux portant le nom d’Abd El Kader, le chef religieux et militaire qui s’est battu contre l’armée française au moment de la colonisation de l’Algérie. La police se limite à endiguer la violence aux fins qu’elle ne se propage pas.

.

Vers minuit, trois responsables du mouvement « gilet jaune » apparaissent à la télévision: ils sortent d’un commissariat et disent à un journaliste qu’ils ont été arrêtés tôt ce matin-là et emprisonnés pour la journée. Leur avocat déclare qu’ils n’avaient rien fait de mal et qu’ils ont simplement été arrêtés « de manière préventive ». Il souligne qu’une loi votée en février 2019 permet à la police française d’arrêter toute personne soupçonnée de vouloir participer à une manifestation; aucune autorisation d’un juge n’est nécessaire pour cela, et aucun recours n’est possible.

Vendredi 19 juillet, l’équipe de football d’Algérie gagne à nouveau. Des jeunes Arabes se rassemblent en nombre près de l’Arc de Triomphe pour « célébrer » la victoire à nouveau. Les dégâts sont encore plus importants que huit jours auparavant. Davantage de policiers sont présents; ils ne font presque rien.

Le 12 juillet, deux jours avant le 14 juillet, plusieurs centaines de migrants clandestins entrent dans le Panthéon, le monument qui abrite les tombes de personnes qui ont joué un rôle majeur dans l’histoire de la France. Ils annoncent la naissance du mouvement des « Gilets noirs ». Ils exigent la « régularisation » de tous les immigrants clandestins présents sur le territoire français et la fourniture de logements pour chacun d’entre eux. La police est présente mais n’intervient pas. La plupart des manifestants s’en vont sans être inquiétés. Quelques personnes s’en prennent à la police et sont arrêtées.

.

La France aujourd’hui est un pays à la dérive. Les troubles et l’anarchie ne cessent de gagner du terrain. Le désordre fait désormais partie de la vie quotidienne. Les sondages montrent qu’une large majorité de la population rejette le président Macron, déteste son arrogance et ne lui pardonne pas son mépris pour les pauvres; la façon dont il a écrasé le mouvement des « gilets jaunes » sans avoir prêté la moindre attention aux demandes les plus modestes des manifestants, telles que la possibilité que soient organisés des référendums citoyen comme cux qui existent en Suisse. Macron ne peut plus aller nulle part dans un lieu public sans risquer d’être confronté à un mouvement de colère.

Les « gilets jaunes » ont quasiment cessé de manifester et ont baissé les bras: un trop grand nombre d’entre eux ont été mutilés ou blessés. Leur mécontentement, néanmoins, est toujours là. Est susceptible d’exploser à nouveau.

La police française agit avec férocité face à des manifestants pacifiques, mais elle parvient difficilement à empêcher des groupes tels que les « Antifa » de provoquer des violences. En conséquence, à la fin de chaque manifestation, les « Antifa » agissent.

La police française semble particulièrement prudente face aux jeunes Arabes et aux migrants clandestins. Elle a reçu des ordres à cette fin. Les policiers français savent que les jeunes Arabes et les migrants clandestins peuvent aisément provoquer des émeutes de grande ampleur. Il y a trois mois, à Grenoble, la police a poursuivi des jeunes Arabes qui avaient commis un délit et qui fuyaient sur une moto volée. Ils ont eu un accident au cours de leur fuite. Cinq jours de pillages ont suivi.

Le président Macron a l’allure d’un dirigeant autoritaire face aux pauvres mécontents. Il n’a jamais dit à ceux qui ont perdu un œil ou une main, ou qui ont subi une lésion cérébrale irréversible qu’il regrette l’extrême brutalité dont a fait preuve la police. Il a par contre demandé au Parlement français d’adopter une loi qui abolit presque complètement le droit de manifester et la présomption d’innocence, et qui permet d’arrêter n’importe qui, n’importe où, même sans motif. La loi a été adoptée.

En juin, le Parlement français a adopté une autre loi qui punit sévèrement quiconque dit ou écrit quoi que ce soit qui puisse être considéré comme un « discours de haine ». La loi est si vague qu’un juriste américain, Jonathan Turley, s’est senti obligé de réagir. « La France », a-t-il écrit, « est devenue l’une des plus grandes menaces internationales contre la liberté d’expression ».

Macron est beaucoup moins autoritaire lorsqu’il a affaire à des anarchistes violents. Lorsqu’il a affaire à de jeunes Arabes et à des immigrants clandestins, il fait preuve de faiblesse.

Il sait ce que l’ancien Ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a dit en novembre 2018, lorsqu’il a démissionné du gouvernement:

« Des communautés en France s’affrontent de plus en plus et ça devient très violent… Nous vivons côte à côte, je crains que demain nous ne vivions face à face« .
Macron sait également ce que l’ancien Président François Hollande a déclaréaprès la fin de son mandat : « C’est ça qui est en train de se produire: la partition ».

Macron sait que la partition de la France existe d’ores et déjà. Arabes et Africains, pour la plupart, vivent en France à l’écart du reste de la population dans des zones de non droit au sein desquelles la présence de non-Arabes et de non-Africains est de moins en moins acceptée. Ils ne se définissent pas comme français, sauf lorsqu’ils disent que la France leur appartiendra bientôt. Des enquêtes montrent que nombre d’entre eux sont remplis d’un profond rejet de la France et de la civilisation occidentale. Un nombre croissant d’entre eux placent leur religion au-dessus de leur citoyenneté. Beaucoup sont radicalisés et prêts à se battre.

Macron, lui, ne semble pas vouloir se battre. Il choisit l’apaisement. Il poursuit résolument ses projets d’institutionnalisation de l’islam en France. L’Association musulmane pour l’islam de France (AMIF) a été créée il y a trois mois. Une de ses branches s’occupera de l’expansion culturelle de l’islam et prendra en charge la lutte contre le « racisme anti-musulman ». Une autre branche sera responsable des programmes de formation des imams et de la construction de mosquées. Cet automne, un « Conseil des imams de France » sera mis en place. Les principaux dirigeants de l’AMIF sont (ou étaient jusqu’à une période récente) membres des Frères musulmans, un mouvement qualifié d’organisation terroriste en Égypte, à Bahreïn, en Syrie, en Russie, en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis – mais pas en France.

.

Macron connaît les données démographiques. Elles montrent que la population musulmane en France augmentera considérablement dans les années à venir. (L’économiste Charles Gave a écrit récemment qu’en 2057, la France aura sans doute une majorité musulmane). Macron sait qu’il sera bientôt impossible à quiconque d’être élu président sans le vote des musulmans. Il agit en conséquence.

.

Il voit sans doute que le mécontentement qui a donné naissance au mouvement « gilet jaune » est toujours là. Il semble penser que la répression suffira pour empêcher tout soulèvement ultérieur. Il ne fait donc rien pour remédier aux causes du mécontentement.

Le mouvement des « gilets jaunes » est né d’une révolte contre des taxes supplémentaires sur les carburants et contre des mesures gouvernementales excessives contre les automobilistes: limitations de vitesse abaissées à 80 km/hsur la plupart des routes – accroissement du nombre de radars de contrôle de vitesse; forte augmentation du tarif des contraventions, complexification et augmentation du prix des contrôles techniques des véhicules. Les taxes françaises sur les carburants ont récemment augmenté à nouveau, et sont aujourd’hui les plus élevées d’Europe (70% du prix payé à la pompe). Les autres mesures prises contre les automobilistes sont toujours en vigueur et sont particulièrement lourdes pour les gens les plus pauvres. D’autant plus que ceux-ci ont ete chassés des banlieues par les immigrants et doivent en conséquence vivre plus loin de leur lieu de travail.

Macron n’a pris aucune décision qui soit à même de remédier à la situation économique désastreuse en France. Lors de son élection, les prélèvements obligatoires représentaient près de 50% du PIB. Les dépenses publiquesreprésentaient 57% du PIB (le plus élevé des pays développés). La dette du pays était proche de 100% du PIB.

Les prélèvements obligatoires et les dépenses publiques sont aujourd’hui au même niveau et n’ont pas baissé. La dette du pays atteint désormais 100% du PIB. L’économie française ne crée pas d’emplois. La pauvreté reste très élevée: 14% de la population gagne moins de 855 euros par mois.

Macron ne prête aucune attention à l’effondrement culturel croissant qui marque le pays. Le système éducatif se délite. Un pourcentage croissant d’élèves finissent leurs années de lycée sans savoir écrire une phrase grammaticalement correcte, ce qui rend largement incompréhensible ce qu’ils écrivent. Le christianisme est en voie de disparition. Une part croissante des Français non musulmans ne se définissent plus comme chrétiens. L’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris était officiellement un « accident », mais Notre Dame n’a été que l’un des nombreux édifices religieux chrétiens du pays récemment ravagés. Chaque semaine, des églises subissent des actes de vandalisme – dans l’indifférence générale du public. Au cours du premier semestre de 2019, 22 églises ont été incendiées.

La préoccupation principale de Macron et du gouvernement français ne semble pas être le risque d’émeutes, le mécontentement de la population, la disparition du christianisme, la situation économique désastreuse du pays, ou l’islamisation et ses conséquences. Elle est le « changement climatique ». Bien que la quantité d’émissions de dioxyde de carbone de la France soit infinitésimale (moins de 1% du total mondial), la priorité absolue de Macron est de lutter contre le « changement climatique induit par l’homme ».

La Suédoise  Greta Thunberg, âgée de 16 ans, et néanmoins gourou de la « lutte pour le climat » en Europe – a récemment été invitée à l’Assemblée nationale française par des députés qui soutiennent Macron. Elle a prononcé un discours dans lequel elle a affirmé que la « destruction irréversible » de la planète s’enclencherait très bientôt. Elle a ajouté que les dirigeants politiques « ne sont pas assez matures » et ont besoin des leçons des enfants. Les députés qui soutiennent Macron ont applaudi chaleureusement. Elle a reçu un prix de la liberté, qui vient d’être créé, et qui sera remis chaque année à des personnes « qui se battent pour les valeurs de ceux qui ont débarqué en Normandie en 1944 pour libérer l’Europe ». Il est raisonnable de supposer qu’aucun de ceux qui ont débarqué en Normandie en 1944 ne pensait se battre pour « sauver le climat ». Macron et les parlementaires qui le soutiennent ne semblent pas se préoccuper de ce genre de détails.

Macron et le gouvernement français semblent également ne pas s’inquiéter du fait que les Juifs – confrontés à la montée de l’antisémitisme et légitimement inquiets de décisions de justice imprégnées d’un esprit de soumission à un islam violent – continuent à fuir la France.

Kobili Traoré, l’homme qui a assassiné Sarah Halimi en 2017 en scandant des sourates du Coran et en criant que les Juifs sont Sheitan (en arabe: « Satan ») a été déclaré non coupable. Traoré ayant fumé du cannabis avant le meurtre, les juges ont décidé qu’il n’était pas responsable de ses actes. Traoré sera sans doute bientôt libéré de prison. Que se passera-t-il s’il fume à nouveau du cannabis?

Quelques semaines après le meurtre de Sarah Halimi, trois membres d’une famille juive ont été agressés, torturés et retenus en otages chez eux par un groupe de cinq hommes qui ont affirmé que « les Juifs ont de l’argent » et que « les Juifs doivent payer ». Ces hommes ont été arrêtés. Ils sont musulmans. Le juge qui les a mis en examen a annoncé que leurs actions n’étaient « pas antisémites ».

Le 25 juillet 2019, l’équipe de football israélienne Maccabi Haifa devait participer à un match à Strasbourg, le gouvernement français a limité le nombre de supporters israéliens dans le stade à 600, pas un de plus. Un millier d’entre eux avaient acheté des billets d’avion pour venir en France assister au match. Le gouvernement français a également interdit la présence de drapeaux israéliens dans le stade, ou ailleurs dans la ville. Néanmoins, au nom de la « liberté d’expression », le ministère français de l’Intérieur a autorisé les manifestations anti-israéliennes devant le stade. Des drapeaux palestiniens et des banderoles portant la mention « Mort à Israël » étaient présents. La veille du match, dans un restaurant proche du stade, des Israéliens ont été violemment agressés. « Alors que les manifestations appelant à boycotter Israël sont autorisées au nom de la liberté d’expression, les autorités interdisent aux supporters du Maccabi Haïfa d’afficher notre drapeau national. Un deux poids deux mesures inacceptable« , a déclaré Aliza Ben Nun, ambassadeur d’Israël en France.

Voici quelques jours, un avion rempli de Juifs français quittant la France est arrivé en Israël. D’autres Juifs français suivront. Le départ des Juifs vers Israël implique des sacrifices: certains agents immobiliers français profitent du souhait de nombreuses familles juives de partir, et achètent ou vendent des propriétés appartenant à des Juifs à un prix très inférieur à leur valeur marchande.

Macron restera président jusqu’en mai 2022. Plusieurs dirigeants de partis de centre-gauche (Parti socialiste) et de centre-droit (Les républicains) ont rejoint La République en marche, le parti qu’il a créé il y a deux ans. Le parti socialiste et Les républicains se sont effondrés. Le principal adversaire de Macron en 2022 devrait être le même qu’en 2017: Marine Le Pen, présidente du mouvement populiste Rassemblement National.

Bien que Macron soit largement impopulaire et détesté, il utilisera probablement les mêmes slogans qu’en 2017: il dira qu’il est le dernier rempart face au « fascisme » et au risque du « chaos ». Il a de fortes chances d’être réélu. Quiconque lit le programme politique du Rassemblement national peut voir que Marine Le Pen n’est pas fasciste. Quiconque examine la situation en France peut se demander si la France n’a pas déjà commencé à sombrer dans le chaos.

La triste situation qui règne en France n’est pas si différente de celle de nombreux autres pays européens. Il y a quelques semaines, un cardinal africain, Robert Sarah, a publié un livre intitulé Le soir approche et déjà le jour baisse.  » À la racine de l’effondrement de l’Occident », écrit-il, « il y a une crise culturelle et identitaire. « L’Occident ne sait plus qui il est, parce qu’il ne sait plus et ne veut pas savoir qui l’a façonné, qui l’a constitué, tel qu’il a été et tel qu’il est. (…) Cette auto-asphyxie conduit naturellement à une décadence qui ouvre la voie à de nouvelles civilisations barbares. « 

C’est une description exacte de ce qui se passe en France – et en Europe.

https://fr.gatestoneinstitute.org/14703/france-enfonce-chaos

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




23 thoughts on “Guy Millière : la France s’enfonce régulièrement dans le chaos

  1. AvatarBubu

    vous avez complètement raison
    le plus dramatique, c’est qu’ils sont encore des millions à le soutenir (cf les dernières élections)
    on se demande vraiment ce que certains ont dans la tête, par contre pour se plaindre et râler, ça ils savent faire !

    1. AvatarEmile

      Oui il y a des millions de cons en France, comme ailleurs, mais il y a encore beaucoup de vrais Français patriotes. Aujourd’hui avec les lois scélérates nous ne pouvons plus nous exprimer librement, il y a la police hallal qui nous guette mais attention au jour où ça va barder !que les collabos et les anti-france se ramassent.

  2. AvatarRajkoumar

    Bien avant la partition de l’Inde, Muhammad Ali Jinnah, qui du côté muz luttait pour l’indépendance avait déclaré :
    « L’islam et l’hindouisme ne sont pas des religions dans le strict sens du terme mais sont, en fait, des ordres sociaux différents et distincts et c’est un rêve de considérer que les hindous et les musulmans puissent un jour évoluer en une nationalité commune. Cette mauvaise conception d’une nation indienne unie pose problème et conduira l’Inde à la destruction si nous échouons à réviser nos conceptions à temps. Les hindous et les musulmans appartiennent à deux philosophies religieuses différentes, deux traditions sociales, deux littératures. Ils ne se marient pas entre eux ni ne dînent ensemble et, en réalité, ils appartiennent à deux civilisations basées sur des idées et des conceptions en conflit. Forcer ensemble deux nations dans un État unique, l’une comme minorité l’autre comme majorité, créera du ressentiment et conduira à la destruction finale de toute base qui pourrait servir à construire le gouvernement d’un tel État »
    Après le génocide provoqué envers la population indigène des états Indiens, ce type avait une vision de l’avenir. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, nous sommes au crépuscule, grâce à la traitrise de nos zébus. Il faudra donc retrouver une indépendance, ce ne sera pas sans douleur.

  3. AvatarChristian Jour

    Mais il est bien capable de repasser pour faire barrage à Marine; Les Français sont des veaux.

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    La probable future armée de la France ; en tout cas celle de Macron, celle du système en France. On a déjà des milices ; voici ce que je pressens que j’avais déjà exprimé il y a deux ou trois ans, les choses plus sérieuses.

    En effet, quelle issue pour la gestion de migrants qui accourent chez-nous sans discontinuer à l’appel de Macron et plus encore et surtout « des mineurs » ; très étonnant.

    Oui ce que je je vois venir parce que les municipalités ne peuvent gérer ce flux incessant de « mineurs isolés migrants », c’est l’offre qui va leur être faite d’intégrer les rangs de l’armée -(cela est probablement la vue de Macron ; un « GROS remplacement » dans l’armée, ou la métamorphose des troupes aujourd’hui encore appelées françaises. Au passage on se souviendra qu’il y a quelques mois une invitation à s’engager dans l’armée a été faite ; est-ce en prévision de ce qui va, je crois se passer, l’intégration de ces nouveaux venus anti-France pour composer les nouveaux bataillons qui ne seront peut-être plus non plus les bataillons français par ailleurs. Et au service de qui et de quoi seront-ils aux ordres.

    En tous cas, que ce soit dans les rangs des forces de l’ordre, ceux des milices, ceux de l’armée, ces nouvelles troupes feront, sans état d’âme, mordre la poussière aux autochtones.

    Il reste la Légion ; jusqu’à quand ? Une fois envahie elle aussi par des sujets réfractaires aux ordres, à la France, hostiles aux Français, je crois que malheureusement, elle aussi, surtout si l’État lui ordonne d’intégrer dans ses rangs les migrants arabes et africains musulmans ; mauvaise, très mauvaise situation pour ce qui reste de France.

    Je me trompe probablement, j’aimerais….

    Une chose est certaine, la volonté stratégique d’invasion planifiée par l’État, le gouvernment, Macron, l’oligarchie. Sinon pourquoi continuer de faire venir et d’aller chercher des africains si la population autochtone n’en veut pas, n’en veut plus ; que ces nouveaux venus sont en majorité pour ne pas dire la totalité musulmans ; quand chaque jour le territoire nationale voit couler le sang et les larmes de nos concitoyens des mains de ces ennemis de la France et des Français ? Pourquoi ?

    Migrants « mineurs non accompagnés » : en Saône-et-Loire « les flux gonflent actuellement au rythme de 50 % par an »
    :::: http://www.fdesouche.com/1247985-mineurs-non-accompagnes

    1. Avatarsybile

      noublions pas notre hyme national qui nous dit ils viendons dans nos campagne egorgès nos fils ses imigres dieu a faconner la marseillaise les complets que les traites athès et l armèè aux odres ne cite jamais tous les jours ils tuent et semes la morts en frances violes et jettes sous les trains des enfants avec complicitès des gvt antifrancais limmigrations ss un crimes contre la patries on parle de notre chere patrie dans la marseillaise les couplets de la marseillaise sont d actualitè et claivoyance

      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Oui ! – » noublions pas notre hyme national « – et tout ce qu’il implique. Le Chant des partisans aussi.

        Et surtout n’oublions pas notre Patrie et l’union que nous devrions avoir par-dessus tout entre compatriotes. L’union fait la force ; la force pour la victoire mus par une communion de foi patriote, l’amour de notre pays et une vision commune pour le futur des générations à venir.

        Puissions-nous protéger et garder ces trésors.

        Dire que nous étions si bien il y a encore quelques années malgré le travail de sape déjà en cours par nos politiques véreux pour ruiner notre pays.

        Que du chagrin, de la révolte et de très mauvais sentiments pour ma part.

  5. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    En complément de mon commentaire précédent concernant l’éventuelle constitution des nouvelles troupes armées de « l’Afran » qui sera sans doute composée en grande proportion, pour ne pas dire en majorité, d’éléments africains.

    Je voudrais rappeler la politique destructrice de Nicolas Sarkhözy, qui est à l’origine des réductions des services publiques dans les villes, dans les espaces ruraux et dans les insfrastructures d’État.

    Il avait taillé dans les forces de l’ordre et vidé notre armée de moyens matériels et humains, condamné des garnisons… Au prétexte d’économie ; « La France était dans la dèche », il fallait repenser les dépenses publiques pour faire des économie, qu’il disait » jamais franc du collier, comme Macron, eux très mauvais acteurs, l’un avec sa voix doucereuse et ses accents faussement paternaliste ; l’autre d’une grand brutalité digne de tous les dictateurs.

    – » Être franc c’est-à-dire marcher sur les pieds des autres en le faisant exprès… A combien de calottes, de gros mots, etc., on s’expose. « –
    Jules Renard, écrivain (1864 – 1910)

    Et dire que Nicolas Sarkhözy s’en sort sans être inquiété, pas même une calotte, de coups de pieds aux fesses, de mise au cachot ! Le système a imposé au peuple ce que lui pensait :  » Je n’ai qu’une vanité, c’est de croire qu’il n’y a pas de cœur plus franc que le mien.  »
    Citation de Alexandre Dumas, fils ; Antonine (1849)

  6. AvatarBubu

    cela continuera tant qu’il y aura des c..s pour les garder au pouvoir en continuant de voter pour eux !
    ce sont eux qui sont les véritables responsables !
    et ce sera forcément de pire en pire

  7. Avatargigobleu

    La police française est devenue la milice de Macron et les médias sa propagandastaffel. Avec des moyens techniques bien plus puissants que sous le régime de Vichy pour nous réduire au silence. En Marche ou crève.

  8. AvatarJean charles

    La France non seulement est dans le chaos, mais des septembre elle serat confrontée a son pire cauchemar…la guerre civile ethnique..l’.insurrection débutera avec la première grosse manif de septembre des GJ et blacks blocs ..le chaos sanglant suivrat ….remercié macron sa lache et traître politique islamisée aura amené la guerre en France.

  9. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    En Allemagne un général à la retraite, pas très âgé pour autant, a rejoint l’AFD et en tout cas mène une liste électorale sous les couleurs de l’AFD.

    Le Soldat, l’Homme, l’Allemand a exprimé tout son désaccord concernant le travail de sape de Merckel concernant son pays et l’accuse, comme le fait Macron pour la France, de détruire l’Allemagne, d’avoir abandonné sa souveraineté au bénéfice de l’UE.

    Par ailleurs, la DeuchBank est en faillite et tentait une fusion avec une banque français qui elles tordent le nez puisqu’elles sont à la ramasse depuis plusieurs années (les taux négatifs pratiqués en sont la preuve) ; c’est la BNP qui devrait s’y coller mais pas parce qu’elle est en bonne santé, simplement parce que c’est la plus saine de nos banques.

    C’est la catastrophe ; ils détruisent un par un tous les états nations, dont les européens et plus encore ceux qui sont dans le giron de l’UE ; mais ils s’occupent de l’UE également.

    Ce sont les bonshommes verts au drapeau noir qui se réjouissent sous capes ; ce sont eux qui vont tout rafler ; échec et maths à l’oligarchie qui croyait mener la danse. D’une pierre 38 coups, la oumma grand gagnant de ce coup du loup déguisé en berger. { http://gionoechecs.over-blog.com/coup-du-berger.html } qui devient le baiser de la mort { http://gionoechecs.over-blog.com/2014/11/le-baiser-de-la-mort.html }

    Et pas de messie pour une résurrection mais bien une mutation.

    Ils sont impardonnables tous dignes d’un procès historique et d’une sentence sans pitié.

    1. SarisseSarisse

      Patriotes contre « Progressistes » = Globalistes, mondialistes, anti -nations(surtout occidentales),et leurs alliés d’islam (le danger majeur), c’est un énorme affrontement des Guelfes et des Gibelins à l’échelle mondiale.
      Le réveil des peuples va-t-il se confirmer enfin?
      Voir ce qui se passe aux Etats-Unis qui, toujours,’on donné le la dans cet affrontement, l’affaire Epstein est un symptôme et un révélateur et va bien au -dela d’une affaire de pédo-criminalité.
      Trump n’est pas parfait mais il a engagé, seul, une forme de combat.
      C’est un point de bascule(pour reprendre le titre d’un site canadien).

  10. Avatarcynocéphal

    Créer des groupes! Douze individus  »sûrs » duquel chacun contacte douze personnes qui en contacte douze etc chaque délégué de groupe parle au nom de son groupe et de groupes en régions en département etc exponentiel. simple et…compliqué. L’union fait la force mes très chers compatriotes. Je sais les non-dupes errent, mais si c’est pas le moment alors ça ne le sera jamais de se regrouper….

  11. JackJack

    Je venais de lire cet article sur Gatestoneinstitute et suis très heureux de le voir publié sur RR. Merci gigobleu. En 2017, la France avait l’occasion de changer de cap. Non que j’admire Marine LePen à 100 %, mais il fallait parer au plus pressé. Voilà le résultat. Que croyez-vous qu’il va arriver en 2022 ?

    1. Avatargigobleu

      @ Jack. Je ne suis pas devin, mais je crains qu’en 2022 Macron ne reste en place. A moins que sa dictature ne soit renversée par le peuple. Aujourd’hui, il maîtrise tous les rouages de la France: médias, police, justice, armée et sa répression féroce des gilets jaunes prouve qu’i est assoiffé de pouvoir. Et d’ci là, je ne serais pas surpris que nos sites soient interdits. Il lui sera alors très facile de gagner la guerre dans laquelle nous sommes déjà.

  12. Avatarexocet

    J’entends de plus en plus de données le droit de vote à des mineurs de 16 ans, mais rien ne nous dit que cela ne se fera pas pour les prochaines présidentielle, pour le moment macron et en train de les formatés dans nos écoles comme Hitler la fait avec la jeunesses allemandes a son époque, cette jeunesses et une formidable puissance électorale pour macron, mais aussi très dangereuses pour nous et notre démocratie, surtout quand on voit l’état mental des jeunes d’aujourd’hui.

  13. AvatarGromago

    Oui ,oui,macron a toutes ces fiches le matin sur son bureau (dixit Eric Zeymour) qui arrivent tout droit du ministère de l’intérieur .
    Macron sait tout et il est tellement paniqué qu’il ne fait rien ;

    L’étincelle qui met le feu aux poudres n’est pas loin .
    Encore trois ans et c’est l’explosion .
    Vous faites pas de souci pour lui,la fuite à Varennes est déjà planifiée .

  14. Avatarjoseph

    vous avez bien tout expliqué et je vous dit bravo mais cela a commencer il y a 40 ans et depuis quelques decennies cela s’accentue a la vitesse grand v avec les lâches dirigeants qui nous gouvernent mais ce sont quand même les FRANCAIS qui les ont mis au pouvoir

  15. Avatarladagnous yves et dominique

    Le seul moyen de s’en sortir, c’est que les français descendent TOUS dans la rue, pour imposer un référendum pour permettre de revoir l’ensemble des lois de BRUXELLES essentiellement dirigées pour nous affaiblir et permettre au gros capital d’imposer ses lois en grande partie inspiré et dirigé par les états unis.

Comments are closed.