Musulmans en colère contre la marque GAP : un mannequin noir aux bras nus  en hidjab, c’est haram ! 


Musulmans en colère contre la marque GAP : un mannequin noir aux bras nus  en hidjab, c’est haram ! 

.

Il y a un an, la marque de vêtements Gap (Athleta, Banana Republic, Old Navy, Piperlime, Intermix) créait la polémique en lançant une campagne publicitaire avec une petite fille voilée. Que ne ferait-on pour amadouer la communauté musulmane et engranger des « muslims dollars » ?

Selon la société, il ne s’agissait pourtant que de « célébrer les différences » et de promouvoir « l’inclusivité ». Et surtout vendre des fringues fabriquées à bas coûts au Bangladesh dans des conditions lamentables.

.

Paradoxalement, nos médias semblaient défendre l’entreprise américaine en soulignant que la campagne publicitaire ne recueillait que des avis positifs dans le monde ; les Français, seuls, s’obstinant à refuser, de façon islamophobe, cette invitation au vivre-ensemble et à la tolérance. Car, d’abord, cette campagne n’était pas destinée au public français (pas encore mûr ?) et, ensuite, la marque ne faisait qu’encourager « les enfants à renouer avec l’école en célébrant les différences et en leur offrant de nouvelles sources d’inspiration ».

.

.

Depuis quelque temps, de nombreuses marques se lancent dans la mode islamique, créant, ici et là, scandales et polémiques. Mais pour H&M, Decathlon, Gap ou Nike, c’est un marché porteur, surtout en Occident où la population musulmane s’accroit et se radicalise – pardon – se communautarise. On assiste, également, à l’entrisme de la mode islamique dans les médias télévisés, par exemple avec le lancement (le test ?) d’une chanteuse à turban, Mennel Ibtissem.

.

.

Mais, parfois, le joli conte vivrensemblesque se heurte au mur des réalités : Mennel et ses tweets complotistes a dû raccrocher son micro et finir, sans doute, chanteuse de hamam.

Et Gap, via sa filiale Banana Republic, s’est complètement plantée en lançant une pub pour sa première collection de hidjabs : le mannequin noir aux bras dénudés et aux longues bottes façon Brigitte Bardot n’a pas vraiment plu à la frange arabo-musulmane traditionaliste. Le multiculturalisme se complique quand le racisme du féminisme intersectionnel racisé apparait…

.

Tout le monde n’est pas satisfait de la position de la marque en matière d’inclusion

… Banana Republic a dévoilé sa première collection de hijab comprenant quatre foulards. C’est un grand pas en avant vers l’inclusion et l’intégration du hijab et beaucoup ont applaudi la marque pour cette étape. Cependant, toutes les réactions n’étaient pas positives…

… Mariah Idrissi, mannequin anglo-marocaine, et Melanie Elturk, fondatrice de Haute Hijab, se sont exprimées […] pour exprimer leurs préoccupations concernant la fausse représentation des femmes musulmanes dans le secteur de la mode [notamment] une femme en hijab portant un t-shirt à manches courtes […] Il aurait suffi de consulter une marque ou un groupe musulman pour le conseiller afin de le faire correctement et de respecter nos valeurs…

Banana Republic a lancé mardi sa gamme de quatre hijabs, modelés par le modèle musulman Fatuma Yusuf. Certaines personnes sur Instagram ont rapidement ciblé le modèle de la campagne…

Depuis la polémique, Banana Republic a supprimé toutes les images jugées offensantes sur son site Web et ses canaux de médias sociaux. Et recadré l’image de Fatuma en manches courtes afin que ses bras ne soient plus visibles. »

https://emirateswoman.com/banana-republic-hijab/

 

.

Du coup, il y a du grabuge dans la communauté d’amour, de tolérance et de paix : une beauté prosélyte anglo-marocaine et une business-woman libano-philippine accusant un mannequin africain du Nigéria de dénaturer l’image et les valeurs de la femme musulmane, ça sent le règlement de compte interracial…

.

… Ces hijabs et le modèle représentaient l’inclusion et la diversité […] Cependant, ce que je ne comprends pas, c’est que certaines personnes de la communauté musulmane elle-même ont ressenti le besoin d’exprimer publiquement leur désaccord avec la manière dont le hijab était porté [:] c’était une humiliation publique du modèle, Fatuma Yusuf. C’était un rejet de Fatuma en tant que personne, en tant que femme musulmane noire…

La triste vérité est que cela découle, en définitive, d’un sentiment anti-noir profondément enraciné dans la communauté musulmane.

http://muslimgirl.com/56595/we-need-to-talk-about-hijab-policing-and-public-shaming/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “Musulmans en colère contre la marque GAP : un mannequin noir aux bras nus  en hidjab, c’est haram ! 

  1. Avatardenise

    merci pour l’info, j’ai envie de rire , et envie de dire « qu’est ce que je me sens bien ( ou belle , je ne sais plus ce que disait le film , blanche neige? ) en ce miroir !! »

    Reply
  2. AvatarAmélie Poulain

    C’est dingue de lire cela à l’heure actuelle…. Mais de quel monde sont ces gens-là ?… Des bras offusqueraient… mais ils rêvent s’ils imaginent imposer cela en France. Je pense que beaucoup d’agneaux se transformeraient alors un loup.

    Reply
  3. AvatarSpock

    Je suis totalement perdu, je sollicite de l’aide (j’aurais pu faire « de l’aïd) mais je n’ai pas osé…
    Bon. A chaque fois que l’on fait remarquer que certains vêtements à connotation religieuse ne devraient pas être promus dans l’espace public on nous répond que ces vêtements ne sont pas d’ordre religieux (#bienpensancosphere)…
    Et là l’argument développé est que la marque aurait dû consulter les musulmans afin de savoir si on pouvait porter ce vêtement avec les bras nus.
    Alors donc, tous ces vêtements sont ils oui ou non d’ordre religieux ?

    Reply
  4. AvatarLangevin

    Oui,cette fois,la bande à Soros s’est complètement plantée. Pas si malins que ça,finalement;mais suffisamment pour nous imposer leur venin,dans toute l’Europe,dont ils détestent le peuple et sa religion..!

    Reply
  5. AvatarChristian Jour

    Ne soyez pas surpris, c’est une secte de merde satanique aux meurs moyenâgeux ou la femmes doit ce soumettre, corps et âmes à son maître barbares, inculte, abruti par sa pseudo religion au QI d’une huître fossilisée. Ce qui est grave ce n’est pas ce qui ce passe dans leur cerveau de dégénéré, tant que cela ce passe chez eux , c’est ce qui ce passe CHEZ nous qui est un grave problème, et ce qui est encore plus grave c’est qu’on leur donne raison, à cause d’un gouvernement de traîtres vendu à ces débiles mentaux.

    Reply
  6. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    GAP va, bien sûr, s’enrouler dans un tapis d’excuses ; c’est la mode aussi çà !

    Tout les jours on se demande qui va s’aplatir et vomir ses excuses.

    La oumma doit se poiler et mépriser tous les aplaventristes se régaler quotidiennement de cet exercice « forcé » mais obtenu par leur domination. Les musulmans adorent mépriser les dhimmis.

    Reply
  7. Avatarclaude t.a.l

    – haram , c’est pas un truc écolo, des fois ?
    un peu comme le bateau de la Greta ?

    – mais non ! le bateau de la Greta, il est pas à rames, il est à voile !

    – ah bon ?
    alors c’est le contraire : le voile, c’est halal,
    donc elle est dans un bateau halal !

    – t’as jamais rien compris à l’islam ni à l’écologie !

    Reply
  8. AvatarHollender

    Quoi qu’ils fassent disent , ou pensent, certains connards de musulmans NOUS FONT CHIER !!!
    LA FRANCE N’A PAS BESOIN DE CES PRIMATES BARBARES

    Reply
  9. AvatarMachinchose

    ça m’ a rappelé que celle là au moins elle a degagé vite fait

    https://www.youtube.com/watch?v=BetdWdqimv8

    comme dit la pub d’ after shave

    « Mennel pour nous les hommes !!  »

    quand a ces femmes noires qui se la jouent musslima…………y a de quoi pleurer de rire

    les femmes (et les hommes) noirs seront toujours considérés comme esclaves comme celà se sait depuis des siècles

    jamais compris cet attachement a son tortionnaire, c’est du « Portier de Nuit » afouiquin……………

    Reply
  10. AvatarDorylée

    HAAAAAAA ! Je pleure de me voir si laide, en ce mouroir ! Haaaa ! Je pleure de me voire si conne en ce mouroir ! (Pardon Monsieur GOUNOD)

    Reply
  11. AvatarRetouraubercail

    Comme écrit en fin d’article: «La triste vérité est que cela découle, en définitive, d’un sentiment anti-noir profondément enraciné dans la communauté musulmane»

    C’est bon ça !! Laissez-les se trucider entre eux !.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *