Le TGV Lyon-Turin fera-t-il tomber le gouvernement italien, comme l’a annoncé Salvini ?


Le TGV Lyon-Turin fera-t-il tomber le gouvernement italien, comme l’a annoncé Salvini ?

.

Tsunami annoncé en Italie, qui évidemment, donne l’occasion à la presse française bien pensante de tirer à boulets rouges sur Salvini, accusé de vouloir faire revivre Mussolini puisqu’il demande les pleins pouvoirs.

.

Que s’est-il passé qui a mené là l’homme fort de la Lega et les gauchistes du M5s, unis pendant 14 mois dans une improbable alliance ?

.

Il y a pas mal de temps que Salvini avale de travers devant les états d’âme de pucelle effarouchée de son copain de coalition, le  Mouvement 5 Etoiles. Celui-ci, propulsé au gouvernement par la grâce de la Lega et la nécessité pour cette dernière d’avoir un allié pour être majoritaire est, avant tout, un « Parti anti-système ». Comme son nom l’indique, c’est donc aussi un parti… anti-modernité et finalement pas trop anti-migrants. Forcément, le pauvre migrant, exploité par le vilain capitaliste… La base du M5s est plutôt d’extrême-gauche. De quoi faire des étincelles avec Salvini !

Il a fait contre mauvaise fortune bon coeur, mais, à présent que les sondages lui laissent espérer pouvoir gouverner seul,Salvini ne veut plus se faire limiter et enquiquiner par des enculeurs de mouche du M5s.

.

Depuis 14 mois qu’ils sont au gouvernement, le M5s a en effet multiplié les  négociations, les refus de vote, les atermoiements…

.

Les sujets qui ont fâché ? Il y en a beaucoup, quelques-uns au hasard :

La légitime défense, bien entendu. Salvini a fait voter une loi supprimant la notion de proportionnalité, désormais, toute utilisation d’arme est légitime en Italie pour se défendre ou pour défendre ses biens. Le M5s a toussé…

les Jeux Olympiques d’hiver de 2026 attribués à Milan, alors que Virginia Raggi  Maire 5 Etoiles de Rome avait fait retirer la candidature de l’Italie pour ceux de 2024  ( qui sont ainsi tombés dans l’escarcelle d’Hidalgo).

La suppression des 10 vaccins obligatoires  défendue par la coalition et remise en cause un temps à cause de la volte-face du fondateur du M5s, Beppe Grillo.

Le cannabis : Salvini opposé à sa légalisation, le M5s pour…

Les migrants : ce fut la partie la plus difficile à discuter pour former la coalition, le M5s trouvant les méthodes et le programme de Salvini trop musclés…

Et la dernière en date, qui a mis le feu aux poudres :la Ligne à Grande Vitesse.

.

Mercredi donc, le M5s s’est retrouvé tout seul à voter contre une motion en faveur du TGV Lyon-Turin votée par La Ligue…

« L’Italie ne peut plus tolérer les ‘non’, nous avons besoin de ‘oui’, nous devons débloquer les choses, construire, travailler. Ça suffit, nous devons aller à des élections », a aussitôt déclaré Salvini, sautant sur l’occasion pour mettre fin à une alliance de plus en plus boîteuse.

Cet homme a du nez, n’avait-il pas annoncé, en novembre dernier : « vous verrez, le gouvernement tombera sur [la question de] la LGV ».

.

Et de lancer le grand jeu :

-Jeudi, Salvini appelle à des élections anticipées.« Allons tout de suite au Parlement pour prendre acte qu’il n’y a plus de majorité (…) et restituons rapidement la parole aux électeurs » ; « Inutile de continuer comme ça, entre les “non”, les reports, les blocages et les batailles quotidiennes. Chaque jour qui passe est une journée de perdue ».

-Vendredi, il annonce le dépôt d’une motion de censure contre le chef de gouvernement dont il fait partie : « L’Italie est un pays qui doit courir »,

.

Que va-t-il se passer à présent ? 

Salvini se sent fort des sondages qui annoncent  entre 36 et 38 % de votes pour la seule Lega et il veut avoir les coudées franches. Il veut donc pouvoir se présenter devant les Italiens et leur demander les pleins pouvoirs.

Cela sera compris par les Italiens comme : rien ni personne, ni Bruxelles, ni des alliés, ni l’opposition, ni les marchés ne l’empêcheront de mettre en oeuvre son programme, pour lequel les Italiens l’auront élu. Nul doute que ce programme ressemblera quelque peu à celui qui a fait élire Trump  » America first ».

Tout ou rien.

J’avoue que, au vu de ce que sont la France, la Belgique, la Grande Bretagne, la Suède, l’Allemagne… si j’étais italienne, je voterais les pleins pouvoirs à Salvini. Parce que les Italiens, s’ils perdent Salvini, ont tout à perdre et rien à gagner.

Même si je suis en désaccord total avec son projet de donner plus d’autonomie des régions… Mais face à la peste, on n’a pas le choix des remèdes. Votez Salvini, amis italiens, afin qu’il fasse le ménage. Il sera temps ensuite de se disputer sur le reste, de lutter contre Salvini et de le remplacer.

.

Evidemment, les medias agitent le spectre du fascisme de retour… On rappellera en passant que le fascisme historique est une référence à la Rome antique, aux « fasces », les faisceaux portés par des licteurs devant des magistrats, montrant qu’ils détiennent l’autorité parce qu’ils représentent Rome et ses citoyens (pas ses habitants, ses citoyens romains…). Si Mussolini ne fait pas partie de mes modèles, au contraire, eu égard à sa politique très machiste, plus que  discriminante pour ceux qui n’étaient pas des mâles hétéros (voir l’extraordinaire film d’Ettore Scola  Une journée particulière), la dictature violente avec les opposants-dissidents, le culte du chef etc. il ne faut pas renvoyer dos à dos Mussolini et Hitler. Si le premier a aidé son allié, il n’est pas allé aussi loin que lui dans la tentative de génocide des Juifs et les camps de la mort.

Mais, naturellement, c’est ce que les medias aux ordres hurlent à qui mieux mieux. Salvini, ce serait donc le nouvel Hitler européen (ça va faire de l’air à Orban, qui ne sera plus seul).

Naturellement aussi, c’est la panique dans les marchés, à Bruxelles, à l’Elysée… et parmi les opposants politiques italiens de Salvini. Bisque bisque rage ! Les patriotes salivent et apprécient ces trop rares moments où un géant donne un coup de pied dans la fourmilière.

On assiste donc à ce spectacle hilarant : le mariage de la carpe et du lapin au Parlement italien. L’allié d’hier de Salvini, le M5s, nouant des alliances avec ses ennemis d’hier, le Parti démocrate (PD, gauche) et les Radicaux (RI, social-libéralisme)…

Beau spectacle… qui ne peut que donner encore plus envie aux Italiens de sortir de ce merdier et confier à Salvini le soin de faire de l’Italie un pays pilote et modèle pour les patriotes d’Europe occidentale.

.

C’est lundi prochain, donc, que les chefs des différents partis devraient se réunir pour décider de la date où sera discutée la motion de censure contre le gouvernement.

Et la demande de Salvini de nouvelles élections, me direz-vous  ?

Le Premier Ministre Conte, proche du M5s, a beau dire que Salvini ne peut pas décider seul de nouvelles élections, « Ce n’est pas du ressort du ministre de l’intérieur de convoquer le parlement, ce n’est pas à lui de dicter les étapes de la crise politique », il est impossible de gouverner actuellement puisqu’il est impossible de faire passer la moindre loi, en l’absence de majorité… Cela ne pourra pas durer très longtemps !

C’est ce que pense, sans doute, le Président Mattarella qui insiste sur l’obligation d’avoir un gouvernement en place à l’automne pour élaborer le budget… dont une première version DOIT être soumise à l’UE avant fin septembre.

Il n’a que 2 solutions, nommer tout de suite ou presque un gouvernement d’hommes de paille, assurant juste les décisions techniques et renvoyer les élections au printemps 2020 ou bien accepter la demande de Salvini et les nouvelles élections à la rentrée…

A suivre   !

.

Une seule certitude pour l’heure :

Si Salvini remporte son bras de fer… Macron, Merkel et Leyen vont trembler ! 

.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


12 thoughts on “Le TGV Lyon-Turin fera-t-il tomber le gouvernement italien, comme l’a annoncé Salvini ?

    1. AvatarMariana

      C’est lui qui est le meilleur pour l’Italie si j’étais italienne c’est pour lui que je voterai sans hésiter et je pense que les Italiens -qui ne sont pas des veaux- n’hésiteront pas .

      Salvini c’est l’indépendance de l’Italie débarrassée de Merkel et de l’UE .

      Reply
  1. AvatarConan

    Le tgv Turin/Lyon ??…. quel confort …et surtout quelle bonne aubaine pour nous expédier les dizaines de milliers de nouveaux allocataires dont l’Italie ne veut pas !!….à raison de 6 ou 7 rames/jours ….
    Y’a bon vos impôts et votre TICPE à + de 60% du prix de carburant….

    Reply
  2. AvatarChristian Jour

    Qu’ils tremblent les merkel, macron et les autres et si en plus ils pouvaient se casser la gueule. Ils agitent le spectre de hitler et mussolini, mais ils feraient mieux de se regarder dans une glace, car le spectre hitler mussolini ressemble plus à herr merkel à herr leyen et à herr macron. Quand à l’Allemagne elle n’a pas vraiment changer, ces dirigeants veulent toujours détruire l’Europe avec la collaboration de notre pétainmacron.

    Reply
  3. AvatarRinocero

    Salvini a pris un risque, la ligne LGV Lyon-Turin était-elle indispensable. Il risque de donner une occasion en or au Président de la république italienne, faute d’une majorité garantie, de nommer un gouvernement technique qui s’alignera sur Bruxelles et surtout qui remettra en cause la politique de fermeté vis à vis des immigrants clandestins. En outre Salvini risque d’enterrer les quelques promesses sociales faites par la coalition : établissement d’un SMIC et revenu de citoyenneté pour ménager l les petits patrons qui font parti de son électorat. Les 2 mesures étaient peut-être difficiles à faire passer en même temps mais s’il renonce à ces 2 mesures, cela lui donnera une image antisociale. Enfin si la traduction en français , dire qu’il veut les pleins pouvoirs' » est pour le moins maladroit. Il aurait pu évoquer la nécessité d’une rupture de la coalition pour obtenir au parlement une majorité cohérente. Autre problèmes certains gouverneurs de région membres de la Lega poussent à plus d’autonomie des régions, ce qui n’est pas forcément une bonne chose pour la cohésion nationale.
    Quant au mouvement 5 étoiles s’il avait soutenu Salvini dans sa politique anti immigration il n’aurait pas perdu autant de voix lors des dernières élections. Cette coalition malgré ses tangages présentait une alternance neuve pour l’Italie. On peut craindre qu’à la faveur de cette rupture de la coalition, les forces libérales euro-mondialistes reviennent au pouvoir hélas pour les Italiens comme pour toutes les personnes attachées à leur pays.

    Reply
  4. Avatardiscanno

    JE SUIS Italienne et chaque jour je lis la presse de mon pays.
    LIBERO QUOTIDIANO- LA STAMPA -IL MESSAGGERO- IL CORRIERE DELLA SERA.
    RINOCERO a raison de dire que les forces libérales euro-mondialistes risquent de faire leur retour.Ce serait une immense deception pour les pauvres italiens, je le crains aussi ! le vatican fait politique et montre Salvini comme HITLER ! il oublie ce Bergoglio qu’ en Argentine il a soutenu le regime de VILEDA alors avant de regarder la paille qu il enleve sa poutre et regarde qui de lui ou Salvini est le traître!! bergoglio est sous prétexte religieux est un pro immigration sans limites, il est soutenu et encouragé par Bruxelles . au passage bergoglio rime avec imbroglio… ils craignent que ne revienne un Mussolini mais regardons en France vous trouvez que sous Macron la presse ,les opinons, s expriment sans censure ? Heureusement que resistance republicaine, riposte laique et dautres sont là pour dire certaines verités mais ils se retrouve souvent au tribunal.avec des amendes dvertigineuses . ne serions nous pas déjà sous un regime identique à celui qui est reproché à Salvini avant meme que celui ci ne soit désigné comme éventuel premier ministre? S IL LEUR FAIT PEUR C EsT QU IL EST DANS LE VRAI ET DU COTE DU PEUPLE!! VIVE SALVINI enfin un patriote!

    Reply
  5. AvatarItalie ruinée malheureusement

    Vous oubliez une chose capitale, la dette italienne représente 132 % du PIB donc oui les italiens risquent de voter pour les partis pro européens car dans l Europe l Italie est foutue, ils sont quasiment dans la même situation que la Grèce. Voilà pourquoi c est tant le bazar en Politique italienne les italiens ne savent plus quoi faire car l arrêt de l immigration n enlèvera pas l inéluctable : dans 10 ans l Italie sera sous perfusion de L UE. L avenir n est pas radieux en Europe les pays riches et puissants sont totalement dhimises et ceux qui résistent sont des pays ruinés ou qui pèsent très peu (nombre d habitants, armee, économie …)

    Reply
    1. AvatarConan

      Ah que voici un commentaire très réaliste !
      Je crois que pour la France aussi, les comptes ne sont guère brillants et on nous place cependant en 5ème position dans l’économie du monde …. Incompréhensible !!……….
      Quoiqu’il en soit, mieux vaut manger de la vache enragée pendant 5 ans, et retrouver nos frontières après avoir convié nos ennemis de l’intérieur de se faire rapatrier d’où ils viennent … Cela coûtera un peu de sous, mais nous ferons ainsi le meilleur des placements.
      Nos aînés sont sortis ruinés des deux grandes guerre et ont néanmoins pu se relever, même en se contentant de leur petit marché intérieur…
      Notre sol est riche, le climat est, en principe tempéré, nous bénéficions des compétences les plus pointus dans tous les domaines …
      Haut les coeurs !
      Même s’il nous faut nous contenter d’un bout d’oignon avec du sel, ou, pour les plus riches, d’un pot au feu de cochon, ou d’un bon couscous au cochon (je le cuisine …) mais surtout pas de kebab (agglomérat de viandes non traçables et quelques fois frelatées…) nous nous en sortirons .
      Oui Mr @ « L’italie ruinée malheureusement » , je crois qu’il faut prendre ce mal pour un bien. Je ne vois pas d’autre issue.
      Mais il nous faudrait un leader vraiment charismatique et engagé ! Quelqu’un du genre de Christine, Pierre, Eric ou Philippe …donc même pas les doigts d’une main !
      Ah Ciao !

      Reply
      1. AvatarItalie ruinée malheureusement

        @Conan je trouve votre commentaire très réaliste également mais croyez vous vraiment que la génération actuelle acceptera des conditions de vie aussi draconiennes ? Permettez moi d avoir des doutes ils préfèreront sûrement que rien ne change quitte à n avoir aucun avenir. Ils vous diront ce n est pas grave au pire j irais vivre en Australie ou au Canada car le patriotisme ne fait pas partie du vocabulaire de la jeunesse qui baigne dans le vivre ensemble depuis sa tendre enfance donc d accord avec vous sur ce que cela supposerait mais en désaccord sur l approbation de telles mesures par la populace ! C était avant qu il fallait réagir maintenant il est tard très tard pour ne pas dire trop tard ! Bien cordialement

        Reply
    2. AvatarMariana

      Comment pouvez vous critiquer l’arrêt de l’immigration en Italie alors que si çà continue c’est la France qui sera bientôt sous perfusion à cause des immigrés et des clandestins .
      Un appel aux dons privés a été fait par le Gvt pour acheter une sculpture de Girardon , destinée au musée du Louvre .

      Chez nous il y a des milliards pour les parasites et il n’y en a pas pour une œuvre appartenant au patrimoine national .
      Eh oui on en est là au pays de
      Louis XIV et de Voltaire .

      Vous n’êtes pas italien moi non plus MAIS je dis Bonne chance à l’Italie qui réussira – les Italiens n’ayant rien à voir avec les Français – sans les pessimistes et les immigrés !

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *