Comme l’héroïne du « Silence de la Mer », je me tiens au mépris vis-à-vis de l’occupant islamique


Comme l’héroïne du « Silence de la Mer », je me tiens au mépris vis-à-vis de l’occupant islamique

.

« Le Silence de la Mer » est un roman de Vercors (pseudonyme de Jean Bruller) publié clandestinement aux Editions de Minuit en février 1942. Le texte est tout d’abord saisi par la Gestapo en 1941. Jean Bruller et Pierre de Lescure décident alors d’éditer cet ouvrage par leurs propres moyens en 1942, ce sera le premier ouvrage des Editions de Minuit. Le livre parvient à Londres où le Général de Gaulle en ordonne une réédition sur le champ aux fins d’une large diffusion.

.

« Le Silence de la Mer » est un réquisitoire implacable contre le régime nazi. Le récit est inspiré de faits réels, le cadre se situe dans la maison de campagne de la famille Bruller qu’ils ont regagnée au terme de l’exode de l’été 1940.

.

Sous l’Occupation, une famille française est contrainte de loger un officier allemand, un homme de grande culture, sensible et droit. Pourtant, soir après soir, cet officier ne trouvera que le silence obstiné de ses hôtes, un silence comme arme de résistance. Tout au long du roman, l’oncle et la nièce s’enferment dans un mutisme pour refuser toute communication avec l’occupant ennemi. La maison apparaît alors comme le lieu d’un théâtre avec tous les ressorts de la tragédie. La maison est occupée par l’officier allemand comme la France est occupée par le nazisme.

.

Pendant la seconde guerre mondiale, l’envahisseur était l’armée d’Hitler. En 2019, le profil de l’occupant est désormais celui de l’islam. Comme l’héroïne du livre « Le Silence de la Mer », je veux me tenir au silence et au mépris vis à vis de l’occupant qui colonise notre pays la France. Le nazisme et l’islam ont en commun d’être des idéologies fascistes, intolérantes et criminelles. Les nazis tuaient des innocents sur notre territoire français comme le font les terroristes musulmans depuis des années dans notre pays.

.

« Le Silence de la Mer » est le premier livre de la résistance, il est devenu un classique traduit dans le monde entier, loué, étudié et adapté au cinéma. Il faudrait rédiger aujourd’hui un nouvel ouvrage d’un même écho afin de dénoncer l’occupation islamique en France et en Europe et inviter l’ensemble du peuple français à entrer en résistance face à cet ennemi qui veut prendre le pouvoir dans notre pays. Nous devons adopter la même attitude de mutisme, de refus et d’intransigeance vis-à-vis de cet envahisseur que le firent nos grands-parents, il y a 70 ans, vis à vis des soldats nazis.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Caroline-Christa Bernard

Elle habitait l'immeuble à côté du Bataclan... aux premières loges pour découvrir l'horreur, elle a ouvert les yeux sur l'islam et est devenue une militante anti-islam qui a rejoint Résistance républicaine.


20 thoughts on “Comme l’héroïne du « Silence de la Mer », je me tiens au mépris vis-à-vis de l’occupant islamique

  1. AvatarChristian Jour

    C’est ce que je fais, je ne leur adresse pas la parole. J’évite les caisses tenues par des voilée, en arrivant au supermarché je regarde en premier ou ces caisses sont et si il n’y a pas de caisse tenu par une non voilée, je change de supermarché. Je ne rentre jamais dans un magasin halal. Je les évite comme la peste, je les exècre, je les vomis.

    1. AvatarCayssials

      C’est pareil pour moi ,j’evite cette peste .je me suis fait virer de Facebook et Twitter ,en cause mes propos anti Islam , mais je me,en fout
      On est vraiment rentrée en dictature
      On peut dire ce que,on veut sur les cathos on risque rien, mais contre l’islam là oui on peut risquée gros.

  2. Avatarmarie desbois

    Sauf que vous n’avez pas regardé le film : à la fin , la jeune fille prend un gros risque pour lui sauver la vie…..

    1. AvatarPierre Christian

      L’héroïne du film a certes sauvé la vie à l’Officier allemand mais elle n’a jamais cédé à ses avances.

      Elle s’est tenue à une posture de résistante jusqu’à la fin.

    2. frejusienfrejusien

      ah oui ! je me rappelle, cet officier est un homme de très grande qualité, et lui et la nièce se respectent , se jaugent et se comprennent,
      des liens invisibles se tissent entre eux, au fil des jours, malgré la situation politique qui les sépare,

      je ne vois vraiment pas le rapport avec la situation actuelle,
      en 42 , la France avait perdu la guerre,
      aujourd’hui, la France n’a pas livré la guerre, le fera-t-elle un jour ??
      tout porte à croire que non, en tout cas pas les gouvernements,
      seul le peuple peut décider de faire ou non la guerre, car le silence ne résoudra rien, le silence , c’est une forme de soumission, car nous sommes encore chez nous,
      et pas eux, contrairement à leurs braiments suggérés et soufflés au creux de l’oreille par les gauchistes vendus

      1. AvatarJonathan

        Je partage vos réserves, Fréjusien. Il est évident que le silence ne règlera rien et ne saurait constituer une résistance suffisante à l’invasion migratoire et musulmane. Premièrement, ça ne les empêchera pas de venir chez nous, deuxièmement ça ne les empêchera pas d’y faire ce qu’ils voudront.
        Au contraire, je serais content, moi, si j »avais beson de la terrasse du voisin pour y faire mon barbecue avec mes copains, de ne rencontrer que le silence de celui-ci pour toute réaction.
        Si c’est ainsi que les Français comptent résister, excusez-moi mais autant se convertir tout-de-suite à l’islam pour gagner du temps !

  3. Avatarmarie desbois

    Vous n’avez pas regardé le film ! A la fin la jeune fille prend un gros risque pour lui sauver la vie , et elle y arrive….

    1. Christine TasinChristine Tasin

      on vous parle d’une oeuvre littéraire, pas d’un film qui est une adaptation libre du réalisateur ne correpondant pas nécessairement au livre

  4. Avatarperpétue et Felicitas

    Merci pour la piqure de rappel .
    J’ai lu ce livre ,il y a très longtemps .
    moi aussi ,je les evite !
    Mais hélas que de Papis et Mamies qui se promenent avec leurs petits enfants bronzés , non seulement par le soleil , pendant les vacances !

  5. AvatarGromago

    Le silence,oui,mais les yeux dans les yeux .
    Vous verrez ,ils n’ont pas de regard.
    Ils baissent les yeux quand ils marchent dans la rue, ils craignent tant notre regard qu’ils le fuient .
    Ce sont des êtres sans regard .
    Il faut les regarder dans les yeux et chercher leur regard .Vous verrez,ils n’en ont pas .
    PS: parole de neurobiologiste ,les yeux sont la partie apparente du cerveau .
    Les mêmes cellules ,le même « tissu » .
    Combien de fois avons-nous constaté dans les yeux de quelqu’un le degré d’humanité,de conscience .
    Les yeux ne trompent pas ,de compréhension, de dialogue .
    C’est le cerveau qu’on voit dans les yeux de quelqu’un .
    Les gens qui baissent les yeux ,c’est sans doute qu’ils ont quelque chose à cacher : qu’ils n’ont pas de cerveau ou si peu ..
    200 000 ans depuis homo erectus pour en arriver à ce triste résultat opaque .
    Comme disait cet ami neurobiologiste : »peut-être que demain on sera humains …… »

  6. AvatarStéphane

    Beaucoup de Français adoptent cette attitude de mépris, de refus dans la vie quotidienne. Nous n’avons malheureusement pas d autres moyens d’agir puisque des lois scélérates nous contraignent à supporter l’inacceptable. Malheureusement le silence ne suffit pas, il maintient un semblant de vivre ensemble. Beaucoup de citoyens mettent le couvercle sur une marmite en ebuĺition pleine de colère, d’injustice, de mépris refoulé et contenu. Jusqu’à quand…

  7. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Je suis navrée mais pour moi il n’y a pas de comparaison. Les musulmans n’en ont rien à faire de notre mépris ou indifférence, d’autant qu’ils trouvent auprès de quantité d’autres compatriotes chaleur, compréhension, et… collaboration….

    La seule attitude qu’un musulman peut respecter c’est la force et l’opposition. C’était aux gouvernants de refuser les accomodements successifs. Au contraire tout a été accepté.S’ils savent qu »il trouve des Français opposés à leur présence, quelle incidence cela peut-il avoir sur eux étant donné que notre Etat, nos lois, nos allocs, leurs sont acquises ?

    Je vais sans doute en choqué plus d’un mais, avec le recul, j’ose dire que nous avons perdu au change… Pour exemple, l’officier du roman était cultivé, poli, respectueux. Et sans doute que ceux qui ont explosé avec la voiture, en finalité, étaient aussi des individus respectables, embarqués malgré eux dans une idéologie qu’ils refusaient peut-être et très loin, dans leur comportement, des racailles qui nous narguent.

  8. Edmond RichterEdmond Richter

    1000% d’accord avec Olivia Blanche. Autant je respecte « Le Silence de la Mer », autant je bondis aux conneries de cet article et de la plupart de ses commentaires. Au lieu de combattre la peste islamique il faudrait se draper dans un silence digne, il faudrait déjà se transformer en occupé avant même que l’occupation ait vraiment eu lieu??? MAIS OÙ ON VA LÀ????? SI VOUS VOULIEZ ME PERSUADER QUE LA FRANCE EST FOUTUE, VOUS AVEZ RÉUSSI. Rarement lu un tel tissu de conneries et ce dans ce haut lieu de la Résistance à l’islam qu’est « Résistance Républicaine » BEURK!!!

    1. frejusienfrejusien

      tout à fait d’accord, un tissu de conneries,

      rien de comparable avec notre situation, nous pouvons agir, pas comme cette jeune fille et son vieil oncle, qui étaient prisonniers,

      sommes-nous prisonniers ??? ou êtes-vous prisonniers de votre grande bêtise ??
      je vois que vous êtes déjà tous prisonniers dans votre tête, et qu’au prochain vote, soit vous irez vous promener, soit vous voterez blanc en vous imaginant faire un acte héroïque,

      continuez donc bien courageusement à vous taire, faites vœu de silence comme dans les monastères, baissez la tête, vous êtes dans la SOUMISSION de Houellebecq,

      laissez-les braire qu’ils sont chez eux et passez votre chemin

  9. Edmond RichterEdmond Richter

    MAHOMET EST LE PROTOTYPE DU MALADE MENTAL, LE CORAN EST UN FOUILLIS DE CONNERIES ET L’ISLAM EST LE CANCER DE L’HUMANITÉ. Vive le « blasphème ». Ils ont instauré le « blasphème » car ils ont peur de la VÉRITÉ. « BLASPHÉMONS » TOUS JOYEUSEMENT!!!

  10. AvatarGromago

    Edmond Richter ,sachez que parfois il vaut mieux se taire car le silence évite de dire des conneries .

    Sans rancune .Votre indignation est sincère mais se taire ne veut pas dire abdiquer .

  11. SarisseSarisse

    J’évite toute forme de transaction et de compromission avec eux, un peu comme le commentateur qui change de caisse.
    Hors de question de rire comme ces crétins de compatriotes aux blagues foireuses d’un Debbouze(une autre orthographe est possible et beaucoup l’auront deviné, champêtre et odorante).
    Peut étre nous faudra-t-il devenir aussi cynique que l’ecrivait le grand Mazarin dans son « Bréviaire du Politicien »: simule et dissimule.
    Se taire certes,mais les voir venir aussi.

    Cela étant dit, il est bon de tenir ceux de nos bastions qui ne sont pas tombés en rouvrant nos bistrots et en en maintenant nos traditions culinaires à base de cochonailles, comme le font les espagnols dans leurs bar à tapas encore pkeins à craquer.
    Ce taire ou aussi marquer bruyamment et joyeusement notre résistance là ou c’est encore possible.

    L’histoire de « Le silence de la mer » se passe non dans l’une de nos grandes villes mais justemment dans l’un de ces lieux de France occupée que nous appelons aujourd’hui, 70 ans après la « France Périphérique », cette France Périphérique qui sera et je le maintiens nos Asturies de demain, un maquis d’où partira la Reconquête ou la Mort.

    La mer est une métaphore, qui peut croire que la mer est un lac et qu’après le silence il n’y a nulle tempête?
    Et même des lac comme le Léman connurent de mémorable tempêtes et batailles.
    Méfiez-vous de l’eau qui dort et de l’apathie et du silence supposé des français qui est certes de très longue durée, relisez l’histoire de ce pays et vous verrez que le silence n’y est pas depuis un bon millénaire pas toujours de mise.
    Depuis le début de jacqueries des gilets jaunes (ceux du 17 novembre) nous vivons peut-être les prémisses d’événements qui vont finir par briser ce silence assourdissant.

  12. Avatarberger

    L’attitude du silence ne sert à rien. Il faut agir et montrer son apparenance, par exemple un signe de croix face aux foularoïdes mais elles doivent le voir et ce n’est pas facile vu leur morgue et arrogance. J’envisage aussi la croix sur la poitrine quand je me promène ou fréquente un lieu public. Quant au silence du bouquin, noter que le Fritz s’en fiche, il est bien là et il ne va pas déguerpir suite à cela. De même, Macron, malgré les samedis agités, il est toujours là aussi, libre d’aller où il veut.

  13. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Les ignorer ne suffit pas.
    Il faut les affronter sur leur terrain et avec les mêmes armes.
    En ce qui me concerne ne pouvant plus supporter leurs burquas, leurs djellabas et leurs bonnets tricotés, dans le super marché où je fais mes courses tous les vendredis, juste à côté d’une mosquée, j’ai décroché un crucifix mural et le porte en pendentif avec un lacet, par dessus mes vêtements.
    On pourrait me prendre pour un curé.
    Je n’ai pas le droit de leur dire que je ne supporte pas leur manifestation exubérante de leur appartenance.
    Mais eux non plus ne peuvent rien me dire, sauf à se mettre à la faute.
    Et, ainsi, je les emmerde.

Comments are closed.