Pierre Cassen : meurtre du maire de 76 ans : le bal des faux-culs (video)


Pierre Cassen :  meurtre du maire de 76 ans : le bal des faux-culs (video)

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Pierre Cassen

Fondateur de Riposte laïque


12 thoughts on “Pierre Cassen : meurtre du maire de 76 ans : le bal des faux-culs (video)

    1. Avatarlepelblanc

      Merveilleux discours de Pierre. Oui les maires sont responsables de laxisme tout comme les hommes et femmes politique qui nous livrent aux égorgeurs depuis des décennies. Macron les a ignoré mais ils lui lèchent le cul! Des minables!

      Reply
  1. Avatarpalimola

    Certaines communautés car ce sont des communautés qui n’ont rien a foutre du pays ou de ses lois peuvent tout se permettre même jusqu’à tuer , les autorités baissent leur froc sinon c’est émeutes et destructions

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/07/18/01016-20100718ARTFIG00170-des-gens-du-voyage-saccagent-une-commune-du-loir-et-cher.php

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89meutes_de_2005_dans_les_banlieues_fran%C3%A7aises#Liens_religieux_et_politiques

    Reply
  2. AvatarCharles Martel 02

    Bravo Pierre Cassen, les faux culs sont les premiers à venir se lamenter et faire des marches blanches, ça coute pas cher, ça fait bien sur les photos quand on voit leurs petites gueules toutes contrites de faux culs. Mais ce dont on crève en France c’est qu’il n’y a aucune solidarité, aucun esprit communautaire sachant que notre communauté à nous c’est la France et la Patrie. Du coup nous sommes totalement impuissants devant les communautés que ce soient les manouch ou les muzz, ils ont toujours pour eux la loi du nombre et on leur fout la paix, pire encore on les protège au point qu’ils peuvent tout se permettre en toute impunité même tuer. Dès qu’on vient demander à un de ces salauds de respecter la loi ils n’en ont rien a foutre car si on leur impose quoi que ce soit il y aura des émeutes,des voitures et poubelles incendiées, des commissariats ou gendarmeries attaqués et dégradés. Par contre on peut emmerder sans problème et jusqu’à la lie un sans dents car personne ne bougera le petit doigt et le pauvre type, même si c’est injustifié, devra se plier aux injonctions des autorités qui là jouent les gros bras .
    On en crève de ça!!

    Reply
  3. AvatarJean charles

    vous avez raison on voit le vrais visage de certains élus de se pays , toujours prêt a prendre profit du malheur des autres. biens entendu je compati et je suis choqué que cet élu très aimé et respecté soit mort sous les roue d’un irresponsable abruti que j’espère sera condamné exemplairement ,C’est une horreur, une autre chose me choque et que depuis début 2019 il a eu de nombreux assassinat d’honnêtes gens, policiers , pères , mères ,et retraités tous lèchement assassinés , et il n’y a eu aucune mobilisation de nos traîtres dirigeants, mais quant un élus est. Assassiné , toute elite se mobilise pour un élus .cela démontre qu’aux yeux de nos lâches dirigeants nos vies non pas la même valeur que la leur..’

    Reply
  4. AvatarGeorges S

    Encore une mort par la faute d’un irresponsable abruti , qui éperon sera condamné a une forte peine , c’est élus qui voulais faire respecter le Civisme dans sa commune a été lâchement assassiné , notre lâche et corrompue justice classe cela en mort accidentelle pour ne pas froisser la communauté qu’appartient auteur du crime. j’ai honte pour ce qu’est devenue la France ou plus aucune valeur n’est respectée , dans un pays ou on ne respecte plus ces valeurs ces institutions et ces forces de ordre il n’y aura qu’une issue la guerre civile est elle est imminente.

    Reply
  5. Avatarfrejusien

    On ne nous a pas encore dévoilé l’identité du meurtrier, et celui-ci est en liberté, ayant argué une manœuvre sans mauvaise intention,

    quelle minable pitrerie :! je pense de plus en plus à qui vous savez, en lui octroyant le bénéfice du doute, on éloigne de lui la fureur populaire,

    même tactique que pour l’usine AZF, ou les enquêteurs n’ont pas tenu compte du témoignage mettant en cause trois ouvriers dans un fourgon qui ont lancé une bouteille dans un hangar de l’usine avant de s’enfuir,

    et pour NOTRE DAME, toujours aucune nouvelle de l’enquête ?? on le savait , c’était couru d’avance

    Reply
  6. Avatarfrejusien

    A noter également, que vu les difficultés qu’ils rencontrent et le peu de soutien qu’ils reçoivent, 30% des maires ont décidé de jeter le tablier,

    prochainement l’état aura du mal à faire le plein de maires, pour chaque commune et ils l’auront bien cherché,
    des maires comme celui de Signes qui travaillent non stop toute la semaine pour 600€ par mois, ce sont des perles rares qui se feront plus rares encore

    Reply
    1. MaximeMaxime

      Ce sera l’occasion rêvée pour regrouper les communes, on va passer du communal à l’hypercommunal, dans la logique des grandes régions destinées à s’intégrer dans une UE remplaçant les Etats nationaux…

      Reply
  7. MaximeMaxime

    Ce qui est incroyable dans cette affaire, c’est qu’on voit plein d’articles nous expliquant qui était Jean-Mathieu Michel, mais aucun me semble-t-il ne détaille le profil du « chauffard »…
    Cela étant, des tueurs il y en a aussi chez les Blancs, on ne peut pas « stigmatiser » sans au moins un commencement de preuve. Dans le Sud ouest d’hier, par exemple, des élus agressés témoignent, dont un maire qui était intervenu dans des circonstances similaires auprès d’un agriculteur qui monnayait l’usage de son terrain pour un dépôt de gravats alors qu’il était classé en zone agricole. Le maire fut accueilli d’un coup de poing en échange de sa poignée de main.
    Il faut rester rigoureux et impartial dans ce domaine, au risque de se discréditer en stigmatisant systématiquement et parfois à tort.
    Il n’en reste pas moins que dans le cas de ce maire invité malgré lui à une partie de boxe, cette réaction peut s’expliquer par un certain ras-le-bol des autochtones limités peut-être à l’excès dans l’usage de leurs biens. L’agriculteur ne peut pas librement vendre son terrain, ne peut pas s’en servir comme il veut, on lui impose une limitation confiscatoire du loyer de son bail rural s’il veut cesser d’exploiter lui-même… ce, dans un contexte où par ailleurs tout est fait pour qu’on ne se sente plus chez nous dans notre propre pays.
    https://www.sudouest.fr/2019/08/09/violences-sur-les-maires-les-cas-recenses-dans-la-region-6429495-5022.php
    Le dépôt de gravats sauvage, dans le cas du maire Michel, relève d’une hypothèse complètement différente, il n’est plus question de ce qui est ressenti comme une privation injuste de l’usage de son propre bien…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *